Journal [HS] Metro, huitpointzéro, placebo

17
4
juin
2012

Le nouveau jouet de M$ sous licence fermée est sorti, vous pouvez aller faire mumuse avec Metro, la superbe interface neuneu compliant développée avec les sous volés à Android.

Et pour le prix d'un shareware tout naze, genre power-file-renamer à 15 €, vous pouvez passer à windows 8 si vous avez déjà windows 7 : http://www.metrofrance.com/high-tech/la-mise-a-jour-vers-windows-8-pour-15-euros/mlfa!rMNumqYZNuyc/ (mais vous l'avez forcément déjà, grâce à la vente liée, et vous le rachèterez forcément si vous changer d'ordinateur de marque)

Au menu : plein de trucs pour casser encore plus la compatibilité avec Linux (samba par exemple){référence nécessaire}, le verrouillage du boot et une volonté de concurrencer Apple dans la nuisance.

"C'est ça la puissance du clown computing"

Cette nouvelle mouture de l'OS de Redmond est résolument orienté vers usage basé sur des services dans le "cloud", et une harmonisation de l'interface quelque soit l'architecture. C'est ainsi que le look par défaut fait ressembler votre desktop à un Lumia géant, ou à un jeu de taquin.

"Windows 8" est un nom commercial, il s'agit en fait d'un Windows 6.2 (release 8400). On devrait avoir moins de problème de compatibilité que lors de la sortie de Vista. Le système de fichiers est toujours NTFS (WinFS équipant uniquement l'ordinateur central de l'Étoile Noire de l'empereur Palpatine, ce dernier a décidé ensuite d'assigner les développeurs à la gestion du bugtracker de Windows Media Player donc on n'est pas prêt de voir WinFS dans Windows). Le navigateur par défaut est toujours Internet Explorer (version 10). Pour se faire une idée, ça se lance plutôt correctement dans une VM avec des ressources suffisantes (10 Go de disque, 1 Go de RAM, 2 CPUs).

interface par défaut de Metro
interface par défaut de Metro. Notez les couleurs vives et gaies.

"C'est une révolution !" (Alexandre Graham Bell, inventeur de l'iPad)

La procédure d'installation est assez interactive et propose un certain nombre de choix, mais pas forcément ceux que l'on attendait. Impossible par exemple de choisir le type d'interface utilisateur, son navigateur ou son client ssh par défaut.
Il est maintenant possible de créer un compte local basé sur un compte de messagerie de type webmail (j'ai testé avec une adresse mail de chez Hotmail).
Microsoft fait ainsi sa révolution et Lunardelli va faire une syncope. (http://www.itchannel.info/articles/98375/chrome-os-pc-killer-google.html)

Par contre les extensions de fichiers sont toujours cachées par défaut alors attention à jolie-nimage.jpg.exe

Comme présenté dans la vidéo officielle, l'interface "playskool" appelée "Metro" est universelle et il est maintenant couramment accepté de poser ses doigts sur l'écran d'un desktop. Il est assez perturbant de ne pas retrouver le traditionnel bureau. Il faut plusieurs manipulations pour y parvenir, et une fois arrivé, on ne retrouve pas ses petits. On peut s'attendre à des appels paniqués de "Luce et Henri" qui constateront avec effroi la disparition du bouton "Démarrer".

Vous pouvez éditer ce paragraphe en cliquant sur le crayon

Vous pouvez éditer ce paragraphe en faisant un slide sur votre écran depuis l'interface metro.

Enfin, la traditionnelle nimage.

et les remerciements : Merci à Enzo Bricolo pour l'inspiration et la rédaction des 2-3 trucs à peu près sérieux dans ce nourjal, merci à la Fnac pour encourager la vente liée ("un OS c'est un peu comme un firmware de machine à laver la vaisselle, on ne peut les dissocier"), merci à Bill Gates pour l'ensemble de son œuvre, merci à Steve Balmer pour les sketches sur Rire et Chansons…

  • # ne reveille pas les morts

    Posté par . Évalué à 4.

    Moonlight c'est mort et enterré.

