Journal OpenGL enfin libre

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
14
19
sept.
2008
La publication récente d'une nouvelle version de GNewSense, une distribution totalement libre basée sur Ubuntu, a mis en évidence un problème qui touche à peu près toutes les autres distributions : le code implémentant OpenGL dans X.org n'était pas libre.

Certes, la licence de ce code était presque libre au sens de Debian, c'est à dire qu'elle était évidemment rédigée pour être libre, mais que certaines de ses clauses violaient involontairement les principes du logiciel libre. Concrètement, il s'agit de trois points, qui ont visiblement pour but d'encourager l'utilisateur à respecter la loi en lui rappelant que :

  • il est interdit de redistribuer du code qui enfreindrait une propriété intellectuelle quelconque,

  • il est interdit de redistribuer du code qui enfreindrait des lois relatives à l'import-export,

  • si l'on trouve du code qui enfreint uune propriété intellectuelle, il faut en avertir son distributeur.



Comme l'explique le brouillon de FÀQ des principes du logiciel libre selon Debian (cherchez-y les termes « export law »), il est inutile de préciser ces points, puisque la loi est au-dessus des licences. Le problème est que cela restreint la liberté de l'utilisateur plus qu'on ne pourrait le croire, en lui faisant perdre ses droits d'user du logiciel à la moindre infraction.

Après de longues négociations avec la FSF, la société SGI à l'origine de ce code vient de corriger ses licences, qui sont maintenant complètement libres, au sens de Debian, ou de l'OSI, puisque c'est la même définition. Les licences en question contenant des clauses de mise à jour, qui demandent d'utiliser la dernière version de la licence, tout le code mis en cause est ainsi automatiquement libéré. Le bug #211765 de Debian, ouvert il y a cinq ans, vient enfin d'être fermé !
  • # franchement

    Posté par . Évalué à -10.

    franchement, c'est du pinaillage,
    bon ok, que ca puisse gener les plus pointilleux, bon ok qu'il en fasse un "bug" avec un numéro et tout...
    mais en pondre un journal parcequ'on a changé 3 malheureuses phrases (malheureuse et invonlontaire qui plus est).. pfff... franchement... c'est pas comme si ca avait empeché xorg d'être direibué hein....

    ha tiens j'ai marché dedans on dirait ;)
    • [^] # Re: franchement

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      franchement, c'est du pinaillage,

      euh bin non... c'est la loi
      en plus ça ne résiste pas au problème de l'île déserte pour la dernière, les lois d'export/import ne sont pas les mêmes dans tous les pays (la liste des destinations et ce qui est concerné), j'arrête là c'est généralement trop déprimant de creuser...

      donc ça fout la grouille, ce n'est pas pour rien qu'il vaut mieux s'appuyer sur des licences libres éprouvées plutôt que de "réinventer" du libre dans son coin.

      Si ces phrases étaient involontaires, ça ne coûte rien de les changer, la preuve ;-)
      • [^] # Re: franchement

        Posté par . Évalué à -10.

        euh bin non... c'est la loi
        et demain s'ils corrigent une faute d'hortographe ou deplacent une virgule, tu fais un journal ?

        Ps : ma phrase a la fin sans typo : c'est pas comme si ca avait empeché xorg d'être distribué", bref ca ne change rien...
        • [^] # Re: franchement

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          euh bin non... c'est la loi

          Oui, dans le sens de « la loi est dure, mais c'est la loi », c'est à dire qu'il existe des principes intransigeants du logiciel libre, et que du presque libre, qui les enfreints un tout petit peu, et bien c'est du non libre, point.

          Parce que dans le genre presque libre, il y a aussi les créations avec clause non-commerciale, ou les clauses de publicité, ou les clauses d'anonymat, tout un tas de choses qui ne représentent pas forcément des contraintes énormes, mais suffisent à faire sortir du cadre du logiciel libre. Pas de quoi en faire un plat, dans la mesure ou, quand on veut faire du libre, on est normalement prêt à corriger les bugs de sa licence, et c'est ce que vient de faire SGI.

          et demain s'ils corrigent une faute d'hortographe ou deplacent une virgule, tu fais un journal ?

