Journal Toyota"libère" des brevets

Posté par . Licence CC by-sa
19
8
jan.
2015

Bonjour Nal :-)

Après Tesla voici le tour de Toyota d'annoncer qu'ils permettront l'usage de leurs brevets sans royalties (http://www.iflscience.com/technology/toyota-follow-tesla-s-footsteps-releasing-its-fuel-cell-patents)

"5,680 patent licenses, including almost 300 related to high-pressure hydrogen tanks, and 70 related to hydrogen stations", ce n'est quand même pas rien.

D'après le PDG, "il est évident que partager notre propriété intellectuelle a une plus grande valeur sociétale".
Le but affiché est d'accélérer le progrès dans le domaine des voitures à hydrogène
Le physicien Michio Kaku (que j'aime beaucoup) a donné un speech d'ouverture, disant “We are present at the creation of a hydrogen society, a non-polluting society that will perhaps one day vanquish global warming and the problems associated with the burning of hydrocarbon fuels”.

Tout cela me semble aller dans le bon sens, et en même temps me parait trop beau pour être vrai.
N'est-ce pas là une forme de greenwashing (librewashing ?) histoire de se donner une image de bienfaiteur ?
Si Tesla et Toyota se battent pour que les gens utilisent leurs brevets, n'est-ce pas surtout pour imposer leurs standards à tout le marché et s'approprier le futur marché colossal des batteries ? (Tesla et sa gigafactory…)

Je ne connais pas grand choses au licences et compagnie, mais leur "ouverture" de brevets me parait bien limitée.
Il s'engagent à ne pas réclamer de royalties, mais leurs brevets ne sont pas libres pour autant…

Ce que je me demande c'est si ces deux stocks de brevets pourraient faire progresser les voitures open-hardware, ou si cela n'aura aucun effet.

  • # Brevet libre?

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Il s'engagent à ne pas réclamer de royalties, mais leurs brevets ne sont pas libres pour autant…

    Qu'est-ce qu'un brevet libre?
    Parce que bon, ça me semble être du coup qu'un copyright sur du texte, mais ils ne l'utilisent pas pour faire payer et on peut modifier du texte, comme du code libre (l'auteur peut garder le copyright de son code dans le libre).

    Du coup, je ne me demande ce que tu appelles un brevet libre.

    • [^] # Re: Brevet libre?

      Posté par . Évalué à 2.

      Qu'est-ce qu'un brevet libre?

      Un brevet de 20 ans tombé (ou élevé) dans le domaine public peut être ?

      kentoc'h mervel eget bezan saotred

      • [^] # Re: Brevet libre?

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Le code n'est pas non plus tout de suite dans le domaine public, et on considère quand même du code non tombé dans le domaine public comme libre.
        Donc ce n'est pas la différence.

        PS : à lire ailleurs, il semble que la gratuité est bornée dans le temps, ce qui supprimerait l'équivalence avec le libre.

    • [^] # Re: Brevet libre?

      Posté par . Évalué à 2.

      En fait je me suis mal exprimé.
      Je voulais dire qu'ils ne l'avaient pas mis dans le domaine public.

      Ils disent "allez-y utilisez nos brevets, c'est gratuit et on est gentils" mais au final, quelle garantie a-t-on que dans 10 ans, quand tout le monde aura adopté leur standard, ils ne retourneront pas leur veste ?

      Le très bon article posté par Thierry Thomas en commentaire un peu plus bas explore cette question.

      • [^] # Re: Brevet libre?

        Posté par . Évalué à 1.

        Un brevet, ça sert à interdire la réutilisation d'une idée sauf contrat entre le détenteur du brevet et l'utilisateur du brevet. Un contrat n'est pas nécessairement écrit : dès qu'il y a accord, il y a contrat. Quand j'achète ma baguette de pain, c'est un contrat. L'écrit a uniquement valeur de preuve, mais la preuve du contrat peut être apportée au tribunal par tout moyen nécessaire en cas de contestation.

        La seule production, au procès, de l'annonce publique de l'autorisation d'utiliser les brevets sans royalties a valeur de preuve. Tu ne peux autoriser une chose publiquement et l'interdire au tribunal, c'est un principe de base du droit.

        Donc les brevets de Toyota sont, de fait, libres du fait de cette annonce.

        Qu'est-ce que ça change ? Pas forcément grand-chose. Les cycles industriels sont bien plus longs que dans le logiciel. Le temps que les brevets actuels soient mis à profit par des concurrents de Toyota, une bonne partie aurait sans doute expiré de toute façon. Toyota a bien compris que son intérêt est de se donner une bonne image mais d'utiliser l'avance qu'ils ont : s'ils ont pu déposer des brevets, c'est qu'ils savaient d'emblée comment ils allaient les utiliser, savoir-faire que n'ont pas leurs concurrents.

        Ça, ce sont les sources. Le mouton que tu veux est dedans.

        • [^] # Re: Brevet libre?

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Donc les brevets de Toyota sont, de fait, libres du fait de cette annonce.

          Non, du fait de la petite asterisque (limite dans le temps interdite par le libre, faut lire les commentaires ;-) ).

          • [^] # Re: Brevet libre?

            Posté par . Évalué à 1.

            Ah, autant pour moi, j'ai posté trop vite. Oui ben du coup c'est plus du tout libre, c'est même assez fourbe : "vous pouvez utiliser nos brevets pour développer, mais quand vos technos seront matures, on vous demandera de nous payer et ça sera ça ou mettre la clé sous la porte" (oui, la R&D c'est cher et ça demande du retour sur investissement). Bon ben autant dire qu'ils ne changent rien au statu quo alors.

