Journal La publicité "propre" ça existe ?

Posté par . Licence CC by-sa
14
14
oct.
2014

Ce journal pose une question et devrait donc se trouver dans les forums mais je trouve qu'il soulève un problème intéressant : Peut-on faire de la publicité sur internet sans tracking ?

Nombreux sont ceux qui rejettent la publicité sous toutes ses formes tant, il est vrai, qu'on est envahis et agressés par son omniprésence sur tous les médias. Par contre les faits sont là : la pub ramène de l'argent et monétiser son projet permet de le financer (lapalissade ?) et le faire évoluer. Mon vrai problème avec la pub sur internet c'est le tracking. Le fait de savoir que par le biais des régies, les annonceurs se partagent mon historique et mes goûts.

Un exemple pratique : sur http://lesjoiesducode.fr/ les pubs sont généralement de simples gifs stockés sur imgur. Et logiquement ce sont des pubs qui s'adressent aux codeurs donc un minimum ciblées. Bon il reste Google Analytics et autres plugins Facebook sur le site mais la pub sous cette forme me donne moins l'impression d'être suivi à chaque visite. Il suffit pour en optimiser la pertinence de pouvoir en choisir en relation avec le contenu du blog/projet/réseau/…

Donc est-ce que vous connaissez des régies publicitaires qui proposent d'afficher, moyennant finances, de la pub sur son site sans utiliser de JS/Cookies ?

  • # Plusieurs problèmes

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    Aujourd'hui, les publicités, c'est très très mesuré. Une personne voulant faire de la publicité va vouloir savoir combien de personnes l'ont vue, ont cliqué dessus, sont ensuite allés acheter le produit en question, sur quels sites elle est affichée… Bref avoir une vision de combien ça a couté et ce que ça a rapporté. A partir de là, cette mesure passe souvent par du JS/Cookie externe, parce que forcément tu ne fais pas tellement confiance au site où elle est sensée être affichée. Et je ne parle même pas des multiples possibilités de bots pour faire monter les nombres de vues. De très grosses régies ont été très critiquées la dessus.

    Ensuite tu as un autre problème, les publicités non ciblées ça a un taux d'engagement de plus en plus faible, et donc ça ne vaut plus grand chose. Le prix que les publicitaires sont prêt à payer a énormément baissé, et c'est pas la joie pour les sites webs qui en vivent. Les gens y sont habitués et ne les voient même plus. C'est un peu un AdBlock mental. A partir de là, si tu veux faire des affichages te payant, tu es vite confronté au choix entre faire de la publicité bloquante (genre vidéo qui te bloque 10s), ciblée, ou dans le contenu. Et honnêtement je ne sais pas ce que je préfère. Tu peux faire du ciblé raisonnablement bien anonymisé, ça gène moins la lecture qu'être bloqué. Ou alors tu passes à de l'abonnement, mais tout le monde n'a pas la notoriété pour, et ça pose quelques problèmes pour être indexé.

    Ou tu cibles en fonction du site courant, ça demande des capacités de crawling assez forte et tu vas vite te retrouver avec Google et les autres moteurs de recherche seuls sur le marché, parce que c'est assez délicat à rentabiliser. L'autre alternative, c'est de laisser le site choisir, mais d'une part tous n'ont pas le service commercial pour démarcher des annonceurs, et en plus personnellement j'aime bien que les sites ne soient pas directement en relation avec les annonceurs, ça fait moins de conflits d’intérêts.

    • [^] # Re: Plusieurs problèmes

      Posté par . Évalué à 1.

      Clairement mes pubs sans tracking poseront le problème de la traçabilité et je ne sais pas s'il y a une solution pour ça sans Cookie/JS mais
      - ça ne veut pas dire que ça ne sera jamais possible, il y a peut-être un annonceur quelque part qui s'est posé la question et qui a développé une solution intéressante.
      - ça pourrait être un argument marketing, korben par exemple a préféré supprimer les adwords de son site. Une régie qui pourrait dire "Nos publicités ne suivent pas vos utilisateurs à la trace" aurait des chances de trouver son public.

      Reste le conflit d'intérêt et là je suis d'accord avec toi dans le cas d'un blog ou d'un journal, mais pour des boîtes commerciales on y est habitué : « Le lave-vaisselle truc "recommande" le produit machin … ». Même dans le libre on voit souvent des développeurs qui recommandent une plateforme donnée pour y héberger leur appli. Ça offre l'énorme avantage de ne faire de la publicité que pour des produits qu'on a choisis.

      • [^] # Re: Plusieurs problèmes

        Posté par . Évalué à 7.

        Clairement mes pubs sans tracking poseront le problème de la traçabilité et je ne sais pas s'il y a une solution pour ça sans Cookie/JS mais

        Les cookies ne servent pas à la traçabilité des affichages. Basiquement, le monde de la pub est un monde tri-parti (au moins): publisher, ad network, advertiser. Chacune de ces parties ne se fait pas confiance, ou pas entièrement, pour la facturation et ça explique pourquoi tu fais des hits un peu partout même si on ne trace pas ta navigation.

