Test de la Fedora 11 Leonidas

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags :
9
18
juin
2009
Fedora
La distribution Fedora 11 (Leonidas) est sortie en ce beau mois de juin comme annoncé sur LinuxFr.org, et j'ai réalisé un test de cette dernière avec les captures d'écran d'usage.

J'ai pour l'occasion téléchargé la version x86_64 sur mon portable (Intel Core 2 Duo T7300 avec 2 Go de RAM et carte vidéo Nvidia 8xxx mobile) et mon IBM x61s (3Go de RAM et carte vidéo Intel).

Fedora 11 contient une belle liste de nouveautés : Compiz 0.7.8, Firefox 3.5b4, glibc 2.10.1, noyau 2.6.29.4, GNOME 2.26, KDE 4.2.3, XFCE 4.6.0, Thunderbird 3, Xorg Server 1.6, ext4 par défaut et OpenOffice.org 3.1. PackageKit gère également à présent l'installation de polices et d'applications.

Je vous invite donc à consulter ce petit survol des nouveautés à la sauce FRLinux (petit rappel, comme pour la plupart des distributions testées, le but est de fournir un avis rapide sur une distribution pour l'utilisateur ou le décideur pressé).
  • # j'ai pas lu, mais un peu testé

    Posté par . Évalué à  2 .

    j'ai fait une virtualbox pour tester kde4 et avoir une distrib "bac a sable";)
    Bon install
    pas de problème, très simple (même plus que la debian graphique).
    Moi j'installe de base kde, et fc11 était avec kde4

    utilisation "au jour le jour", d'après ce que j'ai vu, rien de particulier

    Point interessant : selinux en mode enforcing n'empeche pas le réseau ou autre de s'activer. Et ce même avec les polices MLS ;)

    Bug : ce con ne prend pas mes paramètres dns ou route par défaut en dhcp!
    si je lui met GATEWAY (dans network ou dans ifcfg-eth0), il ne le prend pas en compte.
    Et les DNS idem (DNS1=xxx.xxx.xxx dans les fichiers susnommés)
    En ip statique pas de problème.
    • [^] # Re: j'ai pas lu, mais un peu testé

      Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

      J'ai teste le dhcp sur plusieurs sites et rencontre aucun probleme (soekris/openbsd et dhcp de ISC).
      • [^] # Re: j'ai pas lu, mais un peu testé

        Posté par . Évalué à  2 .

        parce que ton dhcp devait envoyer les informations de routage et de dns. Celui de virtualbox ne le fait pas (et j'ai pas trouvé les options pour le spécifier). Et networkmanager ne semble pas prendre les champs GATEWAY et DNS1 lorsqu'il est en dhcp.
        • [^] # Re: j'ai pas lu, mais un peu testé

          Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

          J'avais zappe virtualbox. Oui j'ai tendance a utiliser des vrais serveurs DHCP :)

          Ca ressemble beaucoup a ton probleme : http://www.virtualbox.org/ticket/3692
          • [^] # Re: j'ai pas lu, mais un peu testé

            Posté par . Évalué à  2 .

            je sais pas trop. La je me suis mis en ip statique et pas de problème. Faudrait que je fasse un coup de tcpdump/wireshark pour voir ce que contienne les réponses dns de virtualbox.

            mais bon, la c'est le système qui merdouille vu qu'il en met pas.
            Ca reste un problème spécifique, je te l'accorde, mais qui existe (dhcp mal configuré, volonté de l'administrateur de rajouter un dns automatiquement sans toucher à la conf du dhcp ... )
            (voui network manager a la bonne idée d'écraser le fichier resolv.conf, donc...)
  • # je vide mon sac...

    Posté par . Évalué à  1 .

    Et bien moi, fraichement débarqué sous fedora avec la version 10, j'ai senti assez mal passer ce changement de version :(

    Disclamer : Je tiens à signaler que je suis vraiment pas une bête en linux...

    J'ai essayé de monter en version avec "PreUpgrade", echec apès installation. Impossible de charger KDE à cause d'une librairie.

    Et c'est partie pour une réinstall normale.
    Download iso, faire un clé usb, début de l'install jusqu'au partitionnement où j'ai joué au con...

