Journal Emacs sapusaipalibre

Posté par .
16
29
juil.
2011

coup de tonnerre dans le Landerneau. On apprend aujourd'hui même que Emacs ne respect ete pas la GPL http://heise-online.mobi/open/meldung/Emacs-verstoesst-seit-Jahren-gegen-die-GPL-1288515.html?mrw_channel=open;mrw_channel=open;from-classic=1
et ce depuis 2009.
Certains fichiers distribués avec Emacs ne sont en effet disponible que sous forme binaire.
Ca la fout mal pour la FSF

  • # Landerneau

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Landerneau c'est un patelin, donc « coup de tonnerre dans Landerneau », pas dans « le Landerneau »…

    • [^] # Re: Landerneau

      Posté par . Évalué à 3.

      Mais oui mais quel est le nom de la région autour de Landerneau... le Landernois ?

      • [^] # Re: Landerneau

        Posté par . Évalué à 3.

        Le pays de Landerneau (bro Landerne). Les habitants sont les landernéens et landernéennes. À voir, entre autres : le pont de Rohan, sur l’Elorn, un des derniers ponts habités d’Europe ; le centre-ville, ses rues étroites qui coupent le vent et ses vieilles pierres ; les églises saint-Houardon et saint-Thomas, et le festival annuel du kann al loar («pleine lune», la lune est le symbole de la ville). Il y a aussi, cette année, une exposition sur la création des coopératives et banques mutualistes agricoles (Coopagri, Crédit mutuel de Bretagne…), dans laquelle Landerneau a joué un rôle important, et une exposition de photos sur les rives de l’Elorn.

    • [^] # Re: Landerneau

      Posté par . Évalué à 3.

      Je ne crois pas que l'auteur veut parler du bled, mais plutôt du nom commun dérivé qui signifie « petit monde » et qui peut donc prendre un article, mais pas de majuscule.

      • [^] # Re: Landerneau

        Posté par . Évalué à 1.

        Un petit monde qui garde la géographie du grand, puisqu’on y entend le «tonnerre de Brest» du capitaine Haddock, ce coup de canon qui s’entendait, parait-il, jusqu’à Landerneau, soit une quinzaine de kilomètres (je n’ai pas vérifié, je n’y étais pas).

  • # ah ah ah

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    ah ah ah
    Big Fail pour GNU
    -1

  • # Emacs sapudeutoutefasson

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Même si c'était entièrement libre, Emacs sapu, ce n'est même pas à démontrer.

    Oh, une porte ->[]

    Commentaire sous licence LPRAB - http://sam.zoy.org/lprab/

  • # ESR doit se retourner dans sa tombe !

    Posté par . Évalué à 10.

    Certains fichiers distribués avec Emacs ne sont en effet disponible que sous forme binaire.

    Nope, c'est des fichiers sources générées par bison, certes, ça n'est pas GPL-compliant (si tes fichiers sources sont générés à partir d'autres sources -en l'occurence, les grammaires bison-, il faut également les fournir), mais ça démontre que l'auteur a baclé son travail de troll et n'a aucun respect pour ce saint jour de trolldi que nous devons aux illustres ancêtres de usenet.

    • [^] # Re: ESR doit se retourner dans sa tombe !

      Posté par . Évalué à 5.

      c'est des fichiers sources générées par bison [...] mais ça démontre que l'auteur a baclé son travail de troll [...]

      Et pour continuer à troller...

      Après tout, les fichiers sont tous des fichiers binaires. C'est juste que certains fichiers ne contiennent que des octets de certaines valeurs qui, une fois présentés sur un terminal, sont lisibles par un être humain à peu près normal.

      N.B. : j'ai dit lisible, pas compréhensible. ;-)

      De ce fait, on peu arguer que les fichiers générés par bison sont des fichiers binaires, qui font partie de cette sous-catégorie de fichiers représentables dans l'alphabet du commun des mortels.

