Sun^WOracle Solaris 11

Posté par (page perso) . Modéré par baud123. Licence CC by-sa
Tags :
24
12
nov.
2011
Commercial

Oracle ayant racheté Sun, c’est désormais de Oracle Solaris dont il faut parler. Et, justement, Oracle Solaris 11 est sorti, avec tout plein de logiciels libres dedans.

Un peu de recul. Oracle Solaris 11 Express, la « pré‐version », était déjà sortie l’an dernier, annonçant donc une version finale proche. Sun Solaris 10 était sortie en 2005.

Malgré l’abandon d’OpenSolaris, la version libre de Solaris initiée par Sun, mais tuée par Oracle après le rachat de ce dernier, cette nouvelle version est truffée de logiciels libres comme GNOME, Compiz, X.Org, Firefox, Thunderbird, CUPS… Pour ceux qui désirent une version libre de Solaris, il faut donc se tourner vers les forks d’OpenSolaris comme Illumos ou OpenIndiana.

Bien sûr, après s’être présenté comme les rois du « grid » avec son SGBDR, quand ce concept était à la mode, Oracle présente désormais « son » Solaris 11 comme le roi du « cloud » (« First Cloud OS » et « First fully virtualized operating system »). Les fonctionnalités « chaudes » sont les Solaris Zones, le système de fichiers ZFS et d’autres fonctions liées à la sécurité. Disponible pour x86 et SPARC, Solaris 11 n’est pas disponible pour Itanium.

  • # OS onirique

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    « First fully virtualized operating system »

    Il tourne sur quoi ce système totalement virtualisé ? :-)
    Ah, c'est juste une phrase de marketeu, ok.

    • [^] # Re: OS onirique

      Posté par . Évalué à 6.

      Ah, c'est juste une phrase de marketeu, ok.

      Non.

      Solaris est le premier OS à fournir une virtualisation de l'ensemble de l'infrastructure: l'OS (Zones) mais aussi du réseau (Crossbow).

      • [^] # Re: OS onirique

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Si je ne m'abuse, les zones c'est plus de la conteneurisation que de la virtualisation. Et pour ce que j'y comprends, conteneuriser/virtualiser le réseau Linux le fait.
        Après peut être que cette version est la première à avoir certaines fonctionnalités sympathiques dans le domaine de la conteneurisation. C'est possible même si j'ai pas eu l'impression en regardant le changelog.
        Mais de là à dire que c'est le « World's First fully virtualized operating system »… ça me semble un peu excessif.

        Ou alors, ils disent « World's First » au sens de « cette version est la meilleure au monde » et pas au sens de « cette version est la toute première ». Ou ils font allusion à une version précédente (auquel cas c'est toujours contestable).

        • [^] # Re: OS onirique

          Posté par . Évalué à 4.

          Si tu regardes les différences de près, tu verras que ça va plus loin que les simples interfaces virtuelles de linux, bridges et lartc.

          • [^] # Re: OS onirique

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Je suis un peu lourd, mais j'ai fait mon RTFM, et rien de ce que j'ai trouvé ne me semble justifier l'appellation de "World's first fully virtualized operating system". Surtout si on fait la distinction virtualized/containerized.

            À moins de considérer qu'ils entendent par là "World's best fully virtualized operating system" et là c'est un troll sans fin autre débat (qui commencerais par contester la justesse du qualicatif des « simples interfaces virtuelles » et à rappeller les fonctionalités exclusives de Linux en la matière ;-) ).

      • [^] # Re: OS onirique

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Il y a un gros travail sur la virtu réseau sur FreeBSD, qui a déja son système de container les jails.

        Sur linux, un bon travail débuté est LXC.

        Reste que c'est du marketeu, depuis quand une technologie de container (ou même de virtu) c'est directement du nuage ?

        Faudrait franchement voir le changelog, car les zones c'est pas jeunes tout de même.

        Autre précision: il y a un système de virtualisation spécifique à Solaris/SPARC (sur les niagara Tx: hyperviseur hardware (LDOM, tout ça)), que je n'ai jamais utilisé ni vu tourner. Mais si quelqu'un à un retour d'XP, ça m'intéresse.

        • [^] # Re: OS onirique

          Posté par . Évalué à 5.

          Autre précision: il y a un système de virtualisation spécifique à Solaris/SPARC

          Si tu parles des LDOM, c'est pas spécifique. C'est juste différent des zones et exclusif à SPARC: Tu attribues x CPU(s) virtuel(s) (correspondant à 1 thread hard du cpu) à chaque LDOM.

          Ca ressemble aux processors sets des projets solaris mais en mode exclusif.

  • # Quelqu'un utilise t'il OpenIndiana en production ?

    Posté par . Évalué à 5.

    J'ai vu que solaris 11 (et déjà le 10 apparemment après le passage chez oracle) n'était plus réellement gratuit (après 90 jours on doit souscrire un contrat de support).

    Je ne pense pas qu'après les 90 jours le système se bloque de lui-même mais je voulais savoir si certains d'entre vous utilisent OpenIndiana et s'il est suffisamment:
    - stable pour être utilisé en production
    - intéressant (zfs, zones, crossbow, ..) pour être utilisé en virtualisation à la place d'un Linux + OpenVZ ou LXC par exemple.

    • [^] # Re: Quelqu'un utilise t'il OpenIndiana en production ?

      Posté par . Évalué à 5.

      De ce que j'en ai testé, mais pas en production, openindiana marche bien et est stable.

      Ce qui m'embête c'est la pérénité de la chose. Autant il est toujours "développé" dans le sens où le svn est régulièrement mis à jour, autant je n'ai pas trouvé mention de politique de mise à jour propre à vouloir mettre cette os en prod.

      En gros il y'a un dépot de dev et puis c'est tout. Si une faille de sécu est trouvée dans telle ou telle lib ou appli, je ne suis pas sur que la semaine qui suit elle est patchée dans le dépot officiel.

  • # Compilateur?

    Posté par . Évalué à -2.

    Comment fait-on pour installer un compilateur ?

    pkg install gcc-3 ou gcc-45 m'installe bien un compilateur mais pas les headers si bien que rien ne peut être compilé.

  • # SmartOS

    Posté par . Évalué à 2.

    A noter aussi l'arrivée, cet été, de SmartOS, de la société Joyent (celle qui est derrière NodeJS).

    Il s'agit du couplage du noyau d'Illumos (ZFS, les Zones, DTrace) avec le port de KVM, un écosystème GNU et un système de paquets ala BSD. La communication est très orientée "OS pour les nuages". Je n'ai pas testé personnellement et de fait, je préfère renvoyer vers quelques liens :

    1. Le site officiel et son wiki
    2. L'article d'Heise Media sur le sujet
    3. Les commentaires sur HN
    • [^] # Re: SmartOS

      Posté par . Évalué à 3.

      pour avoir installé une openindiana dans sa dernière build, il me semble que le port kvm y a été intégré.

      SmartOS n'étant pour l'instant qu'un livecd de démo, donc peu pérène.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.