        Dans le temps, un des fondateurs de d'Adzerk tenait un très bon blog où il vulgarisait le fonctionnement de ce petit monde. Ces deux articles peuvent t'aider à comprendre la dynamique:

        http://www.adopsinsider.com/ad-ops-basics/why-do-publishers-and-marketers-have-separate-ad-servers/
        http://www.adopsinsider.com/ad-serving/how-does-ad-serving-work/

        Si on considère encore que l'on ne trace pas l'utilisateur, en général tu as quand même un bout de js car c'est lui qui est fourni par l'ad network. Lui sait aller parler à ses ad-servers avec le bon protocole et les publishers intègrent ces bouts de js dans leur site de façon plus ou moins profonde. Par exemple tu peux vouloir paramétrer chaque page avec des meta-données que tu vas transmette à la lib pour qu'elle transmette à l'ad server: Tu indiques que ta page parle de sport et donc lui va te retourner une pub pour une bagnole.

        Enfin tu as la problématique tu tracage des utilisateurs. Qui est généralement fait pas l'ad network. Si un publisher me dit que sa page parle de Sport, je devrais lui servir une page de bagnole. Mais comme j'ai BMW et Dacia en client, où chaque contrat à ses propres objectifs, si je peux savoir en plus la CSP du visiteur je peux mieux choisir qu'elle bannière lui servir et maximiser mes revenus (les critères d'optimisation sont un poil beaucoup plus complexes et ne portent pas que sur l'utilisateur).

        Ca c'est la vue très simplifiée du système. En vrai c'est généralement multi-niveaux et les rôles ne sont pas si distinct. Chacun cherche à optimiser ses revenus de son côté et n'a pas qu'un interlocuteur. Tu te retrouves avec des chaînes de sous traitances à 5 niveaux, avec des places de marché pour remplir les blancs qu'en ca peut rapporté plus que tes contrats internes etc.

  • # Rentabilité

    Posté par . Évalué à 10.

    J'ai l'impression que c'est surtout l'idée de rentabiliser un site internet qui est douteuse. Quand on regarde ce qui existe en sites de qualité, on a 1) quelques géants rentables qui offrent un service unique à leurs utilisateurs (Google?), 2) de nombreux sites de type "bulle économique" qui n'ont pas vraiment de business model sur du moyen terme, et qui spéculent sur leur gigantesque base d'uitilisateurs qu'on espère bien rentabiliser un jour (Facebook, Twitter, Dailymotion, etc), 3) de nombreux prestataires qui fournissent des sites de qualité (variable) gratuitement en tant que vitrine d'une activité lucrative (journaux, télévision, grandes entreprises, etc), ce qui est presque de l'auto-publicité (finalement pas malsaine), et 4) des sites développés à perte avec les moyens du bord, sans modèle économique, dans le seul objectif de fournir une prestation de qualité (Wikipédia, linuxfr :-) ) ou de satisfaire son ego (blogs).

    On parle souvent ironiquement du manque de business model stable et crédible du logiciel libre, mais c'est le même problème pour Internet : à part quelques cas particuliers très spécifiques et non-reproductibles, c'est plutôt foireux et éphémère. On est dans une situation de concurrence mondialisée, où une partie significative des acteurs vendent à perte, ou sont dans une situation de monopole inattaquable. Bien sûr, c'est toujours possible d'avoir une idée géniale en rupture avec la totalité de ce qui se fait, et d'avoir en plus le génie commercial nécéessaire pour la rentabiliser. Mais franchement, fournir du contenu moyen, et y coller des publicités, ça me semble totalement irréaliste.

    • [^] # Re: Rentabilité

      Posté par . Évalué à 2.

      En fait dans mon idée (mais c'est vrai qu'on ne le perçoit pas du tout dans le journal) il s'agissait plutôt de monétiser un service.
      Typiquement les outils en ligne et gratuits comme un pod diaspora, un webmail, les outils de productivité comme Redmine, Kanboard, Dolibarr, …

      Tous ces logiciels libres géniaux mais que les utilisateurs n'ont pas forcément envie (ou les capacités) d'installer et qu'on voudrait leur fournir "gratuitement". Il y a la solution Framasoft et LinuxFR : les dons (est-ce que c'est possible dans le cas d'une entreprise ? Je sais pas). Ou la pub.

      • [^] # Re: Rentabilité

        Posté par . Évalué à 10.

        Ce que j'essayais d'expliquer, c'est que "ou rien" est probablement la meilleure alternative pour fournir un tel service. Avec de la pub, tu vas pourrir l'expérience utilisateur, tu vas "utiliser" tes visiteurs comme des vecteurs de revenu, tu vas consommer des ressources et de la bande passante pour afficher des trucs dont les gens ne veulent pas sur leurs écrans.

