Journal Les journalistes et les chiffres

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
34
27
sept.
2010
Pressés par le temps et l'obligation d'écrire toujours plus, toujours plus vite, les journalistes ont manifestement perdu pour de bon tout sens des grandeurs en ce qui concerne l'économie.

Exemple sur lequel je suis tombé aujourd'hui : Le Monde nous informe, en recopiant sans la lire une dépêche AFP, que la dette de la SNCF (à ne pas confondre avec un éventuel déficit) est de 8,6 millions d'euros. Ça fait quand même extraordinairement peu pour une entreprise qui transporte des millions de gens par an sur tout le territoire français, surtout quand on considère que la moindre rame de TER coûte environ ce prix. Alors quoi, la SNCF roule sur l'or et n'a pas besoin d'emprunter ? Pourquoi trouve-t-on sur Google une baisse de la note de cette même dette, qui a inquiété la presse française en juin dernier ? (Presse qui a manifestement tout oublié depuis.) Bref, il s'agit bien entendu de 8,6 milliards, qui du coup a de quoi un peu inquiéter, surtout quand on considère que toute la partie pourrie du ferroviaire français avait été planquée dans RFF en théorie.

Mais attendez, une faute peut en cacher une autre ! En faisant mes petites recherches, je suis tombé sur un article dans 20 Minutes. Et que vois-je ? Le péage que la SNCF paye à RFF chaque année pour utiliser les rails a sérieusement augmenté. Bon c'est intéressant, mais 190 millions d'euros, pour tous les trains de tous les rails de toute la France, ça fait pas un peu péage tarif « Preum's » ? Pour autant, 190 milliards, là on y croit pas trop non plus. C'est dans le Figaro (ah tiens) que j'ai trouvé réponse à cette question : le péage c'est 3,2 milliards d'euros, ce qui semble nettement plus correct. Et les 190 millions c'est quoi ? L'augmentation du péage, et non sa valeur. Mais bon, du moment que l'article est pondu dans les délais, peu importent les mots, hein ?

- Article du Monde : http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/09/27/le-tgv-plu(...)
- Article de 20 Minutes : http://www.20minutes.fr/article/601512/economie-tgv-modele-d(...)
- Article du Figaro : http://www.lefigaro.fr/societes/2010/09/26/04015-20100926ART(...)
  • # Pas que chez nous...

    Posté par . Évalué à 10.

    Sur CCTV F, chaîne d'information nationale chinoise en Français, on trouve parfois des traductions de haut vol, ou les erreurs sont encore plus flagrantes:
    "Dans cette région pauvre, le gouvernement a décidé d'investir dans l'éducation, avec un budget de 190Yuans aux lycées"

    La région est pauvre, le gouvernement ne peut pas investir plus de 20€ dans les lycées, je comprends qu'ils soient dans la merde....

    Le plus génial, c'est qu'il faut imaginer l'interprète pondre ça sans se poser de question...
  • # Normal

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    Le temps de rédaction est proportionnel au temps moyen qu'accordera le lecteur à ton information.

    Franchement, ça serait plus simple et plus rapide de remplacer tous ces chiffres par une échelle du type :
    1. vraiment beaucoup
    2. beaucoup
    3. pas beaucoup
    4. vraiment pas beaucoup

    Je caricature un peu, hein, mais je pense que le problème vient de la demande, pas de l'offre. Si le lecteur à moins d'attention à y accorder, pourquoi "perdre" tout ce temps à peaufiner ? La quantité d'information disponible a augmenté exponentiellement, donc si le nombre de personnes qui y travaille n'a pas suivi la même courbe, le temps accordé à chaque info a forcément baissé. On a rien sans rien.
    • [^] # Re: Normal

      Posté par . Évalué à 3.

      Les sources journalistiques, et notamment les chiffres, sont souvent bienvenues pour pouvoir estimer la valeur dudit article. C'est bien de vouloir vulgariser, mais à condition de faire confiance au média... ... ...
      • [^] # Re: Normal

        Posté par . Évalué à 5.

