Journal Téléphonie Internet

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
9
27
jan.
2009
Cher journal,

Alors que fleurissent des offres des services qualifiées de « téléphonie sur IP », c'est seulement cette nuit que je me suis rendu compte que des vrais objectifs du protocole SIP.

Aujourd'hui, SIP et HDCP (je crois) sont surtout utilisés pour faire passer à moindre coût des communications jusqu'à une passerelle qui les remet sur un réseau de téléphonie classique : je ne pense pas que SIP ait été conçu pour ça. On peut par exemple remarquer la forme des adresses SIP : , et l'utilisation du DNS, avec des enregistrements SRV semblables aux MX. Il semblerait bien que SIP ait été prévu pour construire une téléphonie Internet générale, comme SMTP l'a été pour construire du courrier Internet.

Le but serait donc que l'on puisse joindre n'importe qui par son adresse SIP, pour lui téléphoner gratuitement. Y arrivera-t-on ? Ça n'a pas l'air gagné, vu que les fournisseurs qui proposent de la « téléphonie sur IP » n'informent même pas leurs clients qu'ils sont joignables en SIP, si tant est qu'ils le sont. L'intérêt est pourtant de taille, puisque cela permettrait de téléphoner pour un coût marginal presque nul.

Pourtant, cet avantage est la cause d'un risque très important : la spam. Comme le courrier information a permis l'avènement du spam écrit, la téléphonie informatique pourrait bien amener son lot de spam oral. Le courrier écrit étant un mode de communication asynchrone, son spam reste supportable : on peut l'analyser pour le traiter. En revanche, les communications téléphoniques étant fondamentalement synchrones, il sera impossible d'analyser un communication pour détecter un spammeur avant de faire sonner le téléphone… Avec quelques centaines de spams par jour, c'est là de quoi rendre le téléphone inutilisable.

Je ne suis pas (encore) très versé dans les détails de SIP, mais pensez-vous que les mécanismes d'enregistrement des utilisateurs suffiraient à empêcher ces nuisances ? Je n'en suis pas sûr, cas s'il faut un compte enregistré pour pouvoir émettre un appel, l'enregistrement lui-même peut se faire sur n'importe quelle machine, donc, en particulier, sur une machine complaisante…
  • # rbl

    Posté par . Évalué à 3.

    a mon avis rien n'empêche d'avoir des rbl pour sip
  • # C'est pas tout !

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Premièrement, il est à noter que SIP ce n'est pas que du téléphone gratuit, c'est plein d'autres choses utiles/marrantes, y a qu'à voir ce que fait asterisk ou même l'utilisation d'un client comme ekiga... Tu cliques, tu appelles.

    Et puis le téléphone ne coutant presque plus rien sur les fixes, le sip est ce qu'il y a de mieux pour lutter contre le spam, possibilité de rbl, et pourquoi pas faire une white list avec une boite vocale pour les autres que l'on peut rappeler si nécessaire... On peut tout faire !
    • [^] # Re: C'est pas tout !

      Posté par . Évalué à 10.

      à quand le captcha sur téléphone...

      Pour joindre votre correspondant, appuyer faites le un trois trois sept.... (avec déformation de la voix pour bloquer les logiciels de reconnaissance vocale...)

      On a hâte d'y être !!
  • # SIP != gratuit

    Posté par . Évalué à 3.

    SIP a effectivement été conçu par l'IETF comme un protocole de signalisation "général" fonctionnant sur IP en suivant un "design" proche des autres protocoles internet type HTTP, SMTP etc. Aujourd'hui, il est beaucoup (mais pas que) utilisé pour se connecter ensuite à des gateways vers le réseau classique pour la simple raison que la plupart des gens ne sont encore joignables que par ce moyen.

    Par contre, il n'a jamais été conçu pour être gratuit. La gratuité des appels VoIP n'est qu'une conséquence du modèle actuel de facturation des accès Internet. Rien ne dit que cela ne vas pas changer dans le futur...

