Journal Le retour des methodes mafieuses

27
22
mar.
2011

L'extorsion de fond devient le fond de commerce de la celebre boite de Redmond. Et donc elle vient d'annoncer qu'il poursuivait en justice de nouvelles compagnies qui utilisent Android dont entre autre Barnes et Nobles qui utilisent ce systeme (et donc linux) dans ses Nook (ereader).

L'avantage c'est que du coup, nous pouvons voir quels sont les brevets "violes" par un systeme linux. Et oh surprise, on s'apercoit que les employes de Redmond ont menti pendant plusieurs annees en pretendant qu'il y avait plus de 200 brevets viole par le kernel linux. En effet voici la liste des "inventions" concerne (en anglais desole):

  • Give people easy ways to navigate through information provided by their device apps via a separate control window with tabs;

  • Enable display of a webpage’s content before the background image is received, allowing users to interact with the page faster;

  • Allow apps to superimpose download status on top of the downloading content;

  • Permit users to easily select text in a document and adjust that selection; and

  • Provide users the ability to annotate text without changing the underlying document

A peu pres rien avoir avec le kernel donc.

Voici la reponse d'une personne sur le sujet:

  • Give people easy ways to navigate through information provided by their device apps via a separate control window with tabs;

Prior Art CDE/X-Windows

  • Enable display of a webpage’s content before the background image is received, allowing users to interact with the page faster;

Prior Art Netscape and Lotus Notes

  • Allow apps to superimpose download status on top of the downloading content;

Prior Art FTP

  • Permit users to easily select text in a document and adjust that selection;

Prior art CDE/X-Windows

  • Provide users the ability to annotate text without changing the underlying document.

Prior art - POSTIX notes

  • # X-WindowS en prior-art ?

    Posté par . Évalué à 10.

    C'est bien la preuve que X est tout repompé de MS-Windows.

    BeOS le faisait il y a 15 ans !

  • # Et le double-clic alors ?

    Posté par . Évalué à 7.

    Merci pour l'info, mais n'ont-ils pas osé sortir leur brevet sur le double-clic ?

    Sinon voici un beau document sur les brevets:
    http://www.april.org/synthese-les-brevets-logiciels

  • # Mono

    Posté par . Évalué à 10.

    oh rien, je voulais juste rappeler que c'était la même société philatropique qui était à l'origine des technologies utilisées dans MONO.

    Si maintenant ils veulent breveter le pré-cache d'images dans une page html pour inciter ceux qui utilisent autre chose que leurs "solutions" à acheter des licences, ils montrent à quel point ils sont tombés bas, et surtout à quel point il y a urgence de les éviter.

    Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

    • [^] # Re: Mono

      Posté par . Évalué à 0.

      Technologies librement implémentables par n'importe qui, dans la mesure où elles sont standardisées par l'ECMA.

      Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

    • [^] # Re: Mono

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Il y a pas eu une "community promise", légalement contraignante pour Microsoft, qui permet à tout le monde d'utiliser mono sans risque?

  • # Le problème est la facilité d'obtention des brevets

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Bonjour,

    Il me semble que le problème réside dans la facilité qu'ont les américains pour obtenir des brevets sur tout et n'importe quoi; l'informatique étant propice visiblement au n'importe quoi (voir, notamment les arguments pour le droit d'auteur plutôt que le brevet logiciel). La quantité très importante de brevets triviaux, non originaux ou qui portent sur des idées m'incite à penser que la politique de l'United States Patents and Trademark Office est clairement de la défense de l'économie américaine; et en particulier, celle des grandes entreprises.

    La pratique répandue visant à commettre des propositions de brevets juridiquement très compliqués à comprendre et à saisir l'étendue devrait être dénoncée vivement. Il s'agit d'un dévoiement de l'objectif de progrès des brevets.

    Rappelons que l'objectif des brevets est de sortir du secret, c'est-à-dire garantir pour une période donnée le monopole d'utilisation au détenteur afin qu'il explique comment il fait et que, à terme, toute la société profite des inventions.

    http://www.quaremme.be/

    • [^] # Re: Le problème est la facilité d'obtention des brevets

      Posté par . Évalué à 10.

      Ce qui me rappelle très clairement les premiers brevets sur lesquels j'ai bossé: "Alors, tu écris la description technique, ensuite tu envoies au cabinet d'avocats, ils vont faire des changements avec des phrases juridiques plus solides que les tiennes d'un point de vue d'avocat, il y aura beaucoup d'échanges et de questions. Quand tu ne comprends plus rien à ton brevet, c'est qu'il est prêt..."

    • [^] # Re: Le problème est la facilité d'obtention des brevets

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      donc tu veux dire que le brevet sur le double-clic ou sur le fait de mettre une barre de progression est par nature incompatible avec la notion de brevet ? En effet l'objectif n'est pas de montrer aux autres comment ON a résolu le problème mais bien d'empêcher d'autres de le faire sans payer, peu importe les moyens qui sont employés

    • [^] # Re: Le problème est la facilité d'obtention des brevets

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Rappelons que l'objectif des brevets est de sortir du secret, c'est-à-dire garantir pour une période donnée le monopole d'utilisation au détenteur afin qu'il explique comment il fait et que, à terme, toute la société profite des inventions.