        En même temps, au regard de l’actualité faire confiance aux médias de nos jours relève de l’utopie.
    • [^] # Non, PAS normal

      Posté par . Évalué à 8.

      Dans ce cas, si "c'est faux parce que personne ne le lit et tout le monde s'en fout", pourquoi en parler ? Ne vaudrait-il pas mieux garder de la place pour les sujets interessants ?

      Ah oui, c'est vrai, écrire des articles interessants c'est cher (et ca risque de froisser nos amis/soutiens politiques/annonceurs publicitairse/ceux qui nous font vivre), alors que recopier sans les relire des dépeches AFP ca coute rien, et ca permet de vendre un journal un peu plus "rempli"...


      Autant je comprends ce comportement pour les "journaux" gratuits (style 20minutes), autant pour un vrai journal, c'est totalement inacceptable ! Finalement, qu'est-ce qu'on paye ? La qualité ? Bah non ! L'objectivité ? Non plus ! La rigueur dans la démarche journalistique ? Encore rate !

      Ils osent encore se prétendre journaliste ? Être journaliste, cela implique de vérifier ses informations. Qu'on leur retire leur carte de presse et "QU'ON LEUR TRAAAANNCHE LA TEEEETE !"
      • [^] # Re: Non, PAS normal

        Posté par . Évalué à 6.

        LE plus grave, c'est qu'après ils vont aller taper sur le méchant nailn ternet parce qu'ils n'arrivent plus à vendre leurs torchons.
      • [^] # Re: Non, PAS normal

        Posté par . Évalué à 8.

        Qu'on leur retire leur carte de presse et "QU'ON LEUR TRAAAANNCHE LA TEEEETE !"
        Plus sadique encore : faire de la Pomme leur principale source de revenu.

        \o/
        • [^] # Re: Non, PAS normal

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Alors ça c'est tout sauf sadique, ils le souhaitent. Ce sont bien les journalistes qui se vautrent à n'en plus finir dans la PommeMania, et c'est bien là le génie de la marque : avoir réussi à les transformer en commerciaux artisans de leur propre perte.

          Tout récemment il n'y a qu'à voir le lancement de la tablette made in Pomme : caricatural.
      • [^] # Re: Non, PAS normal

        Posté par . Évalué à 3.

        Qu'on leur retire leur carte de presse et "QU'ON LEUR TRAAAANNCHE LA TEEEETE !"

        Déjà sans carte de presse ils vont devoir payer "plus" impôts, cf. leur super niche fiscale.

        Vu qu'on donne des chiffres correctes ce soir, "plus" correspond à 7650*0.3=2295 euros pour un journaliste dans la large tranche IR 30%, et ça rend tout les pigistes "payé à pas cher mais quand même un peu" non imposables (il faudrait en plus calculer les gains annexes, type allocs / crèche / HML / toussa vu qu'ils passent pour "moins riche" pour les agences sociales).

        Mais bon, on peu leur trancher la tête aussi/
    • [^] # Re: Normal

      Posté par . Évalué à 5.

      autant utiliser des mesures reconnues : http://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia:Pastiches/Pifom%(...)

      Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

      • [^] # Re: Normal

        Posté par . Évalué à 1.

        Faux : comme décrit dans ton lien, section Analyse pifométrique :

        La valeur d'une unité pifométrique n'est pas standardisée.

        Tout dépend de ce que tu entends par reconnu en fait :-°
        (sympa le lien, je connaissais pas !)
    • [^] # Re: Normal

      Posté par . Évalué à 10.

      Oui mais cette échelle dépend beaucoup de la personne qui parle et de ce dont on parle.

      Par exemple, le salaire vu par Laurence Parisot :
      - 10000 euros par mois pour vivre ? C'est vraiment pas beaucoup !
      - Le SMIC ? C'est beaucoup trop !
  • # Anéfé.

    Posté par . Évalué à 3.

