Journal Pourquoi je garde Haiku

Posté par .
Tags : aucun
32
22
sept.
2009
Le 14/15 septembre 2009, j'ai installé Haiku et j'ai prévu à ce moment de l'utiliser en continu chez moi, sur mon ordinateur principal, au moins une semaine durant pour commencer. Je me suis engagé d'ailleurs publiquement sur linuxfr à cette occasion : http://linuxfr.org/comments/1065440.html#1065440

Cette semaine arrivant à son terme, quel est le bilan de cet essai ? Suis-je satisfait de ce système d'exploitation original, et vais-je continuer à l'utiliser ?

La première question, que tout le monde se posera bien évidemment, c'est "est-ce qu'il a réussi à ne pas redémarrer sous linux ?"
La réponse sera décevante : Je n'ai pas arrêté de le faire :(

Et cela, pour plusieurs raisons :

- Haiku ne supporte pas (du moins dans la version que j'avais) l'écriture sur du ext2/ext3, or tous mes fichiers perso, ceux sur lesquels je travaille quotidiennement, sont en ext3. Par contre, comme j'en ai une copie sur une clé usb en vfat, copie que je synchronise périodiquement avec unison, j'ai travaillé sur mes fichiers depuis cette clé usb.

Mais n'aimant pas faire d'acrobaties sans filet, j'ai préféré redémarrer de temps en temps pour resynchroniser mes fichiers et faire des sauvegardes.

- J'avais besoin de réaliser un travail avec un logiciel qui n'existe pas sous Haiku, aussi j'ai dû redémarrer presque toute une journée complète sous Linux. J'ai ensuite essayé de continuer par ssh sur un ordinateur distant, mais cela n'était pas évident et moins pratique (vim contre un IDE très pratique que je suis habitué à utiliser)

A terme également les mêmes problèmes se poseront, puisque j'utilise gimp, inkscape et beaucoup d'autres logiciels qui ne sont pas encore portés sous Haiku, ou qui n'existent qu'en versions un peu obsolètes et moins performantes (cas de Firefox qui n'en est qu'à la version 2)

Malgré tout, BeOS est plus qu'une interface graphique avec une possibilité de shell en mode texte, il possède des choses uniques qui le rendent sympatique, prometteur pour l'avenir, et agréable à utiliser :

- Le système de fichier de BeOS est vraiment intéressant, même s'il oblige à n'utiliser que BeOS/Haiku pour en profiter pleinement.

Je n'ai pas encore exploré de trop cette possiblité, mais cela permet de rajouter des attributs, comme on peut le voir ici :
http://www.haiku-os.org/blog/koki/2007-05-08/settings_beos_s(...)

Les contacts (qui sont valables également dans le logiciel de courriel), sont de simples fichiers, et BeFS inclus le status en-ligne ou hors-ligne, il suffit donc avec l'explorateur de fichiers (le Tracker), d'afficher le dossier pour voir l'état des statuts.

Je trouve le concept séduisant, malgré tout cela a le désavange de ne pas être portable si on change d'ordinateur et/ou que l'on n'utilise pas Haiku tout le temps. Si on copie les fichiers sur un autre support (ftp, clé usb etc), on perd toutes ces données supplémentaires !

- Autre facilité appréciable : pour créer un nouveau type de fichier, il suffit d'ajouter un fichier du bon type, par exemple texte, dans un dossier spécifique :
~/config/settings/Tracker/Tracker New Templates

Et si ce modèle contient en plus du texte, cela se retrouvera dans le nouveau fichier créé, donc on peut se créer des modèles de lettres, de musique (par exemple avec un fichier midi) et en créer de nouveaux avec un clic droit dans le Tracker. (Des fonctionnalités similaires existent peut-être sous Linux, mais je ne les ai jamais rencontrées)

- Avec le tracker on peut explorer rapidement tous les sous-dossiers avec un clic-droit et un survol. C'est difficile à expliquer, mais c'est remarquablement bien conçu, et plus pratique que ce que j'ai pu voir en équivalent sous linux. Et cela n'a rien à voir avec cette horreur de finder sous mac os x.

En revanche et contrepartie, il n'y a pas de gestions avec plusieurs panneaux l'un en face de l'autre comme avec KDE (konqueror, dolphin). En bref, chaque méthode a ses avantages, même si je trouve la gestion de fichiers dans KDE plus rationnelle (on n'a pas besoin d'avoir moult fenêtres ouvertes un peu partout).

De plus, la notion de "Bureau" (Desktop), est un peu obscure : Si on ouvre depuis le bureau un sous-dossier, il se présentera comme étant "/boot/home/Desktop/dossier" (en grisé, en impossible de remonter l'arborescence). Mais si on ouvre le dossier /boot/home, on ne trouve pas Desktop dedans ! (pas de problème pour y accéder depuis le Terminal par contre)

- Le système démarre vite (15 s), mais ensuite même si l'interface est légère, cela n'est pas vraiment plus rapide et réactif que linux, voire parfois moins.

