Jeu ToME : Tales of Maj'Eyal

Posté par (page perso) . Édité par Nÿco, Benoît Sibaud et baud123. Modéré par Christophe Guilloux. Licence CC by-sa
Tags :
30
21
jan.
2013
Jeu

ToME 4 est un jeu d'aventure au tour par tour, pouvant être assimilé à un rogue-like, teinté d'ambiances de jeux de rôles et axé sur la résolution de quêtes et la progression de son personnage, écrit et développé par le Français Nicolas Casalini (Darkgod), comme module de son système de jeu T-Engine 4.0.

Le 31 décembre 2012, près de 3 ans après avoir annoncé la première bêta de ce qui allait devenir ToME4, est sortie la version 1.0.0 (nom de code « And the Sky Full of Stars ») de Tales of Maj'Eyal. T-Engine 4 et ToME4 sont des logiciels libres, développés en C et Lua sous licence GPLv3.

Historique de ToME

  • ToME 1 est sorti en 1998, il est basé sur le rogue-like PernAngband 5.

  • ToME 2 est une variante de Angband, et se passe dans le monde de Tolkien (ToME étant à l'origine l'acronyme de Troubles of Middle Earth ou de Tales of Middle Earth). Sur la plupart des distributions Linux ou BSD existante, c'est sans doute cette version que vous trouverez, uniquement en mode caractères. Le code source à partir de la 2.3.5 se trouve sur Gitorious. C'est également sur cette branche 2 qu'est basée la version en ligne multijoueurs tomenet.

  • ToME 3 a commencé à diverger de la version 2 en introduisant des graphismes plus poussés, en abandonnant le mode console, et en basant la programmation des quêtes, monstres et lieux sur Lua. Cette version a été rapidement abandonnée.

  • Enfin, ToME 4 est la version améliorée, avec une réécriture de t-engine 3 renommée t-engine 4, initiée en 2009.

ToME, le jeu

Le monde de Eyal propose au joueur 9 races de créatures et 24 classes de professions. Au début, la plupart de ces possibilités sont restreintes, et ne sont débloquées qu'à l'occasion de la découverte de certaines quêtes.

Certaines classes utilisent des caractéristiques classiques comme les points de magie, mais d'autres vont au contraire se baser sur des talents plus originaux, comme par exemple l'équilibre, lequel se retrouve après quelques exercices de méditations. Si cet équilibre est trop perturbé, les autres caractéristiques en seront pénalisées.

Il est donc nécessaire de prendre en compte toutes ces particularités lorsque l'on élabore une stratégie de combat.

Le continent, après des siècles de guerre, propose un environnement que l'on pourrait croire pacifié, mais en réalité c'est tout un monde d'exploration et de magie (réprimée, mais toujours présente) qui s'offre aux aventuriers qui recherchent gloire et argent.

Les traditionnels souterrains de tout rogue-like qui se respecte sont bien entendu présents, mais des forêts infestées de loups, de serpents et de voleurs sont également à découvrir, ainsi que des villes et villages où le joueur pourra parfaire son équipement.

Ce jeu a été élu rogue-like de l'année en 2010, 2011 et 2012, auprès d'un panel de plus de 5000 joueurs.

Démonstration technique du T-Engine, ToME est joué par au minimum 400 joueurs (enregistrés) en permanence.

L'enregistrement en ligne, facultatif, permet de mémoriser ses personnages sur le site officiel, et de voir la progression des autres joueurs. Le but n'est pas d'avoir un MMORPG, mais des fonctionnalités socialisantes.

T-Engine, le moteur

T-Engine utilise SDL pour créer des jeux en temps réel ou au tour par tour en utilisant des scripts en Lua. Certains effets (particules, shaders) sont en OpenGL.

En dehors de ToME4, le moteur T-Engine a été utilisé par d'autres auteurs pour créer des jeux à l'occasion du concours annuel Seven Day Roguelike Challenge en 2011 et 2012.

Ce moteur permet également de créer des extensions pour ToME4, permettant à chacun de contribuer au jeu.

  • # Je m'y remets bientôt

    Posté par . Évalué à  7 .

