Journal TextMate2 placé sous GPL3

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
Tags :
20
9
août
2012

Yop,

TextMate2 est un IDE présent sur MacOS assez réputé dans son genre. Je vous avoue ne pas connaitre ce logiciel et je suis bien incapable de vous en faire un comparatif par rapport a ses concurrents.

Cependant, son principal développeur vient d'en publier le code source sur son repo github. Il évoque cette libération de code par la croissance du nombre d'utilisateurs (et leurs besoins croissants) ainsi que par l'attitude d'Apple en matière de liberté pour l'utilisateur.

Lien vers le billet en question.

  • # Encore une libération pour cause de mort clinique ?

    Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

    D'après mon échantillon de codeurs sous OSX, beaucoup des anciens fans de TextMate sont passés à Sublime (notamment parce que TextMate n'était quasi plus maintenu). Je savais même pas qu'un TextMate 2 était en route.

  • # Titanic

    Posté par . Évalué à  7 . Dernière modification : le 09/08/12 à 19:59

    TextMate2 est un projet qui date de mathusalem et qui est allé droit dans le mur avec son développeur qui n'arrivait pas à régler des problèmes de performance donc ça sent le type qui fout un projet mort sur github pour s'en débarrasser en espérant que des gens plus compétents corrigent les problèmes du bousin, d'autant plus que beaucoup de gens à un moment donné ont acheté TextMate 1 sous la promesse du développeur de recevoir gratuitement la mise à jour vers TextMate 2. Des gens qui n'auraient pas acheté TextMate s'ils avaient su que son développeur n'en a plus rien à foutre et quitte son petit titanic.

    et pour un produit complètement dépendant du mac j'ai du mal à voir l'intérêt de l'ouverture du code.. ça demanderait un travail conséquent pour le porter sur d'autres plateformes. La liberté pour un programme qui ne tourne QUE sur une plateforme fermée, et dont le code a peu d'intérêt dans l'ensemble, bof. Et je dis ça en tant qu'utilisateur de MBA.

    TextMate était un éditeur célèbre pour avoir une interface sympa pour un programme Mac et plutôt accueillante mais autrement si on prends la peine d'apprendre à utiliser vim ou emacs le premier fait plutôt pauvre.

    Quant à appeller TextMate un IDE.. ça vient de quelqu'un qui n'a jamais vu un IDE ?

    • [^] # Re: Titanic

      Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

      […] et pour un produit complètement dépendant du mac j'ai du mal à voir l'intérêt de l'ouverture du code.. ça demanderait un travail conséquent pour le porter sur d'autres plateformes.

      L'intérêt de l'ouverture ne se borne pas à la réalisation de ports pour d'autres architectures mais aussi à la possibilité de:
      - réviser le code pour des questions de sécurité;
      - corriger les bugs éventuels;
      - ajouter les fonctions manquantes;
      - écrire des programmes interopérables;
      - réutiliser le code pour d'autres projets;
      - et enfin la gratuité!

      • [^] # Re: Titanic

        Posté par . Évalué à  -6 . Dernière modification : le 10/08/12 à 00:46

        L'intérêt de l'ouverture ne se borne pas à la réalisation de ports pour d'autres architectures mais aussi à la possibilité de:
        [--SNIP--]
        - et enfin la gratuité!

        Non, non, non, et encore non. Le libre n´est pas forcément gratuit.

        La confusion vient de l´anglais free qui a un double sens : à la fois gratuit (comme dans free beer), et libre (free speech).

        Le logiciel libre (free software) est à rapprocher de la notion de free speech, pas de free beer. Vendre du logiciel libre et tout à fait possible. Même RMS le dit, il n´est pas du tout inconcevable ni incompatible de vendre du logiciel libre. L´important, ce sont les 4 libertés de l´utilisateur, qu´il ait obtenu le logiciel gratuitement ou en payant.

        Bien entendu, nous autres individus (à opposer à sociétés, ou entreprises) avons l´habitude de télécharger gratuitement nos distributions, ou nos paquets que l´on compile ensuite.

        Mais rien n´interdit de vendre/acheter du logiciel libre. La vente du logiciel seul est plutôt rare (même si ça doit exister) ; ce qui est en fait vendu, ce sont trois types de prestation associées au(x) logiciel(s) vendu(s) :

        • de la formation au(x) logiciel(s)
        • de la maintenance (corrective et/ou évolutive)
        • de l´intégration de plusieurs logiciels disparates en une suite homogène

        La plus connues des sociétés qui "vends du logiciel libre" est Red Hat, qui adresse ces trois types de prestation, les deux dernières par sa bien connue distribution RHEL.

