Journal Gnome, l'outbreak après l'outreach?

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
5
13
avr.
2014

Bonjour Nal,

Je t'écris pour te signaler que ton environnement de bureau préféré est en danger.

En effet, la fondation Gnome n'a plus un rond, essentiellement, car le succès du Outreach Program for Women a été plus important que prévu.

Plusieurs solutions sont envisagés dans l'esprit du projet:

  • mettre un bouton faire un don obligatoire au login.
  • saborder le network manager des créanciers.
  • supprimer les femmes et l'argent du système mondial.

https://wiki.gnome.org/FoundationBoard/CurrentBudgetFAQ

  • # supprimer les femmes et l'argent du système mondial

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Supprime le deuxième, ça conduira à l'extinction des premières.

    (j'étais obligé de la faire, avatar oblige)

  • # Retours sur le projet OPW

    Posté par . Évalué à 2.

    Si j'ai bien compris, il s'agit en partie de rationaliser l'effort financier porté au projet OPW.
    Les retours sont ils significativement bons? En effet, je suis un peu ce qui se passe via planet.gnome.org et je n'ai pas l'impression que, suite à leur sponsoring, beaucoup de ces personnes soient devenues des contributeurs réguliers.
    Bien sûr je ne vais pas décider de ce que la fondation soit faire avec son budget, mais j'imagine que des gens vont se pencher dessus et peut être mettre des gardes fous, autant pour le financement que pour la réalisation, et éventuellement les retours pour la communauté.
    De mon point de vue en tout cas, ça a pas l'air au point…

  • # Attention à ne pas mélanger...

    Posté par . Évalué à 10.

    En effet, la fondation Gnome n'a plus un rond, essentiellement, car le succès du Outreach Program for Women a été plus important que prévu.

    Pour ceux qui (comme moi) auraient eu un doute en lisant ce journal: le OPW n'a pas ruiné la Fondation Gnome. Il n'y a pas "trop de femmes subventionnées par la Fondation".

    Le programme a eu beaucoup de succès, et la raison pour laquelle la Fondation Gnome a un souci financier est qu'ils ont passé trop de temps à gérer ce projet au lieu de préparer leur budget 2014.
    Résultat: ils se sont plantés dans les prévisions mais ont autorisé certaines dépenses. Et maintenant qu'ils se penchent dessus, ils viennent de réaliser que le compte n'y sera pas.

    Ça me paraissait important de clarifier de suite.

    • [^] # Re: Attention à ne pas mélanger...

      Posté par . Évalué à 8.

      Sauf que ce n'est pas aussi simple que ça.

      Il y a bien un souci dû à ce programme, même si ce n'est pas seulement son coût en lui-même.

      while our outgoing payments to interns must be strictly timed, the incoming payments from sponsoring organizations are very fluid, thus we have had to front the costs of OPW. Fronting these costs has resulted in a budget shortfall.

      Et on notera que ceci est révélé quelques jours après le départ de la présidente de la fondation, qui a développé ce programme…

    • [^] # Re: Attention à ne pas mélanger...

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Non, de ce que j'ai vu en parlant avec des membres de la fondation, ils ont le compte. Ils ont juste pas les fonds de roulements, car comme tout le monde ayant déjà organisé un événement bénévole avec sponsors, l'argent sort parfois avant de rentrer ( vu que les sponsors payent après coup ).

  • # IPoT ?

    Posté par . Évalué à 1.

    Je t'écris pour te signaler que ton environnement de bureau préféré est en danger.

    C’est triste, mais ça fait trois ans qu’il est mort.

    Théorie du pot-au-feu : « Tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

    • [^] # Re: IPoT ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      À ce propos, y a-t-il quelque part des informations sur l'évolution du nombre d'utilisateur de gnome au cours des dernières années ?

      Personnellement je viens d'être contraint à la migration 2 vers 3 par ma gentoo ; et après moult effort, j'ai laissé tombé constatant que gnome3 ne fonctionne pas sur ma machine, quoique les spécifications de cette dernière semblaient indiquer qu'elle était compatible. Dommage.

      • [^] # Re: IPoT ?

        Posté par . Évalué à 4.

        Je serais aussi intéressé par ces statistiques.

        Personnellement, j'ai donné sa chance à gnome 3 mais je n'arrive pas à m'y faire. Je suis sur une version à jour (Arch), et je dois reconnaitre que je n'ai aucun problème de fluidité ou de stabilité. C'est juste l'interface.