      C'est au moins l'argument qu'utilisent les défenseurs des brevets. Mais en réalité — comme nombre d'autres artifices législatifs — le brevet peut (et doit) aussi être vu comme un frein à l'innovation accordant artificiellement le droit de ne plus travailler. Cependant que certaines techniques brevetées sont éventuellement très complexes et difficiles d'accés à la rétroingénierie [1], il me semble que l'écrasante majorité des brevets couvrent en réalité des procédés simples (voire simplistes en matière de logiciel) qu'une brève observation permet d'imiter.

      Or le processus d'imitation est l'un des comportements sociaux les plus élémentaires et les plus fondamentaux pour l'élaboration et la vie des civilisation. Le brevet paraît donc une création parfaitement contre-nature. Création dont la fin évidente est une forme de protectionnisme conservateur hypothèquant l'avenir au nom du passé. Rappelons que sur ce sujet il est possible de consulter l'excellent « against intellectual monopoly », et évitons peut-être de propager les propos machiavéliques des défenseurs de ces monopoles artificiels stérilisants à la fois progrès et science ; et ce même et surtout si quelques exceptions éparses pourraient étayer ces discours, leur apportant un semblant de crédibilité.

      [1] Je pense par exemple aux procédés d'élaborations d'alliages dont les propriétés dépendent non seulement de la composition (aisée à analyser) mais aussi de l'histoire thermo-mécanique (quasiment impossible à appréhender). Mais évidemment, le détail de ce genre de procédé étant très difficillement copiable, les industriels ont tendances à en garder jalousement le secret …

      • [^] # Re: Le problème est la facilité d'obtention des brevets

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        L'exemple que j'aime bien indiquer, même si les brevets logiciels restent illégaux en Europe, contre les brevets censés être acceptés et leur incompatibilité avec l'innovation et le bien des utilisateurs :

        • si tu voulais le "satellite" de commande de l'auto-radio au volant (monter le son, changer de station...), pendant très longtemps tu devais avoir une Renault
        • en contrepartie, pour avoir une commande unique plutôt que deux leviers de chaque côté pour le clignotant / essuie-glasse, plein-phare de l'autre et klaxon, bin tu prenais une citroën

        cf. http://linuxfr.org/nodes/56054/comments/1131275

        Depuis ces brevets ont expiré, heureusement, mais pendant 20 ans les utilisateurs devaient faire leur choix de marque en fonction de leurs préférences o_O

    • [^] # Re: Le problème est la facilité d'obtention des brevets

      Posté par . Évalué à 7.

      Correction:

      Le problème est la facilité d'obtention l'existence des brevets

      Merci d'être passé.

  • # Je vous drais pas faire mon télé 7 jours..

    Posté par . Évalué à 3.

    Et donc elle vient d'annoncer qu'il poursuivait en justice

    Tu pourrais faire un effort pour Maître Capello !

  • # Ainsi fond font fonds...

    Posté par . Évalué à 5.

    Juste pour un info, on dit un fonds avec un s quand on parle business.

    C’est quand le fonds fond jusqu’au fond, qu’ils font ce qu’il faut...

  • # Et sinon...

    Posté par . Évalué à 8.

    ... pas encore de réaction de pBpG pour défendre Microsoft sur ce coup-là ?

    • [^] # Re: Et sinon...

      Posté par . Évalué à 8.

      boah, je vais le faire tiens: de toute facon ce sont des technologies brevetees par Microsoft, donc appartenant a Microsoft, ainsi si d'autres veulent en profiter ils n'ont qu'a payer les royalties, vous les libristes vous etes les premiers a gueuler quand on viole la GPL n est ce pas?

      Je le fais bien ?

      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

      • [^] # Re: Et sinon...

        Posté par . Évalué à 10.

        Pas mal pas mal, t'as bien fait attention a ne pas mettre d'accents aussi, c'est assez fidele.

      • [^] # Re: Et sinon...

        Posté par . Évalué à 0.

        On ne te feras pas remarquer la difference entre un copyright et les brevets surtout que lorsque ces derniers sont totalement cretins et qu'il existe du prio-art dessus. D'un autre cote ils sont bien du niveau de la boite qui la a pondu... obsolete, sans imagination et sans innovation.

        • [^] # Re: Et sinon...

          Posté par . Évalué à 6.

          whoa, je l'ai tellement bien imité que tu as démarré au 1/4 de tour comme si c'était le vrai !

          Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

          • [^] # Re: Et sinon...

            Posté par . Évalué à 0.

            Quart de tour? Tu rigoles j'espere. J'attendais que quelqu'un le fasse mais bon ce matin toujorus aps de bon troll bien velu sur le sujet. Il a fallu que je corrige cela :)

            Quoique mon message etait plus une constation qu'un troll... c'est vrai.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.