openSUSE Leap 15 est sortie !

Posté par (page perso) . Édité par bbo, Davy Defaud, sogal, Syvolc, Colargol, Bruno Michel, Yvan Munoz et Benoît Sibaud. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa
Tags :
27
29
mai
2018
Suse

Le vendredi 25 mai, lors de leur conférence annuelle, les membres du projet openSUSE ont annoncé la publication de la dernière version de Leap : openSUSE Leap 15 ! Leap est destiné aux utilisateurs soucieux de stabilité. openSUSE Leap 15, muni du noyau Linux 4.12, est un système d’exploitation sûr, stable et fiable. De la même manière que la série 42.x, des versions mineures seront publiées chaque année pendant trois ans.

Sommaire

openSUSE Leap 15.0 est le successeur annoncé d’openSUSE Leap 42.3. Ce changement de numérotation étonnant trouve son origine dans le saut de version de la distribution SLE sur laquelle Leap s’appuie.

Nouveautés

Cette nouvelle version majeure apporte un grand nombre de nouveautés au rang desquelles on note :

  • un installateur et un outil de partitionnement (libstorage-ng) largement remaniés ;
  • un nouveau rôle de serveur transactionnel permettant des mises à jour atomiques ;
  • des images ISO autonomes (live) pour tester encore plus facilement ;
  • utilisation de Wayland par défaut (mais X.Org reste disponible) ;
  • un nouveau partitionnement Btrfs ;
  • firewalld remplace SuSEFirewall ;
  • un nouveau look ;
  • une base de code encore plus proche de la version Enterprise (SLE) et la possibilité de mettre à jour facilement vers celle‐ci ;
  • le gestionnaire de paquets RPM, qui est mis à jour vers la version 4.14.

Le retour des Lives

Après la sortie des images de Leap 15 bêta en mars, le développement de la future version d’openSUSE Leap, numérotée 15, s’est poursuivi en mode publication continue (rolling release) testé par openQA. Le projet a régulièrement publié des images vous permettant de les tester et, grosse surprise, des versions autonomes (live) GNOME et KDE étaient disponibles pour pouvoir tester encore plus facilement !

Mise à jour des bureaux et changement de look

Visuellement, le plus gros changement est un nouveau thème, conçu par un certain Stasiek alias LCP, ainsi que le bureau KDE Plasma 5.12 qui est une version au support étendu (LTS).
theme-plasma5.12

GNOME Shell, quant à lui, passe en version 3.26 et utilise Wayland par défaut.

Mode « serveur transactionnel »

L’installateur propose désormais un nouveau rôle système : serveur transactionnel. Ce rôle inclut un nouveau système de mise à jour qui est capable d’appliquer les mises à jour de manière atomique (en une seule opération) et qui permet de facilement les annuler si cela devient nécessaire.

Réalisé dans le cadre du projet Kubic, ce nouveau système s’appuie sur les instantanés (snapshots) Btrfs et se présente comme une alternative possible au projet Atomic (qui s’appuie sur OSTree).

openSUSE dit adieu à SuSEfirewall2

firewall

La vénérable et historique interface d’openSUSE à iptables laisse sa place à firewalld, un semblable plus moderne. Mais si les installateurs de Tumbleweed et de Leap 15 activent maintenant firewalld par défaut, la transition ne se fait pas automatiquement sur les installations existantes.

SuSEfirewall2 vs. firewalld : quelles différences ?

Pas tant de choses que ça dans le principe : ce sont tous les deux des moyens de configurer facilement les fonctions de pare‐feu fournies par le noyau Linux. Tous deux créent des règles iptables, à partir d’une configuration modifiable via une interface graphique.

SuSEfirewall2

firewalld a cependant l’avantage d’offrir une interface D-Bus, permettant l’interaction avec d’autres applications — par exemple, NetworkManager — ainsi qu’une vraie interface en ligne de commande.

En outre, il est utilisé — du moins, disponible — sur d’autres distributions GNU/Linux, notamment Fedora, alors que SuSEfirewall2 n’était utilisé, à ma connaissance, qu’au sein de la famille SUSE.

Source : https://www.alionet.org/content.php?808-openSUSE-dit-adieu-%E0-SuSEfirewall2.

Autour de la distribution.

Un nouveau look pour le site.

Le site de téléchargement et le wiki bénéficient également d’un rafraîchissement esthétique, avec un thème qui se rapproche du thème par défaut de cette nouvelle version.

Open Build Service (OBS)

L’outil de construction qui crée tous les paquets d’openSUSE, ainsi que des paquets pour SUSE Linux Enterprise, Arch Linux, Debian, Fedora, Scientific Linux, RHEL, CentOS, Ubuntu et bien plus encore.

openQA

Outil de test automatisé pour tout système d’exploitation, qui est capable de lire un écran et de contrôler la machine de test de la même manière qu’un utilisateur le ferait.

YaST

Logo de YaST
Le seul et unique outil complet d’installation et de configuration d’un système GNU/Linux prédominant depuis 1996.