        Donc, non, le logiciel libre n´est pas nécessairement gratuit. Il peut l´être, mais ce n´est pas dans sa définition.

        Hop,
        Moi.

        • [^] # Re: Titanic

          Posté par (page perso) . Évalué à  -3 . Dernière modification : le 10/08/12 à 06:53

          La confusion vient de l´anglais free qui a un double sens : à la fois gratuit (comme dans free beer), et libre (free speech).

          À mon avis tu t'es un peu confusé tout seul: un logiciel grauit n'est pas libre (free as free beer is not the same as free in free speech) mais un logiciel libre est gratuit. Rien n'interdit de vendre des logiciels libres mais rien n'interdit aussi de se procurer ces derniers gratuitement par d'autres moyens.

          On peut bien-sûr vendre des services liés aux logiciels en question ou bien vendre des logiciels libres sous des licences différentes (qui du coup ne sont plus libres).

          • [^] # Re: Titanic

            Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

            Et pourtant GCC et emacs était vendu sous licence GPL au début.

            Donc maintenant prenons un logiciel comme xchat : sous windows il est payant et il est vrai que tu peux récupérer un build gratuit. Mais en y regardant mieux les build gratuit ne sont pas toujours complet, ne sont pas toujours très stable et surtout pas forcement à jour. Donc pour moi xchat gratuit sur windows n'est pas forcement vrai si tu ne sais pas compiler un logiciel sous windows. Il y a Gcompris aussi qui n'est pas gratuit sous windows et pourtant libre. Mais lui je ne crois qu'il y ai un seul build gratuit.

            Bref le logiciel libre est généralement gratuit (il y a une nuance).

            Après il y a aussi autre chose : si on est un utilisateur régulier d'un logiciel libre alors on peut faire une petite donation au projet : je sais que vous utilisez le libre parce que c'est gratuit et que vous chiez à la gueule des dev mais ça serait simpa (oui on est vendredi j'ai le droit). En effet développer un logiciel libre peut couter de l'argent (outre le temps passer dessus qu'on ne compte pas il faut parfois payer des voyages pour présenter notre projet au grand publique par exemple) et puis même si ça n'en coûte pas on est toujours content de boire une bière à la santé d'un donateur.

            • [^] # Re: Titanic

              Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

              je sais que vous utilisez le libre parce que c'est gratuit et que vous chiez à la gueule des dev mais ça serait simpa (oui on est vendredi j'ai le droit

              Ayant été mainteneur de plus de 30 paquets (dont parfois écriture du premier port/package) et écrivant moi-même des logiciels libres dans mon temps libre, je ne me reconnais pa dans ce “vous”.

            • [^] # Re: Titanic

              Posté par . Évalué à  3 .

              je sais que vous utilisez le libre parce que c'est gratuit et que vous chiez à la gueule des dev

              Non.

          • [^] # Re: Titanic

            Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

            il remettait surtout en cause ton dernier point :

            • et enfin la gratuité!

            qui semble apparaître comme une conséquence directe de la publication en libre, ce qui n'est pas le cas. C'est une conséquence du fait qu'il l'a mis à disposition gratuitement pour tout le monde et accessoirement en libre qui fait la gratuité : il aurait pu tout à fait demander un paiement avant de mettre à disposition en libre.
            En revanche, indirectement, le fait qu'un logiciel est en libre, peut induire (ou pas) qu'il va se retrouver distribué gratuitement ou contre paiement (avec des publicités autour par exemple), mais rien ne le garantit pour autant, d'où la nuance présentée dans le commentaire : libre n'implique pas gratuit.

          • [^] # Re: Titanic

            Posté par . Évalué à  2 .

            la gratuité n'est pas un élément constitutif du logiciel libre, celle-ci n'est qu'un effet de la liberté (de distribution).

            • [^] # Re: Titanic

              Posté par (page perso) . Évalué à  1 . Dernière modification : le 10/08/12 à 21:38

              la gratuité n'est pas un élément constitutif du logiciel libre, celle-ci n'est qu'un effet de la liberté (de distribution).

              Je ne faisais pas une liste des “éléments constitutifs” (quintessentiels) des logiciels libres mais de certains des traits qui les rendent intéressants.

