Journal « Squeeze », le petit nom de la future Debian

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
24
2
sept.
2008
Je ne pense pas avoir vu passer l'info ici. : Après Lenny, qui ne devrait pas tarder, la future Debian stable s'appellera Squeeze. L'annonce a été faite sur Debian-devel hier : http://lists.debian.org/debian-devel-announce/2008/09/msg000(...)

La saga des noms issus du dessin animé Toy Story continue. Pour les curieux, vous en saurez plus sur Squeeze, l'extraterrestre à 3 yeux, ici : http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_Toy_Story_characters#Sq(...)

En attendant, n'hésitez pas à continuer à tester Lenny avant sa sortie officielle :)
  • # RC bugs

    Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

    Au vu de http://bugs.debian.org/release-critical/ je prends les paris que Lenny ne sortira pas ce mois-ci comme il était prévu. Je pense qu'il y a même de bonne chance pour devoir attendre début 2009.
    • [^] # Re: RC bugs

      Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

      Comme dirais un certain Lenny : « It ain't over 'til it's over ».

      C'est sa manière de dire que ca sortira quand ca sera prêt :)

      réf: http://en.wikipedia.org/wiki/It_Ain%27t_Over_%27Til_It%27s_O(...)
    • [^] # Re: RC bugs

      Posté par . Évalué à  2 .

      Pas grave : il y aura plus de choses dedans !

      Comme un kernel binaire compilé avec le support d'OpenVZ (rentré ce weekend dans Lenny, ce qui va moult me simplifier la vie)...

      ... ou avec un peu de bol, un lcdproc en 0.5.x, vu qu'il n'y a pas eu de mise à jour à une nouvelle version depuis au moins Sarge (incluse... arf...).
    • [^] # Re: RC bugs

      Posté par (page perso) . Évalué à  -9 .

      En extrapolant la tendance de la ligne verte, je parierais plutôt vers 2012 ou 2013. Autant dire que ce sera après le trou noir du LHC, la fin du monde prédite par les Maya, et même la sortie de Duke Nukem Forever. Ou alors il faudrait se sortir méchamment les doigts, mais ça ne semble n'être ni la politique de la maison, ni l'envie actuelle des mainteneurs Debian.

      Face it, Debian is dying
      • [^] # Re: RC bugs

        Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

        Et une fois que Debian sera morte, ce sera effectivement la fin du monde pour beaucoup:
        - plus d'ubuntu (ben oui, ça va être dur de distribuer les fioritures sans le principal)
        - plus de knoppix, etc. etc.
        - plus de troll deb vs rpm (ça ça va vraiment faire mal)

        Ou finalement, on peut se réveiller, se souvenir qu'on n'est pas vendredi et au lieu de critiquer à tout va, contribuer...

        Soit dit en passant, la politique maison est, et a toujours été de sortir la nouvelle version "quand elle est prête" et pas avant. Et entre les sorties, les dev n'ont pas vraiment le temps de jouer à faire des trucs sales avec leurs doigts.

        Un vendredi, on aurait pu croire que c'était de l'humour provoc' trollesque, mais en pleine semaine, tu cherches un peu la m... quand même.

        Et sinon pour ton information, ma Debian (sid) tourne très bien, est bien à jour, ne souffre d'aucun problème d'abandon de paquets importants, ni même de paquets quasi-inutiles!
        Enfin bref: pour une distribution agonisante, je trouve qu'elle pète la forme!
        • [^] # Re: RC bugs

          Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

          C'est vrai que si on regarde le nombre de paquets disponibles, ce n'est pas franchement en diminution. Donc soit les développeurs Debian travaillent plus qu'avant, soit ils sont plus nombreux qu'avant.
        • [^] # Re: RC bugs

          Posté par (page perso) . Évalué à  -3 .

          Je comprends que quand on est debian-fanboy, ça fait mal au cul d'entendre ça, mais c'est vrai : au rythme actuel de correction des bugs critiques (donc la plupart sont dans main), je ne vois pas de sortie de lenny avant des mois. J'admire la politique qui consiste à dire "ça sort quand c'est prêt", et d'avoir le courage de s'y tenir, même quand ça dérape sérieusement face au le planning indicatif initial, mais lire "Lenny, qui ne devrait pas tarder," c'est du grand n'importe quoi, ou alors on n'a pas la même échelle de temps.