    C'est pas moi qui le dit c'est le papa de ce bousin et fan numero 1 de microsoft.

    http://www.muktware.com/3644/moonlight-dead-so-silverlight

    • [^] # The best analogy

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      « The best analogy would be being a scientist in the US or Europe, but publishing your research solely in Chinese journals in Chinese language. »

      Suis-je le seul qu'une telle phrase fait bondir ? Depuis quand les chinois seraient-ils nos ennemis ? Ne sont-ils pas humains comme tout le monde ? Au contraire de microsot qui est une personne amorale et qui, à de multiples reprises s'est ostensiblement montrée hostile au bien commun.

      • [^] # confusion, confusion

        Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 04/06/12 à 15:41.

        La phrase original dans le contexte de l'article :

        A reddit user sums it very well, "From my non-C#-user point of view, the main reason people possibly dislike Mono (the reason I dislike Mono, and my view wont be alone) ist that by using Mono and C#, you enrich an ecosystem that "belongs" to Microsoft, like ObjC "belongs" to Apple. You have a foe, and instead of using a language that originates in your ecosystem, and writing a library that benefits your ecosystem, you'd write in your foe's language and your lib would benefit your foe's ecosystem. The best analogy would be being a scientist in the US or Europe, but publishing your research solely in Chinese journals in Chinese language."
        
        

        L'analogie est simplement fausse. Les langues européennes , "américaine" ou chinoise ou tous autres langues du monde, ne sont la propriété de personne. Tout le monde peut les apprendre , les grammaires sont "ouvertes" , le fait d'écrire dans une langue ne va pas bénéficier au patrimoine du propriétaire de la langue , étant donné qu'il n'y a pas.
        Le fait que ces langues aient une origine géographique localisée , ainsi qu'une culture autour, n'est pas un facteur d'exclusion au sens d'un droit de propriété intellectuelle , tels que serait les brevets ou autres mécanismes apparentées.

        L'analogie serait plus proche de divers protocoles ouverts , certain mieux adapté à certains usages.

        L'élément manichéen serait à remettre dans le contexte de diabolisation du gouvernement chinois actuel , et qui à pour effet de se répercuter sur les chinois (comme en son temps , les russes pendants la guerre froide ).

        Ce qui est regrettable c'est qu'il y ait des personnes pour prendre ce genre de propos au sérieux , et le mettre en avant tel une analyse objective ou une vulgarisation scientifique (ce serait plutot ici de la vulgarité médiatique ).

        D'un autre coté il faut le prendre avec les précautions d'usages : " "From my non-C#-user point of view ". La valeur de cette opinion est toute relative.

        • [^] # Re: confusion, confusion

          Posté par . Évalué à 2.

          Je n'ai pas lu le lien mais de ce que je comprend de la citation, l'analogie n'est pas complètement idiote.

          Un scientifique publie généralement ses recherches dans des journaux en anglais, de préférence des journaux avec la diffusion la plus large possible pour que son travail bénéficie au plus grand nombre (et pour être cité d'avantage).

          Si au lieu de ça il publie dans une langue qui n'est comprise que par un sous ensemble de la communauté scientifique (le chinois) dans un journal qui n'est diffusé que localement (en Chine) alors son travail n'aura un impacte quand dans la communauté qui est capable de comprendre cette langue et qui a accès au journal. Le travail du chercheur ne va « enrichir » (pour reprendre le terme de la citation) que cette communauté.

          Pour revenir à l'analogie, un programmeur qui code en C# va produire du code qui n'est compréhensible que par un sous-ensemble de la communauté des programmeurs (un sous-ensemble essentiellement dominée par la communauté Microsoft) et qui n'aura un impact que local (principalement sur les ordinateurs sous Windows).

          • [^] # Re: confusion, confusion

            Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 04/06/12 à 23:03.

            A reddit user sums it very well, "From my non-C#-user point of view, the main reason people possibly dislike Mono (the reason I dislike Mono, and my view wont be alone) ist that by using Mono and C#, you enrich an ecosystem that "belongs" to Microsoft, like ObjC "belongs" to Apple. You have a foe, and instead of using a language that originates in your ecosystem, and writing a library that benefits your ecosystem, you'd write in your foe's language and your lib would benefit your foe's ecosystem. The best analogy would be being a scientist in the US or Europe, but publishing your research solely in Chinese journals in Chinese language."
            