    J'ai sélectionné, "mettre à jour un linux existant" (ou libellé similaire) et j'ai vu des noms de partitions en lvm (ou je sais pas trop) quoi. Après avoir regardé (pas très longtemps vu l'heure et c'est là mon erreur) et n'avoir pas compris grand chose (pensant que c'était les notations fedora), j'ai fait suivant en me disant que de toute façon, je n'ai jamais eu de problème lors d'install donc ça devrait bien se passer car comme c'est un upgrade, il va retrouver la partition / et /home ).

    Eh bien, je ne suis pas du content du résultat :
    Ces 2 partitions ont été effacés (et une /home perdu, un!!!) et remplacées par une seul partition (beurk!!! je me crois sous windows où les données sont avec le système) et avec une partition / boot créée toute seul là où il y avait de la place...

    Autant vous dire que j'ai mis un peu de temps à digérer la perte des données (qui était surtout des données de paramétrage --à refaire-- et de préparation de mes vacances --je pense pas avoir rien perdu de grave après un grand flip, mais je sais pas trop finalement--, je vous rassure).
    • [^] # Re: je vide mon sac...

      Posté par . Évalué à  2 .

      Ahh les backups avant de toucher au système, c'est un grand classique :)
      • [^] # Re: je vide mon sac...

        Posté par . Évalué à  1 .

        ouais mais tu sais, la flemme, l'impatience, l'heure tardive, le pour, le contre, toussa, toussa,... et un jour faut bien que ça arrive :)

        D'habitude y'a rien que je n'ai soit de critique soit de non déjà sauvegardé sur un disque externe.

        La conclusion c'est qu'avec ma partition /home, j'ai perdu du temps et gagné une bonne dose de stress.
        • [^] # Re: je vide mon sac...

          Posté par . Évalué à  1 .

          Ouais, comme pour tous les OS, les upgrades c'est toujours risqué. Perso je profite toujours de la sortie d'une nouvelle version pour repartir d'un état "propre". Si t'as une liste de paquets que tu installes d'habitude dans un coin, c'est presque autant rapide qu'une upgrade.
    • [^] # Re: je vide mon sac...

      Posté par . Évalué à  2 .

      J' ai aussi rencontrer des problèmes qu' on pourrait nommer de "majeurs" avec PreUpgrade. La mise à niveau par changement de version ayant été réalisé à des fins de tests. Pourtant je ne lui en ai pas demandé beaucoup à PreUpgrade :

      Installation d' une fedora 10 basique et par défaut. La seule touche sortant de l' ordinaire est qu' il n' y avait pas gdm ni gnome. (en fait juste X d' installé, pas de bureau), pour le reste : tout par défaut. Lancement de PreUpgrade, puis mise à jour... résultat ? Une Fedora 11 restant bloquée au boot sur un joli splash en fin de chargement. Pas de X de lancé (normal, ou plutot logique) mais pas de passage sur une invitation d' identification d' une tty autre... et pas de possibilités d' y passer avec crtl+alt+Fx.

      Bon, linux 3.... Ok je suis loggué... 3 fichiers xml manque à yum (normalement ils sont générés, là que dalle) donc impossibilité d' utiliser yum pour le moment.

      Une fois ces petits désagréments passés, installation de Slim (pas de gdm ni kdm) : paquet mal ficelé, intégration nulle, configuration à faire à la main pour que Slim se lance correctement.

      On peux remarquer néanmoins que ce n' est pas lié directement à PreUpgrade, qui fait son boulot parfaitement bien, et tellement logique (dans le process proposé pour la mise à niveau de version). Avec en prime de grandes facilités avec les rpm{save,new}. Il s' agit plutôt -à pririo- de choix draconiens dans le cadre du fonctionnement : sortie d' une installation totalement standart (et avec gnome) : "pas de salut". Même pour une installation fraiche et propre, juste simple et légère.