    Concernant le spam, effectivement c'est un problème. On en souffre déjà sur le téléphone classique, mais il reste raisonnable "grâce" au fait qu'un appel coûte quand même qqch à l'appelant. En SIP, ça risque d'exploser. Une solution peut être de faire au niveau du terminal une whitelist de contacts autorisés, mais ça limite quand même l'usage...


    • [^] # Re: SIP != gratuit

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Quand je parle de gratuité, je pense à l'appel SIP en lui-même, pas à l'utilisation du réseau sous-jacent.

      Ensuite, un fournisseur peut facturer les appels SIP entrants ou sortants, mais c'est abusif, pour la simple raison que la communication ne passe pas par ses serveurs, mais directement entre les correspondants, et qu'il ne joue qu'un rôle de registre.

      De plus, comme tout le monde peut installer un serveur SIP, libre à un fournisseur de facturer ses clients ou leurs correspondants, de même qu'un fournisseur de boîte aux lettre informatique peut facturer ses clients ou leurs correspondants pour chaque message. Il n'aura juste aucun client…
      • [^] # Re: SIP != gratuit

        Posté par . Évalué à 1.

        on facture bien les enregistrements DNS, et ce ne sont que des registres, non?
        alors d'ici a ce qu'ils facturent pour SIP, c'est pas plutot une question de temps avant qu'ils n'osent?
  • # ENUM

    Posté par . Évalué à 2.

    Concernant la résolution de nom et la conversion numéro de téléphone -> adresse SIP regarde du coté d'Enum ( http://fr.wikipedia.org/wiki/ENUM par exemple ou http://www.panoramisk.com/156/enum-ou-la-voix-en-peer-to-pee(...) ). Ce projet de normalisation est en cours depuis de nombreuses années mais tu peux déjà faire des essais.
    Tu n'as pas besoin de savoir si ton correspondant a une adresse SIP ou un numéro classique.
    Par contre je crois que les entrées SRV dans les DNS ont plutôt pour but d'auto configurer les téléphones SIP que de trouver un correspondant.

    Concernant la généralisation des appels SIP à SIP cela dépend beaucoup de la généralisation ou non dans les entreprises et chez les particuliers d'une part d'accès opérateurs SIP mais aussi d'un adressage public de ces numéros. C'est encore loin d'être le cas. SIP est un protocol en constante évolution et sa mise en place pour communiquer entre deux entités distinctes n'est pas de tout repos (incompatibilité, problèmes de sécurité ...).

    A mon avis pour le spam ce n'est pas avec l'enregistrement des utilisateurs que l'on va trouver une solution. Comme pour les mail ou les serveurs web, il y a toujours des fournisseurs d'accès ou de services SIP peu regardant et les envois de spam via des machines infectées seront aussi surement possibles pour la voix.
  • # La bande passante necessaire ?

    Posté par . Évalué à 8.

    En revanche, les communications téléphoniques étant fondamentalement synchrones...

    Eh bien justement !
    Autant les spam courrier ne coutent que qq ko au moment précis de l'envoi, 24h/24.
    Autant les spam vocaux demandront qq ko/s par appel pendant toute la conversation.
    Ca demandera des lignes bien plus imposantes qu'actuellement, ce qui restreindra les quantités de spam simultanés de la part des pollueurs.
    • [^] # Re: La bande passante necessaire ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Ça n'a rien à voir avec le fait que ce soit synchrone ou non, mais c'est un bon argument.
      • [^] # Re: La bande passante necessaire ?

        Posté par . Évalué à 1.

        ben si, ca a un rapport indirect : le fait que ca doive etre synchrone avec celui qui decroche !
        Si tu recois un spam en vocal a 3h du mat par une sonnerie de ton telephone IP, soit tu decroches pas et c'est pas rentable pour lui, soit tu va bien raler !!!

        Y a bien des reglementations pour les horaires des telemarketteux (genre avant 20 ou 21h) comme ceux evoqués par gniarf ci-dessous, alors que eux peuvent deja etre considéré comme du spam vocal !
    • [^] # Re: La bande passante necessaire ?