    C'est un triste constat qui ne date malheureusement pas d'hier.

    Depuis un bout de temps déjà, on a besoin de choc, de vitesse, de faire vendre du nombre, pas de la qualité.

    Paris Match, Gala, voici ne datent pas d'hier. Les tabloïds anglais à scandale non plus.

    Le reste n'est que l'évolution naturelle. Le journalisme d’investigation n'est pas rentable. En tout cas bien moins que le journalisme gratte papier qui consiste à reprendre des dépêches AFP, parler de Paris Hilton ou de la commission d'enquête parlementaire de l'équipe de France de football (important ça pour les français) ou à reprendre en cœur (et sans discernement ou contradiction) les déclarations du gouvernement.

    La crise économique, Internet et l'arrivée des gratuits n'ont pas arrangé les choses. Le petit monde de la presse papier me semble bien en peine à remettre en cause ses acquis, un peu comme l'industrie du divertissement d'ailleurs.

    Rares sont les exceptions. La seule qui me vient à l'esprit, en France, c'est le canard enchainé. J'espère me tromper et en avoir oublié, mais en y pensant quelques minutes, rien ne me vient à l'esprit. Les autres se trouvent sur Internet.

    Peut être le salut vient-il de l'extérieur ? Peut être que la mouvance de l'opendata/government transparency, les initiatives à la regards citoyens et leurs équivalents partout dans le monde, ou encore wikileaks.

    Ces initiatives permettent de mettre à disposition une masse impressionnante de données, avec tous les outils nécessaires pour l'analyse. Le boulot est prémaché. Il ne reste plus qu'au journaliste sous la pression du manager pressé à reprendre les résultats et à interpréter rapidement en mettant en forme.

    Reste à savoir si cette manière de fonctionner peut se transposer facilement. Ce n'est pas gagné d'avance.
    • [^] # Re: Anéfé.

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Le journalisme d’investigation n'est pas rentable. En tout cas bien moins que le journalisme gratte papier qui consiste à reprendre des dépêches AFP

      Tu sais, même le canard enchaîné fonctionne de cette façon. Il y a d'un côté les journalistes qui traitent de l'actualité (souvent la partie très satirique) et de l'autre ceux qui font de l'investigation.
      Tu as une vision idéalisée du journalisme d'investigation. Dans la vraie vie un « bon » journal c'est de l'investigation, de l'actualité, de l'analyse et de l'éditorial.

      Le petit monde de la presse papier me semble bien en peine à remettre en cause ses acquis, un peu comme l'industrie du divertissement d'ailleurs.

      Toute la presse papier a investi le web et a essayé d'inventer des modèles économiques. Le seul qui est resté sur ses acquis c'est… le canard enchaîné.
      • [^] # Re: Anéfé.

        Posté par . Évalué à 1.

        "Le seul qui est resté sur ses acquis c'est… le canard enchaîné. "
        J'y rajouterais le Charlie-Hebdo
        • [^] # Re: Anéfé.

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          celui de Val ?
          • [^] # Re: Anéfé.

            Posté par . Évalué à 1.

            * Val n'y est plus ;
            * Je parlais du fait que le Charlie est resté uniquement papier, tout comme le Canard, et n'a pas remis en question son mode économique (pas de financement par la pub, pas de version Web).
            • [^] # Re: Anéfé.

              Posté par . Évalué à 2.

              Ils se sont quand même lancés un moment dans un partenariat avec Libé pour leur faire de la pub (je ne sais pas si c'est toujours le cas).
            • [^] # Re: Anéfé.

              Posté par . Évalué à 2.

              Je ne pense pas qu'on puisse comparer les deux. Il n'ont juste rien à voir.


              Charlie Hebdo a des qualités, mais ce n'est pas le Canard.

