Journal L'Arcep expose des obligations comptables aux opérateurs mobiles

Posté par .
Tags : aucun
14
24
fév.
2010
L'Arcep vient de publier la décision 2010-0200 qui risque de faire suer plus d'un opérateur.
http://www.arcep.fr/uploads/tx_gsavis/10-0200.pdf
"spécification des obligations de comptabilisation des coûts" qui sont susceptibles d'être imposées à Orange, SFR et Bouygues Télécom, en tant qu'opérateurs mobiles puissants sur le marché de gros de la terminaison d'appel mobile (voix et SMS) sur leurs réseaux respectifs. Ces obligations comptables visent 1/ à donner à l'Autorité une connaissance fine des coûts des opérateurs mobiles pour lui permettre de leur imposer, si nécessaire, un encadrement de leurs tarifs reflétant les coûts pertinents et 2/ de vérifier l'absence de subventions croisées abusives sur les marchés concernés"

A noter que cette mesure, urgente, était en chantier depuis 2001... (On se demande ce qu'il en aurait avec un marché non monopolistique !)

Avec l'entrée en jeu de Free et l'obligation de justifier leurs marges, c'est de très mauvaise augure pour Orange, SFR, et Bouygues.
Il faudra néanmoins attendre les premiers comptes pour que des décisions puissent être envisagées.

En parallèle, le tarif de terminaison d'appel toujours en chute et est imposé au maximum à 3.4ct/min au 1er Juillet.
http://www.arcep.fr/index.php?id=8080#8084
Orange et SFR sont à 3ct/min et Bouygues à 3.4ct/min. (soit respectivement 1,80 euro et 2.04 euro de l'heure).

Vous pouvez estimer leur marge par rapport au tarif qu'ils vous facturent au final.
Pendant ce temps, le forfait spécial 'RSA' 40 min de Orange est lui à 15 euro de l'heure...
  • # L'Arcep expose les obligations comptables des opérateurs mobiles

    Posté par . Évalué à 9.

    Allé un peu vite dans le raccourci,
    Il faudra attendre la décision d'application de ces mesures... qui n'a pas été prise.
    Espérons que ça ne prenne pas encore 9 ans !
  • # Il est temps (cher payé) !

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Orange et SFR sont à 3ct/min et Bouygues à 3.4ct/min. (soit respectivement 1,80 euro et 2.04 euro de l'heure).

    Vous pouvez estimer leur marge par rapport au tarif qu'ils vous facturent au final.


    Je vais me gêner.
    http://www.sfr.fr/mobile/offres-detail/prepaid_la_carte_simo(...)


    Les recharges SFR La Carte

    Tarif au 15/03/10 : 0,0092€ la seconde dès la 1ère seconde (soit 0,55€/min).

    Selon la recharge choisie :

    * Recharge 5€ valable 1 semaine

    En trois secondes et un quart ça rentabilise une minute, donc ça fait 56,75 secondes pour le reste. On va parler en terme d'heures pour faire plus joli : 33€ de l'heure, face à 1.80...

    Apparemment un client avec un forfait carte ça pue pour leurs bénéfices, parce que si on s'engage à téléphoner comme un porc tout de suite les prix baissent :
    Séries Limitées 18€(7)

    Jusqu'à 18 heures d'appels vers TOUS les opérateurs avec la
    nouvelle série limitée 18€ ! (1€/appel dans la limite d'1h/appel)


    Avec les forfats bloqués pour des sms illimités (sic) + regarder la télé (KOM C TRO BI1) + utiliser le client de messagerie instantanée signé Microsoft + pour seulement 1€ de plus acheter un mobile qui coûterait bonbon en temps normal, tout à coup une heure d'appel coûte bien moins cher... et je vais estimer au pif, 8€ l'heure d'appel ? Ah ben non, quand on veut plus que le forfait bloqué, on revient aux tarifs à la carte soit 33€ de l'heure.
    Jerry de voir deux fois la même offre à des prix différents (ou alors j'ai raté la fine différence dans les détails) :
    http://www.sfr.fr/mobile/offres/les-forfaits-bloques-sfr?vue(...)


    Bref, j'attends l'arrivée de Free depuis un moment avec leurs promesses de la division par 2 des coûts pour l'utilisateur.