YaST est l’outil d’installation et de configuration pour openSUSE et les distributions SUSE Linux Enterprise. Il dispose d’une interface facile à utiliser et de puissantes capacités de configuration.

De l’installation à l’optimisation

YaST est à la fois un installateur extrêmement flexible et un centre de contrôle puissant. C’est un outil polyvalent pour l’informatique.
Yast installateur

Configure tout

YaST inclut des modules pour configurer presque tous les aspects d’un système GNU/Linux et fournit un cadre solide pour un développement ultérieur.
YaST 2

Une interface complète et multi‐bibliothèque

YaST propose une interface graphique basée sur libyui, c’est‐à‐dire que si vous avez un environnement Qt du type KDE, vous aurez un YaST en Qt, si vous êtes sur un environnement GTK comme GNOME, Xfce ou Mate, ça sera alors un YaST en GTK. Aussi, si vous êtes sans environnement graphique (serveur, par exemple), YaST aura une interface en ncurse basée sur un terminal, parfaite pour l’administration à distance.
Yast-interface

Installation sans surveillance

AutoYaST vous permet d’exporter les paramètres de configuration du système et de les installer automatiquement sur des milliers d’autres systèmes.
AutoYaST

Kiwi

Créez des images de systèmes GNU/Linux pour du déploiement sur du matériel réel, de la virtualisation ou des systèmes de conteneurs comme Docker. Kiwi est notamment utilisé dans SUSE Studio Express.

Have fun!

  • # Upgrade effectué

    Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+5/-2).

    Après sauvegarde et changement des sources avec un:

    mkdir /etc/zypp/repos.d/old
    
    cp -Rv /etc/zypp/repos.d/*.repo /etc/zypp/repos.d/old
    
    sed -e 's/42.3/15.0/g' -i *
    

    3805 mises a jour plus tard, c'est tranquillement que je redémarre en leap 15.0.

    Parfait, rien à dire, un peu long car ma connexion n'est pas au top. Merci aux développeurs et à sa communauté bien sympathique.

  • # Pour troller

    Posté par . Évalué à 7 (+5/-0).

    YaST

    Le seul et unique outil complet d’installation et de configuration d’un système GNU/Linux prédominant depuis 1996.

    Juste pour te troller: il y a aussi ta deuxième distribution préférée : Mageia.

    • [^] # Re: Pour troller

      Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

      …. et Mageia sous Gnome

      |____> ok je sors

    • [^] # Re: Pour troller

      Posté par . Évalué à -5 (+0/-2).

      En continuant dans le poilu…

      Au contraire des outils de Mageia, ceux de YaSt sont fonctionnel ^

      Pour revenir au sujet, très bonne distribution, d'une compatibilité matériel, et d'une stabilité exemplaire.

    • [^] # Re: Pour troller

      Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0).

      Pour troller encore plus, c'est à cause de cet outils que je n'utilise pas du tout OpenSUSE.

      Le fonctionnement de cette dernière n'est pas du tout standard (en comparaison avec Fedora/ArchLinux/Debian/Ubuntu/Solus). Il y'a plein de scripts et fichier de conf dus à l'utilisation de cet outils.

      Mais bon, le passage à firewalld va dans le bon sens.

      • [^] # Re: Pour troller

        Posté par . Évalué à -5 (+3/-4).

        Bonsoir,

        C'est vrai que cet outil diffère, mais depuis quand la différence est une tare?

        Contrairement à ce que l'on veut bien croire, cet outil autorise le déploiement d'installations via le réseau, permet, pour les sysadmins, de savoir la config d'un réseau en quelques clics etc etc…

        C'est bien plus qu'un simple outil de configuration du système, et c'est souvent sa méconnaissance, qui en fait un outil moqué.

        Lié à Zypper qui est vraiment un excellent outil, l'ensemble est terrible.

        Après, là, nous discutons d'une distribution à base pro…C'est autre chose que les joujoux Arch ou Solus. Quelle entreprise sérieuse va mettre un euro dans ces solutions?

        Même si ce n'est pas ce que je souhaite, les distros qui ne sont pas soutenues par des grosses entités, disparaitront.

        Les devs de qualités deviennent une ressource rare, ils ont de moins en moins de temps libre, sans financement point de salut.

        • [^] # Re: Pour troller

          Posté par (page perso) . Évalué à 0 (+1/-2).

          Merci beaucoup à toi, même si j'ai été tenté de moinser, j'ai beaucoup ri.

          • [^] # Re: Pour troller

            Posté par . Évalué à -1 (+2/-0). Dernière modification le 01/06/18 à 14:06.

            Bonjour,

            Tu peux moinser si tu le souhaites, ce qui se passe sur le web, cela n'as aucune importance.

            Content d'avoir pu t'apporter un peu de joie, merci pour ton argumentation sans faille sur le sujet de ce papier.

            Bobby.

            • [^] # Re: Pour troller

              Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+2/-0).

              "[…]mais depuis quand la différence est une tare?"
              "[…]pour les sysadmins, de savoir la config d'un réseau en quelques clics etc etc…"
              "C'est bien plus qu'un simple outil de configuration du système, et c'est souvent sa méconnaissance, qui en fait un outil moqué.
              Lié à Zypper qui est vraiment un excellent outil, l'ensemble est terrible."

