Sortie de Proxmox VE 4.0 Beta1

Posté par . Édité par Benoît Sibaud, palm123 et NeoX. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa
26
30
juin
2015
Virtualisation

Proxmox Virtual Environment (Proxmox VE) est une plateforme opensource de virtualisation pour KVM & Containers, entièrement administrable via une interface web, ou via ligne de commande pour les administrateurs aguerris. Proxmox VE est développé par Proxmox Server Solutions GmbH, basé à Vienne/Autriche, et de nombreux contributeurs via Internet.

Les nouveautés sont décrites dans la seconde partie de la dépêche.

Cette version bêta est annoncée afin de permettre à un grand nombre d'utilisateurs de tester la prochaine version majeure, et d'identifier les bugs pouvant encore subsister, avant l’annonce d'une version stable pour la mise en production.

Attention: cette version ne permet pas d'assurer une migration des données utilisateurs depuis la version 3.4, et est prévue pour être utilisée dans un environnement de test.

Nouveautés de cette version beta1:

  • Parmi les nouvelles fonctionnalités de cette version 4.0, Proxmox VE contient un nouveau gestionnaire de Haute Disponibilité (pve-ha-manager), écrit par l'équipe Proxmox en remplacement de rgmanager. pve-ha-manager surveille l'état de toutes les machines virtuelles et containers sur le Cluster, et entre en action automatiquement si l'un des serveurs est détecté comme défaillant. Toutes les options sont configurables via GUI.

  • Cette version comprend également le tout nouveau Proxmox HA Simulator, qui permet de tester les fonctions haute disponibilité de Proxmox, avant une mise en production.

  • Cette version est la première version de Proxmox VE à inclure un support natif des conteneurs LXC en plus des machines virtuelles KVM. Les conteneurs LXC sont complètement intégrés aux autres composants de Proxmox, permettant d'utiliser tous les modèles de stockage déjà existants.

  • Proxmox VE 4.0 beta1 inclut la première version stable de DRBD9. DRBD9 est particulièrement recommandé pour les tâches nécessitant un haut niveau d'IOPS.

  • # Attention avecles conteneurs OpenVZ...

    Posté par . Évalué à 6.

    Pour ceux qui, comme moi, utilisent proxmox avec des conteneurs OpenVZ, la migration pourrait bien être assez compliquée. Voici les liens de deux discussions intéressantes sur le sujet :
    http://forum.proxmox.com/threads/22035-Jessie-and-3-10-0-OpenVZ-kernel-and-the-future
    http://forum.proxmox.com/threads/22607-what-is-the-current-state-of-quot-3-10-quot-kernel-branch

    En gros, OpenVZ ne sera plus supporté, et il faudra passer par une manip de "backup/restore" pour migrer vers un conteneur LXC.

  • # Docker ?

    Posté par . Évalué à 2.

    Je commence à m'intéresser au sujet, mais j'y connais pas encore grand chose…

    Du coup, j'ai une question : pour la partie conteneur, il semble qu'une grosse partie des boites sur ce marché ait décidé de standardiser leurs formats autour de docker.

    Où est-ce situé par rapport à Proxmox ? est-ce au même niveau ? supporté ?

    Merci de m'éclaircir sur ce sujet.

    • [^] # Re: Docker ?

      Posté par . Évalué à 2.

      Docker est une solution à base de containers.
      C'est similaire à LXC. Docker peut d'ailleur utiliser LXC sous le capot pour gérer ces containers.

      Docker en fait pas de virtualisation complète comme le fait KVM.
      Donc tu ne peux virtualiser que des Linux dont le noyau est le même que celui qui fait tourner Docker.

      Pour les bons côtés, c'est bien plus léger qu'une virtualisation complète à la KVM/VirtualBox/vmWare/Xen. C'est plus rapide à démarrer car on peut choisir de ne lancer qu'une seule appli (sans tous les démons lancés par init/systemd), ça consomme du coup moins de RAM.

      Il y a un mécanisme très sophistiqué de gestion des images/containers de type COW qui permets de faciliment cloner un container sans consommer d'espace disque supplémentaire.

      Par contre, tout est en ligne de commande, contrairement à Proxmox.
      Il faut aussi combiner avec d'autres outils pour la migration, la composition de VM, etc …
      Mais à la vitesse ou l'écosystème Docker évolue, il va à mon sens tout emporter sur son passage.

      Pour la virtualisation complète, il ne restera que les VM obsolètes qui ne tournent pas sur un Linux récent … Windows compris ;-)

  • # Coquille

    Posté par (page perso) . Évalué à 1. Dernière modification le 30/06/15 à 13:56.

    Salut,

    je pense qu'il s'agit plutôt de DRBD9 que DRDB9 (l'ordre de DB -> BD (Block Device)).

    Par ailleurs, je ne vois aucune info sur le site officiel comme quoi la 9.0 est considérée comme stable. Je vois que c'est encore une branche en développement.
    Il n'y a pas de bouton pour signaler une coquille à l'auteur/modérateur plutôt que d'écrire un commentaire ? Ou j'ai mal vu ?

    • [^] # Re: Coquille

      Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 30/06/15 à 17:34.

      je pense qu'il s'agit plutôt de DRBD9 que DRDB9 (l'ordre de DB -> BD (Block Device)).

      Corrigé, merci.

      Il n'y a pas de bouton pour signaler une coquille à l'auteur/modérateur plutôt que d'écrire un commentaire ? Ou j'ai mal vu ?

      Pas actuellement mais il existe une demande dans le système de suivi du site à ce propos.

