OmniROM, la p'tite distro Android qui monte

28
11
fév.
2014
Android

OmniROM est une distribution Android (pas androïde). En d'autres termes, c'est une « ROM alternative ». On peut l'installer sur un smartphone en lieu de place de l'OS livré à l'origine. OmniROM peut être comparée à CyanogenMod ou AOKP.

Le logo de OmniROM

LinuxFr.org a testé pour vous. Petite présentation ci-dessous, avec retour d'expérience.

Différences

Les petites différences entre CyanogenMod et OmniROM :

  • CyanogenMod est devenue un business de CyanogenMod, Inc. (bien ou pas, on laissera le lecteur seul juge) ;
  • OmniROM a été créée en octobre 2013 en réaction à cette création d'entreprise, par XpLoDWilD (Guillaume Lesniak, à l'origine de Focal app) ;
  • OmniROM encourage les rapports de bug et les demandes de fonctionnalités qui vont atterrir dans la roadmap ;
  • les Nightlies contiennent des fonctionnalités finies ;
  • la liste des appareils pris en charge est encore très faible en comparaison à CyanogenMod mais croît rapidement (beaucoup de Nightlies non-officielles) ;
  • les numéros de versions sont les mêmes que AOSP (Jelly Bean 4.1, 4.2 et 4.3 et KitKat 4.4) ;
  • il semblerait que toutes les ROM disponibles soient à la même version KitKat 4.4 (alors que - pour le moment - en fonction des appareils CyanogenMod est disponible en version 10.2 ou 11, respectivement Jelly Bean 4.3 et KitKat 4.4).

Points communs

En revanche, les points communs des deux distributions :

  • présence de blobs binaires propriétaires, contrairement à Replicant ;
  • présence des tags Google Analytics,voir freecyngn pour s'en débarrasser…

Spécificités

Les fonctionnalités spécifiques à OmniROM, encore peu nombreuses :

  • notifications des appels entrants non-intrusives ;
  • Active Display qui consiste à allumer l'écran pour afficher une notification quand elle arrive ;
  • meilleure gestion de l'audio via un DSP amélioré (application « Effets audio » de CyanogenMod dont l’interface a été légèrement remaniée et avec plus de fonctionnalités) ;
  • contrôle des permissions de chaque application par le biais de App Ops ;
  • mise à jour différentielle selon la technique du OpenDelta OTA, qui permet le téléchargement de petits morceaux de mise à jour plutôt que l’intégralité du micrologiciel.

Retour d'expérience

Installation

Il faut avoir un recovery compatible avec Android 4.4 (sinon l’installation de la ROM échoue — sans altérer votre système), c’est à dire au moins CWM version 6.0.4.4 ou TWRP version 2.6.1. Donc si votre ROM n’est pas fondée sur Android 4.4, il vous faut avant tout installer TWRP ou CWM (attention aux numéros de version). Sinon, en faisant une recherche sur le forum XDA Developpers on peut trouver (en général) assez facilement trouver un build d’un recovery pour son appareil.

Avis de Sinma

Tout d’abord il faut savoir qu’OmniROM utilise comme recovery (mode de dépannage) non pas CWM mais TWRP. C’est très important car le format de sauvegarde est différent et vous ne pouvez donc pas restaurer une ancienne sauvegarde après avoir installé TWRP, à moins de réinstaller CWM ensuite (moins compliqué que ce qu’il parait, mais il faut savoir ce qu’on fait).

Il y moins d’options que dans CyanogenMod mais je pense que la plupart pourront s’en contenter. Certaines options que l’on trouve dans CyanogenMod se retrouvent à d’autres endroits, par exemple, le volume modifié avec les touches physiques (volume de sonnerie ou volume multimédia), la désactivation du petit bruit lorsque l’on augmente ou baisse le volume, etc. J’ai cependant repéré un léger problème d’Android Kitkat (qu’on retrouve sur OmniROM et CM) : la touche entrée d’un autre clavier que celui d’AOSP dans l’application SMS de base aura toujours pour effet d’envoyer le SMS. De plus, pour avoir le root on est obligé d’installer SuperSu qui est une application non-libre (superuser ne semble pas fonctionner). Et réinstaller CWM semble empêcher OmniROM de fonctionner (par très grave, mais pas très pratique non plus…).

À part cela, c’est très stable. D’après ce que j’ai lu sur les forums les développeurs qui s’occupaient du support du Samsung Galaxy S2 chez CyanogenMod sont pour la plupart partis chez OmniROM, ce qui expliquerait les bugs présents dans les nightlies CM 11 pour cet appareil.