    Pour avoir joué il y a un an et demi, je peux dire que beaucoup d'efforts ont été portés sur les graphismes. Toutes les créatures n'avaient pas d'illustration et beaucoup étaient encore représentées par des caractères ASCII.

    J'ai trouvé ToME 4 plus abordable que d'autres rogue-like, notamment au niveau de la difficulté. L'interface utilisateur est agréable, ce qui change de l'austérité traditionnelle à ce type de jeu.

    En bref, ne soyez pas rebuté par le genre, vous passeriez à côté d'une perle.

    J'y jouerai à nouveau quand j'aurai un moment. :)

  • # ToME le jeu des hommes

    Posté par . Évalué à  3 .

    Je joue à la version 2 depuis 2007 et j'avoue que j'ai du mal avec la version 4. Je pense que cela vient de la frénésie de sortie de version d'une part (je vieillis on dirait) et surtout que je n'ai encore jamais gagné sur la version 2 (oh frustration !).

    En tout cas, je les conseille vivement (les versions 2 et 4) pour la richesse du jeu et tout le travail de DarkGod, qu'il en soit remercié ici publiquement.

    P.S. : « Certaines classent utilisent… » , bobo les yeux.

    • [^] # Re: ToME le jeu des hommes

      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

      PS: corrigé merci.

    • [^] # Re: ToME le jeu des hommes

      Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

      Comme tu y joues depuis quelques temps, quelle est l'approche par rapport aux licences libres et la notion de jeu libre ?

      • le moteur est en libre, c'est clair : et indiqué sur http://te4.org/license
      • en revanche, pour les artworks ?
        • la musique : le NC semble accepté d'après http://te4.org/wiki/tome4-music
        • d'après le fichier COPYING-TILES All the tiles of the "shockbolt" tileset, located in all the "gfx/shockbolt" and "gfx/lore" folders are granted to use with the Tales of Maj'Eyal game only. <-- sous licence non-libre par défaut
        • il y a peut-être des tiles sous licence libre (je n'ai pas eu le fin mot, ni une clarification :/)

      Quelles seraient les réticences à afficher que tout est libre ? (musique, dessin, images, textures…), y-a-t-il une volonté de recenser tous les auteurs et leur volonté d'en faire un projet libre ? (c'est une vraie question)

      • [^] # Re: ToME le jeu des hommes

        Posté par (page perso) . Évalué à  2 . Dernière modification : le 22/01/13 à 07:59

        du peu que j'ai pu voir, il devrait être envisageable d'avoir une version de ToME4 dans les distributions les plus pointilleuses :

        • je crois que les musiques proviennent de sites genre jamendo, je n'ai pas l'impression qu'elles ont été composées spécifiquement pour ToME, et même si elles sont très belles du coup ça devrait être facile de les retirer ou remplacer par autre chose.
        • il existe 2 sets de tuiles, une réalisée par le graphiste Shockbolt, une autre plus basique avec le personnage en forme de @. Si celles de Shockbolt sont réservées exclusivement à l'utilisation avec ToME, je pense que l'autre n'a pas cette restriction (même si je n'ai pas trouvé plus d'info là dessus dans le forum ou wiki), si bien que ça devrait être possible de supprimer dans le jeu les parties de Shockbolt, et de mettre l'autre à la place, voire d'autres tuiles style Stone Soup (un autre excellent roguelike avec de beaux graphismes). Tant pis pour Shockbolt, ça laissera une moins grande visibilité à son travail.

        Au delà de cet aspect, je trouve un peu étrange d'accorder autant d'importance à la "liberté" accordée aux médias de ce jeu : à part les musiques, est-ce que la licence des graphismes de Shockbolt empêche de distribuer, redistribuer, partager ce jeu, contrairement à un jeu sous licence proprio ? Quelle est la part des utilisateurs qui vont se découvrir une vocation de développeur pour avoir le besoin de redévelopper un dérivé d'un jeu en réutilisant tels quels les médias existants ? 1% ? Et encore, je suis sans doute très large. Bref, mettre ça au premier plan, ce n'est pas très représentatif des aspirations des joueurs, et d'ailleurs j'ai dit plus haut "tant pis pour shockbolt", mais ça sera aussi "tant pis pour la distribution" qui se coupera éventuellement des joueurs potentiels.