        Pour vivre d'un site web dont on s'occuppe à plein temps, il faut générer, quoi, 4000 ou 5000€ de pub par mois? À 0.01€ le clic, et un taux de clic de 1%, il te faut des dizaines de millions de visiteurs. Je dirais que c'est simple : tu ne peux pas espérer vivre d'un tel site par la pub. Comme je le disais plus haut, il faut inventer ton propre business model : fournir une prestation haut de gamme pour des abonnés payants? Développer le site à perte, mais le valoriser en cas de succès auprès d'un employeur? Vendre du service? Si je savais faire ça, je le ferais déja :-) Mais la situation telle que je la vois, c'est que la pub va te rapporter 3€56 par mois, et que pour ça tu vas pourrir la charte graphique de ton site, perdre de nombreux visiteurs qui vont se dire "ah d'accord" en tombant sur la page d'accueil et passer leur chemin, et gâcher l'idée de départ.

        • [^] # Re: Rentabilité

          Posté par . Évalué à 7.

          Tu ne peux sans doute pas vivre du site, mais ça peut faire un sérieux complément financier. J'ai connu un étudiant qui avait fait un site sur un domaine particulier, avec quelques pubs, et ça lui a permis de partir en vacances chaque été.

          En d'autres mots : dire que la pub donne un aspect néfaste à un site est sans doute une tautologie, de même que la pub à la télé ou à la radio est chiante, etc. Donc si tu n'as pas de pub sur le site, il reste peu de solutions pour faire du fric avec du libre-mais-aussi-gratuit :

          1. Tu proposes un ensemble de services gratuits (au moins un), et d'autres payants. Si tu as un joli produit à proposer, alors il est possible que pour un tarif attractif tu trouves des clients.
          2. Tu mets une « tirelire électronique » (paypal, flattr, etc.) sur ton site en disant aux gens que s'ils aiment tes services, ils peuvent te récompenser en payant un petit quelque chose.
          3. Tu fais pas : tu fais payer un prix qui te semble raisonnable pour le service que tu proposes. Par exemple : tu proposes un prix relativement bas mais fixe chaque mois, et un prix variable en fonction du nombre d'utilisateurs (pour couvrir les frais de location du serveur et de la bande passante par exemple). Plus tu as d'utilisateurs, plus le prix variable baissera, mais finira par atteindre un « plateau bas » (car il y a un minimum de bande-passante par utilisateur à considérer).

          Perso, j'aime bien l'approche Wikipedia qui fait une campagne chaque année jusqu'à ce qu'un objectif financier soit atteint. Bien entendu, ça marche d'autant mieux que le site est déjà extrêmement bien fourni en contenu (donc en « service »). Le site de Reddit fait un truc un peu équivalent en ayant un objectif financier journalier pour payer tout le monde (employés, serveurs, etc.).

          Au-delà de ça, point de salut : la pub est malheureusement nécessaire si on veut faire des sous.

        • [^] # Re: Rentabilité

          Posté par . Évalué à 4.

          À 0.01€ le clic, et un taux de clic de 1%

          Tu es un à deux ordres de grandeur en dessous pour la valorisation du clic mais un ordre de grandeur au dessus pour le CTR.

          il te faut des dizaines de millions de visiteurs

          Tu surestime un peu là.

          • [^] # Re: Rentabilité

            Posté par . Évalué à 6.

            Bah, même si j'ai inversé les ordres de grandeur, ça fait 0.10€ le clic, et 0.1% de taux de clic, soit 1€ pour 10 000 visiteurs. Ça ne change pas la conclusion : il te faut un traffic de malade pour faire de l'argent avec un site.

            • [^] # Re: Rentabilité

              Posté par . Évalué à 2.

              Pour des chiffres un peu plus vrai, ma moyenne des 30 derniers jours c'est 0,20€ le CPC et 0,30% le CTR.

              Et c'est plus les pages vues que les visiteurs que l'on prend en compte.

              • [^] # Re: Rentabilité

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                Tu peux aussi mettre plusieurs publicités par page et en général le site web final est plutôt payé en nombre d'affichages qu'en clics (mais la valeur d'un affichage est souvent lié au taux de clics).

              • [^] # Re: Rentabilité

                Posté par . Évalué à 3.

                Il y a vraiment des annonceurs capables de payer 20 centimes d'euro pour une visite, avec très probablement un énorme taux de "fausses visites"? ("merde, j'ai cliqué où sans faire exprès?")

                Quand on prend un gros site marchand (amazon), je trouve à la louche une estimation à 600 millions de visites par mois, pour un CA d'environ 2 milliards de dollars par mois, ce qui fait qu'une visite rapporte 4$ en moyenne (en CA). Avec une marge brute annoncée de l'ordre de 1.5%, ça voudrait dire qu'Amazon paye 0.20€ pour faire 0.06€ de bénef… Mouais.

                Quand on prend un portail internet (yahoo), on a 1500 millions de visites mensuelles, pour 400 millions de CA mensuel. Si yahoo fait tout son chiffre sur ses services web, ça voudrait dire que Yahoo paye 0.20€ pour une visite qui lui rapporte 0.30€ (ou que 60% du CA part dans la pub).