          Il dit qu'il ne voit pas le rapport. Là, il s'agit d'une modification, certes mineure, mais qui permet de corriger le fait que l'immense majorité des distributions étaient non libres sans le savoir, ou en l'ignorant volontairement.
          • [^] # Re: franchement

            Posté par . Évalué à -4.

            oui mais c'est pas une liberation, le truc ne sera pas plus distribué, on s'en fou (oui j'insiste, je suis maso :P )

            oui je sais.... la loi, la GPL (amen) tout ca c'est bien, c'est dur ("et long" pour certains :) ) mais c'est pas la question, c'est juste que là ça ne change absolument rien, que dal, nada, prout...

            ha merde! j'ai derappé sur samedi, ha c'est comme ca quand on marche dedans, desfois on glisse ! :)
      • [^] # Re: franchement

        Posté par . Évalué à 9.

        >en plus ça ne résiste pas au problème de l'île déserte

        sont marrants les debianistes : ce qui les inquiète le plus en cas de naufrage sur une ile déserte, c'est de pas pouvoir uploader leurs patchs en upstream. Ils feraient mieux de se demander comment ils vont se faire livrer une pizza pour le diner !!
  • # GLX, pas OpenGL !

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    le code implémentant OpenGL dans X.org n'était pas libre.

    En fait si on veut pinailler, la bonne phrase est "le code implémentant GLX dans X.org n'était pas libre".

    Il y a 2 choses qui ont changé de licence :
    - l'implémentation OpenGL de référence de SGI. Cette implémentation est bien moins avancée que mesa, donc le libre est très peu concerné. OpenGL en lui-même sous linux a toujours été libre puisque mesa a toujours été libre. Et on pouvait déjà utiliser mesa de manière libre si on ne passait pas par glx (avec par exemple miniglx ou EGL).
    - le code de GLX qui est celui utilisé aujourd'hui dans X.Org. Là effectivement ça va changer quelque chose : ça sera surement la fin du débat récurrent sur la liberté de cette licence et son utilisation ou non dans les distributions.
  • # J'en ai eu un, chef !

    Posté par . Évalué à 3.

    Eeeh beh, les temps sont durs pour les trolls (un vendredi, qui plus est !)
    Car que reste t-il comme argument/exemple solide à GNewSense par rapport à Debian ? (Ubuntu installe des choses non-libres par défaut, Debian non (à ma connaissance))
  • # Libre ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Petit commentaire que je ne voulais pas mettre dans le journal : je trouve très surprenante l'idée d'une clause de mise à jour automatique. Il faudrait que j'aille voir ça de plus près, parce que ça m'a l'air de ne pas résister au test des tentacules du mal.
    • [^] # Re: Libre ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Heu, par automatique, on entendrais pas plutôt que la liberté est laissé d'utiliser une version ultérieur de la licence ? Parceque bon un changement de licence automatique sans l'accord d'un des deux parties, ça m'a l'air pas trop légal.
      • [^] # Re: Libre ?

        Posté par . Évalué à -1.

        Et pourtant on le voit souvent...
        • [^] # Re: Libre ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Tu me dis où s'il te plaît ? Non parceque à ce jeux là demain j'annonce à ma banque que subitement le taux de mon livret est passé à 3000%. :)
          • [^] # Re: Libre ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Le taux de ton livret peut changer unilatéralement, et ta banque peut t'imposer un passage des 4% net actuels à 1% net, et ceci sans ton accord. De la même manière qu'elle a augmenté au 1er Aout de 3.5% à 4% sans te demander ton avis : c'est dans les clauses initiales de ton contrat (qui ne t'autorise pas à changer unilatéralement le taux, seule la banque peut le faire).

            Et ça doit être le même truc ici, vu qu'il est écrit dans le journal "Les licences en question contenant des clauses de mise à jour, qui demandent d'utiliser la dernière version de la licence"
            • [^] # Re: Libre ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Ok autemps pour moi. :)
            • [^] # Re: Libre ?

              Posté par . Évalué à 2.

              Le livret A (ou bleu, codevi, ...) est un cas spécial puisque le taux n'est pas fixé par la banque mais par l'État (un calcul basé sur le taux d'inflation). Donc m'est avis que le taux de rémunération de ces livrets n'est pas gravé dans le marbre du contrat.
              • [^] # Re: Libre ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                C'est la cas pour TOUS les livrets, pas seulement les livrets réglementés. Les livrets réglementés n'ont rien de spécial sur ce point. Au passage, le taux du livret A ou autres réglementé par l'état n'est pas calculé sur le taux d'inflation, mais sur le taux d'inflation ou une moyenne inflation/le taux d'intérêt des banques Euribor et Eonia, voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Livret_A#Taux_.C3.A0_partir_du_(...)

