• # Les temps changent comme disait un précédent journal…

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    C'est une bonne nouvelle, mais il n'est pas vraiment libre ni open source, alors c'est non pour moi.

    Mais le changement, c'est bien ! Bravo Microsoft pour changer un peu !

  • # visual studio CODE

    Posté par . Évalué à 8.

    Pour rappel, ce n'est pas Visual Studio l'IDE, mais l'éditeur de code uniquement. Pas de confusion.

    • [^] # Re: visual studio CODE

      Posté par . Évalué à 8.

      C'est également ce que je me suis dis au début, mais après avoir lu un peu les fonctionnalités proposées, c'est un peu plus qu'un simple éditeur : complétion de code, débuggeur node.js et ASP.net, intégration de git. Bon, il manque encore pas mal de choses, mais il faut bien commencer quelque-part.

  • # C'est quoi l'intérêt ?

    Posté par . Évalué à 3.

    C'est une vraie question.
    Il y a déjà pléthore de candidats pour éditer du code sous GNU/Linux (ou ailleurs).

    Autant le VisualStudio complet je peux comprendre, mais l'éditeur seul je comprends pas.

    Alors c'est quoi la super fonctionnalité de la mort qui tue qui le rend indispensable ?

    • [^] # Re: C'est quoi l'intérêt ?

      Posté par . Évalué à 5.

      facile ! tu ne vois vraiment pas ?

      la fonctionnalité qui tue la mort c'est …. LINUX \o/ himself

    • [^] # Re: C'est quoi l'intérêt ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Peut être un début, une sorte de démo qui permet à MS de tester le portage et ses problématiques sur un projet plus simple que VS en entier, puis aussi de tester le public et l'intérêt.

      Je doute que MS le fasse car ils ne savent pas où dépenser leur argent, leur migration vers Linux et libre de leurs technos se fait progressivement et ce n'est que la continuité des efforts récents.

      Il faut saluer cette ouverture, qu'on y soit intéressé ou pas, ça prouve qu'on est loin des considérations de MS sur le sujet au début des années 2000.

    • [^] # Re: C'est quoi l'intérêt ?

      Posté par . Évalué à 7.

      C'est probablement une pierre de l'écosystème .Net sur linux et mac.

      Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

    • [^] # Re: C'est quoi l'intérêt ?

      Posté par . Évalué à 2.

      Google qui est sans doute un grand concurrent de Microsoft se base sur du logiciel gratuit. Microsoft prend peut être exemple sur lui. Entre Android, Android TV et ChromeOS, Google semble gagner du terrain.

      Il n'est pas non plus impossible que Microsoft cherche à récupérer des développements pour son store d'applications. Je connais mal windows, mais en dehors d'Office je ne vois pas trop de logiciel incontournable. Utiliser Visual Studio est certainement un bon moyen de s'assurer que les applications seront facilement utilisable sous windows. Linux représente certainement un grand réservoir de développeurs bénévoles.

    • [^] # Re: C'est quoi l'intérêt ?

      Posté par . Évalué à 7.

      Il y a déjà pléthore de candidats pour éditer du code sous GNU/Linux (ou ailleurs).

      Depuis 2 ans, j'utilise SublimeText pour tous mes développements autre que C#. Et même pour retaper des fichiers text ou csv avec la multisélection c'est le pied.

      Pour le C#, il n'y a que Visual Studio avec son IntelliSense qui fait le job. Le tas de plugins disponibles viennent combler les petits manques : git gutter, multiselect…

      Avec Visual Studio Code:
      * ils partent sur les bases du projet Atom qui a incorporé toutes les évolutions qui ont rendu célèbres SublimeText
      * rajoute IntelliSenses
      * les plugins ne vont pas tarder
      * ça tourne sous Windows/Mac/Linux.

  • # Les choses évoluent !?

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    J'ai cherché a savoir ce que c'était effectivement.
    C'est une pré-version d'un logiciel propriétaire visiblement dédié a l'édition de code.
    Sa licence d'utilisation, de ce que j'en ai vu est relativement standard pour du «preview microsoft». Propriétaire sans forcément tout en me semblant relativement claire (enfin. mes connaissance de l'anglais sont au mieux moyenne).