            Par contre, mon message précédent reste valable dans le cas général. Ils pourraient aussi d'emblée annoncer un prix acceptable pour les royalties, auquel cas les brevets ne seraient pas plus libres, mais les réutilisateurs sauraient au moins dans quoi ils s'engagent.

            Ça, ce sont les sources. Le mouton que tu veux est dedans.

  • # oui limite

    Posté par . Évalué à 9.

    Si je me souviens bien, la plupart des brevet sont "ouvert" jusqu'en 2020 apres il faut payer….

    Sinon c est pas de l'idealisme ou une histoire d'image, mais le fait qu'ils ont investis plein d'argent sur les voitures a hydrogene et que pour gagner de l'argent maintenant il faut pas que les solutions chimique (comme la tesla et Renault) deviennent le standard sinon personne ne voudra payer l'infrastructure que l'hydrogene demande. Du coups ils ouvrent, un peu!, leurs brevets pour que d'autres constructeur se lancent sur l'hydrogene…

  • # développer le marché

    Posté par . Évalué à 3.

    Tu t'interroges sur le but, mais il est écrit noir sur blanc : développer le marché.

    En effet, les voitures à Hydrogène sont pour le moment une niche, une des façon de massifier le marché est de l'ouvrir : il y aura plus de concurrents, mais également des marchés plus grands à conquérir.

    Et pour faire un max de profit, ces sociétés ont besoin d'une infrastructure forte : station de rechargement, etc. Le seul moyen de développer cette infrastructure est d'avoir une utilisation relativement important de voiture à l'Hydrogène.

    Ça ne m'étonnerais pas d'être dans le schéma suivant : on développe à mort le marché, on innonde le marché de voiture à l'Hydrogène dans tous les sens, puis ils rachètent ou coulent le reste car ce sont eux qui ont les compétences.

    • [^] # Re: développer le marché

      Posté par . Évalué à 2.

      puis ils rachètent ou coulent le reste car ce sont eux qui ont les compétences.

      En l’occurrence ils proposent de partager gratuitement ces compétences via le mécanisme de brevets, qui est fait pour ça à l'origine.

      kentoc'h mervel eget bezan saotred

    • [^] # Re: développer le marché

      Posté par . Évalué à 0.

      Tu t'interroges sur le but, mais il est écrit noir sur blanc : développer le marché.

      J'aurais aimé croire qu'ils étaient un peu altruistes ou que "partager [leur] propriété intellectuelle a une plus grande valeur sociétale".
      Mais je suis d'accord, ils font ça avant tout pour faire plus de profit…

      • [^] # Re: développer le marché

        Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 09/01/15 à 22:20.

        J'aurais aimé croire qu'ils étaient un peu altruistes ou que "partager [leur] propriété intellectuelle a une plus grande valeur sociétale".

        Une société commerciale altruiste ça n'existe pas. Et on parle de Toyota là quand même.

        C'est un pas en faveur de leur potentiels partenaires : « on vous mettra pas la pression financière dès le début. » Mais c'est juste ça.

        ils font ça avant tout pour faire plus de profit…

        Oui, pour continuer d'exister…

  • # Complément

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    En complément, un article intéressant sur S.I.Lex / Calimaq.

  • # D'où vient l'énergie

    Posté par . Évalué à 3.

    Quand je lis des trucs comme ça

    “We are present at the creation of a hydrogen society, a non-polluting society that will perhaps one day vanquish global warming and the problems associated with the burning of hydrocarbon fuels”.

    ça me fait doucement rire. Le problème c'est que ce gars est un physicien et sait de quoi il parle. Ce n'est pas un publicitaire et là ça devient grave car ça induit de la confusion dans la tête du grand public.

    Alors si on reprends, non la société de l'hydrogène ne sera pas une société non-polluante. Ou en tout cas pas moins que la société actuelle car l'hydrogène n'est pas une source d'énergie mais un moyen de stockage. Cela signifie qu'il faut une source d'énergie pour produire l'hydrogène (en séparant les atomes d'oxygène de ceux d'hydrogène dans l'eau par exemple). Il faudra donc toujours des centrales à charbon ou nucléaire selon votre préférence pour produire l'hydrogène et a pollue toujours autant.

    • [^] # Re: D'où vient l'énergie

      Posté par . Évalué à 1.

      J'imagine que l’intérêt de la solution hydrogène est de faciliter le transport, en fabriquant de l'énergie à partir de solaire dans des zones où il y a à la fois du soleil et de la place, puis en transportant l'énergie sous forme hydrogène, avec pas (ou peu ?) de déperditions, plutôt que de passer par du transport d’électricité classique avec toutes les pertes que ça engendre.
      Mais c'est peut-être une vision naïve.

    • [^] # Re: D'où vient l'énergie

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Sauf qu'une centrale à charbon moderne1, ça reste très propre comparé à l'équivalent en voiture. De plus, vu que l'hydrogène est justement un moyen de stockage, ça s'intègre bien avec le renouvelable non prévisible2 (solaire, éolien3)


      1. ça sous-entend qu'on utiliserait des moyens de production modernes, ce qui est une grande utopie en soit. 

      2. à condition de faire un minimum de stock. 

      3. bien sûr, ces moyens ne sont pas tout clean non plus, mais ça me semble plus facile à produire proprement qu'à filtrer les voitures. 

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.