      Bref on est très loin de la facilité d' utilisation d' une Mandriva (permettant d' installer n' importe quel bureau avec une parfaite intégration). Ceux me connaissant savent que ce n' est pas un troll (tant pis pour les autres). Mais Fedora 11 amène quant même d' énormes facilités pour l' utilisateur final, et j' en reste quelque peu abasourdi. On est loin de Fedora Core distribué dans le RedHat Magazine... et loin aussi d' une fedora 9... Fedora peux vraiment être utilisée par tout à chacun aujourdhui. Vraiment.

      En plus des intégrations vraiment poussées et sympas sont toujours là : invitation graphique de mot de passe lors du boot si le système de fichiers est chiffré (tout ou parti). NetworkManager est pas con chez Fedora (ce qui n' est pas le cas d' autres distrib) et fait parfaitement son taf. (je regrette amèrement, aussi, l' absence de configuration fine avec NetworkManager. Mais system-config-network permet en un clique de ne pas laisser telle ou telle interface à celui ci : parfait là encore.).

      Rpmfusion porte ses fruits plus qu' hier -il me semble- : en quelques secondes, après une belle installation initiale, on retrouve les petits manquants comme un bon gnome-mplayer.... Et pas de mises à jour venant de rpmfusion convrant le champ de la distro elle même... Enfin un rpmfusion bien propre (ouch désolé si je chagrine, mais faut avouer qu' avant -et au début de- rpmfusion il fallait faire très attention) : là on est sur une qualité "plf". Super. Parfait.

      Enfin il y a tout ces petits détails qui caractérise Fedora -il me semble- sur la parfaite intégration de bon nombre des éléments logiciels. Exemple : firefox : quel bonheur sur Fedora... un vrai défilé doux... autre exemple : le meta paquet "empaqueteur". Encore un exemple la finition visible sur un bureau non standart pourtant comme LXde. Bref la liste est longue, je les ai pas tous en tête, désolé.

      Bref c' est la première fois que je me dit "tiens Fedora c' est une distribution que je peux recommender aux débutants tout comme aux utilisateurs finaux. Révolution !

      Cette impression est renforcé par le PackageKit d' aujourdhui : facile rapide, adorable dans son fonctionnement (gui non root), rapide, ergonomique, rapide, jolies interfaces, traitement rapide, et enfin.. rapide (ha je l' ai déjà dit ?). Bref si Yum reste plus ch**** à manipuler que Urpmi (et moins pas complet par défaut, tout vient par plugins), l' utilisation de PackageKit est for-mi-da-ble.

      De toute manière j' aurai bien entendu conserver Fedora sur mon laptop, comme d' habitude. Mais avec cette version, je reste "sur le cul" en pensant aux autres... Enfin Fedora ne déroge pas à la règle du "je consomme moins" chère à Linux depuis quelques temps : par défaut, avec une prise en charge des cartes puces d' authenfication, en laissant les services réseaux (hors serveurs, juste ssh de ce côté), avec NetworkManager de lancer, ainsi que l' applet PackageKit de mise à jour et sur un bureau LXde : 131MO de mémoire vive consommée (hors cache), bluffant. Le boot se fait en 21 secondes : pas mal. (linuxfr : on revient dessus ou pas ? :p :p :p :p :p )

      Bref Fedora reste fidèle à sa réputation : La meilleure distribution linux c' est elle. Et pour tous aujourdhui.

      Mes 2 cents.
      Allez zou je retourne à mon gobby pour cobbler, moi.
      • [^] # Re: je vide mon sac...

        Posté par . Évalué à  3 .

        mouaih désolé pour le La meilleure distribution linux c' est elle. ça ne veux rien dire comme ça, cette phrase seule. Une :

        "globalement, Fedora est épatante pour son équilibre entre parfaite stabilité et proposition des dernières technologies. Globalement c' est la meilleure distribution et on sent derrière la masse de gens travaillant pour ce résulât. Cette version donne à Fedora un petit coup de fouêt dans la mesure où cette distribution devient utilisable par tous, avec un bureau Gnome dans une configuration par défaut. Alors que jusqu' à présent Fedora était plus le panache des développeurs et utilisateurs avancés, aujourdhui c' est une distribution pouvant être utilisée par le 'grand public' au même titre que Mandriva Debian et Ubuntu. Avec tout les plus de Fedora en prime."