                Il y a vraiment des gens qui payent autant pour une visite sur un site web? Qu'est-ce que ça peut leur rapporter?

                • [^] # Re: Rentabilité

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  Ce cout dépend de ce que tu comptes en retirer. Si tu es un site de petites annonces avec une commission de 0,20€, clairement tu ne valorises pas les visites pareils que si tu es un marchand qui vend des paniers de 200€. 0,20€ c'est une moyenne, des fois c'est beaucoup plus, des fois beaucoup moins.

                  Après un clic, tu vas avoir un achat seulement quelques pourcents de cas, si on dit 5% ça fait que tu payes 4€ pour une vente, c'est pas si fou si la vente t'en rapporte plus.

                • [^] # Re: Rentabilité

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Quand on prend un gros site marchand (amazon), je trouve à la louche une estimation à 600 millions de visites par mois, […] ça voudrait dire qu'Amazon paye 0.20€ pour faire 0.06€ de bénef…

                  T'es au courant que toutes les visites ne sont pas issues de la pub tout de même ? (remarque générale, je sais même pas si amazon en fait)

                  Il y a vraiment des gens qui payent autant pour une visite sur un site web?

                  Oui.

                  D'ailleurs simplement en sucrant sa marge, ca donne le CA de Google et genre du tiers de l'internet.

                  Qu'est-ce que ça peut leur rapporter?

                  Je parierais sur de l'argent ?

                  • [^] # Re: Rentabilité

                    Posté par . Évalué à 1.

                    (remarque générale, je sais même pas si amazon en fait)

                    Biensûr ! Tu vas sur le site d'Amazon regarder un PC, tu as une pub pour les PC d'Amazon sur tous les sites que tu visites ensuite

    • [^] # Re: Rentabilité

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Facebook dégage des bénèfs et fait des rachats en milliards de dollars assez régulièrement. Il est plutôt passé dans la première catégorie.

      Commentaire sous licence LPRAB - http://sam.zoy.org/lprab/

    • [^] # Re: Rentabilité

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      fournir du contenu moyen, et y coller des publicités, ça me semble totalement irréaliste.

      Et pourtant, c'est le business model d'à peu près tous les médias de diffusion libre: radio, télé, sites web voire internet.

      La différence avec internet c'est qu'on a enfin un moyen d'éviter les pubs, alors qu'avant on ne pouvait que se les farcir; on a donc enfin la possibilité de se poser la question "est-ce que ce service vaut la peine ? Est-ce que je veux bien lui donner de l'argent même si ça doit passer par la pub ?"

      Et encore: là on parle entre nous, c’est-à-dire des gens qui ont les connaissances nécessaire pour savoir comment zapper les pubs, la grande grande majorité des utilisateurs les laissent passer dans un mélange de flemme/manque de connaissance/ça-me-dérange-pas. Du coup je pense que le modèle a encore un peu de temps devant lui même si ça commence à devenir chaud.

    • [^] # Re: Rentabilité

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Je vais te répondre avec le point de vu exclusif d'une personne qui tient un site Web dans un but plutôt de hobby, qui rentre dans ta 4ème catégorie.

      J'ai l'impression que c'est surtout l'idée de rentabiliser un site Web qui est douteuse

      Un site Web, ca prend du temps, et on peut vouloir tant qu'à faire tirer un petit quelque chose de ce temps dépensé. C'est comme les gens qui font de la couture sur leur temps libre, ou des logiciels, et qui vende le fruit de leur travail par la suite (voir qui réclament des dons).

      Par contre, faire un petit site, y coller de la pub correctement de telle sorte à ce que ce ne soit pas flashi ni en plein milieu de la page (donc bien intégré, et oui c'est possible !) pour pouvoir payer son serveur (surtout quand on a pas de (gros) salaire), qu'on utilise également pour recevoir ses e-mails pour être indépendants, je ne trouve pas que ce soit si douteux.

      Opera le fait depuis 10 ans.

    • [^] # Re: Rentabilité

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      J'ai l'impression que c'est surtout l'idée de rentabiliser un site internet qui est douteuse.

      Et pourquoi donc ? J'ai toujours trouvé surprenant que les gens soient prêt a mettre 10 euros pour un magazine, et trouvent aberrant de payer du contenu web (parfois le même)… a croire que c'est le support qui fait le tarif, et non le contenu.
      Aujourd'hui vivre de son site sans publicité me semble assez utopique, car les utilisateurs n'ont pas encore integré que c'est le contenu qu'ils payent et non le contenant. Ils n'ont pas encore integré non plus qu'ils le payaient au final plus cher avec de la pub qu'en refilant 10ct directement a l'auteur…
      A titre personnel, je ne cherche pas a rentabiliser mon site, car c'est pour moi avant tout un moyen de garder une memoire de mes essais, avec en plus l'avantage de partager le retour d'expérience, mais ça ne me choquerais pas de tomber sur un site au contenu payant, il faut bien que la personne derrière mange aussi, et ça, beaucoup de personnes ont tendance a l'oublier.
      Je serais curieux de savoir combien gagne une personne ayant un site a gros traffic n'utilisant que flattr en source de revenu par exemple… A mon avis y'a encore du travail sur les mentalités pour arriver a vivre de cette façon.