    Je ne l'ai pas lancé. Mais ça semble, d'après le site internet, un éditeur de code.
    Choix curieux, c'est un domaine dans le quel on trouve déjà beaucoup de solutions sur nos systèmes, mais nos système ont une population avec un plus grand pourcentage de codeurs que d'autre (d'ou le portage de cette application sous linux).

    Le conditionnement de l'application suit une logique qui ne semble pas correspondre a la logique Linux, sans me sembler cependant abérente.
    Un dossier qui contiens les binaire, les librairies et tout les différents fichiers nécéssaire a l'application. Probablement pour limiter les dépendances externes (donc hors de la logique du packaging Linux).
    Mais on évite cependant le gros *.bin avec un pseudo installeur obscure qui va mettre des fichier on ne sais ou …

    Microsoft qui approche le monde Linux ?

    Why not ?
    Ça ne me choque pas outre mesure et j'ai tendance a l'acceuillir d'un œuil plutôt bon. Linux se démocratise, Microsoft (et son nouveau PDG) s'ouvre a d'autres horizons … mais on ne parle pas forcément de libre …

    Ne soyons pas aussi fermé aux autres que l'as été Microsoft durant tant d'année. Mais n'y abandonnons pas nos libertés.

    • [^] # Re: Les choses évoluent !?

      Posté par . Évalué à 2.

      Microsoft qui approche le monde Linux ?

      Absolument pas. C'est microsoft quie se détache du desktop pour se cloudifier.

      • [^] # Re: Les choses évoluent !?

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Quand je vois microsoft qui fait du «office online», qui passe donc en «cloud» et se touve alors utilisable sous Linux c'est effectivement Microsoft qui se «cloudifie».

        Mais dans le cas présent on parle bien d'une application native et hors ligne. Ça me semble un peu éloigné du concept de «Cloud».
        D'autant plus que l'option de synchronisation des donnée proposée est «Git», donc en rien une technologie Microsoft (même si ils prévoient probablement de l'utiliser).

        Donc dans ce cas, je considère bien que c'est une approche du monde Linux par Microsoft.
        Mais ils comptent bien en tirer certains interrets, même si ce n'est qu’augmenter leurs base de développeurs.

        • [^] # Re: Les choses évoluent !?

          Posté par . Évalué à 2.

          si ce n'est qu’augmenter leurs base de développeurs

          Voilà. Tu mets le doigt dessus. Si le but du jeu est de se positionner au centre du monde de l'utilisateur, alors, la bataille n'est plus celle du desktop, mais celle du service à distance et de son omniprésence.
          Cela passe notamment par l'émulation de cette communauté de développeur, cette force vive capable de produire tellement de logiciels, avec tellement de pépites que cest bien par là qu'il faut aller pour se positionner au milieu du monde de l'utilisateur et être certains de capté tout son temps d'audience disponible.
          Dans la logique client-serveru-télévision, c'est aussi de bon sens que de se positionner en tant que fournisseur de plateforme entre le développeur et l'utilisateur, au pretexte de contraintes techniques, cela permet de se positionner au centre des échanges et donc d'intervenir comme ils l'entendent au détriment des deux parties engagées.
          On notera aussi que le modèle desktop qui dans le passé fût un modèle rentable, aujourd'hui avec la réussite des systèmes libres et tous les OS gratuit par définition que l'on trouve sur mobile, c'est un produit dont l'usage et la considération changent, c'est un outil du quotidien. Pour lequel nous ne paierons plus les sommes que nous payions dans le passé.

          Donc est ce que Microsoft se rapproche du monde open source ou est que le monde open source en général est entrain de se faire distancer sur la bataille des services à distance. C'est une question qui m'interpelle plus. Car si l'open source à longtemps promu en avance les servies en ligne, depuis que ceux si ont fait leurs apparitions dans le commerce, il une très net ré organisation de l'offre pour le quidam moyen.