          Reste que Debian == stable/main. Je serais quand même curieux d'avoir une idée du nombre de gens qui n'utilisent que stable/main, sans backports, dépots non-officiels, ou non-free... A mon avis, ça fait pas lourd.

          Il serait grand temps que Debian remette en question sa politique de release, les délais entre versions stables et le départ d'une partie des utilisateurs historiques au profit d'autres distributions (Ubuntu, Mandriva, Fedora, Suse, gentoo, ...) sont des indicateurs criants.

          Et je sais qu'on n'est pas vendredi. Mes posts sont un peu provoquants, mais le fond est vrai : Debian a un sérieux problème. Moinssez-moi et continuez à vous voiler la face en vous congratulant, quand vous serez dans le mur ne venez pas pleurer.


          PS : Tu es content de ta sid, tant mieux pour toi, mais il me semble qu'on ne parlait pas de sid dans l'article, alors t'es un peu hors sujet avec ton petit cas perso à toi. T'as pensé à faire un blog ?
          • [^] # Re: RC bugs

            Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

            Je vois très mal un serveur debian en production tourner sur autre chose que la stable.

            Envoyé depuis mon lapin.

          • [^] # Re: RC bugs

            Posté par . Évalué à  8 .

            > Il serait grand temps que Debian remette en question sa politique de release

            Comme la sortie d'un noyau EtchAndAHalf ? ... plus récent que celui de base, pour ceux qui auraient besoin d'un support de matériel plus récent (faut avouer que le 2.6.18 ne peut pas prendre en charge moult contrôleurs qu'on trouve maintenant sur les mobos)... peut-être tardif, mais au moins, c'est vivant : la preuve, ça évolue dans le bon sens...

            ... n'en reste pas moins qu'ils ne t'ont pas attendu pour ça.

            Bon, ça n'empêche pas de critiquer constructivement, hein : personnellement, j'aimerais bien voir TOUT ce qui apporte du nouveau support matériel dans AndAHalf (backends CUPS, SANE, lcdproc, drivers X.org, ...), pour ceux qui veulent ou en ont besoin. Maintenant, je ne suis pas non plus pressé, ni obsessivement exigeant, au point de faire un caca nerveux.



            > Je serais quand même curieux d'avoir une idée du nombre de gens qui n'utilisent que stable/main, sans backports, dépots non-officiels, ou non-free

            Personnellement, des Debian, j'en ai des stables, des testings et des Sid... plusieurs dizaines, @home, entre autres grâce à la magie des conteneurs...

            Je n'utilise "non-free" nulle part (à part sur une seule des machines, de temps en temps, pour voir du flash, que j'installe au besoin... m'enfin, ça fait des mois que je ne l'ai pas remis, et ça ne me coûte en rien... vraiment en rien... ras-le-derche, de cette saloperie de flash : vraiment)...

            ... et qu'ai-je comme dépôts tiers, sinon ?

            - Debian-multimedia, sur les machines "desktop", et sur un conteneur VServer avec MythTV ;
            - slimdevices.com, pour le Squeezecenter qui pilote mon radio-réveil, lui aussi dans un conteneur VServer ;
            - openvz.org, pour la machine sur laquelle je teste OpenVZ... mais plus pour longtemps, vu qu'un kernel binaire le supportant vient de rejoindre Lenny ;

            Sorti de ça, tous mes autres serveurs (quelques dizaines) sont en Debian stable... avec uniquement des dépôts officiels ; et c'est bien parce que je n'ai rien besoin d'autre, et que c'est stable (!=fiable... mais c'est très fiable aussi) pendant longtemps.

            Si Debian se mettait à faire des upgrades foireux tous les 6 mois, crois-le bien : je serais embêté.



