Revue de presse de l'April pour la semaine 31 de l'année 2013

Posté par (page perso) . Modéré par Florent Zara. Licence CC by-sa
20
5
août
2013
Internet

La revue de presse de l'April est régulièrement éditée par les membres de l'association. Elle couvre l'actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s'agit donc d'une sélection d'articles de presse et non de prises de position de l'association de promotion et de défense du logiciel libre.

Sommaire

[PC INpact] Copie privée: 170 000 euros remboursés aux professionnels depuis 2012

Par Marc Rees, le mercredi 31 juillet 2013. Extrait:

«Depuis la loi du 20 décembre 2011, la rémunération pour copie privée n’est pas due pour les usages strictement professionnels». Voilà ce qu’annonçaient la SACD et l’ADAMI dans un document présenté lors d’une récente conférence à Avignon. Des millions d'euros «ne seront jamais remboursés» répondaient les importateurs, distributeurs et industriels du secteur. On sait désormais combien ont été effectivement remboursés aux pros depuis cette date.

Lien vers l'article original: http://www.pcinpact.com/news/81489-copie-privee-seulement-170-000-euros-rembourses-aux-pro-depuis-2012.htm

[ZDNet] Bonnes lectures: "Histoires et cultures du Libre", un ouvrage de référence

Par Thierry Noisette, le mercredi 31 juillet 2013. Extrait:

Pas seulement pour ne pas bronzer idiot, selon la formule rituelle, mais aussi comme livre de référence, cet ouvrage publié par Framabook aborde au fil de son bon demi-millier de pages un vaste éventail de sujets relatifs à la culture libriste, autour des logiciels libres et de leurs univers.

Lien vers l'article original: http://www.zdnet.fr/actualites/bonnes-lectures-histoires-et-cultures-du-libre-un-ouvrage-de-reference-39792903.htm

[PC INpact] Deux ministères répondent à Isabelle Attard sur leurs dépenses logicielles

Par Xavier Berne, le mercredi 31 juillet 2013. Extrait:

Depuis le 27 mai dernier, chacun des 37 ministres du gouvernement Ayrault a été prié par la députée Isabelle Attard de fournir le détail de ses dépenses en logiciels pour la période 2008-2012. Le tout, si possible en opérant une distinction entre logiciels libres et propriétaires. Si 10 ministères s’étaient - plus ou moins bien - pliés jusqu'ici à l’exercice, deux nouvelles réponses viennent d’être publiées ce matin au Journal Officiel.

Lien vers l'article original: http://www.pcinpact.com/news/81501-deux-ministeres-repondent-a-isabelle-attard-sur-leurs-depenses-logicielles.htm

[ZDNet] Amnésies: les engagements de Hollande, Hamon et la vente liée

Par Thierry Noisette, le mardi 30 juillet 2013. Extrait:

L'Aful publie un communiqué documenté et cinglant sur les propos de Benoît Hamon contre un amendement anti-vente liée. En avril 2012, le candidat François Hollande s'engageait contre la vente liée. Le changement, c'est de changer d'avis?

Lien vers l'article original: http://www.zdnet.fr/actualites/amnesies-les-engagements-de-hollande-hamon-et-la-vente-liee-39792863.htm

Et aussi:

[ToulÉco] Benjamin Böhle-Roitelet: «Tout le monde est concerné par l'économie de contribution»

Par A.F., le mardi 30 juillet 2013. Extrait:

Les technologies numériques ont engendré un nouveau modèle d’économie de type collaboratif: l’open source, Linux ou Wikipédia fonctionnent selon un process de coopération. Cette tendance se propage à tous les secteurs de l’économie offrant de vastes opportunités. Explication avec Benjamin Böhle-Roitelet, fondateur d’Ekito, une société toulousaine d’expertise des technologies avancées.

Lien vers l'article original: http://www.touleco.fr/Benjamin-Bohle-Roitelet-Tout-le-7315.html

  • # Commentaire supprimé

    Posté par . Évalué à 0.

    Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

    • [^] # Re: Prendra pas !

      Posté par . Évalué à -8.

      Pour aider les débutants, "oobs" est un diminutif obscurcissant de "noobs", qui se réfère à la poitrine genre… féminine, quand même… avant de faire référence — bien plus tardivement dans l'histoire humaine, après un élargissement de l'adoption populaire — au clavier informatique ergonomique à repose-paumes fonctionnels en phase de phrase comportant des dispositifs de commande intégrés, au déplacement contraint sur une fenêtre (disons rectangulaire, ça se discute), à retour de force, débrayables en souris ambidextres (3 axes chacune, comptons la rotation).

      Hein ? Ben je fais de la pédagogie, un peu de SEO (Zino wuz there) et un tantinet de confu[cia|sio]nisme obscurcissant : Al-Quaida bombe terrorisme NSA maichants !

      ----------> []

      PS : à toi qui es dans le futur de mon présent, à analyser tout ça avec ton buzzomètre en Python, ça dit quoi ?

      • [^] # Re: Prendra pas !

        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

        noob ça vient pas de newbie (néophyte)?

        Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

        • [^] # Re: Prendra pas !

          Posté par . Évalué à -10.

          Mon dieu ! Quelle erreur de hacker débutant j'ai fait là !

          Merci de m'avoir repris.

          Je voulais écrire BOOBS bien sûr !

          Olalalalala… De quoi tourmenter le plus subtil des buzzometers /o\

      • [^] # Re: Prendra pas !

        Posté par . Évalué à -9.

        s/en phase de phrase/en phase de frappe/

        C'est nul, les erreurs typo, je vote contre !

      • [^] # Re: Prendra pas !

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        "oobs" est un diminutif obscurcissant de "noobs", qui se réfère à

        Euh, je crois que tu te trompes, il me semble bien que le noob's, c'est plutôt le fiancé de la geekette.

        Et hop, une nimage abominablement sexiste…

        * Ils vendront Usenet^W les boites noires quand on aura fini de les remplir.

  • # Nouveauté

    Posté par . Évalué à 2.

    Il faut savoir que depuis le 19 mai 2011, la vente liée est autorisée en France (L122-1 du code de la consommation).
    Par contre l'abus de position dominante et le commerce déloyal de logiciels dont le prix n'est pas indiqué restent d'actualité.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.