Avis de Neox

Voilà comment j'ai fait pour installer OmniROM sur mon Galaxy Note (N7000) avec CWM comme recovery de départ :

  • installer philz-CWM pour avoir CWM 6.0.3.1 (qui ne permet pas d’installer OmniROM mais permet CyanogenMod)
  • installer CyanogenMod 10.2 pour avoir CWM 6.0.4.4
  • installer Omnirom 4.4.2 qui bascule le recovery en TWRP

Bilan, c'est beau, c'est fluide, je n'ai pas vu les problèmes graphiques évoqués sur certains forums ; de même Youtube (testé en wifi) fonctionne. La machine n'est pas rootée par l'installation par défaut à l'heure actuelle. Il est nécessaire de flasher SuperSu en version Zip.

  • # Superuser

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Petite correction dur le retour d'expérience : j'ai pour ma part toujours installé le SuperUser libre de Koush [ https://github.com/koush/Superuser ] en utilisant le zip officiel [ http://download.clockworkmod.com/superuser/superuser.zip ] et je ne rencontre aucun problème particulier. Je suis sous OmniROM nightly sur un Samsung n7000.

    • [^] # Re: Superuser

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Ah, moi je l'ai installé depuis F-Droid et ça ne fonctionnait pas. Je ne savais pas qu'il existait un zip, j'essayerais dans les prochains jours.

      Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

  • # Stabilité de la rom

    Posté par . Évalué à 2.

    Salut à tous,

    Je m'intéresse de près à cette rom, et je voulais savoir si on pouvait la considérer stable pour une utilisation quotidienne, car j'aime bien bidouiller, mais j'aime bien aussi avoir des systèmes qui fonctionnent :D
    J'ai un Galaxy Nexus, si jamais certains d'entre vous l'utilisent sur cet appareil, un petit retour serait sympa :)

    Merci pour l'article !

    • [^] # Re: Stabilité de la rom

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Salut,

      Je l'utilise quotidiennement sur mon Nexus 4, et l'ai installée chez deux amis sur GalaxyNexus. En faisant les mises à jour dès qu'elles sortent sans réfléchir, aucun souci, ni redémarrages intempestifs constatés.
      Comme dit dans la news, et contrairement à CyanogenMod, les nightlies Omnirom présentent des fonctionnalités finies - et ils encouragent les rapports de bugs (contrairement ici aussi aux nightlies CyanogenMod). Il me semble même avoir lu quelque part qu'une nightly chez Omnirom pouvait être considérée comme stable.
      Donc, tu peux y aller les yeux fermés, c'est tout bon :)

      Au delà de ça, c'est peut-être ce que j'apprécie le plus dans le libre, il n'y a pas de fatalité, même quand un logiciel change « d'orientation », on peut toujours être sûr qu'une nouvelle version, ou un fork, va naître. Et les exemples sont nombreux (LibreOffice, Mariadb, etc.).

      Vive Omnirom !

      N.

      • [^] # Re: Stabilité de la rom

        Posté par . Évalué à 2.

        Merci pour ton retour ! je vais voir ça, mes 2 derniers "obstacles" sont la présence de l'Analytics, et l'absence de CWM.

        • [^] # Re: Stabilité de la rom

          Posté par . Évalué à 2.

          Pourquoi l'absence de CWN est un obstacle ? TWRP offre les mêmes fonctionnalités à ma connaissance. Le problème est plutôt de savoir entre CWN et TWRP lequel est porté et fonctionne bien sur ton appareil.

          • [^] # Re: Stabilité de la rom

            Posté par . Évalué à 1.

            c'est surtout pour les sauvegardes CWM et l'habitude d'utilisation. de plus, j'ai un peu de mal à comprendre pourquoi TWRP est obligatoire, alors qu'en théorie ce ne sont que des bootloader (je fais un parallèle avec ce que je connais, c'est à dire syslinux ou grub sur desktop). je me trompe peut être, je ne me suis pas encore trop documenté sur TWRP. mais ça m'embête de devoir changer de bootloader par obligation et pas juste par envie. c'est tout ;)

            ensuite, CWM fonctionne parfaitement sur Galaxy Nexus, je pense que TWRP devrait fonctionner correctement aussi… à vérifier

            • [^] # Re: Stabilité de la rom

              Posté par . Évalué à 2.

              C'est plus qu'un bootloader c'est un recovery. Ca permet de :
              _ Installer des ROM
              _ faire des wipes de partition
              _ installation de nouveau modem
              _ backup de partition
              _ gestionnaire de fichier
              etc

              Je ne maitrise pas bien le flash de ROM. Mais de ce que j'ai compris les zip de ROM contiennent des scripts d'instruction de flash. La rom utilise certaienement des fonctions propre à TWRP.
              Pour info par exemple sur nexus S les rom kit kat n'étaient flashable qu'avec CWM. Une nouvelle version de TWRP est sortie qui est maintenant et est compatible ROM Kit Kat sur nexus S. Tout ceci est très lié au matériel et au support du recovery sur celui ci.