  • # Nouveau souffle

    Posté par . Évalué à 2.

    Utilisateur de Proxox VE à titre personnel, c'est une excellente nouvelle que cette nouvelle version de Proxmox :
    - elle est basée sur Debian Jessie au lieu de Wheezy donc une base logicielle beaucoup plus récente.
    - abandon de OpenVZ au profit de LXC. OpenVZ imposait à Proxmox d'utiliser au noyau 2.6.32 car les noyaux plus récents ne supportent pas OpenVZ.

    Pour ce dernier point c'est donc coup double : on va enfin avoir un noyau récent (donc plus de HW supporté) et passage à LXC qui est est une technologie toujours en développement actif. A l'opposé d'OpenVZ où c'est RedHat qui assure la maintenance pour que "la fin de vie" se passe au mieux.

    Bref, c'est un nouveau souffle pour Proxmox VE…

  • # install sur debian existant

    Posté par . Évalué à 1.

    Bonjour,
    est il prévue une doc pour l'installer sur un Debian existant ?

  • # Z'en avez oublié ! PVE-zsync ZFS&HA

    Posté par . Évalué à 2.

    Il manque la description d'un nouvel outil qui semble fort intéressant : PVE-zsync .

    Si vous aimez ZFS (comme pourrait-il en être autrement ??), que vous considérez ZFS on Linux comme stable (les choses progressent bien de ce côté ), alors vous devriez y jeter un oeil.

    PVE-zsync c'est comme DRBD, mais avec ZFS seulement et pas LVM+DRBD.

    Vous installez vos VM et votre OS sur ZFS sur un premier serveur proxmox. Vous installez de même le second serveur avec l'OS sur ZFS et PVE-zsync gère la synchronisation des VM.
    Alors ce n'est pas du quasi-temps réel comme drbd (c'est une crontab), mais l'avantage est de ne faire reposer votre cluster HA du pauvre que sur un unique outil ZFS send/receive.

    Si j'avais été plus fan de LVM peut-être aurais-je moins attendu un tel outil, il faut reconnaître.

    Bref, Proxmox continue de nous(me) impressionner par la régularité de métronome avec laquelle la boite nous livre des outils simples et fiables.

    Encore bravo

  • # quelques infos supplémentaires

    Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 02/07/15 à 16:07.

    Etant contributeur actif sur proxmox,
    voici quelques autres changements:

    -passage de corosync1 à corosync2.

    les 2 ne sont pas compatibles, donc en cluster, il faudra upgrader l'ensemble des noeuds en meme temps.
    ca peux se faire à chaud, je l'ai tester, sans devoir rebooter les vms.
    ca va surtout améliorer la gestion de la HA, plus besoin de carte de fencing (fencing via watchdog)

    • support complet d'ipv6 pour le host (ip de management, corosync, services, etc…)
    • GUI: passage à extjs5 (extjs 4.1 actuellement)
    • lxc: support de differents stockage comme pour qemu. (ceph/krbd, zfs, (clones,snapshots,tout ca) )

    -abandon de la console vnc java. (et ajout redimensionnement sur la console novnc html5)

    -passage sur kernel 3.19 d'ubuntu vivid (pour CRIU et les migration live lxc).
    c'est prévu de passer sur un kernel 4.X de la prochaine ubuntu lts, et de rester dessus ensuite.

    si on a le temps,
    -backup incrementiels (sinon ca sera pour la 4.1)
    -migration live + migration stockage locaux en meme temps

    Pour la migration d'openvz à lxc, le backup/restore c'est surtout parce que maintenant les disques sont présentés comme un seul fichier ou volume.
    Pour qemu, la migration peut se faire sans coupure, en faisant des migration live proxmox3 -> proxmox4

    • [^] # Re: quelques infos supplémentaires

      Posté par . Évalué à 1.

      Puisqu'un contributeur passe par là.

      Quand est ce que l'on peut espérer une version stable ? Peux-t-on utiliser cette version en prod ?
      Je dois migrer un serveur pendant l'été et j'en aurais bien profité pour abandonner mes containers openvz pour passer en LXC.

      • [^] # Re: quelques infos supplémentaires

        Posté par . Évalué à 2.

        A mon avis, ca sera à la rentrée, septembre.

        on attend qemu 2.4 qui devrait sortir au mois d'aout.
        et il y a encore un peu de boulot à faire sur lxc, extjs5.

    • [^] # Re: quelques infos supplémentaires

      Posté par . Évalué à 3.

      passage sur kernel 3.19 d'ubuntu vivid

      Supporté combien de temps ?

      • [^] # Re: quelques infos supplémentaires

        Posté par . Évalué à 1.

        A mon avis il y aura des montées de version en fontion des releases ubuntu, jusque la prochaine lts.
        ensuite ca ne devrait plus bouger.

        (ca dependra des fonctionnalités d'lxc dans les nouveaux kernel)

    • [^] # Re: quelques infos supplémentaires

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Où en est le support de Sheepdog, sur la page du Howto du site Proxmox il est indiqué que c'est toujours pas stable ?

      • [^] # Re: quelques infos supplémentaires

        Posté par . Évalué à 1.

        ce n'est pas tellement que le support de sheepdog n'est pas stable.
        (ca fonctionne très depuis plusieurs années).

        Le problème, c'est sheepdog lui meme, qui à chaque nouvelle version majeure, est impossible à mettre à jour sans reformat le cluster. (changement de format,etc…).

        Normalement c'est prevu que sheepdog 1.0 soit stable (dans le sens où ils vont fixer une bonne fois pour toute le format du cluster et supporter les montées de version).

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.