Journal Exclusif : la nouvelle norme de claviers

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
Tags :
21
1
avr.
2018

L’AFNОR a finalement décidé de faire des principales lettres accentuées du français de véritables citoyennes de première classe : celles qui sont accessibles en direct sur les claviers Azerty historiques le restent dans la nouvelle norme, mais de plus, leurs majuscules sont accessibles simplement avec la touche Maj, comme pour les lettres non accentuées. Cela afin d’assurer un progrès significatif pour la saisie du français (y compris sous MacOS et GNU/Linux).
Petit bémol : ce n’est pas possible pour toutes les combinaisons de l’accent circonflexe et du tréma, du fait de leur nombre, et peu intéressant, du fait de la rareté de la majorité d’entre elles.

C’est incompatible avec les anciennes positions des lettres accentuées sur la ligne des chiffres, aussi sur le nouvel Azerty sont-elles déplacées pour la plupart sur la droite des lignes de lettres, comme sur le clavier canadien.

Ce qui ne change pas par rapport à l’Azerty historique : la disposition des lettres non accentuées et des chiffres (il s’agit de ne pas trop perturber les utilisateurs).
Ce qui change un peu : la disposition des ponctuations principales : elles restent majoritairement à droite de la ligne du bas, mais concentrées sur trois touches. Les plus utiles sont en accès direct (ce qui n’était pas le cas du point sur l’Azerty historique).

Les caractères placés en position secondaire (AltGr, Maj+AltGr) le sont autant que possible par association logique avec le caractère principal (néanmoins, le rapprochement des caractères qui vont par paire passe en priorité).

Les caractères utiles pour une typographie correcte du français (apostrophe typographique, guillemets chevrons…) sont placés préférentiellement en accès direct ou en Maj, les caractères ASCII historiques (guillemets droits simple et double, accent grave non « mort »…), qui restent utiles pour la programmation, en AltGr.

Le placement de l’accent circonflexe, du tréma et du trait d’union sur la ligne des chiffres feraient que si le verrouillage majuscule verrouillait aussi les chiffres, ça causerait des difficultés pour taper du français en majuscules, comme c’est le cas avec la disposition Azerty actuelle de Windows. Aussi a-t-il été décidé que le verrouillage majuscules serait un véritable verrouillage majuscules (comme sous MacOS, GNU/Linux ou le clavier Galéron) et ne concernerait pas les chiffres.

Tous les claviers ne disposant pas forcément de pavé numérique, un verrouillage spécifique (noté VN sur le schéma ci-dessous) est cependant ajouté en position majuscule de l’actuelle touche ² de l’Azerty (ce symbole n’apparaît plus sur la nouvelle norme, mais peut être produit avec l’accent circonflexe « mort », tout comme les autres chiffres en exposant).

En AltGr de cette même touche est ajoutée une « touche » Compose (notée C en rouge sur le schéma — ce sera une première sous Windows, mais d’un point de vue technique, ce n’est pas différent d’une touche d’accent « mort ») qui permet de générer notamment les fractions, celles-ci disparaissant par rapport au projet initial (Compose 1 2 pour obtenir ½, Compose 3 8 pour ⅜…).

Nouvelle disposition Azerty

Par ailleurs, la reprise d’une ligne des chiffres très proche de celle de la version 1.0 du Bépo, pour sa logique (regroupement des signes d’opérations arithmétiques, des parenthèses, guillemets…), permet d’unifier les deux dispositions à ce niveau.

Dans le même souci d’assurer autant que possible la cohérence de la norme, les caractères placés en position secondaire (AltGr, Maj+AltGr) qui le sont pour une raison de logique par rapport au caractère principal de la touche restent aussi dans la mesure du possible associés au même caractère dans les deux dispositions (pour la nouvelle disposition Bépo, les caractères d’usage courant placés en AltGr le sont néanmoins préférentiellement à gauche pour une question d’ergonomie).

Et au delà de la ligne des chiffres, trois touches périphériques sont identiques entre les deux dispositions : celle du Ç, du Ù et du Ê. Cette dernière est la touche placée juste à droite de la touche Maj gauche, qui n’existe pas sur les claviers américains. Le caractère Ê étant aussi obtenable avec la touche accent circonflexe « mort », les deux dispositions seront donc malgré tout utilisables sur les claviers américains, moyennant l’utilisation d’un jeu d’étiquettes.

Nouvelle disposition Bépo

  • # Sympa

    Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0). Dernière modification le 01/04/18 à 13:53.

    C'est vraiment poussé jusque dans les détails (d'ailleurs c'est là ou c'est fort, ce n'est pas «gros», mais juste des détails, du coup ça passe mieux) et en plus les arguments ne sont pas idiots.

    • [^] # Re: Sympa

      Posté par . Évalué à 6 (+5/-0).

