Reims, 1er décembre 2015 : Atelier vie privée : les libertés numériques dans l'état d'urgence

Posté par (page perso) . Édité par Pierre Jarillon, Benoît Sibaud et Xavier Teyssier. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa
6
26
nov.
2015
Lug

Ces dernières années ont vu se multiplier les lois à visée sécuritaire en France. La dernière «loi sur le renseignement» vendue, à tort, comme loi «anti terroriste», suite aux attentats de janvier 2015, fut votée à une large majorité malgré de fortes oppositions exprimées par de nombreuses associations de défense des libertés.

Venez débattre de ce sujet au cours de l‘atelier vie privée de l’association Lolica sur le thème «les libertés numériques dans l’état d’urgence».

Au lendemain de l’un des attentats les plus marquants d’Europe, alors que notre pays ne semble que commencer à prendre des mesures d’ampleur historique, le Premier ministre déclare que « la sécurité est la première des libertés, c’est pour cette raison que d’autres libertés ont été ou peuvent être temporairement limitées, dans une mesure strictement nécessaire » et que le Président compte sérieusement « moderniser » les textes, qu’en est-il de nos libertés numériques ?

Rendez vous Mardi 1er décembre 2015, à partir de 18h30 à la Maison de la vie associative (entrée 9 rue Eugène Wiet)

Je conclurai par cette citation de Benjamin Franklin, maintenant célèbre parmi les défenseurs des libertés : « Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’un ni l’autre et finit par perdre les deux ».

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.