                Et je ne vois pas ce qui change par rapport à ici. Si j'ai bien compris (je n'ai pas vérifié), le texte de la licence propose un mécanisme de mise à jour, donc ils peuvent te proposer une nouvelle licence "automatiquement" (m'est d'avis que tu peux quand même garder la licence précédente, contrairement aux livrets!)
    • [^] # Re: Libre ?

      Posté par . Évalué à 2.

      T'as bien le "GPL v.bidou or any later version", question mise à jour automatique c'est sympa aussi :)
      • [^] # Re: Libre ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        C'est "or at your option any later version", donc le contrat te stipule que l'un des parties accepte que l'oeuvre soit utilisé selon les termes d'une version ultérieur de la licence. Toi, qui représente l'autre partie, rien ne t'oblige à passer à une version ultérieur, et tu peux continuer avec le contrat tel quel.

        A noté qu'on à éventuellement un troisième partie, si l'auteur n'est pas maître de la licence et de ses versions. C'est par exemple le cas de la GPL (sauf pour la FSF bien sûr). Dans ce cas il faut avoir confiance en l'organisme qui gère la licence. Bon quand c'est un organisme à but non lucratif comme la FSF, y a pas trop à craindre. Par contre si c'est une grosse boite qui va là où elle peut se faire le plus de tune possible, tu peux très bien te faire couilloner avec une transformation en licence ultra proprio et la boite qui forkerais sous la nouvelle version.

        Bon en l'occurence ici SGI fait un geste en faveur du libre, on peut dire merci. A mon avis (j'suis pas allé vérifié) dans les contrats il y avait un "ou toute version ultérieur" et du coût, ceux qui veulent passer à une version ultérieur (càd tous les libristes) vont le faire, mais rien n'y oblige.
        • [^] # Re: Libre ?

          Posté par . Évalué à 7.

          > Bon quand c'est un organisme à but non lucratif comme la FSF, y a pas trop à craindre.

          Ce n'est pas par ce que tu es d'accord à un instant T avec la FSF que vos avis ne vont pas diverger dans le futur. Que ce soit la FSF ou n'importe qui, il faut aimer signer des chèques en blanc...
          • [^] # Re: Libre ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            D'où l'intérêt d'une clause de mise à jour non automatique, genre « GPL v3 ou ultérieure, à votre convenance ». Si la FSF restreint dans la v4 des droits d'utilisation d'une façon qui ne te convient pas, il reste toujours la v3. En revanche, si la FSF accorde dans la v4 des droits que tu ne voulais pas donner, genre prendre le code pour le refermer, là oui, tu ne peux rien faire, mais c'est dans le sens de plus de liberté.
  • # Effet de bord

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Ca permet aussi à JOGL (Java OpenGL) de devenir libre lui aussi... En effet, cette bibliothèque a du code de mesa traduit en Java.
  • # Lapin compris

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Quelqu'un de charitable pourrait-il m'expliquer en quoi ces trois points sont liberticides ?

    Parce-que : "Le problème est que cela restreint la liberté de l'utilisateur plus qu'on ne pourrait le croire, en lui faisant perdre ses droits d'user du logiciel à la moindre infraction.

    Moi je trouve ça normal par définition : quand c'est interdit, ben t'as pas le droit...
    • [^] # Re: Lapin compris

      Posté par . Évalué à 2.

      ah non, ça c'est interdit par définition.
    • [^] # Re: Lapin compris

      Posté par . Évalué à 8.

      Je crois que j'ai compris
      Tu es libre d'utiliser du logiciel libre pour tout usage, y compris un usage illégal,
      Bref si par exemple tu utilise Debian pour pirater de la musique tu pourras être condamné comme pirate de musique mais Debian ne te dira rien ( Faudrait verifier les contrats de Licence MS mais je ne serais pas surpris que si tu utilise windows pour des activitée illicite tu perd ta licence)

      Or cette licence t'interdit de faire des choses illégale avec le dit logiciel ce qui signifie que soudainement debian doit se meler de ce que font les utilisateurs.

      Oui c'est du raisonement tordu mais on parle de Juristes Débianneux :p
    • [^] # Re: Lapin compris

      Posté par . Évalué à 5.

      Le point 2 c'est tout simplement que les Etats-Unis ont des lois assez debiles qui empeche par exemple le grand mechant Cuba, cette ile immense qui menace la securite du monde, d'avoir des technologies recentes et super dangereuse tel que OpenGL....

      La liste est longue et naturellement fluctue suivant qui a mis en place le dictacteur et si il est toujours le fidele comparse de Washington.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.