        Et d'ailleurs, ça tombe bien, au niveau des développeurs, pour "protéger" l'univers de ToME, la licence des tuiles de Shockbolt permettent de les réutiliser justement si on développe un module pour ToME, compatible avec la licence "granted to use with the Tales of Maj'Eyal game only", exactement de la même manière que la licence d'un programme sous GNU GPL (ou de graphismes sous GNU GPL) permet de réutiliser ces briques uniquement si on développe un nouveau programme entrant dans l'univers GNU GPL (pas si on code sous BSD par exemple), bref, c'est le même type de restriction, même si la GNU GPL donne l'impression d'avoir plus de liberté que ça. Donc il est possible de créer un module ou une extension à ToME en utilisant ces graphismes si on le souhaite, il faut juste que ça entre dans le cadre de la licence d'utilisation, on ne peut pas faire n'importe quoi avec comme si c'était du BSD ou du WTFPL.

        Quoi qu'il en soit, c'est vrai que le wiki / site de ToME manque un peu d'information vis à vis des licences et crédits pour les média utilisés (musiques, images, modules)

        « I approve of any development that makes it more difficult for governments and criminals to monopolize the use of force. » Eric Raymond

        • [^] # Re: ToME le jeu des hommes

          Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

          Quelle est la part des utilisateurs qui vont se découvrir une vocation de développeur pour avoir le besoin de redévelopper un dérivé d'un jeu en réutilisant tels quels les médias existants ? 1% ?

          Il suffit d'une poignée de développeurs motivés pour créer un bon jeu dérivé ou même un nouveau complètement différent.

          ça tombe bien, au niveau des développeurs, pour "protéger" l'univers de ToME, la licence des tuiles de Shockbolt permettent de les réutiliser justement si on développe un module pour ToME, compatible avec la licence "granted to use with the Tales of Maj'Eyal game only", exactement de la même manière que la licence d'un programme sous GNU GPL

          Non, la GPL permet de créer des forks ou d'autres logiciels.

          Newton Adventure est sur Lumière Verte : http://steamcommunity.com/sharedfiles/filedetails/?id=187107465

          • [^] # Re: ToME le jeu des hommes

            Posté par (page perso) . Évalué à  -1 . Dernière modification : le 22/01/13 à 09:30

            Non, la GPL permet de créer des forks ou d'autres logiciels.

            oui, à condition que ça reste dans l'univers de la licence GPL. Tout comme les graphismes de ToME permettent d'être utilisés pour créer d'autres continents ou monstres dans l'univers de ToME.

            « I approve of any development that makes it more difficult for governments and criminals to monopolize the use of force. » Eric Raymond

            • [^] # Re: ToME le jeu des hommes

              Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

              Oui oui une licence générique et un monde imaginaire entièrement contrôlé par ses auteurs, c'est la même chose.

              Newton Adventure est sur Lumière Verte : http://steamcommunity.com/sharedfiles/filedetails/?id=187107465

              • [^] # Re: ToME le jeu des hommes

                Posté par (page perso) . Évalué à  0 .

                il s'agit juste d'une question d'échelle : la GPL est restreinte, mais le cercle des restrictions est plus large.

                Il me semble que la notion de liberté ne devrait pas au contraire contenir ce genre de restriction. On rétorquera dans le cas de la GPL que c'est pour garantir la pérénité du modèle décidé pour la GPL. C'est la même chose pour l'univers graphique de ToME.

                « I approve of any development that makes it more difficult for governments and criminals to monopolize the use of force. » Eric Raymond

                • [^] # Re: ToME le jeu des hommes

                  Posté par . Évalué à  5 .

                  Quand on parle de liberté des logiciels, c'est la liberté des utilisateurs. Dans le cas de ToME, la liberté des utilisateurs (notamment celle d'utiliser comme bon leur semble les graphismes) n'est pas garantie puisqu'elle est limité à ToME, ce qui est bien trop restrictif pour tomber dans l'appellation libre. Quand j'utilise un logiciel GPL ou même un bout de logiciel GPL, je n'ai aucune contrainte hormis celle que la création nouvelle soit elle-même GPL. Donc d'un côté (GPL), on a une limitation sur la licence de diffusion de la création, de l'autre on a une limitation sur l'usage, de même nature qu'un NC dans les Creative Commons.