      Posté par . Évalué à 4.

      vu le 'spam' actuel opéré par les démarcheurs téléphoniques et autres nuisibles de télémarketeux opérant depuis des centres d'appels en espagne ou en afrique francophone, je crois qu'ils se foutent de telles considérations.

      au pire eux vont payer un peu pour que leurs merdes soient prioritaires sur les appels de particuliers qui payent pas entre eux, genre ta famille/amis/copains.
  • # p2p

    Posté par . Évalué à 2.

    Le but serait donc que l'on puisse joindre n'importe qui par son adresse SIP, pour lui téléphoner gratuitement.

    heuu ... mes copains sous linux je les appelles via sip:user@ip, où user est leur nom utilisateur sur la machine, et ip l'ip de la machine (ou une adresse dydns like pour certains).

    Sans passer par un fournisseur SIP donc. Et de poste à poste. Il suffit que chacun ait une ip accessible et de conaitre son nom utilisateur. Donc ça se fait naturellement.
    • [^] # Re: p2p

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Exact, comme pour le courrier électronique, finalement. Sauf que SIP intègre directement de quoi faire ce qu'on fait avec POP ou IMAP, pour le courrier. Et que, dans tous les cas, SIP ne sert qu'à initier la connexion, qui est ensuite poste à poste.
    • [^] # Re: p2p

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Il faut quand même des dns, car avec ipv6…

      Envoyé depuis mon lapin.

  • # Mais c'est interdit

    Posté par . Évalué à 1.

    En France le spam (message non sollicité) téléphonique émis automatiquement par un robot au téléphone est interdit. C'est pour ça qu'on à droit à de vrai humain pour faire ce boulot !
    • [^] # Re: Mais c'est interdit

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Ce n'est pas un problème pour le spammeur, il suffit d'appeler depuis l'étranger, surtout si ça ne coûte (quasi-)rien...

      WeeChat, the extensible chat client

    • [^] # Re: Mais c'est interdit

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      J'ai travaillé dans une entreprise qui utilise des robots pour appeler des milliers de personnes chaque mois et leur demander leur avis en appuyant sur les touches du téléphone. C'était il y a 3 ans, et j'ai courru vers la sortie tellement le reste de l'entreprise était dans le même état d'esprit :-)
  • # HDCP ?

    Posté par . Évalué à 2.

    un protocole dans la VoIP que je ne connaitrait pas ?
    HDCP au niveau audio/vidéo je connais, c'est le protocole pour assurer la "sécurité" sur une liasion hdmi/... (en gros éviter de pouvoir sniffer un flux video entre un lecteur blue ray et le téléviseur).

    mais dans la voip, kesako ?
    • [^] # Re: HDCP ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Non, rien à voir, je me suis trompé. C'est un sigle qui ressemble, qui désigne un protocole utilisé par les fournisseurs d'accès et de services pour la desserte téléphonique sur IP.
      • [^] # Re: HDCP ?

        Posté par . Évalué à 3.

        Megaco (MGCP) peut être ? C'est un protocole "concurrent" de SIP, fait par l'ITU (et en collaboration avec l'ietf pour les dernières versions je crois)

        Il repose (comme tout protocole issu des télécom) sur une architecture centralisé.
  • # Complètement HS

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Salut Tanguy,
    Quel raccourci clavier utilises-tu pour avoir les points de suspension en vrai caractère d'imprimerie ? J'ai exploré toutes les combinaisons possibles de mon clavier, et j'ai pas trouvé...

    Par ailleurs, existe-t-il une astuce pour le mettre en remplacement automatique des trois petits points, dans OpenOffice ? J'ai essayé de le rajouter dans la fenêtre AutoCorrection/Remplacer de Writer, mais ça marche que quand les 3 petits points sont encadrés par des espaces, et pas quand ils sont accolés à un mot - or, ils sont toujours accolés à des mots, et donc ça marche pas...
    Quant à Abiword, c'est carrément mission impossible, il ne dispose pas de fonction de remplacement automatique, dommage.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.