Journal Star Wars Jedi Knight II: Jedi Outcast et Jedi Academy passent sous licence GNU GPLv2

Posté par . Licence CC by-sa
Tags : aucun
20
5
avr.
2013

Suite à l'annonce de la fermeture de la société LucasArts, le studio de développement Raven Software a décidé de libérer le code source de deux de ses jeux.

Afin de ne pas paraphraser davantage les nombreux sites qui en parlent, voici un article qui évoque le sujet.

Vous pourrez trouver le code source des jeux aux adresses suivantes :
Jedi Outcast
Jedi Academy

  • # Question

    Posté par . Évalué à 10.

    Quid des textures, modèles 3D et sons ?
    On va pouvoir jouer directement où il faut faire comme avec les Quake 3 & co. pour récupérer tout ce qui ne concerne pas le moteur (car sous une licence différente) ?

  • # le code source c'est bien, mais les données ?

    Posté par . Évalué à 2.

    souvent dans ce genre de situation c'est le moteur de jeux qui est libéré, mais les données restent propriétaires.

    je ne suis pas allé lire les liens, mais qu'en est-il dans les deux cas ici present ?

    • [^] # Re: le code source c'est bien, mais les données ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      C'est visible en 2 secondes : il n'y a que du code. Étant donné que le moteur est id Tech 3 déjà libéré depuis des années, ça n'apporte presque rien.

      ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

      • [^] # Re: le code source c'est bien, mais les données ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        A noter que pour une fois, c'est explicite "Final Source Code For" (même si il ne dise pas "moteur", on le comprend assez facilement), c'est le journal qui zappe quelques mots importants en mettant que les noms des produits et donc laissant penser que les jeux sont aujourd'hui libres. Ces jeux ne sont pas libres, non, leur moteur l'est, et effectivement ce n'est pas si tonitruant que ça du coup même si c'est quand même bien.

        • [^] # Re: le code source c'est bien, mais les données ?

          Posté par . Évalué à 4.

          C'est même plutôt sympa pour ceux d'entre nous qui ont gardé les jeux de l'époque où ils avaient un Windows (en dual-boot, ça va de soi?) à la maison. Disons que ça n'apporte pas grand chose au Libre, par contre, ça contribue à rendre ces deux jeux-là un peu plus pérennes qu'autrement. Et ça, c'est cool.

          Quant au fait que le code n'apporte rien par rapport à un ioQuake3, je m'inscris en faux : si c'était si proche, on aurait probablement vu des tentatives de faire tourner JK sur ioQuake3. Dans le même ordre d'idées, depuis le temps que les sources de Q3 sont libérées, on (je, en tous cas) n'a toujours pas vu sortir de jeu "solo" sur cette base. Le fait d'avoir une base de sources disposant d'un tel mode pourrait simplifier ce genre de projet.

      • [^] # Re: le code source c'est bien, mais les données ?

        Posté par . Évalué à 5.

        ça peut surtout apporter des binaires linux, qui, pour ceux qui possèdent les jeux originaux (ou qui auront la chance d'en trouver à l'achat d'occasion), pourra leur permettre de jouer sous linux, et ça, c'est plutôt pas mal je trouve :)

  • # GPLv2

    Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 05/04/13 à 16:14.

    Saluons l'intelligence de Raven pour avoir publié les sources sous GPLv2, et non GPLv3. Ca évite clairement les embrouilles juridiques (citées dans un récent journal) que connaissent Enemy-Territory et tous les dérivés qui ont repêcher du code sous GPLv3 incompatible.

    • [^] # Re: GPLv2

      Posté par . Évalué à 0.

      D'après ce texte, les licences se bloquent mutuellement et empêchent de fusionner leur code.
      Donc pourquoi ne pas passer le code de ioQuake3 en GPLv3 ? D'ailleurs, dans un tel projet donné à la communauté, qui a le droit de prendre une telle décision ?

      • [^] # Re: GPLv2

        Posté par . Évalué à 3.

        Donc pourquoi ne pas passer le code de ioQuake3 en GPLv3 ? D'ailleurs, dans un tel projet donné à la communauté, qui a le droit de prendre une telle décision ?

        L'ensemble des contributeurs doivent donner leur accord. En cas de refus, la partie de code des individus concernés doit être réécrite.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.