        Il est évident qu'il faut du temps pour prendre un main un changement aussi conséquent (gnome 2 -> 3), donc je n'ai pas voulu porter de jugement trop rapide. Cela fait maintenant plus de 6 mois que je teste dans une utilisation quotidienne (ordinateur personnel) et force est de constaté que je galère. J'ai tenté de jouer avec des divers paramètres (gnome tweak) sans trouver mieux.

        Je ne saurais dire exactement ce qui me pose problème, globalement c'est un sentiment de "c'est pas pratique". Je n'arrive jamais a retrouver ce que je veux facilement, que ce soit un programme à lancer ou une fenêtre déjà ouverte. Au final je finis juste par lancer une console puis taper le nom du programme à lancer… c'est un peu bête d'avoir tout gnome3 pour utilisation comme ça.

        J'ai donc prévu de me lancer prochainement à la recherche d'autre chose. Je me rend compte que ça fait très longtemps que je ne suis pas sorti de l'univers gnome, car le 2 était parfait pour moi (c'est a dire simple et efficace).

        • [^] # Re: IPoT ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 4. Dernière modification le 14/04/14 à 11:15.

          T'as testé le mode Gnome Classic ? C'est censé fonctionner à peu près comme Gnome 2, non ?

          S'agissant des statistiques, j'imagine qu'elles afficheraient une baisse dans tous les cas, étant donné qu'Ubuntu n'est jamais passé au Shell. N'empêche que j'aime à penser qu'il reste pas mal d'utilisateurs :)

          • [^] # Re: IPoT ?

            Posté par . Évalué à 2.

            Non car je voulais donner sa chance à la nouvelle interface de gnome 3.

            Je sais aussi qu'il existe des tas d’extensions comme par exemple pour remettre une grille carré pour les bureaux virtuels, mais je m'inquiète un peu du support sur du long terme si je me repose trop sur des extensions tierces. Je n'ai pas envie de changer d'interface tout les jours !

            Gnome Classic fera parti des interfaces à tester pour remplacement, mais quitte à ne pas utiliser l'interface "native" de Gnome 3, j'aimerais autant rechercher ce qu'il se fait ailleurs. J'ai pas du essayer KDE depuis que j'ai quitté mandrake (qui fut ma première distribution) !

            Je vais peut être aussi regarder du coté des "tiling window manager". Ça peut être intéressant ! Dans l'idée je ne suis pas du tout opposé à un changement radical, c'est juste que le chemin pris par gnome 3 n'a pas l'air d'être fait pour moi !

            • [^] # Re: IPoT ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Je te conseille effectivement de jeter un coup d'oeil aux tiling window managers. Je suis utilisateur de Awesome depuis plus d'un an et c'est vraiment sympa. Je ne perds plus mon temps à bouger et redimensionner mes fenêtres, ou à chercher mes fenêtres qui sont passées en arrière plan sans rien demander. Et mine de rien, c'était vraiment pénible de redimensionner des fenêtres au touchpad. Et sur bureau, l'utilisation du multi-écran prend vraiment du sens avec des bureaux différents par écrans.

        • [^] # Re: IPoT ?

          Posté par . Évalué à 4.

          Je n'arrive jamais a retrouver ce que je veux facilement, que ce soit un programme à lancer ou une fenêtre déjà ouverte. Au final je finis juste par lancer une console puis taper le nom du programme à lancer

          Tu sais il suffit de faire "Windows" puis taper le nom ;)

          Si tu n'as pas trouvé ca je te conseil vivement de lire la doc.

          • [^] # Re: IPoT ?

            Posté par . Évalué à 2.

            Oui je sais. Mais quand je dis "Au final je finis juste par lancer une console puis taper le nom du programme à lancer", c'est pas par ce que je trouve que c'est le plus efficace. C'est juste que les autres moyens (ceux spécifique à gnome3, typiquement via "Windows") ne sont pas plus direct/facile à mes yeux.

            • [^] # Re: IPoT ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Comme l'indique ckyl, touche Super puis taper le nom de l'application. Si elle est déjà lancée, le shell te la remettra au premier plan. Avec GNOME 3.12, il est désormais également capable de retrouver le bon onglet dans gnome-terminal, si tu tapes le nom d'une commande en cours d'exécution ou précédemment lancée.

              Sinon, t'as également l'extension WindowOverlay Icons qui affiche l'icône de l'application sur les différentes vignettes en mode Activités. Quand t'as plusieurs applications qui se ressemblent, ça permet d'identifier beaucoup plus rapidement desquelles il s'agit.

        • [^] # Re: IPoT ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Il y a une habitude à prendre, celle de la touche Super. Et aussi ajouter ses favoris dans le lanceur à gauche. Après ça fait le job je trouve, y a sans doute mieux et sans doute moins bien en tout cas je ne suis pas gêné

          • [^] # Re: IPoT ?