            En attendant, si certains trouvent l'herbe plus verte ailleurs, tant mieux pour eux... je suis allé voir par curiosité il y a quelques mois, et je suis revenu au pas de course ; notamment parce que c'est au fond la distro que je préfère, mais aussi parce qu'elle fonctionne très bien (je pourrais troller sur PackageKit qui a mis trois jours avant d'exploser dans la Fedora que j'ai testée, ou sur d'autres distros... mais sur le fond, je m'en fous pas mal).

            Et que Debian vive encore longtemps !
            • [^] # Re: RC bugs

              Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

              Pour le Flash, j'ai la solution définitive : utiliser une distribution 64 bits, comme ça on n'a pas le choix, on doit se contenter d'un plugin libre. :-)
              • [^] # Re: RC bugs

                Posté par . Évalué à  4 .

                Bah, en fait, il y a une "feature cachée" dans Debian, pour l'anti-flash ;)

                Quand tu demandes des partitions séparées pour tout (/boot, /, /usr, /var, /tmp, /home, swap), sur une distro 64 bits (sur laquelle tu peux quand même installer le blob userland), en faisant venir les libs 32 bits, à l'installation de cet ignoble machin, tu finis vite par remplir le tout petit / par défaut... ce qui peux vite te mettre dans le caca...

                ... ce qui a au moins le mérite de pointer du doigt le fait que devoir rajouter autant de choses pour avoir un support mixte 32/64 bits, pour une cochonnerie comme flash (seule raison qui m'y poussait), ça n'en vaut vraiment pas la peine.

                Par contre, les plugins libres, j'ai encore de gros problèmes, avec... je n'ai pas utilisé swfdec depuis un moment, mais gnash a réussi à faire freezer le clickodrome sur ma Sid, avec un quad-core (Q6600), l'autre jour... j'ai in-extremis réussi à reprendre la main en passant en tty (la souris ne fonctionnait plus, tellement tout était lent... pour tout dire, même les tty étaient lents comme la mort)...

                Du coup, vu que j'ai mis le partitionnement séparé par défaut sur la seule machine où j'installais flash de temps en temps (ma workstation, sur laquelle je fais des trucs plus intenses que sensibles), et bien, maintenant je m'abstiens, et ça me va très bien... surtout vu les conneries qu'on trouve en flash (pubs, jackasseries, polémiques-alakon, ...) : je peux aisément m'en passer...

                ... au pire, si je veux mâter du flash proprio, j'ai toujours une Wii proprio, avec son Opera proprio, équipé d'un plugin flash proprio... les cochonneries ensemble, c'est plus sain :D
                • [^] # Re: RC bugs

                  Posté par . Évalué à  2 .

                  Addendum : cela dit, il est pour le moins cocasse de ne pas avoir de plugin proprio 64 bits, lors-même que les processeurs uniquement capables de faire du 32 bits sont vraiment limités au niveau puissance pour lire du flash, fût-ce seulement en "embedded"...

                  ... raison de plus pour ne même pas prendre la peine de faire un effort pour supporter ce format foireux.
          • [^] # Re: RC bugs

            Posté par . Évalué à  8 .

            le départ d'une partie des utilisateurs historiques au profit d'autres distributions

            Hum, des chiffres ?

            Je serais quand même curieux d'avoir une idée du nombre de gens qui n'utilisent que stable/main

            Des serveurs en prod, qu'on upgrade pas comme on veut ?

            Dis-moi, si Ubuntu propose des version LTS (pour *Long Term Support*), c'est pas justement pour chasser sur le terrain de Debian ? Car oui, pour les entreprises, il est important qu'une version donnée soit supportée longtemps pour ne pas migrer tous les six mois.

            Sinon, si Debian devait vraiment faire comme les autres, à quoi ça servirait d'avoir tant de distribs ? Vouloir changer la politique de Debian, c'est vouloir changer la politique du libre, où chacun crée ce qu'il veut, et surtout utilise ce qu'il veut : tu n'es pas content, utilises Ubuntu.

            Il sera peut-être temps de se remettre en question, quand plus personne n'utilisera Debian, mais c'est loin d'être le cas. J'en connais d'ailleurs quelques-uns qui repassent d'Ubuntu à Debian ;-)

            Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

          • [^] # Re: RC bugs

            Posté par (page perso) . Évalué à  7 .