      Justement, je pense que c'est peut-être trop subtil pour être repéré par quelqu'un qui ne suis pas le sujet.

      J'attends une interview du gluon des claviers pour en savoir plus.

      • [^] # Téléchat

        Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+3/-0).

        — Gluon du clavier, que pouvez-vous nous dire de cette « nouvelle norme » ?

        — Encore un qui veut me remplacer ! C’est une véritable obsession ces temps-ci !
        Depuis des années, j’assure mon service sans protester alors qu’on me frappe, et pour tout remerciement, on veut me remplacer.
        Tout ça pour une histoire de disposition ! Ça ne me concerne pas ; mon boulot, c’est de transmettre des codes de touches, je ne suis pas responsable de ce que le système en fait, ni de ce qui est inscrit sur mes touches. Je ne sais même pas ce que c’est, je ne me suis jamais vu dans un miroir.

        — Et vous ne voulez-pas prendre votre retraite ?

        — J’ai entendu des trucs horribles sur ce qui arrive aux claviers en guise de retraite. Je préfère encore continuer à être frappé, et même qu’on me colle des étiquettes sur les touches. Vous me méprisez peut-être, mais pensez à l’impact écologique.

        — La vie d’un clavier semble décidément bien triste et je ne crois pas que celui-ci nous en apprendra plus sur la « nouvelle norme ». La prochaine fois, nous interviewerons plutôt le poisson du clavier.

        Chalut ! À demain, si on veut bien.

        Prendre une bonne disposition : beop.free.fr

  • # Convergence des dispositions

    Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+2/-1).

    Précision : la convergence des dispositions s’inscrit dans la même démarche de cohérence que la normalisation du Dvorak, qui a substitué la ligne des chiffres du Qwerty à celle de la version originale. Elle permettra par ailleurs de passer plus facilement d’une disposition à l’autre, notamment pour ceux qui se décideront à passer à la disposition ergonomique.

    La disposition Dvorak normalisée a la caractéristique supplémentaire de pouvoir être obtenue par simple échange de touches, mais pour le français, il y aurait eu plus de contraintes : caractères supplémentaires, caractères en AltGr, volonté de rapprocher les signes appariés. Chercher à obtenir un tel résultat aurait certainement conduit à dégrader les autres aspects. Qui plus est, si les claviers câblés en Dvorak ou switchables Qwerty/Dvorak ont été assez populaires à une époque, ils sont maintenant devenus rares avec l’intégration des pilotes dans les systèmes, preuve que l’intérêt de satisfaire une telle contrainte est faible.

    Prendre une bonne disposition : beop.free.fr

  • # Je reste au Qwerty

    Posté par (page perso) . Évalué à -3 (+4/-8).

    Suis-je le seul à utiliser uniquement un clavier Qwerty ?

    Je n'ai pas encore essayé Dvorak ou Bépo, mais je trouve le clavier Qwerty plus épuré, plus simple, et parfait pour la programmation. De toute façon, tous les accents français - et autre - peuvent se faire à l'aide de la touche compose.

    Je trouve plus intuitif d'utiliser 'O' et 'E' pour faire Œ en majuscule ou minuscule, ou 'e' et '=' pour faire €, c'est apparemment un luxe de pouvoir faire des lettres comme Ï et Â, ou même Ñ et ß. Quant aux symboles, dites-moi où sont les touches pour / → / « / » / … / ‽ / ⇒ / ⋄ / ± / etc…

    Sinon, c'est vrai que je n'écris peut être pas assez souvent en français pour me rendre compte de la perte de temps.

    En plus, même si on ne va pas trop vite pour ne pas froisser les académiciens encore vivants, je vois bien que l'on est en train de simplifier la langue française et de supprimer les accents. Il suffit de lire des articles journalistiques sur internet pour se rendre compte que les gars ne se font plus chier à faire tous les accents.

    Exercice: Écrivez ceci avec un clavier Français: Ma sœur a une nièce nommée Maï qui habite à Aÿ.
    Copiez-coller interdits.

    • [^] # Re: Je reste au Qwerty

      Posté par . Évalué à 6 (+4/-0).

      Exercice: Écrivez ceci avec un clavier Français: Ma sœur a une nièce nommée Maï qui habite à Aÿ.
      Copiez-coller interdits.

      Bizarre, chez moi ça fait : mon poisson préféré ne se mange pas, il se déguste…

    • [^] # Re: Je reste au Qwerty

      Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0).

      Exercice: Écrivez ceci avec un clavier Français: Ma sœur a une nièce nommée Maï qui habite à Aÿ.
      Copiez-coller interdits.

      Sous Kubuntu, clavier Français (variante).

      Ma sœur a une nièce nommée Maï qui habite à Aÿ.