Par exemple pour sauvegarder une image ou un fichier dans BeZillaBrowser (le navigateur issu de Firefox 2), il y a un petit temps de latence avant de rendre la main que je n'ai pas sous linux.
Avec le lecteur PDF BePDF, cela met environ 2 secondes entre chaque page pour afficher la suivante si la page contient des images. (je n'ai pas cette impression sous Linux, mais je n'ai pas testé plus précisément cela)


En résumé, je trouve l'interface parfois très intuitive, mais surtout pour les "geeks", si on met devant des gens "normaux", j'ai peur qu'ils risquent de ne pas forcément s'y retrouver, par exemple avec le concept du montage, les attributs de fichiers. De plus on peut enregistrer dans un document une mise en forme (gras, couleurs), copiée dans les attributs. Si on déplace le fichier sur un autre système de fichier (cas typique de la clé usb en fat), le document va perdre cette mise en forme sans que la personne "normale" ne comprenne pourquoi.

D'autre fois, cela n'est pas toujours logique non plus, par exemple pour les email, il n'y a pas d'interface pour démarrer le mail_daemon, et sans cela on ne peut demander à récupérer ses nouveaux messages, on peut juste composer un nouveau message.

J'ai trouvé ensuite un onglet avec l'option de démarrer le mail_daemon avec le système, mais c'est une conception un peu bizarre pour moi.

J'ai finalement installé Thunderbird pour accéder aux newsgroups et à ma messagerie (en imap), déjà parce que je le connais bien, ensuite parce que les lecteurs de newsgroups disponibles pour BeOS étaient soit en shareware, soit en commercial, soit ne fonctionnaient pas, soit en mode texte, ensuite parce que le lecteur de Mail par défaut, même s'il est assez sympathique, léger, intégré et original, il a également certains défauts ennuyeux :
- l'ouverture d'un dossier de messages est long : environ 17 secondes pour 1500 messages (plus autant si on veut aller dans un sous-dossier), puisque chaque message est un fichier différent.

Ensuite je trouve la recherche des messages un peu confuse, surtout lorsqu'on veut juste relire rapidement un message arrivé la veille. Il n'y a pas non plus de facilité comme mettre une étoile pour les messages importants etc.

Enfin, dans le cas d'une utilisation multi-os, c'est plus facile pour moi de stocker mes contacts dans thunderbird que dans les facilités de contacts de BeOS.

Ceci était pour les points positifs :)

Voyons maintenant les points un peu plus négatifs (en vrac) :

- Les raccourcis clavier avec alt au lieu de ctrl me déroutent un peu. On peut les intervertir, mais c'est ensuite dans le Terminal que c'est inversé (alt+A pour revenir en début de ligne etc)

- pas de redimentionnement en cliquant sur les bords des fenêtres

- le copier / coller du clic milieu de X me manque (il fonctionne dans certains programmes, notamment le Terminal, mais rarement partout).

- Pas de majuscules accentuées par caps locks comme sous unix ou mac os x. (on se retrouve comme sous windows).

- Les touches mortes sont lentes à la réaction, si je tape un accent circonflexe trop rapidement, j'obtiens ce dr^ole de truc. Mais taper len-te-ment ce-la me prend la t-ê-t-e.

- Pas de midi fonctionnant de base. J'ai trouvé ensuite comment installer une soundfont, cela utilise fluidsynth, c'est un peu comme avec timidity sous linux.

- Le son est horriblement saccadé. Ceux qui avaient souvenir d'un BeOS qui gérait parfaitement et de façon fluide le multimédia sur un PII avec 128 Mo de ram en auront pour leurs frais : pour le moment on est loin de cela, et le son est vraiment moins bon que sous linux. Par contre il est peut-être possible de bidouiller pour améliorer cela, mais dans l'installation de base cela n'est pas utilisable. Chose étonnante, si je désactive un processeur (oui, on peut s'amuser à cela avec Haiku ;) ), cela améliore un peu le son. Mais dès que le clique sur un onglet du navigateur, c'est encore pire.

J'ai ceci en erreur dans la console :

SoundPlayNode::SendNewBuffer, event scheduled much too late, lateness is 18240
_SoundPlayNode::SendNewBuffer, event scheduled much too late, lateness is 48602


- Pas de conservation apparemment des sessions de travail (ne garde pas les documents récents en mémoire après le redémarrage).

- Pas réussi à faire fonctionner le serveur web "PoorMan" avec php (sans doute que ce n'est pas possible), donc cela va ^e^tre difficile de faire du develomment de site.