      • [^] # Re: Rentabilité

        Posté par . Évalué à 8.

        Et pourquoi donc ? J'ai toujours trouvé surprenant que les gens soient prêt a mettre 10 euros pour un magazine, et trouvent aberrant de payer du contenu web

        Ce n'est pas la bonne comparaison. Imagine juste que chez le marchand de journaux, tu aies 5 magazines gratuits sur le jardinage, et un magazine payant à 10€. En feuilletant les magazines, tu ne vois pas de différences majeures ; un peu plus de pub ici, un peu plus de pages là, etc. Tu trouves qu'il est rationnel de payer celui à 10€? Parce que même s'il est un peu mieux que les autres et qu'il n'a pas de pubs, tu auras plus d'infos et plus d'éléments de comparaison avec les quatre magazines gratuits.

        Je ne dis pas que c'est juste ou que c'est viable économiquement, mais le fait est que la plupart des sites de qualité sont gratuits. Le modèle qui consiste à faire payer en échange d'un contenu de qualité est donc mort. La situation serait différente si les sites gratuits étaient pourris, mais ça n'est pas le cas. Il se pourrait même bien que les trucs payants soient plutôt des arnaques.

        Aujourd'hui vivre de son site sans publicité me semble assez utopique,

        Bah oui, mais vivre de son site avec publicité est utopique. Tu vas peut-être réussir à dégager deux ou trois ronds, mais tu ne vas jamais réussir à tirer assez de revenu pour en vivre, encore moins pour embaucher des gens pour faire vivre le site. Et en plus tu vas pourrir ton site par rapport aux concurrents qui n'ont pas de pub.

        • [^] # Re: Rentabilité

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Enfin on est d'accord de tes sites gratuits «de qualité», ils sont gavés de pub, non ?
          Perso en dehors des trucs libres, très techniques, je ne connais pas beaucoup de site de qualité, gratuit et sans pub.

          alf.life

          • [^] # Re: Rentabilité

            Posté par . Évalué à 2.

            Il est peut-être possible que je ne consulte que quelques sites de qualité sans pub, ou qu'Adblock me donne un aperçu faussé de la situation, mais justement, je trouve qu'en général, moins il y a de pub, plus le site est de qualité. Wikipédia, archives de listes de diffusion, quelques blogs, xkcd, linuxfr, archives d'articles scientifiques (y compris Google scholar, car Google a justement le «bon goût» de cibler une annonce discrète pour ne pas gaver l'écran de pubs), etc. Il y a aussi tous les sites de l'État (pour consulter un texte de loi ou les données de l'INSEE, c'est vraiment super).

            • [^] # Re: Rentabilité

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Ouais, moi ça me semble hyper ciblé, hormis Wikipedia y a rien de vraiment grand public quoi.

              Y a pas de site d'actualités/presse, de e-commerce, de réseaux sociaux, de réservation de billet (train, concert, cinéma, etc), d'annuaire de restaurant, de petite annonce, etc. Bref, ce que le grand public utilise, et qui nécessite souvent de rémunérer des gens pour le contenu (ou le contenant) en question.

              Bref, ça me semble être une toute petite bulle, certes très intéressante, mais malheureusement pas représentative du web que les gens connaissent.

              alf.life

        • [^] # Re: Rentabilité

          Posté par (page perso) . Évalué à 0.

          Ce n'est pas la bonne comparaison.

          Si justement, c'est la bonne comparaison. La suite de ton commentaire le prouve. On parle ici d'enlever la pub. Donc, sur tes 5 magazines gratuits sur le jardinage et ton magazine a 10 euros, il va te rester quoi si tu enlève la pub ?
          Attention, ne te méprend pas : je ne dis pas que la pub c'est bien ou mal, mais personnellement je préfère donner 10 euros pour le payant, et je fais pareil sur le web.

          Aujourd'hui vivre de son site sans publicité me semble assez utopique,

          Mon propos n'était pas de dire "il faut de la pub pour que les sites vivent", mais plutôt "il faut éduquer les gens a être prêt a payer pour du contenu de qualité, faute de quoi le contenu n'est pas/moins produit". Note que selon les pays/cultures cette notion est plus ou moins bien acceptée.

      • [^] # Re: Rentabilité

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        J'ai toujours trouvé surprenant que les gens soient prêt a mettre 10 euros pour un magazine, et trouvent aberrant de payer du contenu web

        Avec les pub Web, celui qui paye ce n'est pas celui qui voit les pubs mais celui qui achète le produit. J'ai AdBlock et donc je n'affiche jamais les publicités. Je pourrais le désactiver mais cela ne changerait rien car je ne clique pas sur les publicités et probablement que je n'irais plus sur certains sites quand je verrais leur vrai visage.
        Par contre je consomme et j'achète des produits pour lesquels il y a des pubs sur le Web. Donc je finance les sites affichant des pubs même si moi je les cache. Et franchement ça devrait être à moi de râler qu'une partie non négligeable du prix va dans le financement de la publicité et pas aux prétendus sauveurs du Web qui montre du doigt les utilisateurs de bloqueurs de publicité.