              Charlie Hebdo, malgré le départ de Val est resté très anti-Internet (du moins aux dernières nouvelles, ça a peut être changé depuis la dernière fois que je m'y suis intéressé). Pourtant, ils ont un (timide) site web depuis quelques temps maintenant (1 à deux ans je dirais, pas plus). La récente augmentation du prix du journal me fait penser que les finances ne sont pas au mieux (peut être juste un temporaire effet Siné Hebo ceci dit).

              Le Canard enchainé, c'est 10 fois plus d'exemplaires que Charlie Habdo et trois ans de réserves de trésorerie. Donc même si aucun numéro du canard enchainé n'est vendu pendant 3 ans d'affilée, tout le personnel peut encore être payé, investiguer, aller gratter là où ça dérange. Le Canard, à ma connaissance, n'est pas anti Internet et reprend les politiques qui mettent tout sur le dos d'Internet en rappelant que les dérives sont les mêmes que celles de la vie réelle. Et que comme dans la vie réelle, de nombreux délits ou crimes sont possibles grâce à l’existence de paradis fiscaux.

              Le Canard enchainé a une page Internet (je n'ose pas appeler ça un site) et ne semble pas vouloir aller plus loin. Dans un sens, ça se comprend, avec trois ans de trésor de guerre, et une augmentation du nombre des ventes depuis l'élection de Sarkozy (qui s'est essoufflée l'année dernière), il n'y a pas encore de quoi se faire du soucis. Même si c'est regrettable de ne pas pouvoir consulter leurs articles en ligne et surtout faire de recherches (parce que les renvois à numéros de 3 semaines avant, ou encore le grep à l’œil nu, ce n'est pas tellement pratique).
    • [^] # Re: Anéfé.

      Posté par . Évalué à 3.

      Rares sont les exceptions. La seule qui me vient à l'esprit, en France, c'est le canard enchainé. J'espère me tromper et en avoir oublié, mais en y pensant quelques minutes, rien ne me vient à l'esprit. Les autres se trouvent sur Internet.

      Mmm, pas dans le même style que le canard j'ai deux exemples de presse écrite de qualité sans publicité :
      - le magazine trimestriel XXI (http://www.leblogde21.com/pages/Le_projet_XXI-117434.html ) avec des reportages fouillés sur des sujets variés et dans des formats inhabituels ;
      - le mensuel l’âge de faire (http://www.lagedefaire.org ) : qui porte un projet auquel on adhère ou pas, mais que j'apprécie avant tout pour son coté positif, et alors que la lecture du canard me déprime, la lecture de l'âge de faire me réconforte.
  • # Journalisme

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    journalistes et plus loin Le Monde
    Tu pourrais attendre vendredi stp ?
    • [^] # Re: Journalisme

      Posté par . Évalué à 10.

      il y a aussi 20 minutes et le figaro.

      C'est un vendredi 13 qu'il faut attendre.
  • # Et la phrase historique de Dati

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Quand ce n'est pas les journalistes, c'est les invités

    "De plus en plus, ces fonds d'investissements étrangers n'ont pour seul objectif que la rentabilité financière à des taux excessifs. Quand je vois certains qui réclament une rentabilité à 20-25%, avec une fellation quasi nulle...".

    If you choose open source because you don't have to pay, but depend on it anyway, you're part of the problem.evloper) February 17, 2014

  • # Trop grave…

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    C'est vrai que mélanger des millions et des milliards d'euros c'est une faute journalistique impardonnable. D'ailleurs j'ai même vu les rigolos du canard enchaîné (qui recopient les dépêches AFP et ne font pas de relecture) faire exactement la même faute…
    Ce n'est pas vraiment la faute journalistique la plus grave et on peut faire un tas d'autres critiques beaucoup plus pertinentes.
    • [^] # Re: Trop grave…

      Posté par . Évalué à 4.

      Mon impression est que:

      - je n'ai pas encore vu d'article du canard enchaîné reprendre texto une dépêche ASP.

      - comme tout article, il y a parfois des erreurs de confusion et de compréhension de l'information. Le canard enchaîné n'y échappe pas.