- Et je n'ai pas réussi non plus à me connecter à un serveur de fichier distant (nfs ou samba), peut-être que cela n'est pas possible non plus.

- Un gestionnaire de paquets pour Haiku se fait cruellement manquer. On peut pallier à cela et utiliser http://tiltos.com/ pour installer quelques logiciels courants.

- Il n'y a qu'une version de l'OS, mais une multitude de sources pour trouver des logiciels : haikuware, bebits, haiku ports. Certains paquets sur bebits, prévus pour beos, ne fonctionnent plus sous Haiku, voire peuvent provoquer des problèmes sérieux avec haiku : en installant ssl pour essayer de faire fonctionner un client jabber, je ne pouvais plus utiliser ssh, j'ai un peu galéré pour désinstaller le paquet qui posait problème (il n'y a pas de désinstalleur non plus)

De plus, on peut trouver différentes versions des logiciels dont certaines plus récentes qui ne sont pas mentionnées sur les sites les plus visibles, comme bebits. J'ai ainsi installé un vieux dosbox, mais il manquait diverses bibliothèques genre libflac, libvorbis, libmpeg etc.

C'est dommage que tout cela ne soit pas inclus de base, ou qu'il n'existe pas de paquets tout prêt pour installer cela rapidement. LibPak_FULL_user fait cela, mais que c'est un peu vieux pour l'installation automatique (il manque d'autre dépendances), j'ai donc décompressé et recopié à la main les bibliothèques manquantes dans le dossier de dosbox. C'est moche mais ça a fonctionné, et ensuite j'ai vu plus tard que le projet tiltos proposait un dosbox récent avec toutes ses dépendances...

- Firefox est encore à une vieille version (branche 2), comme dit plus haut. Je ne sais pas si c'est Haiku qui est un peu lent ou Firefox qui accuse son âge, mais certains sites sont pénibles à naviguer.

- Il y a un client irc, mais pas de client jabber (et je n'en ai pas trouvé de fonctionnel sur bebits).


Malgré tout ce que j'ai pu dire plus haut, j'apprécie réellement Haiku. Les critiques que j'ai pu formuler sont plus un moyen de faire un compte rendu en vue de remplir des rapports de bug, et je vais essayer de m'atteler à cela prochainement, c'est ma seule façon de contribuer vu que je ne sais pas programmer.

Et depuis que je surveille un peu Haiku, cette version Alpha est vraiment un tournant dans son utilisation : alors que ce que j'avais pu tester était peu stable, avec cette version installée j'ai vraiment pu utiliser Haiku, sans plantage des applications contrairement à avant, et sans plantage système vraiment important (bon, une seule fois en une semaine, en visionnant un pdf).

Haiku représente donc un bureau alternatif qui je l'espère continuera à faire parler de lui, et permettra d'avoir de nouvelles applications originale, même s'il est un peu défavorisé actuellement par rapport à ce qu'on peut avoir comme offre logicielle sous linux, windows ou mac os x.

Je vais revenir un peu sur l'interface, avant de conclure ce (trop long) journal : C'est une interface cohérente et efficace, et il n'y a qu'une seule façon de créer une interface, on ne se retrouve pas comme avec gtk, qt, motif etc. Cela peut être vu comme une limitation, mais cela donne vraiment une unité à l'apparence du système.

Certains pourraient trouver désuette cette apparence, mais on peut voir ici des tentatives pour la moderniser un peu tout en en gardant l'esprit. J'aime particulièrement le premier modèle :
http://www.haiku-os.org/community/forum/haiku_ui_mockup

Pour la gestion des types mime, on n'a qu'un seul type de fichiers par défaut, par exemple même en console on peut taper "open fichier.html" et cela ouvrira le navigateur par défaut comme si on avait cliqué dessus depuis le tracker.

Je ne suis pas programmeur, mais d'après ce que je vois, l'API est pratique et agréable à utiliser, avec beaucoup de facilités. Bien entendu, Haiku n'a pas de business model comme Android ou l'aphone, mais il y a des passionnés qui veulent lui donner sa chance.

Donc en tant qu'utilisateur, OUI, je vais garder Haiku, déjà parce que c'est très utilisable et que je me sens bien dessus, ensuite parce que j'ai déjà une grosse partie de mes travaux en fichiers textes (musique abc, fichiers txt2tags) donc cela ne me limite pas à ce niveau. Bien entendu je serai obligé de retourner sous linux de temps à autre, mais ce n'est pas un problème parce que j'aime bien linux aussi n'est-ce pas :)

Petit mot de la fin, lu sur un forum :

Haiku: Ease-of-use from the Mac, a heavily UNIX-like foundation, and Minesweeper from Windows.
  • # C'est fort en chocolat !

