Prologin, édition 2007

Posté par (page perso) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags :
0
17
oct.
2006
Communauté
La 15ème édition de Prologin, le concours national d'informatique, débute en ce moment même. Les candidats ont jusqu'au 7 janvier 2007 pour soumettre les réponses du questionnaire de sélection disponible sur le site de l'association.

Prologin est un concours d'informatique abordant des problématiques liées à l'algorithmique et à son implémentation. Destiné à tous les étudiants européens de 20 ans et moins, il est organisé par des élèves bénévoles de l'EPITA, de l'École polytechnique et de l'Université Pierre et Marie Curie (Paris 6).

Il n'est pas nécessaire d'être très bon en algorithmique ou en programmation pour participer. Bien au contraire, l'équipe du projet mise avant tout sur la progression des candidats et leur entraînement, en mettant à disposition divers outils et ressources en ligne.

La caractéristique principale de l'épreuve est de proposer aux candidats, à chaque étape de la sélection, d'exercer leurs talents de programmeurs sur un ordinateur. L'environnement GNU/Linux étant favorisé en demi-finale des tuteurs sont là pour sensibiliser et conseiller les candidats découvrant cette plateforme.

Mais surtout, passé le côté formel du concours, Prologin reste une formidable occasion de rencontrer des passionnés du même âge et de partager un bon moment avec eux, quel que soit le niveau de sélection auquel on parvient.
  • # trop fort prologin !

    Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

    La caractéristique principale pour moi, c'est la finale de 36 heures non-stop : la lutte contre le sommeil, le développement avec les pieds, et surtout le combat final, la tension qui grandit pour arriver à son comble à l'annonce des vingts-coeurs !
    que de la bonne !

    prologin, le pélerinnage obligé pour tous les geeks et toutes les geekettes.
    • [^] # Re: trop fort prologin !

      Posté par . Évalué à  4 .

      Et quand on a 20 ans révolus, alors on peut pas faire son pélerinage ? Pas cool :(
      • [^] # Re: trop fort prologin !

        Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

        C'est une question récurrente...

        Si on avait plus d'orgas et de sponsors, on a tout un concept de concours par équipe ouvert aux gens qui ne peuvent pas faire Prologin et à qui l'idée plaît quand même.

        "Si"

        Prologin, des idées, du courage, mais pas toujours les moyens :-)
        • [^] # Re: trop fort prologin !

          Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

          bah reste les ACM ICPC ... bon là le niveau c'est autre chose ;).
          • [^] # Re: trop fort prologin !

            Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

            Je crois que c'est réservé aux étudiants aussi :
            Basic Requirements
            *A student must be willing and able to compete in the World Finals.
            *A student must be enrolled in a degree program at the sponsoring institution with at least a half-time load. This rule is not to be construed as disqualifying co-op students, exchange students, or students serving internships.
            *A student may compete for only one institution during a contest year.

            http://icpc.baylor.edu/icpc/regionals/About.htm
            • [^] # Re: trop fort prologin !

              Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

              Oui oui (suffit de regarder à quoi correspond cet acronyme). Le truc c'est que beaucoup d'étudiants ont plus de 20 ans...
  • # Aah c'était le bon temps, mais faut être bon

    Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

    J'ai fait ça quand j'avais l'age ....

    Pour ce qui est de la partie pas obligatoire d'être bon en programmation. Ca c'est plutôt archi faux, je me souviens des épreuves :

    - 4 heures à plancher par écrit sur un algo de fou
    - 4 heures à faire des petits exercice d'algo de base en C ou pascal

    Alors à bon je ne vois pas comment quelqu'un qui n'a jamais programmé peut s'en sortir après une telle journée, faut être réaliste... Et je parle pas des gens sélectionnée pour les 36 heures non stop
    • [^] # Re: Aah c'était le bon temps, mais faut être bon

      Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

      Ya une différence entre savoir programmer et être bon en programmation, comme savoir quelques algos et tous les maitriser.

      Là pour participer, il suffit de savoir programmer.

      Bon après c'est sûr, si tu veux pouvoir gagner (on peut arriver en finale en étant débutant on m'a t'on dit ^) il te faut maitriser. Je connais personnelement un ancien gagnant (1er au final) et effectivement il maitrise :).
      • [^] # Re: Aah c'était le bon temps, mais faut être bon

        Posté par . Évalué à  3 .