              • [^] # Re: Titanic

                Posté par . Évalué à  2 . Dernière modification : le 10/08/12 à 21:40

                mais un logiciel libre est gratuit

                Un logiciel libre est libre. Son acquisition peut se faire a titre onéreux ou gratuit, mais celle-ci n'entre pas dans la définition du logiciel libre. La gratuité n'est pas un trait du logiciel libre. Tu confonds un effet et une caractéristique intrinsèque.

                • [^] # Re: Titanic

                  Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                  Je suis d'accord avec toi si ce n'est que ton intervention n'a rien à voir avec la choucroute.

                  Ce que j'ai écrit c'est ça:

                  L'intérêt de l'ouverture ne se borne pas à la
                  réalisation de ports pour d'autres architectures
                  mais aussi à […] et enfin la gratuité!

                  Que les gens s'intéressent aux logiciels libres pour des effets de leurs définition ou des qualités qui leurs sont essentielles est complètement hors de mon propos initial.

                  • [^] # Re: Titanic

                    Posté par . Évalué à  2 .

                    ce n'est pas le post auquel je réponds.

                    • [^] # Re: Titanic

                      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                      C'est vrai, tu répondais à ça:

                      mais un logiciel libre est gratuit

                      J'espère que tu ne te lances pas dans une digression ontologique à chaque fois que tu rencontres le verbe être! :)

                      • [^] # Re: Titanic

                        Posté par . Évalué à  2 . Dernière modification : le 11/08/12 à 17:21

                        La précision des termes est importante lorsqu'il s'agit de lever la confusion, ce qui était si je ne m'abuse ton but au regard du post. Ce n'est dès lors pas une digression, je précise une précision imprécise, comme l'a fait baud123 d'ailleurs :)

              • [^] # Re: Titanic

                Posté par . Évalué à  2 . Dernière modification : le 11/08/12 à 03:26

                quintessentiels

                C'est là que je me dis, si je fréquentais pas linuxfr.org, je n'aurais jamais lu ce genre de mot.

                En anglais ça a l'air d'exister.

                quin·tes·sen·tial
                   [kwin-tuh-sen-shuhl] Show IPA
                adjective
                1.
                of the pure and essential essence of something: the quintessential Jewish delicatessen.
                2.
                of or pertaining to the most perfect embodiment of something: the quintessential performance of the Brandenburg Concertos.

                • [^] # Re: Titanic

                  Posté par . Évalué à  3 .

                  Et en anglais, quintessence viens sûrement du français, donc pas besoin de comprendre l'anglais pour comprendre le français ;)

                  (ceci dit, les anglais hésitent moins que nous à créer des termes barbares dans tous les coins, peut-être parce qu'il y a tellement de monde qui parle anglais que chacun y rajoute sa dose).

                • [^] # Re: Titanic

                  Posté par (page perso) . Évalué à  4 . Dernière modification : le 11/08/12 à 16:30

                  quintessentiels

                  C'est pourtant un mot français. Beaucoup de mots latins ou français sont passés dans la langue anglaise, au moins à deux occasions: l'occupation de l'Angletterre par les romains (jusqu'au VI), puis par les normands (XI).

                  Tu peux le chercher dans le TLF.¹

                  ¹ http://atilf.atilf.fr

                  • [^] # Re: Titanic

                    Posté par . Évalué à  2 .

                    Merci pour la correction, effectivement il existe bien. Je l'ai pas vu sur le wiktionnaire j'ai eu la flemme de chercher plus loin.

                    Beaucoup de mots latins ou français sont passés dans la langue anglaise, au moins à deux occasions: l'occupation de l'Angletterre par les romains (jusqu'au VI), puis par les normands (XI).

                    Je sais cela, je me demande néanmoins si certains mots anglais ayant une racine latine et/ou française pourraient ne pas exister en français ?

                    Genre est-ce que pédestrien (pour désigner un piéton) peut-être considéré comme potentiellement français ?

                    • [^] # Re: Titanic

                      Posté par . Évalué à  2 .

                      Il y a des mots français qui sont passés à l'anglais, ont disparu du français, et sont revenus. Comme suspens par exemple. Qu'on prononce d'ailleurs à l'anglaise.

                      Pain, il me semble, est aussi un vieux mot anglo-normand qui s'est transformé en peine en français moderne (sans passer par l'anglais), mais a gardé sa prononciation de fin du moyen-âge en anglais (via les normands), sauf erreur.