    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

    A noter le gros troll velu de la FAQ de Haiku :


    Why not Linux?
    Linux-based distributions stack up software -- the Linux kernel, the X Window System, and various DEs with disparate toolkits such as GTK+ and Qt -- that do not necessarily share the same guidelines and/or goals. This lack of consistency and overall vision manifests itself in increased complexity, insufficient integration, and inefficient solutions, making the use of your computer more complicated than it should actually be. [top]

    Instead, Haiku has a single focus on personal computing and is driven by a unified vision for the whole OS. That, we believe, enables Haiku to provide a leaner, cleaner and more efficient system capable of providing a better user experience that is simple and uniform throughout.
    • [^] # Re: C'est fort en chocolat !

      Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

      Et quoi, c'est pas faux non ?

      C'est un inconvénient connu des systèmes GNU/Linux. La diversité implique le choix (et ça c'est bien) mais aussi une certaine complexité (heureusement toute relative).

      Suffit de regarder le bordel de la gestion du son sous Linux. Si y'avait pas eu de choix, ce serait probablement mieux intégré. Mais ce choix a également permis d'explorer de nouvelles voies et d'adapter des gestionnaires de sons (j'espère qu'on dit comme ça) à des cas précis (temps réel, transport sur le réseau, simplicité de codage des applis, ...)
    • [^] # Re: C'est fort en chocolat !

      Posté par . Évalué à  9 .

      Ben, ils ont plutôt raison... Qui comprend encore comment fonctionne la gestion matérielle sous Linux ? Entre le noyau, hal, udev, dbus, gnome-volume-manager, et maintenant evdev et xorg... Bonjour la merde quand t'as un truc à débugger ou configurer à la main.
      • [^] # Re: C'est fort en chocolat !

        Posté par (page perso) . Évalué à  9 .

        >Bonjour la merde quand t'as un truc à débugger ou configurer à la main.

        Le but de la plupart des outils cités est justement de ne plus rien avoir à faire à la main. Si tu as doit faire à la main, il est normal de comprendre les fonctions des outils, sinon, on s'en fout : c'est magique.

        J'utilise linux depuis 1995 et je peux te dire qu'il y a de moins en moins à faire à la main :
        - xorg : on peut mettre une config vide
        - /dev mknod quelqu'un connait encore ?
        - modprobe ? A part pour des devices virtuels genre tun/tap, tout est fait tout seul
        - hal/udev/hotplug/dbus/... , tout ce qu'il faut savoir (quasi) c'est oh la belle popup quand je branche ma clé usb
        - evdev : mais "putain" qu'est-ce que c'est bien par rapport au système précédent et plus simple

        Oui, il y encore des petits hic mais ceux-ci sont de moins en moins nombreux. Oui, il y a plusieurs systèmes concurrents. Mais avec le temps la tendance est à aller vers le plus adéquat.

        Quand je me souviens de ma première installation d'une slackware (1995), je vois la progression. Je n'avais même pas été capable d'avoir un X fonctionnel.

        Aujourd'hui n'importe qui peut installer un linux (next -> ... -> next). Ce n'était pas le cas, il y a encore seulement quelques années. On peut même se targuer de l'installation plus simple de linux (certaines distributions) que celle d'un windows. On peut malgrès tout c'est progrès continuer à configurer ou débugguer à la main et réellement comprendre le système (ce qui n'est pas le cas de windows - qui y comprend encore quelque chose ?).
        • [^] # Re: C'est fort en chocolat !

          Posté par . Évalué à  6 .

          Dans Haiku (tout comme BeOS en 1995) il n'y a pas de configuration à faire, le système se débrouille tout seul et malgré tout arrive à booter en quelques secondes, et pour cela pas besoin de 50 couches issus de 30 projets différents.

          Bon ensuite BeOS c'est une seule boite qui la conçu et c'est prévus pour du Desktop, Linux c'est à une histoire bien plus complexe et un spectre d'utilisation plus large (Desktop, Serveur, Embarqué).
          • [^] # Re: C'est fort en chocolat !

            Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

            >et pour cela pas besoin de 50 couches issus de 30 projets différents.

            Je suis presque certain que toutes les couches linux ont une couche équivalente dans BeOS, c'est juste mieux caché ou tu n'y as simplement pas accès.

            Pour ce qui de la durée du boot, je pense que jusqu'il y a peu personne ne considérais cela un problème pour les distrib grand public (Les distrib pour l'embarqué boot depuis toujours en quelques secondes). Aujourd'hui avec les netbook cela a changé. Donc, le travail là-dessus a commencé et avec plutôt de très bon résultats :
            http://arstechnica.com/open-source/reviews/2009/09/ubuntu-91(...)
            • [^] # Re: C'est fort en chocolat !

              Posté par . Évalué à  2 .

