• # Han

    Posté par . Évalué à 3.

    Fô ce depéchéz deux fer dés fote!

    Blague à part il était à 85% avant ma modeste participation hier soir donc c'est de bonne augure!

    • [^] # Re: Han

      Posté par . Évalué à 3.

      Blague à part, il était à 85% avant ma modeste participation d’hier soir. C'est donc de bon augure !

      Effectivement cela semble utile, mais jusqu'à quel point ?

      • [^] # Re: Han

        Posté par . Évalué à 4.

        jusqu'à quel point ?

        Celui de fin de phrase suffira!

        Et souffrez (profitez?) de ma bêtise, je sais que ça vous fait plaisir au fond (merci pour le lien :o).

      • [^] # Re: Han

        Posté par . Évalué à 2.

        Je confirme que Grammalecte ne détecte pas la faute dans "de bonne augure" : Vivement le succès de la campagne de financement que cela s'améliore !

        • [^] # Re: Han

          Posté par . Évalué à 8.

          En effet, il y avait une erreur d’étiquetage dans le dictionnaire. Augure était étiqueté épicène (comme l’indique le lexicographe dans le menu contextuel), au lieu d’être marqué masculin.
          Je viens de corriger l’entrée.

    • [^] # Re: Han

      Posté par . Évalué à 2.

      De bon augure et de bonne guerre, c'est sûr…

  • # c'est comme si c'était fait

    Posté par . Évalué à 0.

    Même s'il venait à manquer quelques dizaines d'euros (ce qui est maintenant peu probable), il suffirait que Olivier R. ajoute ce qui manque (lui-même ou un prête-nom) de sa poche au dernier moment.

  • # 100%

    Posté par . Évalué à 5.

    C'est bon, on est a 100% :)

    • [^] # Re: 100%

      Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 21/05/15 à 15:42.

      Ceci dit, le serveur du second palier a l'air intéressant ; que les retardataires ne se privent surtout pas !

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.