Séminaire "Portage de Linux sur plateforme ARM" le 10 décembre 2015 à Toulouse

Posté par (page perso) . Édité par Nils Ratusznik, Nÿco et Benoît Sibaud. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC by-sa
12
27
nov.
2015
Mobile

Cap'tronic organise le jeudi 10 décembre à Toulouse un séminaire d'une demi-journée sur le thème "Portage de Linux sur plateforme ARM". Ce séminaire sera animé par Alexandre Belloni de la société Free Electrons.

L’ensemble du séminaire sera illustré par des exemples concrets de projets réalisés par Free Electrons, sur des processeurs Atmel SAMA5, Freescale i.MX6 et Texas Instruments AM335x et autres.

La participation au séminaire est gratuite, après inscription auprès de Captronic sur la page du séminaire.

Le séminaire couvrira les thématiques suivantes :

  • écosystème ARM : coeur ARM, System-on-chip, System-on-Module, carte personnalisée ;
  • choix du matériel : comment choisir son matériel pour bénéficier d’un bon support Linux ?
  • choix des versions du bootloader et du noyau Linux : version fournie par le constructeur ? Version officielle ? Autre version communautaire ?
  • adaptation du bootloader :
    • processus de démarrage d’un SoC ARM : ROM code, "first stage" (SPL) et "second stage" ;
    • focus sur U-Boot : compilation et flashage, ajout du support d’une nouvelle carte, gestion des périphériques utiles dans un bootloader (flash, MMC, réseau) ;
  • adaptation du noyau Linux :
    • configuration, compilation et démarrage ;
    • concept de Device Tree pour la description du matériel : gestion du pin-muxing, description de périphériques sur I2C et SPI, de GPIOs, etc…
    • introduction minimale au développement de pilotes, avec un exemple de pilote I2C ;
    • utilisation d’un système de fichiers racine minimal.
  • # Ça donne envie !

    Posté par . Évalué à 5.

    dommage que je sois si loin (sans parler de la logistique marmots)

    Régalez-vous bien

  • # OOohh dommage.

    Posté par . Évalué à 1.

    Dommage parce que loin. Sinon, les SoC type allWinner, Rockchip ou Samsung. Ça n'est peut être pas le même domaine, ces processeurs plus puissant sont plus orientés desktop/mobilité qu'embarqué, mais il y a à la fois du bon travail communautaire pour ces trois là, et pour Rockchip ou Samsung, du bon travail des constructeurs pour l'intégration dans le noyau de base et dans les trois cas, du matériel libre de qualité et abordable.

    • [^] # Re: OOohh dommage.

      Posté par . Évalué à -3. Dernière modification le 03/12/15 à 20:09.

      En plus, l'infrastructure de port vers de nouvelles plateformes Linux sur ARM 32-bits n'est pas les plus simple(sur ARM64, on peut utiliser UEFI+ACPI).
      Pour porter Windows vers un Allwinner A20 par exemple, je n'ai eu qu'à adapter l'UEFI.(Windows utilise juste le timer et le contrôleur d'interruptions architectural dans ce cas, et fonctionne ainsi correctement, avec le framebuffer GOP fourni par UEFI). Le pilote série a l'adresse des registres directement depuis ACPI.

      The Freeblob Project

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.