Sortie de Proxmox VE 4.2

30
28
avr.
2016
Virtualisation

La societe Proxmox Server Solutions GmbH a publié le 27 avril 2016 la nouvelle version Proxmox VE 4.2 (licence GNU Affero GPL, v3). Proxmox est une plate‐forme de virtualisation, de type « bare metal », basée sur l’hyperviseur KVM et prenant aussi en charge les conteneurs LXC.

Au programme de cette nouvelle version : une nouvelle interface graphique, le thin provisionning avec ZFS et LVM et la prise en charge de Let’s encrypt.

L'éditeur fournit la solution Proxmox VE sous licence GNU Affero GPL, v3, mais permet à qui le souhaite de prendre un contrat payant pour obtenir un support professionnel.

Nouvelle interface graphique

Proxmox VE utilise maintenant la version 6 du framework JavaScript Ext JS, qui apporte un look moderne « flat design » et un nouveau jeu d’icônes. Il est désormais possible de zoomer sur les graphiques d’utilisation de vos machines virtuelles, et de nouvelles options pour le filtrage des journaux ou les points de montage des conteneurs LXC sont configurables graphiquement. Les traductions en français, allemand, italien et norvégien ont été mises à jour, Proxmox VE prenant en charge en tout 19 langues différentes dans son interface.

ZFS et LVM thin dès l’installation

L’image d’installation de Proxmox VE est basée sur Debian 8.4, combinée avec un noyau Linux 4.4 avec support long terme issue de la toute récente Ubuntu 16.04 Xenial Xerus. L’installateur Proxmox permet maintenant la création d’un pool ZFS ou LVM thin en un clic lors de l’installation. Grâce au provisionnement de volumes LVM thin ou ZFS thin, un administrateur système peut maintenant allouer un espace disque plus grand que la place physique, et rajouter des disques supplémentaires au fur et à mesure du temps sans devoir redimensionner le système de fichiers des machines virtuelles.

Utilisation des certificats SSL Let’s encrypt

Proxmox VE fonctionne avec les certificats SSL de Let’s Encrypt, une documentation spécifique est disponible sur le wiki de Proxmox. Le but de Let’s encrypt est de fournir des certificats gratuits à tout un chacun, la gestion des certificats étant dévolue à un agent tournant en tâche de fond sur le système.

  • # Formation

    Posté par . Évalué à 2.

    Des conseils pour se (auto)former à proxmox?

    • [^] # Re: Formation

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      J'en ai un usage très basique et je suis loin d'être sysadmin. Je sais pourtant créer et gérer mes VM ou containers sans problème (sans HA). L'outil est donc vraiment intuitif àmha (sauf la sélection de plusieurs rôles pour un espace de stockage dans une liste déroulante : elle ressemble à une liste à un seul choix possible alors que le ctrl+clic fonctionne, ce qui n'est pas évident vu son look)

      Précision : le look "flat" existait déjà en 4.1, sauf erreur de ma part (je ne vois pas le changement entre ma V4.1 et le screenshot V4.2).

      • [^] # Re: Formation

        Posté par . Évalué à 2.

        Précision : le look "flat" existait déjà en 4.1, sauf erreur de ma part (je ne vois pas le changement entre ma V4.1 et le screenshot V4.2).

        je te confirmes cela,
        j'ai fait recemment un update de ma v4.1 et j'ai eu le nouveau theme,
        alors que je ne suis pas passé en 4.2

    • [^] # Re: Formation

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      La meilleure façon de se former c'est de l'essayer…
      Installation très simple.
      Utilisation bien simple aussi (il faut chercher un peu au début mais ça bien vite).
      Si tu veux tester le cluster, il faut au moins 3 machines.

      • [^] # Re: Formation

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Si tu veux tester le cluster, il faut au moins 3 machines.

        La mise en cluster est possible et fonctionne très bien à partir de 2 nœuds. ;)
        C'est le HA qui n'est plus dispo qu'à partir de 3 nœuds à la différence de la version 3 de Proxmox qui l'autorisait avec 2 seulement.
        En effet, avec 2 nœuds, c'est vite compliqué dans la mesure où il n'y a pas de quorum possible, donc pas de tiers pour déterminer quel nœud est tombé et lequel doit légitimement prendre le relais et continuer d'interagir avec les ressources (de stockage notamment).

        There is no spoon...

        • [^] # Re: Formation

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          En effet, avec 2 nœuds, c'est vite compliqué dans la mesure où il n'y a pas de quorum possible, donc pas de tiers pour déterminer quel nœud est tombé

          Déjà qu'avec 3 nœuds c'est loin d'être une science exacte.

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

          • [^] # Re: Formation

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Au temps pour moi. J'ai écris trop vite. On parle bien de 3 nœuds pour la HA selon la terminologie Proxmox. Cependant :
            - il y a des admins qui font la HA avec 2 nœuds en modifiant le nombre de votes d'un nœud (déconseillé)
            - j'ai vu passer une info qui disait que Proxmox allait implémenter un quorum sur disque ce qui permettrait de réduire la taille d'un cluster HA à 2 nœuds.
            Le concept de quorum, de vote et de règles est une science exacte. Avec algorithme et fencing. Mes tests avec Proxmox : https://forum.proxmox.com/threads/ha-ressources-groups-test-ok.26228/

            • [^] # Re: Formation

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Je voulais dire, que même avec 3 noeuds et plus, il y a pleins de raisons qui peuvent faire que les mauvais noeuds soient considérés comme HS ou qu'il y ait un split brain.

              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: Formation

        Posté par . Évalué à 3.

