Java Objectweb et Apache annoncent leur collaboration sur le middleware J2EE libre

Posté par (page perso) . Modéré par Fabien Penso.
Tags : aucun
0
9
déc.
2003
Java
Après leur partenariat avec Suse et RedHat, le consortium européen Objectweb annonce qu'ils vont collaborer sur leurs implémentations libres de J2EE.

Les projets ASM et JOTM seront notamment utilisés pour le nouveau serveur d'applications J2EE du groupe Apache : Geronimo.

Il semblerait que le consortium européen Objectweb qui travaille à produire un middleware libre est en train de marquer des points au niveau international.
Certains n'hésitent pas à les voir comme "le groupe Apache européen" Developers from ObjectWeb, an international non-profit consortium of government and businesses focused on development of Open Source middleware technologies, and the Apache Software Foundation, a 501c3 non-profit organization also dedicated to the development of Open Source technologies, have agreed to collaborate to speed up the availability and certification of their Open Source J2EE (Java 2 Enterprise Edition) application servers.

An agreement in principle was established during the ApacheCon conference in Las Vegas, NV, on November 17, 2003. Today that agreement has been ratified by the release of two middleware components from ObjectWeb under a new license in order to enable their reuse by the Apache Software Foundation developers.

( Extrait de l'article de presse )
  • # Re: Objectweb et Apache annoncent leur collaboration sur le middleware J2EE libre

    Posté par . Évalué à  4 .

    Les développeurs d'ObjectWeb, un consortium international de gouvernements, s'occupant du développement de technologies intermédiaires (?, va traduire un truc comme ça), et la Fondation Apache, une organisation à but non lucratif axée sur le développement de Logiciels Libres, se sont mis d'accord pour collaborer au developpement accéléré et à la certification de leur serveur d'application(s) J2EE. (il manque des mots, mais bon, je m'appelle pas Proust hein)

    Un accord de principe avait été trouvé durant la conférence ApacheCon à Las Vegas, le 17 novembre 2003. Aujourd'hui, cet accord a été enterriné par la diffusion de deux composants intermédiaires ('me plait décidément pas) sous une nouvelle licence permettant leur réutilisation par les développeurs de la Fondation Apache.


    Mouais, je me demande si la version originale n'est pas plus lisible :)
  • # Re: Objectweb et Apache annoncent leur collaboration sur le middleware J2EE libre

    Posté par . Évalué à  5 .

    Ce qui est dit en résumé c'est :
    - JOnAS (et autres projets ObjectWeb) est distribué en licence LGPL, Geronimo sous licence Apache
    - la licence Apache autorise à réutiliser des composants de Geronimo dans JOnAS, mais la LGPL interdit à Apache de faire de même avec des composants d'ObjectWeb
    - ObjectWeb a décidé d'autoriser Apache à réutiliser certains composants, comme JOTM (gestionnaire de transactions, spécifs JAT et BTP) et ASM (pour manipuler du byte-code Java) sous licence BSD, compatible avec la licence Apache.
    - cela va surement aller plus loin dans le futur

    C'est une bonne nouvelle pour la visibilité de ces deux groupes de projets J2EE Open-Source.
  • # efforts j2ee libres nombreux, moins que pour JDK libre

    Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

    Avec jboss, jonas et geronimo les efforts sont nombreux et fructueux pour faire des serveurs j2ee libres qui respectent les specs j2ee actuelles de Sun.

    Ce qui m'étonne c'est qu'il n'y ait pas le même engouement et la même réussite pour faire des JDK libres qui respectent les specs JDK actuelles (peut-être parceque ces specs sont publiées mais non libres, mais il y a je crois le même problème avec les specs j2ee)
    • [^] # Re: efforts j2ee libres nombreux, moins que pour JDK libre

      Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

      Ce n'est qu'une supposition mais je pense que ça peut venir de la :
      - le JDK est gratuit et donc peux de gens cherchent une alternative
      - un serveur J2EE comme websphere coute excssivement chère ce qui pousse les gens à chercher des alternatives

      voila

      http://about.me/straumat

      • [^] # Re: efforts j2ee libres nombreux, moins que pour JDK libre

        Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

        On peut ajouter à ta liste que faire un J2EE, c'est faire du 100 % pur Java, alors que pour faire un J2SE (le JDK), il faut faire une JVM (il en existe de nombreuses open source) et faire une partie assez moche qui est à la fois en Java et en C (ou n'importe quel autre langage dans lequel ta JVM est écrite). Par exemple, pour faire AWT, il faut une partie Java, mais aussi une interface entre ce Java et GTK (par exemple). Le problème de cette partie C est qu'elle dépend du système et des bibliothèques sur lesquelles on décide de s'appuyer et que c'est assez lourdingue. C'est pourquoi le projet classpath (http://www.gnu.org/software/classpath/(...)) est très avancé sur certaines parties (celles en 100% java) et plutôt lent à évoluer sur d'autres (AWT)....
    • [^] # Re: efforts j2ee libres nombreux, moins que pour JDK libre

      Posté par . Évalué à  4 .

      Par contre, il y a embrouille entre JBoss et Geronimo. Sur la page d'accueil de Geronimo, on peut trouver la lettre qu'ont envoyée les hommes de loi de JBoss soulignant quelques similitudes (incontestables) entre des fichiers JBoss et des fichiers Geronimo. Si je comprends bien, le problème vient du fait que Geronimo (licence Apache) fait du copier / coller de code JBoss (LGPL) en changeant la licence? J'ai bon?
      • [^] # Re: efforts j2ee libres nombreux, moins que pour JDK libre

        Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

        d'après ce que j'ai compris, il y aurait du code source de JBoss dans Geronimo, les avocats ont donc demandé à ce qu'ils soit enlevé.

        Mais il ne faut pas accuser Apache, c'est peut etre un développeur maladroit qui a fait ça :) qui a voulu faire gagner du temps à geronimo sans savoir qu'il n'avait pas le droit de le faire... va savoir :)

        http://about.me/straumat

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.