            

            Ce qu'il dit c'est que faire du logiciel qui nécessite un écosystème qui dont le propriétaire est l'ennemie, ne va que bénéficier à l'écosystème de cet ennemie.
            Puis il tire une analogie de cette observation, en la comparant à un scientifique qui serait au Etats-Unis ou en Europe et qui publierait ses travaux uniquement dans un journal chinois en chinois.

            1. L'observation semble tenir, au sens où lorsque des développeurs programment des logiciels qui dépendent de système appartenant à un concurrent, il va de soi que le système du concurrent profite de cette contribution en terme de diffusion. Etant donné que ce système est la propriété du concurrent, celui-ci à les moyens d'exclure ou de restreindre le système adverse, notamment par le mécanisme des brevets logiciels.

            Nous sommes ici au niveau du droit. Le système propriétaire possède des moyens juridiques d'exclure certains acteurs du marché. Cela pourra se manifester notamment par des procès ou par des contrats à l'avantage de celui-ci. La volonté peut etre déduite du comportement de l'acteur par rapport à son utilisation des droits qu'il possède (s'il fait un procès par exemple , ou s'il intimide un acteur via son portefeuille de brevets et qu'il lui arrache un contrat de licence ou autre.)

            Pour revenir à l'analogie, un programmeur qui code en C# va produire du code qui n'est compréhensible que par un sous-ensemble de la communauté des programmeurs (un sous-ensemble essentiellement dominée par la communauté Microsoft) et qui n'aura un impact que local (principalement sur les ordinateurs sous Windows).
            
            

            Supposons que .NET avait été libre , quel problème Mono aurait posé au niveau du droit (au regard des libristes) ? Aucun.

            Or justement au niveau d'une langue, personne n'en est le propriétaire dès lors personne ne peut t'exclure au nom de n'importe quel droit d'utiliser cette langue.

            1. Toutes personnes ayant accès à la langue x peuvent avoir accès au ressources rédigées dans la langue x , c'est vrai pour n'importe quel langue. C'est juste une conditions sine qua non de la lecture. Est-ce qu'un scientifique qui publie dans une langue donnée à pour but d'exclure d'autres scientifique en se basant sur ce critère? Peut-etre ou peut-etre pas, c'est simplement indécidable. Là ou l'on pourrait avoir un indice c'est lorsqu'il refuse la traduction de son travail dans une autre langue (et encore cela pourrait etre sur d'autre considération plus factuelles comme une question économique ou autre ). S'il refuse effectivement la traduction, a ce moment là cela revient encore à du droit, car il ne peut que la refuser en vertu de son droit d'auteur. Et là on pourrait essayer de déduire qu'il y avait une volonté d'exclusion au profit d'un autre groupe (si tous les autres critères plausibles sont éliminés) basé sur des critères factuelles (tous les locuteurs de la langue x ), et utilisant des mécanismes juridiques.

            La différence fondamental se situe sur le fait qu'un programmeur peut contribué à un système qui donne le droit à son propriétaire d'exclure juridiquement autrui de son usage, mais qu'un locuteur ne le peut pas car la langue n'est pas un système qui permet d'exclure juridiquement autrui.
            Qui peut apprendre une langue ? Tout le monde . la grammaire est un "protocole ouvert".

            • [^] # Re: confusion, confusion

              Posté par . Évalué à 4.

              Qui peut apprendre une langue ? Tout le monde . la grammaire est un "protocole ouvert".

              Ca c'est la theorie. Dans la pratique, la barriere de la langue existe et clairement les anglo saxons sont avantages par celle-ci. Si tu publies quelques choses dans une langue, c'est que tu veux te faire comprendre dans cette langue et pas une autre. Donc ignorer que la langue est un moyen d'exclure, c'est juste de la rethorique.

              • [^] # Re: confusion, confusion

                Posté par . Évalué à 4.