      œ: altgr+o
      ï: ¨+i
      ÿ: ¨+y

      : altgt+shift+N
      «: altgr+w
      »: altgr+x
      : altgr+shift+,

      Pour les autres, je les utilise moins et je passe par un soft du genre libre-office avec l'insertion de caractères spéciaux.

      (mais ça deviens un peu trop sérieux pour un poisson)

      Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

      • [^] # Re: Je reste au Qwerty

        Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0).

        Ici je suis en qwerty us variante altgr-intl et je trouve que c'est plus simple pour écrire en Français qu'avec un clavier azerty… J'ai tenté le bépo aussi, assez pour être capable de tenir une conversation sur un chat. Ce qui m'a bloqué ce sont les raccourcis claviers dans les logiciels qui sont trop souvent pensés qwerty.

        Ma sœur a une nièce nommée Maï qui habite à Aÿ.

        œ = altgr+x (ok celui-ci n'est pas intuitif)
        è = ` puis e
        ï = altgr+" puis i
        ÿ = altgr+" puis y

        J'ai bien sûr un accès simple à é (altgr+e), É (altgr+shift+e) ç (altgr+,) etc…

    • [^] # Re: Je reste au Qwerty

      Posté par . Évalué à 2 (+1/-0).

      Je dois passer côté de quelque chose, car avec un clavier azerty et une disposition standard sur Linux, je fais « Ï » avec Maj + ^ puis Maj + i. C'est même écrit dessus. Idem pour  (^ puis Maj + A) ou ÿ (Maj + ^ puis y). AltGr + E fait € (écrit dessus là aussi) et MajGr + o fait œ (pas écrit, peut-être pas vrai sous windows).

      Pour les tildes, c'est AltGr + ^ , pour ß, AltGr + s. Pour « et », c'est AltGr + w ou x. Pour les touches plus exotiques, tu peux faire ± avec Maj + AltGr + =, par exemple, même si c'est moins intuitif que la touche Compose.

      Donc, non, mettre des trémas ou des ß n'est pas un luxe sans la touche compose sur un azerty. Je pense qu'il s'agit juste d'une habitude différente. Je ne connais pas les combinaisons de Compose, personnellement.

    • [^] # Re: Je reste au Qwerty

      Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+3/-0).

      Suis-je le seul à utiliser uniquement un clavier Qwerty ?

      J'utilise aussi exclusivement un clavier qwerty aussi, ce qui ne me m'empêche pas de bien accentuer mes lettres lorsque j'écris en français! :)

      La raison pour laquelle j'utilise un clavier qwerty est la facilité d'accès aux caractères “du programmeur” c'est à dire les

      []{}|\ et !@#$%^&*()-

      Je travaille essentiellement sous FreeBSD et MacOS X. Dans le premier cas, j'ai configuré la touche “Win-Droite” pour fonctionner comme touche “compose” et c'est très agréable à utiliser. Sous MacOS X la configuration “sortie d'usine” permet d'accéder à la plupart des caractères spéciaux usuels en utilisant la touche “débrayage/alt” (avec ou sans shift). Comme je passe le plus clair de mon temps à travailler avec Emacs, je peux entrer les caractères spéciaux soit en utilisant une convention d'entrée spéciale M-x set-input-method TeX ou bien en entrant directement les nom des caractères unicode C-x 8 RET <CHAR-NAME>.

      • [^] # Re: Je reste au Qwerty

        Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+1/-1).

        La raison pour laquelle j'utilise un clavier qwerty est la facilité d'accès aux caractères “du programmeur”

        C'est exactement la raison pour laquelle je ne comprend pas pourquoi beaucoup de gens préfèrent le qwerty pour programmer. La majorité des touches que tu as citées ne sont pas en accès direct sur un qwerty, alors que c'est le cas sur un azerty.

        • [^] # Re: Je reste au Qwerty

          Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0).

          La grosse différence est que sur un clavier qwerty toutes ces touches sont soit en accès direct soit accessible via le modificateur shift, tandis que sur un clavier azerty ces touches sont soit en accès direct soit accassible via le modificateur shift, soit le modificateur alt-gr. Et c'est ce qui est particulièrement pénible parce qu'il n'y a qu'une seule touche alt-gr et que de surcroît elle est du même côté que les touches intéressantes, du coup on passe son temps à faire des acrobaties plutôt pénibles avec la main droite. Le modificateur shift est présent des deux côtés et est donc beaucoup plus facile à utiliser, d'autant que les touches shift sont en général plus grosse que les touches normales et disposées pour être faciles à atteindre avec les petits doigts de la main opposée à celle qui tape les touches.

          Ça dépend sûrement des langages mais à l'époque où j'ai changé je programmais beaucoup en TeX et utilisait donc beaucoup les {}\ de sorte le passage au qwerty m'avait bien soulagé! Et puis de toutes façon je n'écris pas beaucoup en français, à quoi bon avoir un clavier optimisé pour la saisie du français? :)

          • [^] # AltGr symétrique

            Posté par (page perso) . Évalué à 0 (+0/-0).