              • [^] # Re: Stabilité de la rom

                Posté par . Évalué à 0.

                merci pour ces infos, en effet, je n'avais pas vraiment compris l'utilité de ces bootloaders

    • [^] # Re: Stabilité de la rom

      Posté par . Évalué à 5.

      Salut,

      je l'utilise aussi sur une Motorola Xoom. Première tablette sortie sous 3.0 (Honeycomb), mise à jour vers 3.1 et 3.2, puis 4.0 made in Google (après rachat de Motorola mobility). Je suis ensuite passé sous les versions custom team EOS (4.1 et 4.2) aujourd'hui plus maintenues. Et enfin OmniRom en 4.4.2 (première kitkat stable trouvée pour cette tablette).

      Pas de problème à signaler pour le moment. L'installation a été un poil galère. J'étais habitué à CWM et TRWP est un peu différent et affiche parfois des erreurs peu claires. Il refusait d'installer quoi que ce soit avec une erreur à la con (une histoire de signature). En fait il tentait d'installer la rom sur la carte SD par défaut au lieu de la mémoire interne. Ensuite plus de soucis. A l'usage, c'est un peu moins fluide que sous Jelly Bean. Ca viens peut être de Kitkat ou alors la rom n'est pas encore complètement optimisée. Je n'ai pas trouvé de bug ni eu de plantage pour l'instant. Quelques traductions manquantes dans certains menus customs mais arrive au fur et à mesure.

      Je serais vraiment preneur d'une OmniRom pour mon Asus TF700. Elle est restée sous JellyBean (alourdie par Asus) et n'aura visiblement plus de mise à jour. La TF300 (même génération, hardware très proche mais en version un poil plus light) est supportée donc ça ne devrait pas être trop compliqué. Le plus dur doit être la gestion du dock mais si ça marche sur le TF300, j'image que le pilote est dispo.

      • [^] # Re: Stabilité de la rom

        Posté par . Évalué à 1.

        merci pour ton retour !

        pour ma part, c'est avec ma TF101 (la première Transformer d'Asus) que j'ai beaucoup de mal… difficile de la passer sur une rom custom.
        dommage, car les Transformer ont beaucoup de qualités, mais sur ce point, elles ne sont pas les plus simples à faire évoluer.

  • # nightlies

    Posté par . Évalué à 6.

    Le fonctionnement purement par nightlies est pour moi un peu rebutant:
    Il est quasiment impossible de tester en profondeur quoi que ce soit avant la prochaine livrée. C'est peut-être moins problématique sur un projet très stable et très mature, mais moi j'ai lu le fil sur l'Oppo Find5, et il reste du boulot (c'est peut-être pas l'appareil le plus simple non plus).

    J'ai lu qu'ils réfléchissaient à une solution genre "nightly bien testée" ou une note, pour éviter aux utilisateurs lambda de suivre leur rythme effréné.
    Mais je crois que cette ROM ne s'adresse pas à tout le monde!

  • # GoogleAnalytics

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Je croyais que justement, l'intérêt d'OmniROM sur Cyanogen c'était justement d'avoir moins de code fermé et justement pas GoogleAnalytics et GooglePushSystem dont dépendent les nouvelles versions de Cyanogen.

    • [^] # Re: GoogleAnalytics

      Posté par . Évalué à 7.

      Non, la motivation du projet, c'est le changement radical de Cyanogen vers une offre commerciale avec des conséquences possibles sur les licences. Le développeur de Focal l'avait plutôt mal pris à l'époque.

      Si j'ai bien compris, l'équipe Cyanogen lui aurait proposé de faire partie de la boite Cyanogen Inc., mais il n'était pas intéressé par l'emploi et considérait ça comme une trahison de la communauté des contributeurs, du coup il a "retiré" Focal et a lancé Omnirom avec d'autres. Cyanogen demandait une cessation des droits du même genre que le CLA Canonical, le but étant de pouvoir utiliser une double licence proprio pour bosser avec des constructeurs de téléphone (contrat avec le Chinois Oppo par exemple, leur N1 est vendu avec une édition Cyanogen!)

      Cela étant dit, Cyanogen a bien poussé son code CM11 (KitKat), permettant à d'autres d'en reprendre des éléments (voire en faire une dérivée: ProBAM/AOSB).

      L'impression que j'ai de loin, c'est que l'écosystème des distros Android est très différent des distro Linux traditionnelles. L'approche du mix Libre/proprio est très pragmatique: la priorité va aux fonctionnalités et aux perfs, si c'est Libre c'est mieux, sinon on prend quand même (ex: tous les tutos incluent le flash GApps comme si ça allait de soi). Ce que j'appelle pragmatisme ici, d'autres le verront comme de la naïveté, parce que Google pourrait très bien couper les vannes à n'importe quel moment et laisser tout ce petit monde le bec dans l'eau.