      - qu'un vrai journal d'information qui s’aperçoit d'une bévue se doit de le signaler à ses lecteurs. Même si le canard enchaîné ne le fait pas systématiquement, il y a souvent des articles qui corrigent et complètent l'information diffusée dans la parution précédente.

      C'est sur dernier point que l'on peut critiquer et dire qu'il y a une réelle "faute journalistique", amha.
    • [^] # Re: Trop grave…

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Ce n'est pas la faute en soi qui me pose problème, ce sont les fautes à répétitions qui donnent l'impression que ce qui a été écrit n'a pas été relu. Il arrive très souvent que quand tu connais un domaine (ou que tu approfondis une info), les informations lues ne soient que de grosses approximations avec des erreurs (souvent les même que dans la dépêche AFP) ou une reprise presque mot pour mot d'un communiqué de presse.

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: Trop grave…

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Oui, ça c'est une vrai critique, et je suis parfaitement d'accord (après est-ce bien grave si à côté du a du contenu de qualité ?). Mais faire un journal sur une pauvre faute qui peut arriver à tout le monde, même au meilleur journaliste, je trouve cela un peu n'importe quoi.

        Après il faut bien voir que la rédaction web du journal Le Monde n'est pas la même que la version papier. Ils font leurs propres articles avec des contraintes « temps réels » et on est plus dans le flux d'actualité que dans le vrai journal. Il doit falloir taper dans la version payante pour avoir du contenu un peu plus travaillé.

        Si tu veux critiquer le journalisme il suffit de regarder un numéro d'envoyé spécial, c'est censé être de l'investigation, ils ont du temps et c'est bourré de vrais fautes journalistiques.
        • [^] # Re: Trop grave…

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Oui, ça c'est une vrai critique, et je suis parfaitement d'accord (après est-ce bien grave si à côté du a du contenu de qualité ?). Mais faire un journal sur une pauvre faute qui peut arriver à tout le monde, même au meilleur journaliste, je trouve cela un peu n'importe quoi.

          Le problème, c'est que souvent quand tu fouille, tu te rends compte qu'il y a des fautes, tu te dis que logiquement, il y a autant des fautes sur les sujets que tu ne connais/fouilles pas.

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

    • [^] # Re: Trop grave…

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      > Ce n'est pas vraiment la faute journalistique la plus grave et on peut faire un tas d'autres critiques beaucoup plus pertinentes.

      Ben quand même, ça montre que le journaliste (de l'AFP dans notre cas) ne connaît pas le domaine dont il parle, point final. Les gens qui connaissant tiquent immédiatement. Je serais bien incapable de te dire 2, 4 ou 8 milliards, mais millions je sais que non, y'a pas moyen. Pour moi ça enlève l'essentiel de la crédibilité du journaliste (et de l'AFP), je pourrais pratiquement faire son boulot du coup (quelques recherches Google pour se donner un vernis, et voilà).

      Ce n'est pas la plus grave, mais c'est grave.
      • [^] # Re: Trop grave…

        Posté par . Évalué à -6.

        Vous me faites marrer, vous qui ne faites *jamais* d'erreur.

        Et il fait beau sinon a perfection land, la ou jamais les fourches ne languent?
        Devez vous faire chier quand meme au boulot. Ne jamais debugger, ne jamais avoir le moindre incident en production, ca enleve du charme au boulot d'informaticien quand meme...

        Derniere choses: zavez rien de mieux a foutre que de scruter les journaux a la recherche de la moindre coquille, faute quelconque?
        Faut dire, si tout est parfait, forcemment, ca laisse du temps libre pour enculer les mouches de la sorte.

        If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

        • [^] # Re: Trop grave…

          Posté par . Évalué à 2.

          Ben je sais pas chez toi, mais chez moi quand je fais une présentation de résultats en R&D, si je mettais une coquille, je m'en prendrais plein la tête pendant un petit moment.
          Parce que:
          - Avant la présentation, il y a eu un peu beaucoup de recherches et tests
          - Je suis censé avoir préparé la présentation, et donc avoir tout relu et être un peu sûr de mon coup.