                C'est une question de fait et non de droit , c'est ce que je veux dire. Il n'y a pas de droit de propriété intellectuelle sur une langue qui soient comparable au brevet.

                Qu'il y ait dans les faits une langue qui soit plus utilisé est une chose, qu'il y ait un mécanisme d'exclusion juridique est une autre.

                Il est évident que l'anglais surtout en informatique est prédominant, c'est un état de fait. Il n'y a par contre personne pour t'interdire de l'utiliser. Autrefois, la langue scientifique était le français, et avant le latin etc …

                Or dans le cas de Mono , le problème principal vient du fait que cela à pour effet de promouvoir une technologie sous la dépendance de .NET qui est sous la dépendance de droit intellectuelles tels des brevets .
                Un peu d'archéologie : http://www.fsf.org/news/2009-07-mscp-mono

                Non ce n'est pas de la réthorique, l'analogie est simplement fausse, en comparant du droit et du pur fait.

                La deuxième chose , si l'on reprend le scénario du scientifique. Le fait qu'il y ait un effet est une chose , le fait qu'on en déduise une volonté d'exclure sur ce critère est une autre. Ce qu'il dit que tous scientifique en europe qui publie dans une autre langue que des langues européenne ou l'anglais (notamment ici en chinois ) serait suspect ipso facto de vouloir exclure les scientifiques européen et américain.

                Je dis qu'il est impossible de déduire que ce comportement à pour cause cette volonté à priorie.

                Qu'en outre cette comparaison est fallacieuse car elle assimile le comportement d'une entreprise multinational américaine basé sur des droits de propriété intellectuelles à la langue d'une culture donnée (cela aurait pu etre n'importe quel autre ennemie du moment), alors que la langue est une question de fait et n'a pas de barrière à l'entrée juridique.

                A contrario si l'on prend l'hypothèse sous un autre angle, l'on pourrait dire c'est comme un scientifique qui ne publierait qu'en français, donc il a pour but d'exclure tout les autres scientifique qui ne comprennent pas le français.
                A ce stade, tous scientifiques qui publieraient dans une seule langue serait coupable de vouloir exclure tous les autres.

                1. C'est un procès d'intention.
                2. Rien n'indique que c'est exact.
                3. Les comparaisons sont fausses , différence entre droit et fait.
                • [^] # Re: confusion, confusion

                  Posté par . Évalué à 1.

                  C'est une analogie. Ça n'est certainement pas à prendre au pied de la lettre.

                  Certes les raison sont différente mais le résultat est quand même similaire. Si j'écris un article en français, un scientifique chinois ne pourra pas s'en servir. Même s'il n'y a pas volonté de l'exclure je l'exclue manifestement.

                  Je suis fréquemment confronté à des articles en japonais. Certes la lois ne m'interdit pas d'apprendre le japonais mais, en pratique, seuls un sous-ensemble de la communauté scientifique peux profiter de ces articles. Pour un peu que les journaux en question ne soient diffusés qu'au Japon alors le sous-ensemble est encore réduit.

                  En relisant la citation je réalise que j'avais négligé la notion d'adversaire. Je rectifie donc ce que j'écrivais précédemment : en admettant qu'il y a une forme de rivalité scientifique entre pays, l'analogie n'est pas complétement stupide. La rivalité elle même étant un autre débat.

                  • [^] # Re: confusion, confusion

                    Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 07/06/12 à 05:12.

                    Actuellement j'écris ici en français. Est-ce que cela à pour effet d'exclure les non-francophones ? la réponse est oui

                    Est-ce que cela "privilégie" les francophones en terme d'accès?
                    la réponse est oui.

                    Est-ce ma volonté de le faire ? la réponse est non

                    Est-ce ma volonté d'utiliser cet effet pour opposer non-francophone et francophone ?
                    la réponse est non

                    Est-ce ma volonté de privilégier les francophones ?
                    la réponse est non

                    Si maintenant on remplace “ma volonté” par “la volonté d'autrui”, la réponse est peut-etre
                    car c'est indécidable à l'avance. Et condamner cet état de fait c'est faire un procès d'intention.