              Bien sur que ces couches existent sous Haiku puisqu'il detecte le materiel, mais ce n'est probablement pas un empilement d'un grand nombres de projets d'origines hétéroclites et parfois partiellement redondant que l'on fait tant bien que mal cohabiter (oui je sais j'exagere). De toute façon vus qu'Haiku est sous licence libre ceux qui comprennent les obscures incantations contenus dans le code sources de l'OS pourrons toujours aller y jeter un oeil.

              Ensuite le temps de boot d'un ordinateur Desktop grand public a toujours été un problème important, surtout en 1995 (époque ou la tradition voulait que l'on éteigne régulièrement sont ordinateur de bureau, et donc qu'on le rallume au moins autant de fois). C'est juste qu'à l'époque Linux ne visait pas encore le créneau de l'OS Desktop grand public.
              • [^] # Re: C'est fort en chocolat !

                Posté par . Évalué à  4 .

                ce que j'ai aussi apprécié, c'est que même si on rajoute du nouveau matériel ou qu'on en modifie, cela ne semble pas affecter le démarrage. Par exemple j'ai démarré l'installation avec une carte graphique externe qui n'était pas supportée (nvidia GeForge 8000 quelque chose).

                J'ai lu ensuite que le maximum supporté c'était qque chose genre GeForce 7000 et quelque. Malgré tout le système m'avait mis un pilote vesa qui fonctionnait pas trop mal y compris en 3D, bien que le déplacement des fenêtres n'était pas top.

                J'ai donc retiré ma carte graphique pour mettre sur la carte intégrée, moins puissante et supportée, et le pilote a été automatiquement installé, sans démarrage plus long. Je pense qu'avec le nouveau xorg on doit avoir quelque chose de similaire, mais malgré tout X a plus d'ancienneté et de gens sur le projet alors c'est moins bluffant.

                Ensuite, je ne vais pas dire que je me focalise sur le temps de démarrage puisque je considère que le mieux est de passer en veille, malgré tout la veille n'est pas encore supportée dans Haiku et du coup le démarrage n'est pas pénible (3 fois plus rapide que sous linux).

                Pour le troll du premier message, effectivement cela peut paraitre un peu présomptueux, d'autant plus que si on considère un bureau KDE seul, sans élément GTK dedans, on peut faire "plus de choses" qu'avec Haiku, et même chose pour du Gnome et la proposition inverse. Et sans doute qu'Haiku aura besoin de réutiliser / porter pas mal de logiciels issus du monde Gnu / Linux, malgré tout si la plateforme plait, peut-^tre que suffisamment de passionnés la rejoindront.

                Malgré tout c'est vrai qu'il y a une unité dans Haiku que l'on ne retrouve pas sur les bureaux linux.

                Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

        • [^] # Re: C'est fort en chocolat !

          Posté par . Évalué à  9 .

          C'est bien d'avoir rien à faire, mais le problème c'est que c'est rarement le cas.

          Si je choisi Linux, c'est principalement à cause de la transparence du système, bien plus que pour des convictions libristes. C'est d'avoir un système ou je m'attend à pouvoir trouver ce qui merde avec les outils du bord, et pas me retrouver comme un idiot à ne pas savoir ce qui se passe parce qu'il me manque un bête utilitaire de 50ko et que je n'ai pas de net à proximité.

          Avoir un Xorg vide c'est bien, mais aussitôt que EDID merde ou n'existe pas, ou que tu as n'importe quel problème qui te met en 640x480x16, tu sais que tu sera obligé de te faire un Xorg, simplement parce que la doc offline de hal n'est jamais installée et que tu comprendra jamais rien aux fdi (remarque, même avec la doc ça reste un peu abscons)

          C'est quand même idiot de devoir complètement désactiver hal rien parce que tu n'a pas trouvé le moyen de l'empêcher de rajouter un deuxième driver pour ton périphérique en plus de celui que tu à configuré.
          Franchement, si je veux un système tout automatique qui se plante une fois sur deux, j'ai déjà un windows de préinstallé.

          udev c'est pareil, j'ai eu udev settle qui se mettait à patienter pendant 3 minutes, comme ça, et il n'était pas fichu de me dire pourquoi (et bien entendu au boot, lorsqu'on à aucun contrôle). La seule chose que j'ai pu avoir, c'est activer une fonction de debug qui te balance 3000 lignes qui ne sont pas loguées (forcement, le système est read only). Il aura fallu un accès au web et recompiler le source pour voir qu'un périphérique foutait sa zone, et heureusement que je sais programmer.

          Avoir un popup quand on branche une clef USB ça peut être bien, mais si jamais on à une clef USB dont on sait que la partition est pétée et qu'on veut SURTOUT PAS qu'elle soit montée en écriture, alors on est très content d'avoir un outil qui va faire l'erreur à notre place.

