Résumé des nouveautés dans LibraZiK-2 depuis sa sortie

30
27
déc.
2017
Son

Rappel : LibraZiK studio audio est un système audio‐numérique complet et libre pour les ouvrages musicaux. LibraZiK est un projet qui a pour objectif de fournir un système robuste, prêt à l’emploi et avec une documentation à jour, aux francophones souhaitant faire de la musique assistée par ordinateur (M. A. O.).

logo librazik-2

Depuis la sortie de LibraZiK-2 le 18 novembre 2017, pas mal de choses se sont passées.

Je vous propose ici un résumé de ces choses dont vous pouvez retrouver des explications plus complètes sur le blog de LibraZiK si vous le souhaitez.

Trois, quatre !

Sommaire

Mises à jour

Dans les nouveautés depuis la sortie de LibraZiK-2, il y a d’abord eu, le 30 novembre, une mise à jour de LMMS qui a permis de contourner un bogue qui faisait planter les hôtes de greffons lorsqu’on essayait d’utiliser certains greffons CALF. Un bogue plutôt tarabiscoté et une solution de contournement qui l’est un peu également.

Ensuite, il y a eu pas mal de mises à jour pour les logiciels de musique suivants :

Également des mises à jour pour le système : une nouvelle série de noyaux, une nouvelle version de jackd2, de nouvelles versions pour certaines parties d’ALSA, une mise à jour pour QjackCtl, et également pour l’ensemble d’outils Cadence.

Nouveaux logiciels

Quelques nouveaux logiciels sont également entrés dans LZK-2 : l’émulation de synthétiseur analogique modulaire VCV Rack, l’outil très pratique PostFish, le greffon de réverbération g2reverb et l’ensemble de greffons ladspa-foo-plugins comprenant des limiteurs, un amplificateur, des effets de traitement des transitoires, et des distorsions.

 Le synthétiseur VCV Rack

Concernant VCV Rack, il s’agit d’une version 0.3 qui n’est pas la dernière disponible, ce qui pourrait décevoir les personnes qui suivent avec appétit le développement de ce logiciel récent, mais qui permettra à tout le monde d’en essayer les bases. D’autres versions plus récentes arriveront certainement par la suite dans LZK-2. VCV Rack est une émulation de synthétiseur analogique modulaire qui permet de construire son son à l’aide de câbles reliant les différents modules. Cette version dans LZK-2 est fournie avec un ensemble de modules complémentaires offrant un vaste choix de possibilités.
VCVRack — aperçu du gourbi

Les outils PostFish

À propos de PostFish, c’est un ensemble d’outils permettant la restauration, l’amélioration et un mixage rapide de pistes sonores. Il est un peu non commun à prendre en main puisque, bien que possédant une interface graphique habituelle, il se lance en ligne de commande pour avoir accès à cette interface graphique.
Son nom provient probablement d’un jeu de mots anglophone : post + fish, fish = poisson pour la langue anglaise, et quelque chose de fishy est quelque chose qui sent le poisson, qui a une odeur de poisson. Par extension, « qui pue le poisson », comme par exemple dans ce style de phrase : « Ce plat, qui était resté dans le frigo pendant qautre jours, sentait le poisson, et je n’ai pas pu le manger. » (This meal which was sitting in the fridge for the last 4 days was smelling fishy, and I couldn’t eat it).
Par extension de l’extension, son sens devient « suspect », « louche », « douteux ». Le jeu de mots postfish peut donc s’interpréter comme « après un truc douteux », ce qui correspond au fait qu’il est capable de réparer de l’audio ayant été mal enregistré. C’est certainement également un clin d’œil au logo de la fondation Xiph (dont PostFish est issu) qui comporte un poisson.
PostFish — interface principale

Mes nouvelles traductions

Concernant Audacity, j’ai (olinuxx) repris la traduction de l’interface graphique et ai remonté tout ça en amont. Ceci profite donc à tous les utilisateurs d’Audacity, pas seulement ceux de LibraZiK mais ceux de toutes les distributions GNU/Linux, macOS, Windows, etc. Les utilisateurs de LibraZiK-2 en ont donc la fraîcheur avant les autres, mais au final le jeu du logiciel libre est là : tout le monde profite d’un travail fait quelque part. La traduction était dans un état d’abandon et le travail a été plutôt important pour la faire remonter à un état correct (plusieurs dizaines d’heures, voire plus d’une centaine peut‐être). Quelques petits problèmes de cohérence corrigés et, à présent, la traduction en français de ce logiciel est plutôt en bonne forme. Comme toujours, il reste des améliorations possibles dont certaines sont déjà faites et seront présentes dans la prochaine version du logiciel. Et je compte continuer à maintenir la traduction française de ce logiciel à l’avenir.
Audacity — nouvelle fonctionnalité : 4 couleurs différentes pour les pistes

Au sujet de Tutka, je continue à maintenir la traduction française que j’ai faite (et qui est également remontée au développeur de Tutka pour pouvoir être utile à tous les utilisateurs de ce logiciel) et j’ai développé un tutoriel d’aide au grand débutant. Plutôt chouette ce logiciel pour s’initier gentiment et doucement à l’utilisation d’un tracker MIDI.
Tutka — apparence de la fenêtre principale

Voilà pour les nouveautés concernant LibraZiK-2 des cinq ou six dernières semaines plutôt actives !