            La grosse différence est que sur un clavier qwerty toutes ces touches sont soit en accès direct soit accessible via le modificateur shift, tandis que sur un clavier azerty ces touches sont soit en accès direct soit accassible via le modificateur shift, soit le modificateur alt-gr. Et c'est ce qui est particulièrement pénible parce qu'il n'y a qu'une seule touche alt-gr et que de surcroît elle est du même côté que les touches intéressantes, du coup on passe son temps à faire des acrobaties plutôt pénibles avec la main droite.

            setxkbmap -option lv3:alt_switch

            et c’est réglé, il y a deux AltGr symétriques (il y a aussi moyen de mettre cette option dans un fichier de configuration). Bon, par contre, il n’y a plus de Alt…

            Prendre une bonne disposition : beop.free.fr

            • [^] # Re: AltGr symétrique

              Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0).

              Bon, par contre, il n’y a plus de Alt…

              Oui voilà, c'est moins pire que de mapper la touche e sur AltGr, mais quand-même, c'est chiang.

          • [^] # Re: Je reste au Qwerty

            Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0).

            Azerty optimisé pour taper du français ? On ne parle pas du bépo. L'azerty c'est juste un qwerty (donc random avec typewriter sur la première ligne) un peu bousculé pour placer nos lettres.

            Cela dit, avec ta réponse je comprend un peu pourquoi pas mal de dev semblent préférer le qwerty.

            • [^] # Re: Je reste au Qwerty

              Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+0/-1).

              Azerty optimisé pour taper du français ?

              Oui je maintiens: le but de la disposition azerty est de faciliter par rapport au qwerty la saisie de texte en français. Optimisé ne veut pas dire optimal! ;)

    • [^] # Re: Je reste au Qwerty

      Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

      Non Qwerty pour moi aussi avec un clavier HHKB2 ;-)
      J'utilise qwerty-fr qui me permet d'avoir toutes les lettres accentuées avec une seule touche (Alt).

  • # Regrets

    Posté par . Évalué à 10 (+8/-0).

    De tous les poissons d'avril, voilà bien celui que j'aurais aimé être vrai!

    • [^] # 🐟

      Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+3/-0).

      Merci.

      L’AFNOR a publié son appel à commentaires avec une disposition Azerty incompatible avec les marquages actuels, mais qui ne donne malgré tout accès aux majuscules accentuées qu’en trois frappes.

      On pouvait pourtant espérer :

      • soit une disposition compatible avec les marquages actuels (comme l’Azerty Fr-OSS, l’Azerty de MacOS ou le Clavier Galéron), qui donnerait ainsi accès immédiatement aux majuscules accentuées à tous les utilisateurs de Windows,
      • soit une disposition qui donnerait accès aux majuscules accentuées simplement avec Maj, comme le Qwerty canadien.

      J’ai soumis des commentaires à ce sujet à l’enquête de l’AFNOR, et je me suis dit qu’ils auraient plus de poids avec des exemples de disposition (reprenant les caractères sélectionnés par l’AFNOR) à titre de preuve de concept (par conséquent, ce sont des « commentaires privés », le système pour les commentaires publics ne permettait pas d’adjoindre de document). Enfin ça ne garantit pas pour autant qu’ils soient pris en compte, mais j’aurai au moins essayé…

      Sur ma lancée, je me suis dit qu’une convergence entre les dispositions Azerty et Bépo était possible et j’ai aussi soumis un commentaire dans ce sens. Les dispositions présentées ici sont celles qui appuyaient ce commentaire, agrémentées d’un Compose et d’un verrouillage de la ligne des chiffres pour assaisonner un peu le poisson.

      En attendant la vraie norme, un poisson d’avril m’a semblé une façon plaisante de partager mes attentes pour la nouvelle norme et de donner une idée des possibilités. Et après tout, ce n’est pas tous les jours qu’on peut sortir une nouvelle norme soi-même ! ☺

      Prendre une bonne disposition : beop.free.fr

      • [^] # Re: 🐟

        Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0).

        Ça aurait été bien de donner un peu plus d’indice sur le fait que c’est un poisson d’avril, je ne l’avais pas compris jusqu’à lecture de ce commentaire :-/

        • [^] # 🐠

          Posté par (page perso) . Évalué à 0 (+0/-0).

          Désolé, je comptais faire le commentaire d’explication le 2 ou le 3, mais j’ai un peu patiné…

          Cela dit, je pensais que les tags et les commentaires tiers (les premiers de chaque sont arrivés assez vite) vendaient clairement la mèche.

          Prendre une bonne disposition : beop.free.fr

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.