        Aujourd'hui, je gère toutes mes VMs linux, windows et macosx avec packer/vagrant/ansible sous couvert de virtualbox, le tout sur un serveur dédié OVH avec CentOS.
        Je vais bientôt disposer d'un nouveau serveur dédié (16cores/32threads, 128 GB de RAM, 2TB de disque).
        Du coup, je me demande si ça vaudrait le coup de tenter une install d'une "distrib proxmox" (debian configurée aux petits oignons pour proxmox) au lieu d'une simple CentOS.
        Mon pb majeur, c'est de continuer à pouvoir créer des VMs windows automatiquement, similairement à ce que je fais déjà avec packer, vagrant et virtualbox (le tout lancé depuis jenkins ;-) ).
        Et je me sens un peu seul pour savoir si le jeu en vaut la chandelle…

        • [^] # Re: Formation

          Posté par . Évalué à 1.

          Disons que VirtualBox et KVM sont 2 systèmes de virtualisation qui n'ont rien à voir. Si tu veux utiliser Vagrant avec Proxmox, alors il te faudra jouer avec vagrant-libvirt. Ce que je fais aussi. Un de mes collègues des US manipule des VMs qui sont sur notre serveur en France, et ça fonctionne plutôt bien.

          • [^] # Re: Formation

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Promox n'utilise pas libvirt. À moins que le nom vagrant-libvirt soit trompeur. Ça ne va pas marcher.

            « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

            • [^] # Re: Formation

              Posté par . Évalué à 1.

              Merci, et désolé pour l'erreur alors. Et pour ma culture, quel est l'hyperviseur de Proxmox ?

              • [^] # Re: Formation

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                L'hyperviseur est LXC ou KVM. Mais libvirt n'est pas un hyperviseur, c'est juste un outil de configuration pour KVM/XEN/LXC.

                « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

        • [^] # Re: Formation

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Ça dépend…
          J'ai vu fonctionner une infra avec cobbler/preseed/ansible avec du Proxmox. Proxmox est attaqué via son API. Je crois que l'API n'a pas changé depuis un moment. Donc le module Ansible pour Proxmox devrait toujours fonctioner.
          Tu devras modifier tes scripts pour utiliser l'API proxmox. Mais tu bénéficiera des avantages de Proxmox (sauvegardes, cluster, HA, …)

  • # Kimchi est pas mal aussi

    Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 29/04/16 à 10:18.

    Bonjour,
    Pour notre usage plutôt basique de la virtualisation, j'ai découvert le projet Kimchi et ça marche vraiment pas mal. Derrière ce projet, il y a IBM. Les développeurs sont assez réactifs en cas de problème. Bref, j'aime beaucoup.

    Je peux faire des captures d'écran de notre serveur si certains sont intéressés. Y a qu'à demander.

    • [^] # Re: Kimchi est pas mal aussi

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Ça a l'air sympa ce projet. Je suis preneur pour les captures d'écran.
      Est ce que ça gère le clustering et la HA ?

      • [^] # Re: Kimchi est pas mal aussi

        Posté par . Évalué à 1.

        J'ai bien écrit "mon usage basique" :-p Je n'ai qu'un seul serveur à gérer, donc je ne peux te répondre pour le clustering et la HA. Je suis en vacances pour quelques jours, je posterai des écrans à mon retour.

        • [^] # Re: Kimchi est pas mal aussi

          Posté par . Évalué à 1.

          J'utilise Kimchi au boulot, mais l'orientation est bien différente de celle de Proxmox. L'idée derrière Kimchi étant seulement d'offrir une IHM pour un hyperviseur indépendant. Il ne faut pas espérer s'en servir pour configurer ou gérer son cluster.

          Néanmoins il me semble que Kimchi peut être utilisé au sein d'oVirt, qui offre toute la panoplie requise pour la gestion d'une infrastructure de virtualisation.

          En dehors de ces considération ce projet est encore très "jeune", mais prometteur et agréable à utiliser.

      • [^] # Re: Kimchi est pas mal aussi

        Posté par . Évalué à 1.

        Et voilà quelques captures de kimchi.

  • # Ca defonce vmware

    Posté par . Évalué à 2.

    Merci proxmox je conseille vivement!

  • # VMs WINDOWS, Proxmox ou autre?

    Posté par . Évalué à 2.

    J'administre QUE des VM windowsXP ( :( ) sous Proxmox
    "petit" serveur -> Dedibox XC SSD 2015 / Intel C2750 2.40GHz / 8 Go RAM / 120 Go SSD
    Je mets 5 VM dessus et ca fonctionne parfaitement
    Vous savez si en passant par un autre virtualiseur (spécialisé Windows) j'aurais la possibilité d'en mettre + que 5 ?

    • [^] # Re: VMs WINDOWS, Proxmox ou autre?

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Proxmox pourra t'en faire tourner autant que tu veux, c'est ton matériel qui va te limiter (la mémoire vive principalement).

      Après, pour virtualiser des produits Microsoft, il y a l'hyperviseur Microsoft : Hyper-V. Mais je ne suis pas sûr qu'il soit particulèrement plus optimisé que KVM, donc tu n'y gagnerais probablement pas grand chose. Et ce n'est pas libre.

      There is no spoon...

    • [^] # Re: VMs WINDOWS, Proxmox ou autre?

      Posté par . Évalué à 3.

      Je mets 5 VM dessus et ca fonctionne parfaitement

      Et du coup, pourquoi tu essayes pas d'en mettre une 6ème pour voir ?

  • # 64bit

    Posté par . Évalué à 1.

    Damned mon petit serveur 32bit est exclus de ce type de technologies. Pareil pour Docker. Je ne peux jouer qu'avec LXC.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.