          Si on continue dans cette voie, on pourra toujours tout configurer à la main, mais il n'y aura plus personne pour comprendre la configuration automatique.
          • [^] # Re: C'est fort en chocolat !

            Posté par . Évalué à  2 .

            www.netbsd.org

            Tu maitriseras ton système sur le bout des doigts, il ne fera rien que tu ne lui ai pas dit de faire !
          • [^] # Re: C'est fort en chocolat !

            Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

            Je suis un peu d’accord avec toi. À une époque, j’arrivais un peu à bidouiller mon système et à comprendre comment faire quand qqchose ne marchait pas.
            Maintenant, avec les hal, udev, dbus et autres technologies Freedesktop, j’y comprends plus rien, même quand je lis des doc. Je prie pour que tout marche bien du 1er coup, parce que je sais que sinon, j’arriverai plus à bricoler ou à réparer moi-même.
            Quant au son ou au fontes, là aussi, j’ai arrêté d’essayer de comprendre.
            Peut-être qui Linux a gagné en facilité de prime abord, et en automatisme, mais c’est au prix d’une complexification croissante, et ce qu’il y a sous le capot s’éloigne de plus en plus de l’utilisateur éclairé.
            C’est dommage, parce que je me rappelle que quand je suis arrivé à Linux, à l’époque de Mandriva 5, un des arguments était qu’avec Linux tout est transparent et qu’on peut comprendre et maîtriser ce qui se passe sous le capot (et oui, je sais, c’est un cliché…).
        • [^] # Re: C'est fort en chocolat !

          Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

          Ça me fait penser à la philosophie d’Apple à l’époque d’avant OS X : n’essayez pas de comprendre, ne posez pas de question, tout fonctionne, circulez y a rien à voir.
  • # Que de bon souvenir...

    Posté par . Évalué à  8 .

    Ton petit journal est très intéressant, il montre que pour une première version Alpha Haiku s'en sort plutôt bien. Bien sur, il lui reste bien sur pas mal de chemin, mais le plus gros à l'air d'avoir été fait.

    Voici quelques petites remarques que je te laisse en vracs:

    - Si tu compresses tes fichiers (en zip si ma mémoire est bonne), tu pourras faire passer tes fichiers sur une clé USB en FAT sans perdre tes Metadonnées.

    - Pour le navigateur de fichier, en prenant l'habitude d'utiliser des livequery, on arrive à ne plus trop s'embêter avec 36 fenêtres ou des hiérarchies répertoires/fichiers, on peut souvent créé juste des vues qui affichent les fichiers voulus.

    - Pour les mails, je m'étais fait un système de livequery (comme ton exemple avec les contacts)
    j'avais un système de vues qui m'affichaient les fichiers type:mail avec satus=unread spam=false ... et l'affichage dans les colonnes d'attribus des fichiers les noms, date, nombre de pièces jointes... pareil pour les reads, les send, les mail que je voulais filtrer... Cela me suffisait amplement pour faire des choses déjà assez sophistiquées.

    - Ensuite il y a certaines choses que tu ne sembles pas avoir apprécié qui sont de l'ordre de l'habitude (comme pour les bords de fenêtres qui déplace une fenêtre plutôt que de la redimensionner). Cela m'a fait sourire car je me souvient d'avoir fait ce même type de remarques mais dans l'autre sens quand j'étais passé de BeOS à Linux. Un OS c'est comme des pantoufles il faut un peut de temps pour s'y sentir bien, mais une fois qu'on en à pris l'habitude il deviens difficile d'en changer.
    • [^] # Re: Que de bon souvenir...

      Posté par . Évalué à  2 .

      merci pour les conseils.

      Effectivement, pour un fichier compressé, cela garde les métadonnées, je viens de faire le test. Mais où sont donc gardées ces métadonnées dans le zip du coup ??

      3 autres petites choses que je n'avais pas indiquées dans mon journal:

      - je trouve un peu ennuyeux, mais je pinaille, que lorsqu'on demande d'éteindre la machine, au bout de quelques secondes (c'est très court) cela indique qu'on peut l'éteindre à la main seulement (mais peut etre qu'il manque des choses pour gérer cela directement, l'acpi ?).

      - l'installation est plutôt aisée, pour peu que le matériel soit bien reconnu.

      - une super fonctionnalité est les "réplicants", certains programmes peuvent s'ouvrir dans une fenêtre, et si on veut on peut les "coller" sur le bureau, un peu comme un plasmoide dans KDE4. Il y a par exemple l'horloge, la calculette, le gestionnaire de bureaux virtuels, les processus etc. Mais ce qui est excellent, c'est qu'on peut les déformer avant, et coller sur le bureau, cela prendra cette forme. Bien sur, on a cela maintenant avec les widgets et autres plasmoides, mais cette technologie est arrivées bien avant mac os x et kde. Bref comme disait quelqu'un ici, "BeOS le faisait il y a 10 ans".