                    L'utilisation de la langue pour publié quelque chose est une question contingente. Car dans la réalité aucun d'entre nous ne parle toutes les langues de la terre. Dès lors, quelque soit la langue, son choix à pour effet de ne "pas publié" dans une autre langue dans le meme temps et donc forcément de restreindre au locuteur qui maitrise la langue. Mais pas forcément pour des raisons politiques, mais simplement pratique.
                    Cela ne signifie pas qu'on souhaite que ce soit le cas, et c'est la qu'intervienne les traductions.

                    Ensuite, étant donné que la langue n'appartient à personne , personne n'a le pouvoir de t'interdire de publié dans une langue quelqu'elle soit.

                    Maintenant tu peux remplacer le mot francophone par .NET ou Mono , sauf que la différence principale, c'est qu'a part favoriser une technologie , elle va surtout donner le pouvoir au propriétaire de t'interdire la publication ou la diffusion, ou l'implémentation du logiciel basé dessus.

                    C'est en cela que l'analogie est fausse, on mélange des registres différents. Dire qu'utiliser une langue un langage de programmation , c'est le restreindre l'accès à ceux qui en maitrise la grammaire et la syntaxe, c'est juste d'un point de vue phénoménologique (personne ne maitrise toutes les langues du mondes, ni tous les languages de programmation du monde ) . Mais pas au point de vue de la volonté de l'auteur , ni du droit, or c'est précisément ce que fait cette analogie.

                    Alors pour la meilleur analogie du monde, on repassera. N'oublions pas que le procédé de l'analogie c'est de faire correspondre terme à terme chacun des comparaison d'un registre à l'autre. A est à B ce que C est à D.

                  • [^] # Re: confusion, confusion

                    Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 07/06/12 à 05:29.

                    En outre, cette analogie définit une catégorie de personne (les locuteurs chinois, et par extention les chinois) comme étant "l'ennemie" en l'assimilant au comportement d'une multinationale américaine. En ce sens, elle exclue toute une catégorie de gens par avance, de manière arbitraire et discriminatoire (on peut remplacer les chinois par les russes, les français , les juifs etc … ). Et c'est d'autant plus paradoxale, que le logiciel libre est lui inclusif (elle offre la liberté à tous sans discrimination).

              • [^] # Re: confusion, confusion

                Posté par . Évalué à 2.

                Dans la pratique, la barriere de la langue existe et clairement les anglo saxons sont avantages par celle-ci. Si tu publies quelques choses dans une langue, c'est que tu veux te faire comprendre dans cette langue et pas une autre. 
                
                

                Si une personne publie dans une langue , c'est qu'elle à choisie effectivement celle-ci pour communiquer son travail. Par contre, cela ne signifie pas qu'il ait l'intention de ne pas vouloir se faire comprendre dans une autre. Si tu publies en français un truc , est ce que cela signifie que ton intention est de vouloir que les anglophones soit exclue ? Peut etre ou peut etre pas. Si tu publies un logiciel libre en français, est ce que ton but est de vouloir exclure les autres langues ? Non pas forcément, peut etre, mais peut etre aussi que tu n'a ni les compétences , ni le temps , ni les ressources de faire une traduction mais que tu serais heureux d'en recevoir.

                Donc ignorer que la langue est un moyen d'exclure, c'est juste de la rethorique
                
                

                Je n'ai pas ignoré que c'était un moyen pour exclure, j'ai relativiser la portée (l'apprentissage) et je l'ai dissocier des questions de droits de propriété intellectuelle. J'ai envisager l'hypothèse sur la notion de l'indécidabilité.

                Qu'on souhaite utiliser la langue en tant que moyens d'exclusion (tout relatif ) est une chose , que cela soit effectivement le cas dans une situation donnée est une autre, et l'on ne peut se prononcer à priori sur la volonté d'exclusion de la personne ayant publié dans une langue donnée.

    • [^] # Re: ne reveille pas les morts

      Posté par . Évalué à 5.

      d'un autre côté, si moonlight meurt parce que silverlight décline aussi, c'est pas un problème :)

      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

      • [^] # Re: ne reveille pas les morts

        Posté par . Évalué à 3.