            Posté par . Évalué à 5.

            Pour le lanceur avec la touche windows, on est typiquement dans le "c'est pas grave, mais c'est pas super pratique". Quand on y va, on perd complètement la vue de ses fenêtres courantes (au mieux c'est des miniatures). Donc si si je voulais garder une page web avec le nom de ce que je veux lancer sous les yeux c'est raté. Si je veux revenir en arrière, bah je perd ce que j'ai commencé à écrire.

            Ensuite imaginons que le logiciel a déjà une fenêtre ouverte, eh bien c'est le doute total. Vais-je avoir droit a une nouvelle fenêtre ou non ?

            Je suis d'accord que c'est du détail, et c'est pour ça que j'ai pu tester durant 6 mois. Il n'y a rien qui me fait dire "ok ça ne me va pas du tout il me faut autre chose". J'ai juste l'impression d'être mal à l'aise.

            • [^] # Re: IPoT ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              As-tu testé le Alt F2 qui répond à ton approche console, sans ouvrir une console, sans cacher les autres fenêtres…

              • [^] # Re: IPoT ?

                Posté par . Évalué à 2.

                C'est vrai que j'y pense jamais mais que c'est une solution. Merci !

        • [^] # Pourquoi pas MATE ?

          Posté par . Évalué à 3.

          J'ai donc prévu de me lancer prochainement à la recherche d'autre chose. Je me rend compte que ça fait très longtemps que je ne suis pas sorti de l'univers gnome, car le 2 était parfait pour moi (c'est a dire simple et efficace).

          Alors pourquoi pas MATE, puisque après tout, c’est une reprise de Gnome 2 ?

          Pour ma part, je suis parti sur Xfce avant la sortie de MATE, et après un peu de configuration (je n’aime pas le gros dock en bas, mais Xfce est heureusement très configurable), il me convient très bien. Il est même fluide sur un vieux portable sur lequel j’utilisais LXDE, donc je suis passé en tout Xfce.
          Il manque peut-être quelques bricoles dans les applications incluses (comme la possibilité de monter un répertoire distant depuis Thunar, le gestionnaire de fichiers), mais Xfce s’ accommode bien des applications de Gnome et encore mieux de celles de MATE (elles supportent les thèmes Gtk 2 comme lui).

          Théorie du pot-au-feu : « Tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

          • [^] # Re: Pourquoi pas MATE ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            comme la possibilité de monter un répertoire distant depuis Thunar, le gestionnaire de fichiers

            Thunar sait monter un répertoire distant par SSH, FTP, WebDav ou autre, en installant les dépendances optionnelles, dédiées à chacun des protocoles désiré. Ces dépendances sont du genre sshfs pour monter un volume ssh, rien de bien folichon.

            Opera le fait depuis 10 ans.

            • [^] # Thunar

              Posté par . Évalué à 2.

              Tu as raison.

              Pour ceux qui comme moi ne l’auraient pas vu, c’est dans le menu « Aller », « Aller à… », et là, on peut monter à peu près ce qu’on veut avec un URL approprié (ftp://, ssh://…).

              J’admets que je n’avais pas cherché, mais je travaille surtout en ligne de commande, donc je n’en ai pas vraiment l’usage…

              Théorie du pot-au-feu : « Tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

              • [^] # Re: Thunar

                Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 16/04/14 à 08:23.

                Présenté comme tu l'a fait on dirait que tu utilise nautilus pour faire des montages réseau. Si tu fais surtout de la cli /etc/fstab est ton ami (avec sshfs et autres).

                Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                • [^] # Re: Thunar

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Présenté comme tu l'a fait on dirait que tu utilise nautilus pour faire des montages réseau.

                  Non, ça n’est pas pour moi.
                  Ça m’arrive juste de devoir conseiller une solution de montage simple à un utilisateur lambda. Et si j’ai trouvé tout de suite « Fichier/Se connecter à un serveur… » sur Nautilus, le « Aller/Aller à… » (en fin de menu) de Thunar m’avait échappé.

                  Si tu fais surtout de la cli /etc/fstab est ton ami (avec sshfs et autres).

                  Je sais, mais entre ma connexion ADSL et mon boulot, ssh a tendance à se bloquer en condition de forte sollicitation. Je préfère en rester à scp et rsync pour savoir quand ça rate… Par ailleurs, je n’en ai pas un besoin fréquent, les quelques fichiers dont je peux avoir besoin aux deux endroits étant sur mon Dropbox perso (une clé USB chiffrée dans ma poche).

                  Théorie du pot-au-feu : « Tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.