Petites brèves : Tiny Issue 1.0, Linutop OS basé sous Ubuntu Lucid, Tails 0.11

Posté par (page perso) . Édité par Florent Zara et Benoît Sibaud. Modéré par Florent Zara. Licence CC by-sa
Tags : aucun
14
3
mai
2012
Communauté

Tiny Issue 1.2.1

Sorti récémment en version 1.2.1, Tiny Issue est un système de suivi de tickets, simple et facile à utiliser sous licence MIT. Zachary Hoover et Michael Hasselbring sont les développeurs, et Suthan Sangaralingham en est le designer.

Tiny Issue est écrit en PHP et JavaScript, à l'aide du framework Laravel. La liste des changement est disponible sur le github.

Linutop

Le projet Linutop vise à développer des solutions informatiques basse consommation en utilisant des petits ordinateurs avec un petit système d'exploitation optimisé. Linutop est un Nettop fanless (sans ventilateur) peu consommateur d'énergie. Le nouvel OS Linutop 4.0.9 (700 Mo) est une version allégée de Ubuntu Lucid Lynx 10.4, avec un switch (lock) Live Vs Persistant. (Plus de détails dans la suite de la dépêche)

Tails 0.11

Le projet Tails annonce la sortie de Tails 0.11, « The Amnesic Incognito Live System ». Tails est un système d'exploitation qui s'exécute à partir d'un DVD ou d'une clé USB et qui vise à préserver votre vie privée et votre anonymat.

NdA : merci à Sam pour sa traduction du communiqué de presse Tails.

Sommaire

Linutop

Les évolutions majeures de Linutop 4.0.9 :

  • Outil de calibration des écrans tactiles
  • Panneau de configuration contenant un onglet « Install » permettant d'installer l'OS ou une configuration de celui ci
  • Serveur LAMP installable en 1 clic
  • Menu de configuration proxy

L'OS est livré avec les logiciels de base : Firefox, OpenOffice.org et VLC Media Player. Un logiciel de borne Internet sécurisée et d'affichage dynamique est également intégré : le Linutop Kiosk ainsi qu'un panneau de configuration rapide (langue, autostart, backup, etc.)

Il est configuré pour tourner sur des PC de petite capacité, pratique pour des usages dédiés. Intéressant pour pousser de l'Open Source dans les entreprises sans risque pour les DSI. Linutop OS fonctionne sur tout type de PC (clé USB ou disque dur).

Titre de l'image

Tails

Entre autres améliorations, cette nouvelle version inclut la possibilité tant attendue de sauvegarder certains fichiers ou les préférences d'applications et une façon plus facile d'installer et de mettre à jour Tails sur des clés USB.

"Personne ne devrait avoir à devenir un expert informatique pour protéger sa vie privée ou ses activités sur internet. Notre travail sur les fichiers et les préférences "persistantes" permet aujourd'hui aux défenseurs des droits de l'homme et aux militants politiques, parmi d'autres, de consacrer du temps à leur travail plutôt qu'aux détails techniques."

Quand Tails s'exécute à partir d'une clé USB, les utilisateurs peuvent, s'ils le veulent, activer la persistance. Les fichiers dans la partition persistante sont sauvegardés de manière sûre grâce à un chiffrement solide et reste disponible pour les sessions ultérieures. La partition persistante peut être utilisée pour sauvegarder des fichiers personnels de l'utilisateur ou des documents de travail ou encore des clés de chiffrement, la configuration de certaines programmes et bien d'autres choses. Comme Tails s'assure que les communications sont protégées par le réseau d'anonymat Tor, il est dorénavant facile de créer une identité virtuelle sur internet.

C'est la première version pour laquelle Tails peut être copiée sur une clé USB en quelques clics.

Parmi de nombreux autres améliorations, Tails 0.11 inclut un nouvel écran de connexion graphique qui permet de choisir parmi une importante liste de langues, l'éditeur et enregistreur audio multi-piste Traverso et les nouvelles versions majeures du navigateur internet Iceweasel et du noyau Linux pour une meilleure prise en charge du matériel.

Tails, c'est quoi ?

Bâti sur plusieurs années de travail et d'examen approfondi, Tails est un système d'exploitation informatique qui vise à protéger la vie privée et l'anonymat. Il est développé avec le soutien du projet Tor. Particulièrement pensé pour les défenseurs de droits de l'homme et les militants politiques, Tails s'appuie sur GNU/Linux et sur Debian Live et s'exécute directement depuis un DVD ou une clé USB pour fournir un cadre sûr pour le travail et les communications.

Comme aucune installation ni configuration n'est requise, Tails peut théoriquement faire de n'importe quel PC[1] un poste de travail sécurisé en quelques secondes. Les logiciels et les drivers qu'il utilise fonctionnent indépendamment du système d'exploitation habituel de l'ordinateur et ne laisse aucune trace après l'utilisation.

