Ryzom offre un éditeur scénographique à ses joueurs !

Posté par . Édité par Davy Defaud, Benoît Sibaud, ZeroHeure, palm123 et Yvan Munoz. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa
Tags :
23
24
déc.
2016
Jeu

Ryzom est un jeu de rôle en ligne massivement multi‐joueur (MMORPG) de science fantasy basé sur un monde vivant unique : une planète‐plante aux paysages envoûtants, sauvage, et peuplée de mille dangers. Vous pouvez y incarner une des quatre races humanoïdes du jeu, contribuer à la reconquête de leur civilisation perdue et influer sur l’évolution du monde.

Première étape publique de son grand projet de mise à disposition de l’outil de création Ryzom Arkitect à sa communauté de joueurs, l’arrivée de l’éditeur scénographique suscite interrogations et intérêt.

N. D. M. : Ryzom Arkitect (dit Ark) comprenant l’éditeur scénographique est sous licence propriétaire gratuite, contrairement au reste du projet qui est sous AGPL (voir le compte‐rendu de la réunion via IRC du 10 octobre 2016 du projet et après confirmation avec l’équipe projet sur IRC). Les contenus produits seront sous licence CC-BY-SA (comme pour le reste du projet).

Qu’est‐ce que l’éditeur scénographique ?

L’éditeur de Ryzom, Winch Gate Property Limited, dévoile enfin un pan du mystère par l’intermédiaire de Tamarea, chargée de communication :

L’éditeur scénographique est le premier module de Ryzom Arkitect à être mis à la disposition de nos joueurs. Viendront ensuite progressivement, à partir de début 2017, différents modules qui feront, à terme, de Ryzom Arkitect un éditeur de scénarios complet, permettant à chacun de créer des contenus personnels.
Concrètement, l’éditeur scénographique permet à chaque joueur de placer un décor sur des cartes du jeu en y ajoutant les objets statiques de son choix, parmi plus de 3 600 objets, constructions, pièces d’armures et éléments de végétation accessibles dans la base de données. L’interface permet de placer les différents éléments du décor à la souris, ce qui procure un grand confort d’utilisation. Différentes options accessibles via un menu contextuel permettent d’affiner le résultat. Ainsi, il est possible de fixer la position d’un objet dans l’espace (axes x, y et z), mais aussi de le redimensionner ou de le faire pivoter.

Éditeur scénographique 1

Une ouverture en deux étapes

L’éditeur scénographique sera ouvert en deux étapes : la première, d’abord en version bêta, permettra de tester l’outil sur une carte. Elle sera implémentée le 23 décembre 2016 lors d’un correctif client. La seconde, donnant entres autres accès à près de cent cartes instanciées (les anciennes cartes de Ryzom Ring), sera implémentée en début d’année 2017.

Ulukyn, développeur de l’éditeur scénographique, précise :

Dès le 23 décembre, l’éditeur scénographique va permettre aux joueurs de créer leur propre village de Noël sur une île. Un téléporteur « Ring » permettra de se rendre sur cette île puis de revenir à son point de départ.
Les joueurs pourront préparer différentes scènes, qu’ils seront les seuls à voir, afin de faire des tests. Une seule de ces scènes pourra être rendue publique par son créateur, afin que son village puisse être visité par tous.

Éditeur scénographique 2

À noter que pour la première fois, les personnages se trouvant dans l’Île des débutants, Silan, pourront quitter les lieux grâce au téléporteur « Ring », à destination de l’Île de Noël, avant d’y revenir par le même moyen. Cette nouveauté est un prélude à la modification de la jouabilité — gameplay — prévue début 2017 : les allées et venues libres, pour tous les personnages, entre Silan et le reste du monde.

Un pas de plus vers le « Power to Players »

Grâce à l’ouverture prochaine à ses joueurs de l’éditeur scénographique, puis des futurs modules qui composeront l’éditeur de scénarios Ryzom Arkitect, Ryzom réaffirme son engagement pour le pouvoir aux joueurs — « Power to Players » — qui, plus que jamais, demeure sa devise.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.