    Commentaire sous licence LPRAB - http://sam.zoy.org/lprab/

    • [^] # Re: Il est temps (cher payé) !

      Posté par . Évalué à 0.

      Dommage que Free n'ai pas de licence GSM. La 3g ne sert pas à grand chose pour la voie.

      "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Re: Il est temps (cher payé) !

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Je pense pourtant que c'est suffisant pour transmettre de la voix en temps réel.
        • [^] # Re: Il est temps (cher payé) !

          Posté par . Évalué à 2.

          La 3G consomme beaucoup plus d'énergie pour offrir le même service:téléphoner.

          Qu'est-ce que la 3G offre de plus, pour la voix, que le GSM, qui nécessite de perdre autant d'autonomie ?

          "La première sécurité est la liberté"

          • [^] # Re: Il est temps (cher payé) !

            Posté par . Évalué à 3.

            Pour l'instant rien ou si, de la capacité supplémentaire sinon les réseaux 2G seraient saturés.
            Demain de nouveaux codecs (G722.2 ou AMR Wideband) permettant une meilleure qualité d'écoute (nom commercial : "Voix HD").
      • [^] # Re: Il est temps (cher payé) !

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        La 3g ne sert pas à grand chose pour la voie.

        ???
        L'UMTS (3G) a une partie data, et une partie voix, à égalité, les deux sont bien séparées (pour la QoS voix par exemple), les deux sont disponibles.

        Pas besoin d'autre licence pour pouvoir fournir une offre voix (parce que bon, j'imagine que tu parles de voix, et pas de voie, car sinon je ne sais pas dans qu'elle voie tu veux aller)
      • [^] # Re: Il est temps (cher payé) !

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        C'est pas grave. Vous allez trouver la voie. Mais d'abord, ... je dois vous couper la tête !

        Adhérer à l'April, ça vous tente ?

  • # Imposer un contrôle de gestion?

    Posté par . Évalué à 10.

    1/ à donner à l'Autorité une connaissance fine des coûts des opérateurs mobiles pour lui permettre de leur imposer, si nécessaire, un encadrement de leurs tarifs reflétant les coûts pertinents et


    Plus fine des Coûts... Formulé comme ça, on parle des coûts complets.


    Ils vont l'imposer aux opérateurs, comme dans le secteur hospitalier (l'ENC) et ailleurs.

    C'est bien gentil, mais c'est avouer que le marché n'est pas concurrentiel (sinon, pas besoin de contrôle externe, puisque c'est le marché blablabla) et qu'on ne souhaite pas aller dans ce sens. À la place, on va demander aux services financiers d'utiliser une nomenclature analytique standardisée, et à chaque service de remplir des cases aux intitulés qu'ils ne comprennent pas.

    Après, le contrôleur de gestion va ventiler les coûts indirects et fixer un prix fictif aux consommations internes. Pour les seconds, ils seront ceux qui vont permettre d'obtenir un bilan analytique égal à 0 (puisque le but n'est pas de faire du contrôle de gestion, puisque des méthodes plus efficaces et plus faciles à mettre en oeuvre existent). Pour la ventilation, il va falloir trouver des clés de répartition. Quoi comme clé ? Il y a l'embarras du choix, mais ce n'est jamais consensus.

    Ha si pour une fois, il y aura consensus sur la solution qui va survaloriser l'activité voix et sms.

    Pourquoi laisser faire le marché en favorisant la concurrence s'il est plus excitant de produire de la paperasse pour occuper des bureaucrates. On se croirait en URSS.



    2/ de vérifier l'absence de subventions croisées abusives sur les marchés concernés


    Avec les coûts complets? Hahaha. Tu m'étonnes que le projet est resté planqué depuis 2001. Mais en 2010, ils n'ont plus peur du ridicule.
  • # La princesse paye cher

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    A noter que cette mesure, urgente, était en chantier depuis 2001
    Je m'imagine à "bosser" à l'ARCEP. Etre obligé de refuser un resto chic ou une accompagnatrice choc... car les 48 jours précédents j'ai bouffé chaque soir dans un resto chic (avec une minette canon etc).
    Ou alors être obligé de refuser qu'on me construise une piscine. Ben oui, comprenez quoi, il y en a déjà une sur la pelouse, une dans le jardin, une couverte près de la véranda...
    Non sérieux, ça doit être difficile comme job.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.