          Je pense que l'open source n'a pas encore réussit à démocratiser "les services en ligne". Il n'y a qu'à voir toutes ces initiaitves plus ou moins réussit d'hébergement personnel. Défi technique amha. Bien que le p2p véritable fait de gros progrès pour les résoudre, il reste encore tout une culture à partager auprès des développeurs qui pour la plupart sont enfermés dans des projets techniques en modèles client/serveur-télévision. Les cas d'usage sont aussi relativement peu nombreux et souvent usine gaz, pour ce que j'en ai vu, ce qui n'aide pas à la démocratisation de ces solutions. Et puis je m'interroge quand je vois les médias qui parlent de "dark net". Je dirais plutôt "dark user" si l'on veut vraiment continuer sur la mode star wars.

          Il nous reste pleins de choses à faire au delà du desktop, et rien que pour cela, je me réjouit de systemd car il me semble de bon sens que de vouloir standardiser une problématique maintenant éprouvée.
          Dans l'espoir que les ressources vives nouvellement disponible puissent s'attacher à résoudre les nouveaux défis, plutôt que de réinventer la roue dans son coin. Notes que, bien que je balance un petit troll, une petite crotte de nez comme dirait un certain humoriste, je ne m'aventurerais pas dans l'évaluation technique de systemd, n'ayant pas cette compétence.

          bref, on est vendredi, en week end de 3 jours, il fait beau, et je viens de posé mon pavé….. c'est cool mais la re lecture c'est galère … : )

          • [^] # Re: Les choses évoluent !?

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Je pense que l'open source n'a pas encore réussit à démocratiser "les services en ligne".

            Par ailleurs, à gros traits, l'Open Source (au sens OSI), la partie technique/business, veut plutôt démocratiser les services en ligne et le cloud, tandis que le Logiciel libre, la partie éthique, ne veut notamment pas de la surveillance et de la perte de contrôle associées.

            Voir par exemple http://wiki.april.org/w/Note_sur_le_cloud

    • [^] # Re: Les choses évoluent !?

      Posté par . Évalué à 0.

      Microsoft qui approche le monde Linux ?

      Ce ne serait pas un début de « Embrace,_extend_and_extinguish » ?

  • # Bon pour nous !

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    C'est une très bonne nouvelle pour toutes les personnes qui sont obligées de bosser sur Visual Studio de part leur boite qui font du code en mode projet d'ide.
    Ils pourront enfin le faire depuis Linux.

    La réalité, c'est ce qui continue d'exister quand on cesse d'y croire - Philip K. Dick

  • # Atom

    Posté par . Évalué à 7.

    Bon, ben apparemment c'était plus simple de recoder un truc sur l'existant que porter des technologies internes vers la plateforme Linux.

    Visual Studio Code, c'est en fait basé sur Atom, l'éditeur de GitHub basé sur la technologie Chromium, et qui est dispo sous licence MIT.

    C'est un premier pas, mais faut pas espérer (ou pas) voir la suite VS sous Linux avant un bout de temps.

    • [^] # Re: Atom

      Posté par . Évalué à 8.

      En fait, pas tout à fait:

      Update: We're reliably informed Visual Studio Code isn't in fact built on the Atom editor; its internal references to Atom are a relic of Electron's previous name, Atom Shell. Instead, the code editor is a version of Monaco, the editor also used in Visual Studio Online.

    • [^] # Re: Atom

      Posté par . Évalué à 10. Dernière modification le 30/04/15 à 10:26.

      C’est basé sur Electron (ex-Atom Shell), mais pas Atom. Pour les plus vieux, Electron n’est rien d’autre que la réalisation de feu Mozilla Prism, basé sur Chromium.

      Quoi qu’on pense de l’approche open source de Google, chromium est en train de tout dévorer sur son passage: Opera, Vivaldi, Chromium Embedded Framework, QtWebEngine, les innombrables navigateurs Android et la webview, et maintenant Electron utilisé par Microsoft; et j’en oublie surement.

      • [^] # Re: Atom

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Quoi qu’on pense de l’approche open source de Google, chromium est en train de tout dévorer sur son passage

        Il dévore surtout aussi parce qu'il n'y a pas d'alternatives en face. XulRunner, Prism, tant de possibilités supprimées. Sauf que à priori il y a suffisamment de monde qui est intéressé par le principe, d'où le succès en terme d'intégration de chromium.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.