Sortie de Tryton 2.6

25
25
oct.
2012
Python

Avec la régularité d’une horloge suisse, la version automnale de Tryton est arrivée. Tryton est une plate‐forme de développement d’applications pour entreprise (progiciel de gestion intégré — PGI —, ERP en anglais) écrit en Python et sous licence GPL v3. Actuellement, les principaux modules disponibles de Tryton couvrent les champs d’activité suivants : comptabilité, facturier, gestion des ventes, gestion des achats, comptabilité analytique, gestion de stock et de production.

Logo Tryton

L’évolution la plus importante est le passage à l’active record (patron de conception) qui était en préparation depuis plus de 2 ans. L’interface graphique n’est pas en reste, avec l’ajout du copier‐coller depuis un tableur. Comme d’habitude, la migration depuis les versions précédentes est prise en charge.

Détail des nouveautés

Un soin particulier a été apporté au niveau de l’expérience utilisateur. Les boutons génériques sont automatiquement grisés si l’utilisateur n’a pas le droit d’y accéder. Le client peut faire une pré‐validation des entrées avant l’enregistrement et ainsi prévenir l’utilisateur au plus tôt.

Le passage à Active Record a nécessité une grande modification de la partie serveur et l’adaptation de chacun des modules. Par exemple, pour le module production, ces changements ont été nécessaires.
Les vues peuvent être maintenant stockées dans un fichier XML au lieu de la base de données. Ceci facilite et accélère le développement, puisqu’on peut les modifier directement sans devoir mettre à jour la base.
Le format de l’heure de champs Time et DateTime peut être paramétré. On peut, par exemple, décider de laisser tomber les secondes, en utilisant le format %H:%M. Le serveur et le client vérifieront qu’uniquement des heures avec 0 seconde sont entrées.

Le module account a reçu beaucoup d’attention au niveau des rapports. Les mouvements comptables ont été dotés d’un nouveau système générique de déclaration d’origine, ce qui rend la navigation plus aisée.
Le module purchase, tout comme le module sale lors de la précédente version, gère maintenant les lignes négatives.

De nouveaux modules applicatifs ont rejoint la liste officielle :

  • stock_lot et stock_split ajoute la gestion de lot de produits et permet de diviser les mouvements de stock ;
  • account_fr ajoute le plan comptable français ;
  • production ajoute les bases pour la gestion de production.

Capture d'écran du formulaire de facturation

Le futur de Tryton

  • la seconde TUL (Tryton Unconference in Liège), deux jours de non‐conférences réunissant la communauté Tryton, aura lieu les 9 et 10 novembre ;
  • Python 3 : depuis le sprint dédié à Tryton à PyConFR, les dépendances de Tryton sont compatibles avec Python 3. Le serveur et quelques modules fonctionnent sous Python 3 ;
  • la gestion des types géographiques et des extensions PostGIS et Spatialite, respectivement pour PostgreSQL et SQLite ;
  • un client Android, sujet d’une présentation au TUL 2012 ;
  • utilisation de python-sql, une bibliothèque logicielle, développée par le principal contributeur de Tryton, pour faciliter l’écriture des requêtes SQL ;
  • le développement d’un client Web basé sur jQuery, projet auparavant considéré comme non prioritaire, a été démarré.

Pour rappel, Tryton est à l’origine issu d’un « fork » de Tiny ERP (actuellement OpenERP) qui a démarré il y a plus de 5 ans.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.