                  • [^] # Re: ToME le jeu des hommes

                    Posté par . Évalué à  2 . Dernière modification : le 22/01/13 à 15:19

                    Hum… sauf que l'utilisateur d'une librairie, c'est un développeur, et celui-ci n'est pas aussi libre de choisir sa licence, du coup.

                    Bon, c'est jouer sur le troll les mots, je suis d'accord. Mais dans l'absolu, la licence gnu que je préfère je pense que c'est LGPL. Mais je ne développe pas trop pour le réseau, alors peut-être qu'affero me plairait plus. Aucune idée, je l'ai pas lue.

                    Pour en revenir au jeu lui-même…
                    A voir les screenshot, on sort de l'austérité des années 80, pour arriver dans les années 90. Ca tombe bien, c'est en général les jeux de cette décennie que j'apprécie: graphismes et interface qui permettent d'utiliser un jeu sans garder le manuel à côté de soi pendant les 12 premières heures de jeu et qui permettent de ne pas avoir trop mal aux yeux.
                    Parce qu'autant le concept du roguelike est intéressant, autant on peut en faire avec des graphismes. Au final, roguelike, hack'n slash… même chose, avec l'intuitivité pour le second.
                    J'ai rien contre les barbus hein… moi même laissant ma propre barbe pousser plus que nécessaire trop souvent, mais il faut accepter de sortir du mode réel pour passer au mode protégé, parfois.

                • [^] # Re: ToME le jeu des hommes

                  Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

                  la notion de liberté

                  Pour un logiciel libre, c'est les 4 libertés. Ses licences les permettent ou non, c'est assez strict.

                  Newton Adventure est sur Lumière Verte : http://steamcommunity.com/sharedfiles/filedetails/?id=187107465

        • [^] # Re: ToME le jeu des hommes

          Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

          à part les musiques,

          effectivement, le NC est incompatible avec certains miroirs. Vus les besoins d'infrastructure pour distribuer une distribution, le choix est vite fait entre se priver d'un paquet ou d'un miroir.

          est-ce que la licence des graphismes de Shockbolt empêche de distribuer, redistribuer, partager ce jeu, contrairement à un jeu sous licence proprio ?

          le paquet des artworks non-libre (s'il est inclus) sera dans un dépôt à part (non-free)
          s'il n'y avait aucun artwork libre fourni, empêchant d'avoir un jeu un minimum opérationnel, le moteur risquerait aussi de se retrouver dans non-free par le jeu des dépendances (même s'il est libre), ce qui est ballot.

          mettre ça au premier plan, ce n'est pas très représentatif des aspirations des joueurs

          Les joueurs ne souhaiteraient pas disposer facilement du jeu dans leur distribution préférée ?
          La licence fait partie de l'un des pré-requis, je ne le mets pas forcément au premier plan, mais cela évite d'avoir ou de générer des déceptions (ou les assumer).

          "tant pis pour shockbolt", mais ça sera aussi "tant pis pour la distribution" qui se coupera éventuellement des joueurs potentiels.

          euh bin, les distributions respectent la volonté de l'auteur, beaucoup de distros sont à cheval sur les licences, ça permet de faire un premier tri  ce n'est pas tant pis pour la distribution àmha, mais bien seulement tant pis pour shockbolt (et les utilisateurs potentiels qu'il aurait pu avoir), il sera moins distribué, c'est son souci (il choisit de se priver d'une visibilité de plus), pas celui de la distribution qui a déjà d'autres paquets à gérer.

          c'est vrai que le wiki / site de ToME manque un peu d'information vis à vis des licences

          oh, bah c'est déjà bien qu'ils se posent la question tout de même (c'est tout de même mieux que war§ow qui a une époque n'avait ce point d'évoqué que dans des fils du forum), tout le monde n'est pas aussi tatillon que openarena :-)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.