Sortie de Tryton 1.2

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
Tags :
5
23
avr.
2009
Bureautique
Étape par étape, Tryton acquiert de plus en plus de fonctionnalités tout en respectant son objectif de base qui est de fournir une plate-forme de développement de solutions d'entreprise solide et complète. Cette nouvelle version apporte nombre de nouveautés intéressantes.

Tryton s'adresse aux petites et moyennes entreprises à la recherche d'une plate-forme applicative ou d'un ERP facile d'utilisation et extrêmement configurable. Tryton apporte la possibilité aux organisations de faire croître leur solution avec leurs besoins. Les plus importantes sont:
  • Historisation des données: cette fonctionnalité peut être utilisée sur n'importe quel modèle grâce à un simple attribut. Une fois activée, le noyau va archiver toutes les modifications intervenant sur le modèle concerné dans une table d'historique. Pour lire les valeurs archivées d'un enregistrement, il suffit d'y accéder de manière habituelle en plaçant la date voulue dans le contexte d'appel. Le module 'Historisation des factures' est le premier à exploiter cette nouvelle fonction.
  • Client MacOS (beta): le client Tryton est maintenant disponible sous la forme d'une application native MacOS (pour MacOS > 10.4).
  • Envoi en pièce jointe des rapports : en plus d'ouvrir les rapports directement, le client Tryton permet maintenant de les ajouter automatiquement comme pièce jointe dans la fenêtre de composition du client mail de l'utilisateur. Le sujet, le destinataire et d'autres informations sont automatiquement complétés en fonction du document en court de lecture.
  • Vérification TVA en ligne: un nouvel assistant permet de vérifier automatiquement les numéros de TVA des tiers avec le service web européen VIES (VAT Information Exchange System).
  • Gestion intégrée des ordres d'achat et de vente: l'annulation d'une expédition ou d'une facture brouillon peut-être gérée directement depuis l'ordre d'achat ou de vente correspondant. Ceci est rendu possible grâce à la propagation de l'information depuis le document d'expédition ou la facture. Cela permet aux gestionnaires des achats et des ventes de recréer les documents nécessaires ou de simplement ignorer l'annulation.

Cette nouvelle version s'accompagne de nombreuses corrections de bogues pour le serveur, le client et les modules. Ainsi que de la séparation des traductions colombienne et espagnole. Comme promis, cette version est capable de migrer automatiquement les bases de données créées avec Tryton 1.0, excepté pour le nouveau système de règle de taxes qui doit être paramétré.
  • # OpenERP?

    Posté par . Évalué à 6.

    Ca pourrait être bien de préciser qu'il s'agit d'un dérivé de TinyERP/OpenERP, non?
  • # Fork d'OpenERP

    Posté par . Évalué à 2.

    Je ne connais pas Tryton, mais il aurait peut-être été utile de préciser qu'il s'agit d'un fork d'OpenERP (ex TinyERP) qui est un des grands noms des ERP opensource (l'info est ici : http://www.tryton.org/fr/documentation/faq.html )
    La liste des améliorations par rapport à OpenERP se trouve ici : http://www.b2ck.com/~ced/Tryton_vs_OpenERP.txt
  • # Client lourd

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    /me ne comprends pas qu'on puisse encore créer des client lourds pour ce genre d'applications.
    • [^] # Re: Client lourd

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Ce n'est pas vraiment un client lourd mais plutôt un client riche.
      Il a des fonctionnalités de base mais la logique métier est du côté serveur. Celui-ce envoie au client une description des modèles et vues ainsi que les données.
      Nous pensons qu'avec une librairie graphique comme GTK, le client est plus rapide et plus ergonomique.
      De plus une vrai application native permet de communiquer avec d'autres comme par exemple : ouvrir le client mail de l'utilisateur avec un rapport directement attaché, ce qui n'est pas possible avec une application Web.
      Pour finir, il y a un exécutable windows (8.5M) disponible qui ne nécessite pas d'installation et qui peut être partagé sur le réseau local.
    • [^] # Re: Client lourd

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      /me ne comprend pas qu'on puisse encore croire qu'un navigateur internet est la solution universelle à toutes les architectures logicielles
    • [^] # Re: Client lourd

      Posté par . Évalué à 6.

      /me ne comprend pas qu'on puisse encore ne pas comprendre l'intérêt d'un client lourd sur un client Web (dit "léger").

      Bon d'accord, c'est franchement off topic...
      je rajoute quelques arguments* histoire d'essayer que ce post ne soit pas *uniquement* un troll en réponse à un troll :)
      * : Bien évidemment mes impressions ont également valeur d'arguments ;)
      En vrac :
      -Les clients Web ne sont pas une réponse magique à tous les problèmes. Le seul problème résolu par une appli Web est celui du déploiement de l'appli. Certes, c'est un GROS problème englobant une multitude d'aspects : en termes de support, de validation, de tracabilité / debug (1), de maintenance / mise à jour, sécurité, etc.

      -Je n'ai pour ma part (dans ma courte expérience professionnelle) JAMAIS vu une appli développée façon Web parce que c'était le meilleur moyen de répondre à une contrainte exprimée dans le cahier des charges ("Une nouvelle version de l'appli doit pouvoir être déployée en 12 secondes max").
      J'ai plutôt l'impression que c'est soit explicitement une contrainte exprimée telle quelle dans le cahier des charges, soit une chose fournie comme un bonus, sans qu'il y ait forcément une vraie réflexion derrière.

      -Il me semble qu'il est infiniment plus difficile de proposer une "expérience utilisateur" décente avec une appli Web. On se retrouve souvent avec des séquentialités non nécessaires, et une sémantique à la limite de l'aléatoire ("ne cliquez pas sur précédant ou votre commentaire pourrait être posté en double" :P ).

      Bref, l'appli Web est une solution pour (ceux qui paient) les développeurs, mais n'oublions pas que le gain pour les usagers est à peu près nul, quant il est positif.

      (1) : Une appli web génére des logs de "haut niveau" consultable coté serveur. (Souvent, les logs sont SOIT générés et accessibles sur le serveur, SOIT pas accessibles du tout). "Haut niveau" signifie ici : on obtient (potentiellement) une trace _utilisable_ sur le serveur (du genre : "l'appli s'est vautré lamentablement lorsque l'utilisateur Jean-René a essayé de rajouter un truc dans la base machin : la requête SQL de la fonction addTruc() retourne un code -237") par opposition à ce que j'appelle des logs "bas niveau" (i.e. "ERREUR : Mauvais paramètre dans la commande SQL 'INSERT' sur le socket 732").
    • [^] # Re: Client lourd

      Posté par (page perso) . Évalué à 0.

      Perso, cela fait longtemps que je regarde les differents erp, et avoir un client riche est une de mes priorites. Sinon _la_ priorite.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.