              Soit. Tu aurais pu en rester là, un avis, respectable et tout … J'ajouterai juste que c'est souvent la méconnaissance qui fait la moquerie de tout outil, comme Arch, red hat ou debian ou ubuntu ou slackware ou -trouver la bonne ici- ou windows, ou … (on pourrait peut-être même étendre à : l'innocence fait la moquerie, je vous laisse deux heures et je ramasse les copies :-).)

              "Après, là, nous discutons d'une distribution à base pro…"
              Note : ça c'est de l'argument !
              C'est bizarre, pleins de pros utilisent des centos ou scientific ou red hat, ou … debian voire ubuntu !!!!
              Note2 : ils auraient fait quoi les éditeurs de distrib "à base pro" sans les communautés? Unixware, OSX, VMS, OS/2, OpenSUSE ? (trouver les deux intrus).

              "les distros qui ne sont pas soutenues par des grosses entités, disparaitront"
              "Les devs de qualités deviennent une ressource rare, ils ont de moins en moins de temps libre, sans financement point de salut."

              C'est ballot, mais la deuxième partie de ton commentaire sent tellement le troll que bon …

              "merci pour ton argumentation sans faille sur le sujet de ce papier".
              Oeil, poutre et tout ces genres de choses. Je te laisse à ta boule de cristal.

              "Tu peux moinser si tu le souhaites, ce qui se passe sur le web, cela n'as aucune importance."
              C'est dommage de considérer le web de cette manière, on a tellement de choses à y apprendre.

              • [^] # Re: Pour troller

                Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+2/-0).

                YaST est moqué souvent par des utilisateurs avisés qui préfèrent tout faire en ligne de commande. Mais dans openSUSE l'un n'empêche pas l'autre, rien n'oblige à utiliser YaST et les changements apportés manuellement dans des fichiers ou composants gérés également par YaST remonteront dans ce dernier. Ça peut s'avérer utile lorsqu'on reprend l'administration d'un serveur dont on ne sait rien et peu documenté, ça m'a déjà été d'une grande aide dans ce cadre là.

                Concernant la « distribution à base pro », c'est pour le coup une réalité dans Leap 15 puisque la base de code (noyau et patchs associés, bibliothèques de base du système, version de YaST et Zypper) est identique à celle utilisée dans la SLE 15.

                • [^] # Re: Pour troller

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0). Dernière modification le 03/06/18 à 15:44.

                  Concernant la « distribution à base pro », c'est pour le coup une réalité …

                  Mais ça ne veut rien dire…
                  "Pro" ça veut seulement dire qu'il y a un service de support payant et une certification pour certains serveurs et applications (et une certification pour les sysadmins qui veulent la passer !). Ça n'engage pas tellement sur la qualité, parce qu'au niveau du bureau les besoins ne sont pas tout à fait les mêmes.
                  Et "base pro" ne prouve pas grand chose :

                  • RedHat sort RHEL qui est "pro", mais basé sur un tas d'expérimentations faites avec Fedora ;
                  • Ubuntu est "pro" puisque c'est vendu certifié pour certains serveurs, mais ça se base sur… des travaux communautaires et Debian qui semble-t-il n'est pas "pro".

                  Tel que c'est dit, ça ressemble à un argument d'autorité, alors qu'à mon sens l'avantage est plutôt du côté de la maintenance de la distribution.

                  "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

              • [^] # Re: Pour troller

                Posté par . Évalué à -6 (+0/-3). Dernière modification le 05/06/18 à 05:45.

                @legrandblon

                Oui tu as raison, ça sentais le Troll..

                http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2018/06/04/32001-20180604ARTFIG00160-microsoft-va-racheter-la-plateforme-github.php

                Fais de beaux rèves….

                C'est bien beau de faire dans l'animation comique, mais à un moment, faut redescendre sur terre.

  • # Yast again

    Posté par . Évalué à 1 (+2/-2).

    En effet, il manque à Debian, Ubuntu et dérivés un outil de la qualité de Yast…

    Pourrait-on envisager de porter Yast sous ces systèmes ?

  • # Bravo

    Posté par . Évalué à 1 (+1/-0).

    Bonjour,
    Au contraire de certains grincheux, je suis ravi des distributions proposées par openSUSE, que j'ai installé sur deux machines à la maison (ma femme et moi-même), chez deux amies de même, et ma fille idem : c'est parfaitement stable, et on peut gérer soi-même à peu près tout sans avoir à plonger dans d'interminables discussions de forums, ni devoir installer d'improbables ppa etc. Pour les utilisatrices non-spécialistes voire non-expérimentées, cette distribution est tout à fait rassurante.
    La mise à jour de 42.3 vers 15.0 s'est parfaitement bien passée, j'ai simplement dû réactiver le pare-feu et c'est tout.
    Ah si, la perte de la touche Compose est un peu irritante, je me retrouve finalement avec Compose sur la touche AltGr et AltGr sur la touche Windows, c'est un peu déstabilisant … mais bon c'est un détail.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.