        Ca me fait penser aux initiatives d'entreprise qui organise une journée et qui donne 10 euro à une association par employé venant en basket au boulot. Il y en a certains qui se sont acheté une paire de baskets neuves payée 100 euros pour l'occasion et qu'ils ne mettrons probablement jamais mais qui te feraient presque la leçon parce que tu n'es pas venu en baskets. Désolé mais moi je préfère faire des dons sans contrepartie même si après cela je vais me manger des tonnes de courrier d'associations dans ma boîte aux lettres pour me relancer.

        Bref, les sauveurs du web ne sont pas ceux qui croient l'être. Et mettez de la publicité si vous voulez mais laissez nous le droit de la virer.

        L'association LinuxFr ne saurait être tenue responsable des propos légalement repréhensibles ou faisant allusion à l'évêque de Rome, au chef de l'Église catholique romaine ou au chef temporel de l'État du Vatican et se trouvant dans ce commentaire

  • # Sponsoring

    Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 14/10/14 à 17:59.

    J'ai en tête en ce moment une idée de site web. Une application qui a d'ailleurs tout intérêt à être anonyme. <teasing inside> Vu ce que c'est, personne ne voudra donner son nom</teasing>

    Pourquoi ne pas me faire un peu d'argent de poche avec ? Alors je pense à un truc simple : un annonceur me filera de l'argent pour avoir sa banderole. Pas de comptage au clic, pas d'engagement de quoi que ce soit : si le site est célèbre (à moi de tout faire pour), je trouverai je pense qques pros du domaine <teasing inside> domaine qui est parfaitement légal</teasing> prêt à me filer qques centaines d'€ par mois pour s'afficher sur le site.

    C'est une idée que j'ai, je ne sais pas si c'est réaliste ou pas, mais dans la mesure où les prix en jeu sont relativement faibles, je pense que ça peut être un exemple de publicité acceptable pour les utilisateurs. Mon site sera sponsorisé par quelqu'un, un peu comme le film du dimanche soir qui est sponsorisé par Carte Noire, rien de plus.

    • [^] # Re: Sponsoring

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Ça se fait déjà, pour un site local (les infos de la ville) tu peux trouver par exemple un magasin du coin pour te payer quelques centaines d'euro par mois ou semaine.
      Mais les "avantages" de Google c'est que même si tu es sur un site de concombre, ils vont te mettre en pub le dernier ssd que tu hésite à acheter, car ils savent que c'est ce que toi tu veux (et pas forcément la cave du coin par-ce que tu bois pas d'alcool ou par-ce que tu le connais déjà) Et puis ils t'enlèvent tout le côté commercial chiant, trouver les sponsors et négocier le prix de la pub.

    • [^] # Re: Sponsoring

      Posté par . Évalué à 9.

      Pourquoi ne pas me faire un peu d'argent de poche avec ? Alors je pense à un truc simple : un annonceur me filera de l'argent pour avoir sa banderole. Pas de comptage au clic, pas d'engagement de quoi que ce soit : si le site est célèbre (à moi de tout faire pour), je trouverai je pense qques pros du domaine domaine qui est parfaitement légal prêt à me filer qques centaines d'€ par mois pour s'afficher sur le site.

      Tu viens d'inventer la vente à l'affichage, soit CPM, soit la version 0.0.1 de la pub sur Internet. Tu peux par exemple contacter Cola-cola qui s'en tamponne royalement du taux de clic mais seul une présence l'intéresse.

      Tu peux connaître la suite de ton modèle en regardant ce qu'il s'est passé ces 15 dernières années. La première étape sera de pouvoir valider ton nombre d'impression par ce qu'en tant qu'annonceur ou régie je n'ai aucune raison de te faire confiance, et que de ton côté tu vas vouloir monnayer tes services en fonction de ta popularité. La deuxième étape sera que les annonceurs vont avoir plusieurs gus comme toi qui offre de l'espace. Du coup ils vont choisir celui qui offre le meilleur taux de clic, qu'il va aussi falloir mesurer. La facturation va rester au CPM avec un objectif sur le taux de clic ou va basculer en CTR.

      Si tu veux on peut continuer jusqu'aux places de marché multi-niveaux-temps-réel pour remplir les trous, au retargeting, au interaction annonceur/régie/publishers et autres.

      • [^] # Re: Sponsoring

        Posté par . Évalué à 1.

        T'as pas compris l'idée je pense. Rien à carrer de la rentabilité du CPM du clic ou de je sais quoi. Dans le gymnase où joue ma fille au basket, il y a une grosse affiche d'un commerçant. Qui compte combien ça rapporte ? Qui a étudié la rentabilité au clic clin d'œil ? Personne.