      Donc, l'auteur du journal a tout à fait raison. ;-)

      Troll-Hop,
      Troll-Moi,
      Troll---> [].

    • [^] # Re: ESR doit se retourner dans sa tombe !

      Posté par . Évalué à -1.

      Aux dernières nouvelles ESR va bien.

  • # skoi cte blague ?

    Posté par . Évalué à -3.

    C'est quoi cette blague ? Un sysadmin day user qui fait une grosse blague ? ha ben non, le mail est daté de dimanche dernier.
    Sur le site du projet, il y a toutes les sources, jusqu'à la version 23 (d'emacs) pour gnu/linux.

    -> Ils font un caca nerveux pour une distribution de tarball ?

    • [^] # Re: skoi cte blague ?

      Posté par . Évalué à 6.

      c'est simple :

      Des gens (la FSF) distribuent un logiciel (emacs). Dans ce logiciel, ils incluent des bouts d'un autre (CEDET), publié par son auteur sous une licence libre (la GPL).

      Le problème est que dans les bouts de CEDET que la FSF distribue avec emacs, se trouvent des fichiers qui ne sont pas les sources originales, mais qui sont générés à partir des sources de CEDET.

      Cela constitue bien une violation de la GPL, qui veut que l'on distribue les sources dans ce cas.

  • # VI VI VI, the number of the beast

    Posté par . Évalué à 1.

    Non, mais ! On troll bien ou on ne troll pas !

    • [^] # Re: VI VI VI, the number of the beast

      Posté par . Évalué à -1.

      Il y a des implémentations de Vi qui ne sont pas libres, sur les trois que tu as cités, il y en a au moins 2 qui ne sont pas libres...
      Tu voulais sans doute parler de Vim !

  • # Question existentielle

    Posté par . Évalué à 0.

    Est-ce que la FSF va porter plainte contre elle-même pour se contraindre à se mettre en conformité avec la GPL?
    -soit elle le fait, et elle se contraint à se mettre en conformité, mais si elle avait pu se mettre en conformité toute seule, pourquoi s'attaquer en justice?
    -soit elle ne le fait pas, et du coup elle montre au reste du monde qu'il y a bien deux poids deux mesures, elle ne pense pas devoir être contrainte elle-même, mais pouvoir respecter la GPL librement

    Je vous propose de réfléchir à la questions toute la semaine, on se donne rendez-vous... disons le 5 août, ici-même, pour présenter nos conclusions.

    • [^] # Re: Question existentielle

      Posté par . Évalué à 2.

      Ce n'est pas à la FSF de porter plainte, c'est à la personne lésée, c'est à dire à l'auteur de CEDET.

      • [^] # Re: Question existentielle

        Posté par . Évalué à 3.

        Pas tout à fait : la GPL est un contrat qui lie, dans notre cas, la personne qui distribue une copie d'emacs et la personne qui utilise cette copie. Ce contrat oblige le distributeur à communiquer les sources d'emacs sur demande de l'utilisateur (et uniquement de lui, un type qui n'a jamais utilisé emacs de sa vie pourrais se voir refuser l'accès aux sources).

        Donc non seulement, comme il s'agit d'un simple contrat, on ne porte pas "plainte" (c'est réservé au pénal), et les personnes lésées sont bien les utilisateurs d'emacs, et pas l'auteur de CEDET qui, pour peu qu'il utilise emacs, n'aurais pas d'avantage de droits.

        • [^] # Re: Question existentielle

          Posté par . Évalué à 4.

          Cette interprétation est courante, mais fausse.

          Dans le cas qui nous occupe, on a deux relations contractuelles :
          Celle entre CEDET et la FSF, et celle entre la FSF et moi, toutes deux régies par la FSF.

          Moi, en tant qu'utilisateur final, je recois des fichiers de la FSF, et j'ai le droit de les redistribuer comme ils m'ont été fournis.