                    • [^] # Re: Titanic

                      Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                      et/ou

                      Quoi! Tu viens chicaner sur «quintessentiel» et tu écris «et/ou»! À mort! :-)

                      Genre est-ce que pédestrien

                      Je ne veux pas me risquer mais la forme vivante de pédestrien est probablement piéton. Sinon il y a sûrement des mots latins encore utilisés en anglais qui ont disparu du français ou bien n'y ont jamais été utilisés.

                      Je pense par exemple à:
                      ­— to pervade et les mots de cette famille;
                      — bacon (le môt bâcon n'existe plus en français, on le trouve dans le Roman de Renart).

    • [^] # Re: Titanic

      Posté par . Évalué à  4 .

      Bon c'est vrai que le bousin n'arrive pas à la cheville d'Emacs et pas mal d'autres références déjà libres, mais bon une libération est toujours une bonne chose.

      Comme tu dis il ne tourne que sur Mac OS, mais le truc doit pouvoir être porté sur GnuStep je pense, celui-ci réimplémentant l'API Cocoa.

      • [^] # Re: Titanic

        Posté par . Évalué à  4 .

        C'est aller vite en besogne que d'écrire que GNUstep réimplémente Cocoa.

        GNUstep réimplémente l'API NeXTSTEP/OpenSTEP qui a depuis évolué en Cocoa dans Mac OS X au début des années 2000. Et en 10 ans, Cocoa a énormément évolué.

        BeOS le faisait il y a 15 ans !

    • [^] # Re: Titanic

      Posté par . Évalué à  4 .

      et pour un produit complètement dépendant du mac j'ai du mal à voir l'intérêt de l'ouverture du code.. ça demanderait un travail conséquent pour le porter sur d'autres plateformes. La liberté pour un programme qui ne tourne QUE sur une plateforme fermée, et dont le code a peu d'intérêt dans l'ensemble, bof. Et je dis ça en tant qu'utilisateur de MBA.

      Et pourtant, un logiciel libre conçu pour une unique plate-forme ça a ses avantages , comme utiliser toutes les capacités du système sous-jacent. C'est la principale raison du développement de Systemd uniquement pour Linux (cgroups et autres);

      Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

    • [^] # Re: Titanic

      Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

      ça sent le type qui fout un projet mort sur github pour s'en débarrasser en espérant que des gens plus compétents corrigent les problèmes du bousin

      L'un des arguments du choix de la GPLv3 est :

      This is partly to avoid a closed source fork

      Je ne sais pas si c'est lié ou non, mais beaucoup de monde (enfin c'est mon impression) qui attendait Textmate2 ou qui lorgnait vers Textmate sur une autre plateforme est parti vers SublimeText2. Beaucoup y voient un nouveau textmate, sauf qu'il tourne et qu'il est multiplateforme (mais pas libre).
      L'ouverture est peut-être aussi à mettre en relation avec la monté en puissance de st2, non ? Surtout que ST2 est compatible avec les bundles TextMate (et ça c'est vraiment génial).

    • [^] # Re: Titanic

      Posté par . Évalué à  6 .

      C'est marrant. Un développeur décide de passer ses sources en GPLv3 et y en a quand même qui trouve le moyen de raler…

      • [^] # Re: Titanic

        Posté par . Évalué à  2 . Dernière modification : le 11/08/12 à 02:42

        Est-ce raler que de faire un constat ? je n'exige rien, je ne rale pas, il est libre (ha!) de libérer le code d'un programme obsolète dont plus personne ne se sert, sachant que tous les obsédés d'OS X n'ayant rien contre le logiciel proprio (sinon ils n'auraient pas acheté TextMate) sont tous passés à Sublime qui lui en plus est cross platform, tandis que les autres continueront d'utiliser vim qui est bien plus puissant, avec les plugins adéquats, ou emacs.

        La saga de promettre une mise à jour à un éditeur qui n'en a pas eu pendant 6 ans (TextMate 1 pendant le dev de TM2 n'a pas vraiment reçu beaucoup de maintenance) et de finir par libérer le code face au desespoir de s'etre fait prendre tous ses clients par un concurrent plus sérieux (Sublime) me ferait sortir le pop corn par contre. On ne parle pas ici d'un type qui aime le libre mais un type qui a perdu toute sa clientèle et essaie de sauver une portion du titanic.

        • [^] # Re: Titanic

          Posté par . Évalué à  1 .

          le garder proprio aurait-il été plus utile ?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.