          C'est vrai que là ça engage les décisions prises par la boite, alors que pour les journalistes, la responsabilité est bien moindre: ça ne concernera que des décisions d'électeurs...
          • [^] # Re: Trop grave…

            Posté par . Évalué à -3.

            La comparaison est effectivement tres pertinente!

            Tu fais 5 nouvelles presentations par jour?
            Non?
            Bon?

            Ben le redacteur en question, il doit probablement en rediger 15 par jours des nouvelles dans ce genre. Ce qui veut dire que le relecteur en lit aussi 15.
            Ils ont merde, ok.
            La on a trouve UNE coquille dans les qq centaines de milliers de depeches qui tombent par an, tu trouves que le ratio d'erreur vaut la peine de passer un journal a insulter les gus?

            Ca veut le coup de le signaler, de la a les traiter d'incompetent parce qu'ils ont fait une erreur humaine, ca va 5 minutes les bien pensants moi je sais tout je suis plus fort que tout le monde parce que dans un domaine je p0wn3d les journalistes....

            Jamais, ô grand jamais, t'as jamais fait une seule erreur dans ta vie?
            Serieux?

            If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

            • [^] # Re: Trop grave…

              Posté par . Évalué à 4.

              Bien sûr que si.
              Et à chaque fois j'ai des comptes à rendre...

              Je ne demande pas au rédacteur de se taper des km de données comme moi je le fais, ni de remettre en question comment ces données ont été obtenues.

              Je suis parfaitement d'accord pour dire que les journalistes ont le droit de faire des erreurs.

              Là où ça m'embête?
              Simple:

              Je ponds 15 articles par jour, pas un de vérifié, mais bon, on peut dire qu'il y a de bonne chance que soit mes sources pas vérifiées soient bonnes quand même, ou personne ne se rendra compte de la bourde.
              Conséquence de mes erreurs pour moi: ben aucune, pourquoi?
              • [^] # Re: Trop grave…

                Posté par . Évalué à -2.

                Ben voyons!
                D'abord, pourquoi assume tu que le redacteur n'a pas de comptes a rendre? Potentiellement, il s'est prit un tir pour cette erreur, ainsi que le relecteur.
                Zetes marrant tous quand meme, du haut de votre super experience de commentateur linuxfaitrien, a expliquer la vie a des journaliste ou des pigistes/redacteurs, leur expliquer comment se relire, comment ecrire les articles, ce qu'il faut dire, quels sujet traiter.
                Mais si vous en savez tant que ca, pourquoi vous allez pas sauver la profession?
                Apparement elle est en perdition, elle a besoin de vous pour informer la planete!

                If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

                • [^] # Re: Trop grave…

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Parce que si je vais prendre la place d'un pseudo-journaliste, il faut bien qu'il prenne la mienne pour me remplacer.

                  Parce que j'ai encore moins confiance en un journaliste pour faire mon travail que moi faire un travail de journaliste.

                  Et déjà, j'ai pas confiance en moi pour le boulot de journaliste, suis pas assez "social".

                  (Oui, je dis n'importe quoi, mais franchement quand je te lis, je me dis qu'on peut se lâcher, c'est pas très grave...)
                  • [^] # Re: Trop grave…

                    Posté par . Évalué à 0.

                    ben je dis ptetre n'importe quoi, mais le discours dans ce journal tient quand meme pas mal de la breve de comptoir "ces journalistes, tous des incompetents, si moi je faisais leur boulot, je peux te dire que ca serait different, nianianiania. Moi je sais hein, on m'a dit une fois, faut verifier, ben c'est pas dur hein, moi je verifierais."...

                    If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

                    • [^] # Re: Trop grave…

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Bon, d'abord, mes excuses, mon commentaire précédent était un peu trop agressif (matin, tout ça...).