En espérant que LibraZiK-2 vous sera utile pour votre musique, bonnes expérimentations et réalisations musicales à toutes et tous !

Olivier

Si vous trouvez ce travail utile, les dons m’aident pour continuer à le maintenir et à le faire progresser.

  • # Alors...

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    … Toujours OK pour venir [ en causer / pratiquer ] au THSF ?

    * Ils vendront Usenet^W les boites noires quand on aura fini de les remplir.

  • # Wow

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Le site web de Librazik est impressionnant de fonctionnalité et d'ergonomie (et j'aime beaucoup sa charte graphique, en passant) franchement, bravo pour ça aussi ; quant au taf que tu fais sur les traductions en français des docs (on te voit passer un peu partout dans les commits des projets audio) me donne presque envie de repasser mon système en français :p

    Sérieusement, res-pect.

    • [^] # Re: Wow

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Merci.

      https://librazik.tuxfamily.org - http://linuxmao.org - https://liberapay.com/trebmuh

      • [^] # Re: Wow

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        J'avais un "merci" rapide car un peu à court de temps le 1er. J'en ai un peu plusse maintenant et je peux donc écrire un message un peu plus long.

        Alors merci de remarquer les efforts que je fourni pour le site. Ça fait des années que je fais de la MAO sur système GNU/Linux et, bien que des quantités énormes de possibilités soient déjà là, à tel point que ça fait de GNU/Linux un système très capable y compris pour des écoles de musique, des studios, …, la documentation est un des points faibles dans ce domaine (comme dans d'autres) et rend la courbe d'apprentissage relativement raide pour des personnes désirant s'y mettre.

        J'ai commencé il y a un peu moins de dix ans à organiser le site linuxmao.org pour améliorer cet état de fait et je pense que nous sommes sur la bonne voix là -bas.

        Puis en 2015, j'ai commencé le travail de production d'un système audio-numérique libre que j'ai nommé LibraZiK (quelle inventivité de fou dont j'ai fait preuve lors de la recherche du nom ! ;-) ) et j'ai beaucoup réfléchit sur l'ergonomie et l'accessibilité du site, la relation avec le site linuxmao.org, et surtout la documentation. Je savais déjà que c'était un énorme boulot à faire (déjà avec l'empaquetage, la veille logiciel,…) mais également et surtout l'idée de fournir une distribution avec de la documentation qui suit les mises à jour des paquets-logiciel qui est vraiment un boulot de dingo. La documentation de LibraZiK aujourd'hui, ça doit être entre 1000 et 1500 pages (à la louche) et j'en ai encore pas mal en tête à y ajouter. Question de temps quoi.

        Ceci dit, je commence à voir dans ce site la vision que j'avais quand j'ai commencé le boulot en 2015, alors je suis plutôt content.

        Pour la charte graphique, ça me surprend que tu l'apprécies puisque d'habitude, j'ai plutôt des retours genre "wahou, tout gris, c'est un site de dépressif ou bien ?" ! :) Plusieurs points d'explications ici.

        Le premier, c'est que lorsqu'on passe du temps devant un écran, les couleurs trop claires/brillantes finissent par faire mal aux yeux et/ou au cerveau. D'ailleurs dans le monde de l'audio-numérique pro (et d'autres mondes également), il est récurrent de voir que les équipes de conception faisant gaffe à ça choisissent souvent des thèmes sombres pour les IGU des logiciels. C'est probablement pas pour rien.

        Le deuxième, c'est qu'au départ, je voulais une charte graphique générale assez sombre pour le système et que je me disais que c'était pas bête d'utiliser la même charte graphique pour la documentation et le site pour une question de cohérence.

        Le troisième, c'est que je suis daltonien alors… j'ai tendance à répondre aux râleurs-consommateurs "faite pas chier avec vos noms de couleurs qui n'existent que dans vos discussions-coupe-de-champagne dans les soirées de l'ambassadeur" ;-)

        Le quatrième, c'est que une vraie charte graphique et son application, c'est un vrai boulot. C'est long, faut manger de la documentation, beaucoup de documentation. Et je suis bien obligé de prioriser mon temps. Du coup, j'ai plutôt tendance à préférer faire de la traduction, du débogage avec les développeurs amont, de l'écriture de doc et de tuto, que de m'arracher sur une charte graphique qui ne me semble pas si mal que ça et pour laquelle j'aurai certainement un peu de mal vu mon handicap ('fin, c'est un peu fort comme mot "handicap" pour le daltonisme je trouve). Surtout que les goûts et les couleurs, toussa quoi.

        Voilà, en tout cas, merci pour ce retour que me fait penser que c'est pas si mal que ça ce boulot au final, et meilleurs vœux à toi et aux tiens pour cette année commençante.

        https://librazik.tuxfamily.org - http://linuxmao.org - https://liberapay.com/trebmuh

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.