      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

      • [^] # Re: Que de bon souvenir...

        Posté par . Évalué à  4 .

        Un autre truc que j'avais trouvé sympas ce sont les plugins systèmes.
        Par exemple tu rajoutes un plugin ogg dans le répertoire qui va bien et hop, toutes tes applications qui utilisent du son sont capable de lire ou écrire le format ogg.
        Cela fonctionne pour les formats de son, de video, d'image, de compression...
      • [^] # Re: Que de bon souvenir...

        Posté par . Évalué à  2 .

        Pour les métadonnées dans les ZIP, cela semble être parce que le format donne la possibilité de les stocker : http://en.wikipedia.org/wiki/ZIP_(file_format)#The_structure(...)

        Maintenant à mon c'est l'utilitaire ZIP qui doit avoir la capacité de les mettre dans le ZIP, puis de les restituer.
  • # Mouais

    Posté par . Évalué à  6 .

    Il y a des trucs que tu présentes comme avantages au niveau interface graphique que l'on peut déjà faire sous Linux.

    - Autre facilité appréciable : pour créer un nouveau type de fichier, il suffit d'ajouter un fichier du bon type, par exemple texte, dans un dossier spécifique :
    ~/config/settings/Tracker/Tracker New Templates


    Sous GNOME aussi, dans le répertoire ~/Modèles. Sous KDE, c'est moins évident, mais c'est également possible (en tout cas pour la 3, je n'ai pas cherché pour la 4).

    - Avec le tracker on peut explorer rapidement tous les sous-dossiers avec un clic-droit et un survol. C'est difficile à expliquer, mais c'est remarquablement bien conçu, et plus pratique que ce que j'ai pu voir en équivalent sous linux. Et cela n'a rien à voir avec cette horreur de finder sous mac os x.

    Il me semble que Plasma a le même comportement avec les dossiers sur le bureau.

    Pour la gestion des types mime, on n'a qu'un seul type de fichiers par défaut, par exemple même en console on peut taper "open fichier.html" et cela ouvrira le navigateur par défaut comme si on avait cliqué dessus depuis le tracker.

    Pareil avec « gnome-open fichier » (et ça m'étonnerait que KDE n'aie pas un équivalent).

    Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

    • [^] # Re: Mouais

      Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

      > Pareil avec « gnome-open fichier »

      Ou avec 'see fichier' ou 'edit fichier' suivant ce qu'on veut faire avec les outils mime (pas liés à gnome ou kde). Sous windows, il me semble que c'est 'start fichier', sous macosx, c'est aussi 'open fichier'.
    • [^] # Re: Mouais

      Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

      >Pareil avec « gnome-open fichier » (et ça m'étonnerait que KDE n'aie pas un
      > équivalent).

      Si on veut faire un script multi-desktop: xdg-open
      • [^] # Re: Mouais

        Posté par . Évalué à  3 .

        désolé pour le délai de réponse...

        Déjà, pour xdg-open (ou même gnome-open), je ne connaissais pas, c'est très pratique (même si le nom ne l'est pas... je sais, alias etc...), et apparemment cela ouvre avec des logiciels différents suivant les bureaux utilisés. Vraiment bien.

        see fichier ou edit fichier, je n'ai pas trouvé. C'est quel paquet qui fournit cela ?

        Pour la création de nouveaux modèles, cela n'a pas fonctionné avec ma distribution pour ~/Modèles, mais cela l'a fait avec ~/Template.
        Cela fonctionne effectivement comme avec Haiku. Par contre là où Haiku gagne, c'est que j'utilise Gnome depuis des années et je n'avais jamais trouvé cela de façon intuitive ou fortuite, avec Haiku je l'ai découvert tout seul à ma première utilisation (il y a une ligne "edit template" lorsqu'on va dans le menu "new")

        Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

  • # BeZilla et latences

    Posté par . Évalué à  6 .

    L'état de BeZilla n'est pas forcément significatif de l'état de Haiku : c'est une application absolument pas pensée pour Be/Haiku à la base, qui commence à dater (FF2), etc.

    Un navigateur "designed for Haiku" serait certainement bien plus efficace de ce point de vue (utilisation massive de threads, des fonctionnalités avancées du FS, etc.)

    Pour ma part, j'ai vraiment adoré la rapidité du bousin sur un "simple" EeePC701. Et plus ça va, plus j'envisage de me faire une petite partition Haiku sur mon fixe.
    • [^] # Re: BeZilla et latences

      Posté par . Évalué à  1 .

      Bezilla a eut droit à quelques améliorations il y a 2 jours avec une version gcc4 en plus de la gcc2.