        Et pourquoi c'est jamais dur de trouver un commerçant pour mettre une affiche ? Parce que le gymnase tout le monde sait ce que c'est, tout le monde sait que tous les gamins du quartier viendront tôt ou tard, et sûrement parce que le prix est dérisoire.

        Les calculs compliqués, c'est quand chacun tente de tirer le truc au maximum, voire si pour 0.5% de plus je peux augmenter mon C.A. de 1% etc… En restant dans des prix faibles, on évite toute cette recherche de rentabilité, et c'est cette rentabilité optimisée qui est lourde pour le consommateur, qui entraîne le fichage etc.

        Si Linuxfr.org cherchait un sponsor, tu crois qu'ils auraient du mal à mettre une banderole à 100€ par mois ? LDLC, Materiel.net par exemple pourraient dépenser ça sans sourciller rien que pour s'afficher sur LE site Français des libristes.

        Et si par exemple framasoft fait de même, le même sponsor pourra se payer les 2, au lieu de calculer lequel est le plus rentable.

        • [^] # Re: Sponsoring

          Posté par . Évalué à 5.

          Rien à carrer de la rentabilité du CPM du clic ou de je sais quoi.

          Heu je crois que dans ce cas là il vaut mieux ne pas faire de pub :)

          Qui compte combien ça rapporte ?

          Le commerçant et le gymnase. Vu qu'il a certainement 3 supports pubs il doit simplement faire la somme des coûts par rapport à l'évolution de son CA à la louche. Si il avait de meilleurs outil il le ferait certainement.

          Qui a étudié la rentabilité au clic clin d'œil ?

          Tu es dans le monde des supports physique. Les tarifs se monnaie à l'emplacement, qui lui est étudié. Va discuter avec JCDECEAUX je suis pas certain que tu arrives à avoir tout les panneaux au même prix.

          Le CPM (non capéé au CTR) c'est la retranscription de ce mode de fonctionnement dans le monde de l'internet. Dans la vraie vie il suffit d'aller voir sur place et d'échantillonner le nombre de passage pour voir si le prix est cohérent. Sur internet la seul façon c'est de compter le nombre d'impressions et c'est pour ça que trois hits sont fait pour chaque affichage pour informer tous les acteurs.

          Si Linuxfr.org cherchait un sponsor, tu crois qu'ils auraient du mal à mettre une banderole à 100€ par mois ? LDLC, Materiel.net par exemple pourraient dépenser ça sans sourciller rien que pour s'afficher sur LE site Français des libristes.

          Ça marche… tant que tu es largement en dessous du prix du marché et que tu ne généralises pas.

          Pourquoi linuxfr monnaierai son espace 100€ alors qu'il vaut quelque part entre 4K et 15K / mois ? Comment tu détermines le prix ? Et pourquoi un annonceur paierait 4K à 15K / mois sans pouvoir vérifier le trafic alors qu'il y a d'autres afficheurs aux caractéristiques similaires ? Comment tu établis un prix entre ces afficheurs ?

          Si je prends ton système, LDLC veut aussi afficher une bannière sur un site de média dans la rubrique spécialisé ? C'est quoi le tarif ? C'est le même entre Le Monde, Le figaro, Ouest France, Le midi-libre, L'union ? Et par rapport à linuxfr ?

          Si je prends ton système, mais que je suis un afficheur que fait beaucoup de volume (c'est relatif en fonction de la régie ou des annonceurs si tu traites en direct), je vais donc avoir du mal à trouver un annonceur unique prêt à payer pour toutes les pages. Comment je fixe mes tarifs ? Pour info, l'exclusivité du skyscrapper des sites Free à la journée c'est 130K€/jour. C'est ce qui ce rapproche le plus du système que tu proposes.

          Ce qui est intéressant dans un système c'est qu'il soit généralisable. Savoir que ça marche pour une instance unique dans un contexte donné est assez anecdotique

          • [^] # Re: Sponsoring

            Posté par . Évalué à 2.

            Merci pour ton dernier chapitre, il éclaire parfaitement mon point : pour moi c'est ce raisonnement qui induit une intrusion chez le client/visiteur.
            La question du journal c'est : peut-on avoir une publicité supportable ? Ma réponse : oui, mais faut rester modeste dans les prix. Faut rester simple : tu factures qqu'un $100 et un concurrent t'en propose $200 ? Et bien le concurrent attendra la fin de ton contrat/entente avec le client actuel. Pas de chantage.

            C'est en rentabilisant au max que les emmerdes arrivent.

            • [^] # Re: Sponsoring

              Posté par . Évalué à 3.

              oui, mais faut rester modeste dans les prix.

              File ton espace gratos et tu résout le problème en effet.