        Ca c'est clair je vais pas verser une larme c'est juste que comme de nombreuse personne le disait c'etait une perte de temps de bosser sur les technos de Microsoft qui etait soit disant universel mais la definition de universalite s'arretant au monde Windows x86-x64 et MacOSX.

  • # Pour rester sérieux

    Posté par . Évalué à 2.

    Merci, t'as bien pourri la dépêche :)

    Il y avait pourtant un vrai sujet caché dedans. Windows étant l'OS dominant chez les users lambdas, en particulier les parents et amis qui savent se rappeller que vous êtes un "informaticien" quand "ça plante, ça clignote et après c'est bleu", les utilisateurs qui accèdent aux applications que vous bichonnez sur vos debians et sur vos clouds, les VIP qui ont la dernière tablette ou/et le dernier iphone.
    Il faut donc connaitre les mouvements de "l'adversaire" (ou les plans de l'étoile noire) pour pouvoir profiter de ses faiblesses et s'inspirer de ses forces. Je continue à m'amuser avec une VM tant que ça ne me coute rien. Je ferai un billet de blog, avec des petits canards, puis un traditionnel journal bookmark …

    • [^] # Re: Pour rester sérieux

      Posté par . Évalué à 1.

      Merci, t'as bien pourri la dépêche :)

      :p faut dire, quand tu l'as postée, il n'y avait rien dedans, alors j'ai laissé courir (pourrir ?) mon imagination.

      J'ai testé la première préversion, honnêtement j'ai trouvé que ça rendait pas si mal en tant qu'interface, même si les 2 modes étaient mal intégrés, mais j'ai du mal à m'enthousiasmer pour les produits de chez microsoft (un peu comme pour apple, pour les mêmes raisons)

      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

  • # Pas pour tout le monde ?

    Posté par . Évalué à 2.

    Il me semble que la possibilité d'avoir w8 à ce prix est limitée aux personnes qui acheteront une machine w7 à partir de maintenant.
    Enfin, je n'ai pas vérifié, je ne compte pas acheter w8.

    • [^] # Re: Pas pour tout le monde ?

      Posté par . Évalué à 2.

      ah oui exact, j'avais pas vu que l'offre shareware était à partir de demain.

      Purée ils savent s'y prendre en marketing : https://windowsupgradeoffer.com/fr/

      Si Linux c'était vendu et ça savait faire du buzz, il serait déjà sur tous les desktop. Enfin, il est déjà sur la moitié des smartphones, c'est déjà ça…

      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

      • [^] # Re: Pas pour tout le monde ?

        Posté par . Évalué à 2.

        C'est juste pour que ceux qui veulent un nouveau PC n'attendent pas qu'il soit livré avec w8.
        Donc c'est : payer W7 + payer W8

        • [^] # Re: Pas pour tout le monde ?

          Posté par . Évalué à 1.

          Si tu as W7, W8 ne te servira pas à grand chose …

          • [^] # Re: Pas pour tout le monde ?

            Posté par . Évalué à 3.

            Si a avoir des emmerdes. N'oubliez pas que Microsoft ne sait faire qu'une version sur deux de potable, la prochaine sera donc W9.

            • [^] # Re: Pas pour tout le monde ?

              Posté par . Évalué à 1.

              Pas sur que ce soit trop naze, ils ont gardé le noyo en 6.x …

              Par contre, si W9 passe en 7.0 et utilise winFS, ça va swinguer dans les chaumières !

              • [^] # Re: Pas pour tout le monde ?

                Posté par . Évalué à 3.

                Il semblerait que Windows 8 "Server" utilisera ReFS, qui possède une liste de fonctionnalités impressionnantes :

                Some NTFS features are not supported in ReFS, including named streams, object IDs, short names, file compression, file level encryption (EFS), user data transactions, sparse files, hard links, extended attributes, and disk quotas. ReFS does not itself offer data deduplication. […]. However, in Windows Server 2012, automated error-correction is only supported on mirrored spaces, and booting from ReFS is not supported either.

  • # Déjà dépassé

    Posté par . Évalué à 10.

    À quand une action en justice ?

    Titre de l'image

    Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.