      Retour de test satisfaisant et ai dénoté une amélioration de la réactivité générale, confirmé par son mainteneur par l'application de patch justement dédiés à cet effet.

      http://haiku-files.org/files/optional-packages/index.php?dir(...)

      J'ai croisé quelques discussions concernant un éventuel portage de Firefox 3 , apparemment il y a soucis avec Cairo , mais j'avoue ne pas avoir plus creusé , me tournant d'avantage sur le suivi de leur navigateur Webkit participant à l'identité propre d'Haiku. ;)
  • # vieilles versions de logiciels

    Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

    le gcc est un 2.95 ... est-ce lié à l'API BeOS qui ne serait pas strictement compatible avec les g++ plus récents ?

    BeZilla est un Firefox 2, est-ce lié à d'éventuels problèmes de portage des versions plus récentes sur gcc 3 et 4 ?

    Bref, malgré pas mal d'aspects positifs, Haiku a un côté figé dans le temps assez désagréable.
    • [^] # Re: vieilles versions de logiciels

      Posté par . Évalué à  5 .

      C'est lié à l'ABI GCC qui n'assure pas la compatibilité ascendante.

      BeOS R5 était compilé avec GCC 2.95 donc toutes les applications BeOS étaient compilées avec GCC 2.95.
      Donc pour faire tourner une application BeOS sur Haiku il faut un système compilé avec GCC 2.95.


      Haiku cependant permet aussi d'utiliser GCC "moderne". On peut faire l'analogie avec les Linux qui font un mélange hétérogène de bibliothèques/applications 32bits et 64bits.

      Un jour viendra où toutes les applications BeOS auront été recompilées pour Haiku et où GCC 2.95 pourra être enterré.

      BeOS le faisait il y a 15 ans !

      • [^] # Re: vieilles versions de logiciels

        Posté par . Évalué à  2 .

        le problème est que pour certaines applications on n'a pas les sources. De plus, comme j'ai pu le dire je crois, il n'est pas rare que de vieilles applications pour BeOS (et même des pas si vieilles prévues pour Haiku) ne fonctionnent plus du tout, par exemple un client ftp m'a dit :

        "runtime_loader: /boot/home/tmp/FtpPositive-1.0-alpha1-haiku/FtpPositive: Could not resolve symbol 'Alignment__5BView'
        resolve symbol "Alignment__5BView" returned: -2147478780
        runtime_loader: /boot/home/tmp/FtpPositive-1.0-alpha1-haiku/FtpPositive: Troubles relocating: Symbol not found"

        Mais effectivement, gcc4 est maintenant disponible pour Haiku, et certains logiciels sont compilés pour les 2 versions, comme on peut le constater ici :
        http://haiku-files.org/files/optional-packages/

        Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

  • # système de fichier

    Posté par . Évalué à  3 .

    Un des gros attraits d'Haiku semble être son système de fichier avec les méta-données, mais qu'est-ce qui empêche de faire la même chose sur du ext{2,3,4} avec les attributs étendus ? J'ai l'impression que c'est plus une question de développer les outils nécessaires (*) qu'un problème de système de fichier, non ?

    (*) la dernière fois que j'avais regardé même les coreutils ne les géraient pas… :/
    • [^] # Re: système de fichier

      Posté par . Évalué à  3 .

      Je ne pense pas que cela explique tout mais,
      pour BeOS le noyau, le FS, le Navigateur de Fichier, les core utils.... bref tout les élément du système ont été pensé comme un tout très cohérent par des ingénieurs qui travaillaient ensembles sur un projet avec peut de contraintes (pas d'héritage à trainer, pas de contrainte d'autres groupes de développements...).
      Pour Linux chaque morceaux de l'OS est relativement autonome, du coup si il existe des FS qui proposent des fonctions équivalent à ce que fessait BeFS, il est peut probable que tout les autres éléments de l'OS se structurent autour afin d'en tiré le meilleurs partis au travers de toutes les couches qui compose l'OS (du FS à l'interface utilisateur, en passant pas le noyau, les utilitaires systèmes...).
  • # Article intéressant

    Posté par . Évalué à  3 .

    Un article intéressant sur l'histoire de BeOS et d'Haiku :

    http://www.siteduzero.com/news-62-33919-p1-le-systeme-haiku-(...)

    Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

    • [^] # Re: Article intéressant

      Posté par . Évalué à  3 .

      L'histoire de Haiku est intéressante.
      Au début des années 2000 le pari de Haiku (utilisation d'un noyeau tout nouveau + compatibilité binaire) ne paraissait pas gagné par rapport à d'autre initiatives plus pragmatiques comme BlueEyedOS (compatibilité source uniquement avec BeOS en reconstruisant un système au dessus d'un noyeau Linux et en utilisant XFree comme moteur d'affichage sans pour autant permettre aux applications d'utiliser le protocole X).

      BeOS le faisait il y a 15 ans !

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.