        Je conserve bien entendu Mandriva sur mon netbook et sur ma workstation. (parceque Mandriva est totalement hallucinante sur de nombreux points : openoffice démarre en 6 secondes -sans pré-chargement, sans qoops (avec l' applet le démarrage se fait en moins de 2 secondes)- comment font ils ?? La gestion des réseaux wifi est ahurissante avec net_applet, NetworkManager n' en ai pas encore là. Drakconf c' est du bonheur en barre de 12, pour tout le monde, vraiment. Bref tout ces petits plus qui font que je continuerai encore longtemps de proposer Mandriva comme étant la "RedHat pour le grand public."

        Mon laptop était et restera sous Fedora.

        Bon c' est mieux, globalement.
        Mais pour le coup ça fait comparatif mandriva/fedora : nul aussi si lu par qq un ne sachant pas que j' utilise les deux. Bon voilà c' est dit. Et chapeau à FRlinux pour ses petits tests, parceque c' est pas facile de parler objectivement d' une distribution. Là je regrette juste que ce test soit quelque peu frugal. Ca manque un peu de "je pousse le bouchon" (pas de temps pour aider en ce moment, alors finalement rien à dire à part "merci :) )
      • [^] # Re: je vide mon sac...

        Posté par . Évalué à  2 .

        Fedora a toujours voulu être simple à utiliser ET en restant une distribution généraliste (serveur ou desktop). Mais aussi, Fedora veut être "intégré" au logiciel libre et pas seulement être consommatrice.
        Fedora ne prend pas de solution "ugly" et s'incrit dans le long terme (pas de solution simple et flashy).
        D'où nombre de développement de Fedora qu'on retrouve dans les autres distributions. La démarche de Fedora est payante !
        PackageKit en est l'un des derniers exemples et on va le retrouver dans beaucoup d'autres distributions.

        En passant, PackageKit sur Fedora utilise Yum.
        • [^] # Re: je vide mon sac...

          Posté par . Évalué à  2 .

          juste pour info...
          comme je suis plutôt KDE, j'utilise kpackagekit qui était plus que pas au niveau sur fedora 10 et je dois avouer que sur fedora 11, il marche très bien!

          pour le reste des retours, adieux les effets 3D pour cause de "nouveau" mais bon c'est pas bien grave, je pardonne à la vision long terme de fedora...

          Meilleur connexion wifi, je crois (avant j'avais des déconnexion et des problèmes de connexion) car je ne crois pas avoir le problème.

          J'ai aussi été plus que surpris par le défilement sur le touchpad avec 2 doigts (que je trouve moins pratique) et non plus avec le bord du touchpad. J'ai cru pendant un moment que ça ne marchait plus!! Résolu avec "gsynaptics" même si la configuration est redevenu à 2 doigts d'un coup (à vérifier si ça se reproduit)

          Plus de touches de fonctions pour la luminosité de l'écran... et ça me fait chier, çà! A cause de devicekit!?!
  • # F11 base de RHEL 6 ?

    Posté par . Évalué à  7 .

    > Il faut noter que cette version de Fedora est importante car elle servira de base à la prochaine RedHat Entreprise Linux

    Pas sûr du tout. Les beta de RHEL ont toujours été basées sur une beta de Fedora.
    Pas de beta de RHEL durant le développement de F11, donc très probablement la prochaine RHEL ne sera pas basée sur F11.
    Le prochaine RHEL sera aussi l'occasion de pousser de Ovirt et Freeipa qui sont des projets très ambitieux mais non encore prêt à la consommation. KVM qui sera le coeur pour la virtualisation de RHEL 6 n'est pas encore au niveau de Xen (les drivers paravirtualisé pour Windows ne sont pas terminés). Enfin, SPICE (bureau distant et qui sera intégré à Fedora et RHEL) n'a pas encore été ouvert, c'est une promesse de Red Hat, et est très important dans son offre de virtualisation du desktop.
    On commence à bien deviner ce que sera la futur offre de Red Hat autour de RHEL, donc RHEL 6 sera probablement basée sur F12.

    Il y aura au moins 6 versions de Fedora pour une version majeure de RHEL ! Avant c'était 3 ou 4.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.