        Quand j'avais participé il y a un peu plus de 7 ans, j'avais pas spécialement eu l'impression qu'on pouvait être débutant et aller en finale. Ceci étant vu que j'ai progressé depuis, retrospectivement je considère qu'on pouvait être "débutant amélioré" et aller en finale :)

        J'ai plus eu d'écho après ça donc je sais pas comment ça a évolué depuis.
        • [^] # Re: Aah c'était le bon temps, mais faut être bon

          Posté par . Évalué à  2 .

          J'ai aussi participé deux fois, deux fois en finale et une fois récompensé (mais bon, dernier des meilleurs :-) *arf*). Et c'est vrai d'une part qu'il faut être sévèrement motivé pour franchir les qualifications en étant débutant.

          A mon humble avis il faut être débrouillard, question programmation, le genre de personne qui comprend de ses erreurs et qui doit arriver à pondre quelque chose en trifouillant le code !

          Mes souvenirs des qualifs :
          - il faut avoir quelques bonnes idées en algo, mais a l'age où on le passe on commence à avoir de bonnes idées
          - les questions d'algos les plus difficiles ne sont pas éliminatoires si vous les ratez pitoyablement (souvent sur des théories d'algo un peu poussées, soit vous connaissez le problème, soit vous passez à coté, soit vous êtes un génie en herbe mais peu probable :-) )
          - on peut se qualifier avec un programme qui ne fonctionne pas, suffit que l'idée soit bonne, ainsi que l'organisation générale de la solution proposée (la passion derrière compte aussi surement !)

          Après il y a surement une volonté d'ouverture, de la part de l'équipe d'organisation.

          Pour les 36 heures :
          - être capable de résister 36h sans roupiller
          - resister 36 heures avec la musique techno a fond
          - ne pas croire au faux sujets, d'ailleurs bien trouvés :-)
          - ne pas être celui qui se tape tous les bugs du serveur
          - resister aux seaux d'eau lancés sur les gens dans l'entrée
          - savoir surfer a plat ventre dans la cafet'
          - resister aux odeurs de geeks qui se lavent pas (d'ailleurs si les douches étaient propres, peut-être que plus de monde se laverait ?...)

          Anti

          ps: suis surpris qu'il y ait pas eu de gros troll poilu sur le prologin :-)
    • [^] # Re: Aah c'était le bon temps, mais faut être bon

      Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

      C'est vrai que les épreuves peuvent parraître d'un niveau un peu haut aux débutants.

      Mais quand tu parles de la séance de planchage, n'oublie pas que c'est noté par des humains et qu'il y a peu de monde à faire des copies excellentes (et le sujet est d'ailleurs en général fait pour ça). Par conte, tout le monde peut proposer des solutions (même avec des dizaines de if ou de for imbriqués), il est même possible de coder dans le langage de son choix voir du français ou du pseudo code...

      Passé le stress de la présentation (coder sur papier), il est possible de rendre quelque chose même avec des connaissances minimes en programmation. La problématique est juste de saisir à quel résultat arriver, mais ça, ce n'est plus vraiment un problème de programmation !

      Après, pour les meilleures copies, c'est l'algorithme et la clarté de la réponse qui permettent d'arriver dans les meilleurs places, et en finale. Ca ne serait pas une très bonne idée d'inviter des gens trop faibles aux 36 heures, ils ne s'amuseraient pas trop. Par contre, ils auront eu l'occasion de découvrir Prologin, d'avoir une expérience différente de ce qu'ils ont déjà pu faire en programmation, et feront mieux l'année suivante :-)

      A la fin de la matinée, il y a également une correction magistrale auquel tout le monde assiste, et en général ça permet de rapidement débloquer toutes les idées que l'on avait en tête sur le sujet.

      Au final, un exemple qui ressort souvent dans ces cas là (et qui est je dois le reconnaitre assez approprié) : un des membres de la sélection française aux IOI (Olympiades Internationales d'Informatique) ne savait pas du tout programmer lors de son premier concours Prologin, il a progressé grâce à ce médium, ça fait toujours plaisir à entendre en tant qu'orga :-)
      • [^] # Re: Aah c'était le bon temps, mais faut être bon

        Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

        Je ne parlais pas d'expert en programmation mais de personne qui n'ont jamais vu du C ou du pascal pûr. Quand j'ai été à prologin, j'étais en première et en terminale et ce n'était pas le genre de langage que je utilisais pendant cette période (je touchais plutot à de la prog style delphi ou vb pour ne pas les citer).

        Ce qui fait que j'ai le souvenir d'avoir été un peu perdu devant un écran en mode texte. Mais j'avoue que l'expérience a été intéressante pour moi car justement elle m'a orienté vers les un vrai langage : le C :-p

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.