                      Je ne dis pas que le boulot de journaliste est facile (d'ailleurs, comme j'écris plus haut, je me déclare incompétent pour le faire).
                      Qu'un journaliste fasse des erreurs, je peux aussi le comprendre.

                      Mais je trouve qu'on voit énormément de bourdes, d'infos recopiées les unes sur les autres, que visiblement, pas grand chose n'est vérifié.
                      Ils n'ont pas le temps ni les moyens? Peut-être. Ça change quelque chose au résultat? Non, c'est une excuse pour dire qu'on fait de la merde.
                      Le papier à la fin, c'est quand même de la merde!

                      Je ne mets pas tous les journalistes dans le même sac. Je sais que beaucoup ont des contraintes trop fortes pour faire leur boulot correctement.
                      Moi si on me demande de faire un produit plus vite qu'il ne peut être fait, à la fin, je serai tout aussi obligé de dire que c'est du boulot d'amateur. Point.
            • [^] # Re: Trop grave…

              Posté par . Évalué à 5.

              "le redacteur en question, il doit probablement en rediger 15 par jours des nouvelles dans ce genre"

              s/rediger/recopier

              Merci

              "La on a trouve UNE coquille dans les qq centaines de milliers de depeches qui tombent par an, tu trouves que le ratio d'erreur vaut la peine de passer un journal a insulter les gus?"

              Tu as lu les centaines de milliers de dépeches qui tombent par an ? Non ? Alors ne parle pas de ratio d'erreur. Pour cela, il faudrait chercher dans un nombre significatif d'autres dépeches.
              Perso, des erreurs, plus grosses qu'une erreur de 3 puissances de 10, j'en vois tous les jours.

              La vérité, c'est que vérifier ses informations est devenu quelque chose de rare, alors que c'est pourtant la base quand on se prétend journaliste.
              • [^] # Re: Trop grave…

                Posté par . Évalué à 0.

                J'en lit qq dizaines par jours des depeches qui tombent.
                Sur une annee, ca fait plusieurs milliers.
                Parfois ya des fautes de frappes, des fois des fautes de conjugaisons, des fois les tournures sont alambiquees et pas evidente a comprendre.
                Rien de choquant.


                Ensuite, ca s'appelle une coquille.
                Si ca se trouve, c'est meme pas le redacteur en question qui a fait la faute. Potentiellement le redacteur qui a fait une faute de dyslexie en tapant le papier qu'on lui a fourni.

                Mais, non, forcemment, vous savez tout sur tout, donc c'est necessairement la faute de ce gros connard de journaliste qui ne se pretend meme pas forcemment journaliste d'ailleurs (les cartes de journalistes ne sont pas si courantes, hein...). Il le fait expres d'ailleurs cet encule, il change systematiquement million par milliard parce que ca le fait marrer de se dire que tous ces cons gobent tout sans reflechir.

                C'est sur, c'est plus facile de prendre un bouc emissaire (un bien, un qu'on connait pas, comme ca on peut l'accuser sans remords) et de charger la mule plus que de raison, plutot que de se dire que les choses ne se passent pas forcement comme on veut qu'elles se passent (c'est moins pratique, on peut pas blamer le monde entier pour ses problemes....)

                Apres, si vous etes tous si fort que ca et que vous en connaissez tant sur le metier de journaliste que ca (plus que les journalistes/pigistes eux meme, qui sont tous des incompetents fini, double de connard irresponsables apparement, vu l'accueil qu'on leur reserve), lancez votre propre journal, et appelez le Verif' Hebdo, le magazine ou tout a ete verifie 5 fois.
                Vous savez tous comment faire, vous etes super baleze et vous faites jamais la moindre faute, le succes est garanti, non?

                If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

    • [^] # Re: Trop grave…

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Tu sais que si c'est dans la rubrique "A travers la presse déchainée" c'est pas eux qui font la faute hein, c'est même le principe de la rubrique...

      Sinon quand il y a une erreur et qu'on leur en fait part,ça semble être généralement indiqué dans le n° suivant (avec une punition pour le fautif)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.