              Tout autre prix supérieur à 0 implique les mêmes conséquence. Le prix d'un espace correspond uniquement le prix que les gens sont prêt à le payer. À eux de mesurer le rendement. C'est bêtement une place de marché.

              tu factures qqu'un $100 et un concurrent t'en propose $200 ? Et bien le concurrent attendra la fin de ton contrat/entente avec le client actuel. Pas de chantage.

              Par définition ton contrat tu dois l’honorer. Ce n'est pas le problème.

              C'est en rentabilisant au max que les emmerdes arrivent.

              Si tu ne cherches pas à rentabiliser ne fait pas de pub (que tu sois annonceur ou afficheur).

              Ce que tu refuses de voir c'est la pub n'est qu'une grosse place de marché avec des vendeurs, des acheteurs, des places d'échanges et des prestataires en tout genre. En quoi "faire" payer "pas cher" pourrait être une quelconque solution ?

              Note que le traçage des utilisateurs est un problème totalement orthogonal. Si tracer des gens me permet d'avoir un plus gros retour sur investissement sur mes 200€, bin ca ne change rien….

            • [^] # Re: Sponsoring

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Et si on te propose de doubler ton salaire du jour au lendemain (de façon tout à fait honnête, simplement en vendant au prix normal les produits), tu refuses parce que c'est rentabiliser au max ?

              • [^] # Re: Sponsoring

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                Oui. Il y a des gens qui cherchent à volontairement limiter leur salaire (et donc leur consommation), pour avoir un mode de vie soutenable et essayer de tendre vers une société égalitaire.

              • [^] # Re: Sponsoring

                Posté par . Évalué à 2.

                Si on me double mon salaire comme ça, j'accepte les yeux fermés. Si c'est en échange de foutre un GPS dans le cul en suppositoire à toute ma famille, je refuse.

                Il ne s'agit pas de refuser le sponsoring, la pub, l'argent et tout le business. Il s'agit de chercher à se faire une source de revenus peut contraignante : alors elle sera peu optimisée. C'est tout. C'est tout et c'est universel.

                Un copain te demande 2€ pour le dépanner, tu les lui files sans sourciller. Il t'en demande 200€ tu vas bien t'assurer d'abord qu'en effet il en a besoin, tu vas t'assurer qu'il pourra te rembourser, tu vas essayer de trouver une autre solution etc.

  • # une pub sans cookie, c'est possible

    Posté par . Évalué à 2.

    mais en plus des arguments de tracking pour connaitre le retour sur investissement de la campagne de pub,
    il faut aussi voir le tracking comme le moyen d'afficher la publicité pour le bon public,

    en effet, ca ne sert à rien de placer des pubs pour du PORN sur des sites pour enfants de moins de 10ans,
    ca a plus de sens pour un site pour adulte, etc

    • [^] # Re: une pub sans cookie, c'est possible

      Posté par . Évalué à 2.

      Justement je vois une régie de pubs statiques comme un bon moyen de choisir ce qu'on veut afficher sur son site. Tel produit ne te plaît pas ? Tu ne l'affiches pas. Ce n'est pas possible actuellement, avec adwords on ne peut que choisir le thème des pubs.

      • [^] # Re: une pub sans cookie, c'est possible

        Posté par . Évalué à 2.

        et comment il se souviendrait que tu ne veux pas voir la pub pour la voiture mais que tu veux bien voir la pub pour le prochain film de spielberg ?
        avec des cookies ?

        • [^] # Re: une pub sans cookie, c'est possible

          Posté par . Évalué à 1.

          Le "tu ne l'affiches pas" s'adresse au propriétaire/développeur du site, pas au visiteur. Ça permet au propriétaire de ne faire de la pub que pour ce qui lui plaît.

          • [^] # Re: une pub sans cookie, c'est possible

            Posté par . Évalué à 2.

            Tu crois que les publishers n'ont déjà pas ce type de contrat quand ils discutent avec les ad networks ? (ok si tu es Paul Benoit et que tu discutes avec adword tu n'as peut être pas cette possibilité)

            Certains sites ont aussi creusés l'idée plus loin comme reddit avec Adzerk où ils laissent les utilisateurs plusser/moinsser les pubs. À l'époque de la mise en place, plein d'utilisateurs avait virer leur bloqueur de pub pour soutenir l'initiative.
            http://adzerk.com/blog/2014/04/why-reddit-built-their-advertising-system-on-the-adzerk-platform

            Enfin l'impact de la mauvaise pub sur les visiteurs est parfois étudié. Par exemple cette étude faite par des gens de chez Google et Microsoft est assez marrante. En gros ils payent plus ou moins cher des gens pour trier des pubs plus ou moins pourries et regardent quand les gens commencent à refuser.

            • [^] # Re: une pub sans cookie, c'est possible

              Posté par . Évalué à 2.

              Oui je sais que les grosses boîtes ont ce genre de contrat. Mais je suis Paul Benoit donc je cherche quelque chose de similaire pour les petites boites / particuliers.

        • [^] # Re: une pub sans cookie, c'est possible

          Posté par . Évalué à 2.

          Moi j'aimerai bien voir le dernier spielberg en mangeant des cookies

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.