            Je comprends que quand on est debian-fanboy, ça fait mal au cul d'entendre ça, mais c'est vrai : au rythme actuel de correction des bugs critiques (donc la plupart sont dans main), je ne vois pas de sortie de lenny avant des mois. J'admire la politique qui consiste à dire "ça sort quand c'est prêt", et d'avoir le courage de s'y tenir, même quand ça dérape sérieusement face au le planning indicatif initial, mais lire "Lenny, qui ne devrait pas tarder," c'est du grand n'importe quoi, ou alors on n'a pas la même échelle de temps.

            Et je comprends que quand on est fan-boy d'un certain M.S. on a du mal à comprendre qu'avoir des releases régulières tous les 6 mois ça relève plus d'un choix, voire d'une stratégie plutôt que du pur bon sens qui ne donne raison ni à l'un ni à l'autre.

            Debian sort sa version stable quand elle est prête, ça signifie que oui, les dev ont passé du temps à traquer et éliminer les bugs.
            On s'est moqué de microsoft assez longtemps sur la politique du "ça sort plein de bugs mais à l'heure! on fignolera plus tard", c'est pas pour maintenant critiquer l'approche "ça sort fiable et fonctionnel, et en retard s'il le faut!"

            Reste que Debian == stable/main. Je serais quand même curieux d'avoir une idée du nombre de gens qui n'utilisent que stable/main, sans backports, dépots non-officiels, ou non-free... A mon avis, ça fait pas lourd.

            C'est que tu ne suis pas beaucoup l'actualité. Debian est bien utilisé en production, sur des applications critiques, en version stable
            Debian sert également de base à de nombreuses autres distributions. Certes ces dernières ne s'appuient pas forcément sur la version stable, de Debian, mais Debian, ce n'est pas QUE la stable.

            Il serait grand temps que Debian remette en question sa politique de release, les délais entre versions stables et le départ d'une partie des utilisateurs historiques au profit d'autres distributions (Ubuntu, Mandriva, Fedora, Suse, gentoo, ...) sont des indicateurs criants.

            Il serait grand temps que tout le monde fasse la même chose et que finalement ça ne serait pas si mal s'il ne restait qu'une seule distribution?

            Quant aux départs de développeurs, la fuite est si importante qu'ils sont de plus en plus nombreux à contribuer.
            Il est vrai que Debian a connu une crise (ou connaît encore? à vrai dire je ne suis même pas!). Une chose qui bien sûr n'est pas imaginable ailleurs et remet en cause des années de bon fonctionnement...
            Alors oui, la politique est amenée à évoluer. Mais non, "faire-comme-tout-le-monde" n'est pas systématiquement une bonne solution!

            Et je sais qu'on n'est pas vendredi. Mes posts sont un peu provoquants, mais le fond est vrai : Debian a un sérieux problème. Moinssez-moi et continuez à vous voiler la face en vous congratulant, quand vous serez dans le mur ne venez pas pleurer.

            Il faut dire que pour l'instant, vu la pauvreté de tes arguments et la pertinence de tes attaques, ça relève plus de la provocation pure que de la critique constructive...

            PS : Tu es content de ta sid, tant mieux pour toi, mais il me semble qu'on ne parlait pas de sid dans l'article, alors t'es un peu hors sujet avec ton petit cas perso à toi. T'as pensé à faire un blog ?

            cf mon commentaire ci-dessus, c'est de plus en plus constructif...

            Sinon, Sid représente bien à mes yeux l'évolution de la distribution. Une distribution ça ne se résume pas à un gel de nouvelles fonctionalités et des corrections de bugs. Une Sid qui évolue bien est représentatif de la vitalité de la distribution.
            Une Sid qui évolue peu signifie peu de nouveautés entre chaque Debian stable... et entre chaque version d'Ubuntu, soit-dit en passant...
  • # Merci !

    Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

    Pour ce scoop ! J'avais justement besoin de ce nom, maintenant je l'ai.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.