Journal IBM obtient un brevet sur le CAPS LOCK

Posté par .
Tags : aucun
0
12
juin
2004
IBM vient de se voir accorder un brevet quant à la matérialisation de l' activation de la touche CAPS LOCK. Déposé en Octobre 2002 il couvre tout type de matérialisation du statu de la touche (matériel, logiciel, autre...).
Un exemple de plus de la bétise du mode américain de brevetage.
Si vous avez les moyens, vous pouvez bien sûr essayer de prouver une antériorité.
Le lien : http://patft.uspto.gov/netacgi/nph-Parser?Sect1=PTO1&Sect2=HITO(...)
L'annonce sur Heise.de : http://www.heise.de/newsticker/meldung/48188(...)
  • # Crévindiou !

    Posté par . Évalué à 3.

    Entre le brevetage de la notification du verrouillage majuscule et celui du double-clic, il ne reste plus qu'à espérer que les systèmes à commande vocale sont pour bientôt.

    A moins que quelqu'un ne brevette les cordes vocales...

    Pauvre monde :-(
  • # Chouette

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Ca veut dire que les neuneux qui écrivent leurs messages entièrement en majuscules seront bientôt punis par la loi ? :op

    pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

    • [^] # Re: Chouette

      Posté par . Évalué à 6.

      Il peuvent utiliser la touche Shift !
      • [^] # Re: Chouette

        Posté par (page perso) . Évalué à 9.

        Bloquer la touche shift c'est pas considéré comme un moyen détourné d'émuler CAPS LOCK ? C'est pas illégal ça ?

        pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

      • [^] # Re: Chouette

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Vous pouvez tout prendre mais vous n'aurez pas ma liberté de fonctionner !!!!!!! :)

        L'association LinuxFr ne saurait être tenue responsable des propos légalement repréhensibles ou faisant allusion à l'évêque de Rome, au chef de l'Église catholique romaine ou au chef temporel de l'État du Vatican et se trouvant dans ce commentaire

  • # antécedent

    Posté par . Évalué à 0.

    ça ne peut etre légal puisque cette méthode s'inspire de la façon manuscrite,
    la seule différence est d'appuyer sur un bouton pour automatiser la chose ...
    où est l'innovation ? il se foutent vraiment de la gueule du monde !!!
  • # Bouarf

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Ça existait déjà sur les machines à écrire le caps lock, non ?

    Ce n'est pas le principe du Caps Lock qui est bréveté mais plutôt la notification de l'activité ou non de la touche, ou j'ai mal compris ?
    • [^] # Re: Bouarf

      Posté par . Évalué à 3.

      la LED ?
    • [^] # Re: Bouarf

      Posté par . Évalué à 2.

      Mais au départ IBM était un fabricant de machines à écrire!! Enfin tout ça remonte à un sciecle, ça devrait etre passé dans le domaine public...
    • [^] # Re: Bouarf

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Oui, mais... Sur les machine à écrire la touche qui permetait de passer des minuscules au majuscule restait enfoncer quand tu la verouillait en mode majuscule, ce qui peut être considéré comme une notification d'activité du verouillage et donc tombe sous le coup du brevet...
  • # Antériorité

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Word 2.0 sur Windows 3.1 me disait déjà à droite dans la barre d'état l'état des touches Ver. maj., Ver. num. et Arrêt défil...
    • [^] # Re: Antériorité

      Posté par . Évalué à 2.

      tu veux dire que le brevet devrait appartenir a Microsoft ? :)
  • # Notification d'erreur

    Posté par . Évalué à 10.

    Ce n'est pas la notification de l'état de la touche CapsLock qui est protégée par ce brevet, mais la notifcation d'une possible erreur dans l'état de celle ci.

    PAR EXEMPLE, L'UTILISAT(oh zut)eur utilise la touche CapsLock pour la première lettre d'une phrase, puis oublie de l'inactiver pour continuer la frappe de son texte. Le brevet décrit la méthode pour produire un signal d'erreur visuel ou auditif pour prévenir l'utilisateur.

    Donc rien à voir avec la LED DES CLAVIERS OU U(crotte !)n texte dans la barre d'état des applications.

    ENCORE UN BREVET QU(Ah, mais quoi! )i ne sert à rien.
    • [^] # Re: Notification d'erreur

      Posté par . Évalué à 2.

      Oh la la, lors de ma première visite du lien vers le brevet, j'avais pas vu les schémas associés, ceux-ci nécessitant un plugin pour afficher le format tiff.

      Depuis, j'ai installé mozilla-bonobo, et je n'ai pas regretté, c'est un bon moment de rigolade.

      La palme à l'algorithme (faites gaffe, j'ai du m'y reprendre à deux fois pour le comprendre, c'est du trapu).

      Prix spécial au schéma qui nous apprends où sont les yeux et les oreilles d'un être humain...
    • [^] # Re: Notification d'erreur

      Posté par . Évalué à 1.

      Bonjour,

      donc je vois par exemple Microsoft qui va devoir payer, car dans Windows XP on login, si tu as la touche CapsLock enfoncée, il y a une "jolie" bulle qui nous en averti...

      Directement ciblé sur billou ce brevet ridicule?
  • # La chasse aux brevets abusifs est ouverte...

    Posté par . Évalué à 2.

    ... par l'association américaine Electronic Frontier Foundation (EFF).

    http://www.vnunet.fr/actu/article.htm?numero=12414&date=2004-06(...) nous apprend que l'EFF lance un concours pour dénoncer les brevets américains.
    • [^] # Re: La chasse aux brevets abusifs est ouverte...

      Posté par . Évalué à 4.

      A ce sujet, je me posais une question:

      Est-il possible de déclarer officiellement une invention, et donc de la faire connaître, sans la déposer et pour la faire passer immédiatement dans le domaine public ?

      Je sais qu'il existe par exemple l'enveloppe Soleau qui permet de faire valoir son antériorité sur le dépôt d'une invention, enveloppe qui ne remet pas en cause le brevet mais qui concède automatiquement un droit d'exploitation à celui qui l'a déposée. Mais ceci n'est pas exactement ce qui nous intérresse.

      S'il y avait un moyen simple de déclarer officiellement « Moi j'ai inventé le double-clic, mais je déclare que tout le monde a le droit de l'utiliser », il suffirait de reprendre toutes les idées de brevets absurdes postés dans les journaux de Linuxfr jusqu'ici, de toutes les déposer, et de faire de même pendant des mois ...

      Bon il y a fort à parier que l'OEB ou l'USPO nous traiteraient de terroristes et nous accuseraient de vouloir nuire à l'industrie, et qu'à terme une loi stupide nous interdirait de lancer un nouveau concept dans le domaine public (!), mais cela aurait au moins le mérite de freiner la progression de ce « verrouillage » du marché et de faire réagir les gens sur ce point ...

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.