Tails fait passer toute les connexions internet à travers le réseau d'anonymisation Tor (le réseau I2P est aussi disponible) et il faut lui indiquer explicitement les données qui doivent être enregistrées de manière permanente. Tails inclut des logiciels libres et open-source soigneusement configurés et dont la sécurité a été renforcée, tels que le navigateur web Firefox/Iceweasel, l'outil de messagerie instantanée Pidgin avec le plugin de chiffrement des conversations Off-The-Record (OTR) et le support de GoogleTalk, Jabber/XMPP, AIM, Yahoo et d'autres, le client mail Claws avec le chiffrement PpenpGPG, la suite OpenOffice, GIMP, Inkscape, l'outil de publication assistée par ordinateur Scribus, Audacity, Traverso et Pitivi pour l'édition de sons et de vidéos, parmi de nombreux autres logiciels (cf. la liste des fonctionnalités pour les détails).

Tails est facile à utiliser, conçu pour l'utilisateur moyen et est disponible en téléchargement libre et gratuit. Une fois téléchargée, l'image peut être gravée sur un DVD ou installée sur une clé USB qui est immédiatement utilisable. Des scanners et imprimantes WiFi aux cartes audio et cartes graphiques, Tails est équipée avec des drivers préinstallés et préconfigurés pour tous les périphériques courants et charge automatiquement ceux adaptés à votre matériel.

Tails propose un menu de localisation au démarrage. Là, l'utilisateur peut choisir sa langue parmi des centaines. La plupart des logiciels livrés avec Tails sont traduits dans ces langues.

[1] Configuration minimales :

  • Processeur x86 1GHz ou plus.
  • Mémoire vive de 1GB ou plus.
  • Écran 800x600 ou plus.
  • Lecteur DVD ou port USB.
  • Indication : si l'ordinateur peut exécuter Windows XP ou plus récent, Tails tourne aussi.
  • # Lapin compris

    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

    Le nouvel OS Linutop 4.0.9 (700 Mo) est une version allégée de Ubuntu Lucid Lynx 10.4, avec un switch (lock) Live Vs Persistant. (Plus de détails dans la suite de la dépêche)

    J'ai bien été lire la suite, mais je n'ai pas trouvé d'explication : qu'est-ce que c'est donc qu'un « switch (lock) Live Vs Persistant » ? En traduisant un peu, ça donne un « commutateur (verrou) vif contre persistant ». Ce n'est pas beaucoup plus clair que la version anglaise.

    J'imagine que cela doit faire référence à une sorte de bascule entre le fonctionnement depuis un médium autonome (CD ou clef USB) ou installé sur disque dur. Mais pourquoi utiliser le terme anglais « switch » alors qu'on peut être plus précis en français ? Pourquoi utiliser le terme anglais « lock » alors qu'on a un équivalent exact en français et que ce mot n'a de toute façon vraiment rien à faire ici ?

    S'il s'agit bien de cela, je suggère de modifier ainsi cette phrase : Le nouvel OS Linutop 4.0.9 est une version allégée de Ubuntu Lucid Lynx 10.4. Il pèse 700 Mio et peut être utilisé depuis un CD ou une clef USB, puis installé sur disque dur pour une utilisation permanente.

    D'une façon générale, il est également bon d'éviter de faire des phrases longues : plutôt que de juxtaposer des propositions, faire plusieurs phrases, c'est plus facile à lire. S'il faut un exemple, lisez Descartes, et faites exactement le contraire de ce qu'il fait. ;-)

    • [^] # Re: Lapin compris

      Posté par . Évalué à 2.

      Moi j'ai plutôt compris ça : Le nouvel OS Linutop 4.0.9 (700 Mo) est une version allégée de Ubuntu Lucid Lynx 10.4 qui offre la possibilité de basculer entre un mode volatile et un mode persistant.

      M'enfin c'est pas très clair.

      • [^] # Re: Lapin compris

        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

        qui offre la possibilité de basculer entre un mode volatile et un mode persistant.

        Qu'est-ce que ça voudrait dire au juste ?

        • [^] # Re: Lapin compris

          Posté par . Évalué à 1.

          Que tu as la possibilité d'être dans un mode où tout est en ram (volatile) ou dans un mode où tes données (ou plus?) seront sauvegardées (persistant).

      • [^] # Allégé ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        A 700 Mo, désolé, je ne trouve pas que cela soit très allégé.

        100 Mo, oui, c'est Toutou Linux à peu de choses près (98,24 Mo pour la version 4.1.2 selon http://toutoulinux.free.fr/download.php)

        Et ces 100 Mo permettent de faire plein de choses, lancez un Toutou Linux (la version francisée) ou un Puppy Linux (la version d'origine) dans un Kvm ou Virtualbox et testez.

        Speed dating is useless. 30s isn't long enough to explain the benefits of functional programming in Haskell

    • [^] # Re: Lapin compris

      Posté par . Évalué à 2.

      D'une façon générale, il est également bon d'éviter de faire des phrases longues : plutôt que de juxtaposer des propositions, faire plusieurs phrases, c'est plus facile à lire. S'il faut un exemple, lisez Descartes, et faites exactement le contraire de ce qu'il fait. ;-)

      Je n'ai pas lu Descartes. Par contre j'ai eu un aperçu de Proust (il y a longtemps) et je confirme: tu as raison!

      (Une page de Proust, c'est tout ce que j'en ai lu et c'est amplement suffisant pour en faire un phrase…)

  • # Tails!

    Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 03/05/12 à 16:33.

    J'aime assez l'idée d'une symbiose entre un PC et une clé USB. Un peu comme un Tok'ra.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.