      En fait, je me demande si ou à quel moment on va assister à une véritable révolte de l'ensemble des dévs Android qui déciderait de faire un fork avec "rebase" (je ne sais pas comment le dire) pour avoir une base de code vraiment Libre et "ROMs dev friendly".
      Ça viendra peut-être bientôt, Google semble tirer très fort sur la corde en remplaçant des APIs Libres par des nouvelles versions plus mieux et totalement proprio.

      PS: Vous pouvez mettre "rebase" et "ROMs dev friendly" sur le dos d'un syndrôme J-C Vandamme, le crack en moins.

      • [^] # Re: GoogleAnalytics

        Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 12/02/14 à 08:54.

        Une note. J'ai l'impression qu'on sur-utilise le mot développeur dans le monde android. Plein de créateurs de ROMS font de la compilation et du packaging et ne développent rien du tout.

      • [^] # Re: GoogleAnalytics

        Posté par . Évalué à 5.

        De plus en plus de personne ne veulent pas être obligé de dépendre des gapps pour utiliser android. Un projet est lancé pour écrire les api googles ( projet nogapps ) :
        http://forum.xda-developers.com/showthread.php?t=1715375

        Ca inclu la géolocalisation, OpenStreetMap à la place de map, un store. Mais ce n'est pas encore complet.

        • [^] # Re: GoogleAnalytics

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Super je connaissais pas!

          Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

        • [^] # Android sans Google

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Je viens juste de flasher cette (omni)rom 4.4.2 sur mon vieux Motorola Defy+ (c'est une rom non officielle) et ça marche plutôt bien (l'UI est un poil moins fluide en effet que la rom stock sous Android 2.3.6)

          Je n'ai pas flashé les gapps

          Cet appareil secondaire me sert principalement de GPS offline, pour les promenades (ce phone est très compact et résistant, norme IP67), pour faire du wardriving (avec wigle), photo, lampe de poche, etc…

          Donc pour résumer : pas de sim, pas de gapps, mais :

          • f-droid pour les apps
          • l'incontournable OsmAnd~ pour le GPS offline
          • Firefox Mobile pour le navigateur (un peu lent sur ce matos mais néanmoins utilisable) avec 2-3 extensions (Bluhell firewall, clone de adblock+; smart referer; google search fix links…)
          • Visu de pdf avec Document Viewer

          Si vraiment besoin d'une app sur le google play, il y a un site qui permet de télécharger l'apk voulue ( http://apps.evozi.com/apk-downloader/ )

      • [^] # Re: GoogleAnalytics

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        D'accord mais on peut me montrer où est le code GoogleAnalytics dans leur source ou leur tarball?

  • # Dans le même genre...

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Je recommande de tester les SlimRoms : http://slimroms.net/

    Légèreté, pas mal de fonctionnalités implémentées, la seule ROM sur laquelle je me suis enfin stabilisé après des centaines de flash de roms en tous genres (custom, AOKP, AOSP, CM etc…).

    • [^] # Re: Dans le même genre...

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Quels sont les fonctionnalités intéressantes implémentées qui ne sont pas décrites sur le site web de slimroms? (il doit bien y en avoir quelques unes…)

      Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

      • [^] # Re: Dans le même genre...

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Pas décrites, difficile à dire car celles qui me viennent à l'esprit y sont déjà.

        J'utilise une version modifiée de SlimKat (la Slim en cours de développement basée sur Kitkat) pour i9100 : SlimSaber http://forum.xda-developers.com/showthread.php?t=2350201
        L'intérêt c'est l'optimisation de la ROM et quelques reprises d'outils ou patch d'autres projets (en nombre limité).

        Pour en revenir à la Slim officielle, son principal atout AMHA est la légèreté : environ 130Mo sans les Gapps. Ah et aussi Privacy Guard, mais qui n'est pas propre à Slim.

        • [^] # Re: Dans le même genre...

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Perso il y a deux fonctionnalités dont j'aurais beaucoup de mal à me passer:

          • le volume changé est toujours le volume média: je laisse toujours en vibreur, et ça évite de changer le volume de sonnerie ou devoir attendre alors que la vidéo est en train de charger,
          • pouvoir changer les actions des boutons physiques + activation du menu 3-points: je peux faire en sorte que la touche menu de mon Galaxy S2 fasse l'action «application récente», et le menu déporté dans la barre d'action, comme les téléphones sans boutons physiques.

          Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

  • # Mise à jour incrémentale

    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

    Je n'ai pas vu que quelqu'un en parlait, la mise à jour incrémentale d'OmniRom est un facteur essentiel de choix.
    Ca évite de télécharger 200/300 Mo à chaque maj (tous les 2/3 jours en ce moment).
    Seul reproche, les détails du pourquoi ces modifs n'apparait pas.
    Olivier

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.