          La licence qui n'est pas respectée est celle entre CEDET et la FSF : CEDET a autorisé la FSF à distribuer son travail, à condition que les sources soient distribuées avec (pour simplifier). C'est bien la licence de CEDET qui n'est pas respectée, c'est donc CEDET qui pourrait porter plainte contre la FSF, pour contrefaçon.

          • [^] # Re: Question existentielle

            Posté par . Évalué à 1.

            j'entendais « toutes deux régies par la GPL »

          • [^] # Re: Question existentielle

            Posté par . Évalué à -2.

            Cette interprétation est courante, mais fausse.

            C’est bien de le dire. Donner des arguments c’est mieux. Et le seul que j’ai compris de ton commentaire est : c’est l’auteur qui porte plainte donc (?!!!) l’utilisateur ne peut pas.

            Moi, en tant qu'utilisateur final, je recois des fichiers de la FSF, et j'ai le droit de les redistribuer comme ils m'ont été fournis.

            Précisément dans le cas où la GPL est distribuée avec. Il s’agit bien du contrat utilisateur—distributeur. Dans cette licence il y est bien mentionné que l’utilisateur peut réclamer les sources et que le distributeur s’engage à les donner. Non ?

            • [^] # Re: Question existentielle

              Posté par . Évalué à 2.

              Il y a deux contrats utilisateur—distributeur.

              Chaque contrat dit en gros : « Fais en ce que tu veux du logiciel, mais si tu le redistribues, tu dois redistribuer les sources »

              La licence qui est violée quand la FSF te distribues CEDET sans toutes les sources, c'est celle que CEDET a accordé à la FSF.

              Dit autrement, la FSF s'était engagée à redistribuer les sources, mais auprès de CEDET, pas auprès de toi. Tu n'as donc pas grand chose à dire, tu peux juste choisir de ne pas accepter les conditions dans lesquelles on t'a distribué le logiciel, et donc de ne pas l'utiliser.

            • [^] # Re: Question existentielle

              Posté par . Évalué à 3.

              Précisément dans le cas où la GPL est distribuée avec. Il s’agit bien du contrat utilisateur—distributeur. Dans cette licence il y est bien mentionné que l’utilisateur peut réclamer les sources et que le distributeur s’engage à les donner. Non ?

              Ce qui permet de faire respecter la GPL, c'est le droit d'auteur (ou copyright). À savoir que si quelqu'un ne respecte pas la GPL, un des auteurs (n'importe lequel) peut porter plainte en contrefaçon.

              Maintenant si tous les auteurs sont d'accord pour s'asseoir sur le respect de la GPL, je ne pense pas que l'utilisateur (non-auteur) puisse faire grand'chose.

          • [^] # Re: Question existentielle

            Posté par . Évalué à 1.

            c'est donc CEDET qui pourrait porter plainte contre la FSF, pour contrefaçon.

            Sauf que ce sont les auteurs de CEDET qui ont oubliés de fournir les grammaires, donc la FSF pourrait porter plainte pour violation de la GPL parce que CEDET n'a pas distribué les sources.

            • [^] # Re: Question existentielle

              Posté par . Évalué à 2.

              Encore la même erreur.

              On ne peut pas porter plainte contre quelqu'un qui nous distribue du logiciel pour non respect de la licence qu'il a lui même choisi.

        • [^] # Re: Question existentielle

          Posté par . Évalué à -2.

          Bonjour,

          Je ne comprends pas la nécessité d'utiliser Emacs, il suffit de vouloir l'installer à partir des sources pour se plaindre.
          Eventuellement, il suffit de vouloir vérifier les sources avant de l'installer.

    • [^] # Re: Question existentielle

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      La date n'est pas pertinente, les esprits seront trop occupés par la dette américaine pendant ce temps. Je propose de reporter ça à la rentrée scolaire, ça donnera du grain à moudre aux étudiants.

      Commentaire sous licence LPRAB - http://sam.zoy.org/lprab/

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.