Journal Financement du libre

Posté par . Licence CC by-sa
Tags : aucun
6
29
jan.
2016

Et si, pour financer le libre, nous utilisions les systèmes d'affiliation des différents vendeurs en ligne ?

Je pense par exemple au programme Partenaires d'Amazon, où le principe est tout bête : il suffit de passer par un lien contenant une ID (du compte de la personne qui va recevoir les commissions), et le compte perçoit de 1% à 12% du montant des ventes en commissions. Je crois même qu'on peut juste directement préciser une ID lors de l'achat.

Multipliées par le nombre d'entre nous qui faisons des achats, ces petites sommes engrangées sans rien faire, sans que cela ne nous coûte rien de plus, pourraient vite devenir importantes.

Chaque projet libre pourrait donc proposer, comme le fait LinusTechTips, des liens « affiliés » vers les différents vendeurs, ou on pourrait carrément envisager la création d'un site Web dédié, géré par une association loi 1901, et que cette dernière redistribue ensuite les gains aux acteurs du libre, probablement en laissant ses adhérents ou la communauté du libre décider des destinataires ou des projets financés à chaque redistribution.

Mais probablement que quelque chose du genre existe déjà, non ?

  • # Non

    Posté par . Évalué à -8.

    C'est le genre de programme d'affiliation typique des sites web vitrines de porno. C'est de la merde.

    • [^] # Re: Non

      Posté par . Évalué à 7.

      amazon fait du porno ?

      "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Re: Non

        Posté par . Évalué à 5.

        oui, amazon met à nu nos envies d'achat, même celles auxquelles on n'avait même pas pensé (via des "conseils d'achats"=pub).
        C'est du porno sauvage!

    • [^] # Re: Non

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Les sites pornos utilisent souvent Apache comme serveur web -> Apache c'est de la merde
      Les assassins portent généralement des chaussures -> les chaussures c'est de la merde

      • [^] # Re: Non

        Posté par . Évalué à 2.

        Les terroristes utilisent du chiffrement -> le chiffrement c'est de la merde.

        Ah zut, c'est un argument valable pour certains.

  • # Financer le logiciel libre

    Posté par (page perso) . Évalué à 8. Dernière modification le 29/01/16 à 18:47.

    Trouver des sources de financement pour le développement des logiciels libres est difficile, surtout pour les logiciels libres grand public, pour lesquels il est compliqué de proposer du service. Beaucoup de projets meurent, les développeurs se lassent de ne rien recevoir ou de maigres dons. Il n'y a qu'à voir les cimetières que sont devenus SourceForge, Gna!, Savannah, Google Code.
    J'expérimente le don à des projets libres en contrepartie de l'installation de Linux Mint (ce qui a une valeur marchande) sur des ordinateurs recyclés (qui n'ont aucune valeur marchande) : http://www.numopen.fr/collecte. Je n'ai aucun souci à récupérer du matériel mais il est plus difficile de trouver des personnes intéressées par Linux Mint et acceptant de faire un don. Il y a un réel souci de valorisation des logiciels libres qui sont trop souvent associés à de simple produits gratuits. Il nous faut arriver à valoriser la liberté, la fiabilité, la sécurité et toutes les bonnes choses que les logiciels libres nous apportent.

    • [^] # Re: Financer le logiciel libre

      Posté par (page perso) . Évalué à -1.

      De mon point de vue c'est très simple : il suffit de ne pas dépanner/aider gratuitement (ni pour Windows, ni pour Linux).

      L'utilisateur a alors le choix :
      - payer Windows + les interventions
      - ou avoir Linux et payer les interventions

      Et c'est là qu'on a un point de démarcation important : si Linux+interventions n'est pas moins cher que Windows+interventions, ça veut tout simplement dire que Windows est mieux pour l'utilisateur en question (d'un point de vue financier, car le reste il s'en cogne ou il se donne l'impression de se protéger avec telle ou telle astuce).

      Dans l'immense majorité des cas Windows est moins cher, ou perçu comme moins cher. Car les utilisateurs y sont déjà habitués (valable pour les « mauvais en informatique ». Genre ma femme qui n'est capable d'utiliser un ordinateur que par mémorisation des actions à effectuer), car les pilotes de périphériques sont fait par des gens qui pensent que c'est un danger de donner les sources, car beaucoup de logiciels ne fonctionnent que sous Windows, par facilité/paresse, parce que les gens ont déjà une vie bien remplie, etc.

      Avec Windows ils ont l'impression que ça juste marche, alors qu'avec Linux il faut apprendre (il suffirait d'une heure à lire un site d'explications basiques destinées aux noobs. Je ne connais pas car ce n'est pas mon rayon).
      Et puis bon si Linux était si bien que ça, leur fils qui passe son temps sur l'ordi utiliserait ça non ? Et puis il n'y a pas Word. Ni le notificateur Facebook. Etc. C'est quand même une preuve que même les informaticiens ne l'utilise pas madame (ce qui est d'ailleurs totalement vrai).

  • # Quoi financer, et comment

    Posté par . Évalué à 8.

    Prendre le problème par ce bout omet l'autre aspect du problème : qu'est-ce qui va être financé avec l'argent récolté ? La plupart des projets n'ont pas une structure assez solide pour prendre ce genre de décision en toute sérénité (restent les projets maintenus par un développeur seul, qui fait donc un peu ce qu'il veut).

    Quant à la solution proposée, cela ne me paraît pas différent au fait de mettre des pubs sur un site Web. La plupart des sites de logiciels libres ne le font pas, même ceux qui auraient besoin d'argent : il s'agit probablement d'un choix éthique.

    • [^] # Re: Quoi financer, et comment

      Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 29/01/16 à 21:30.

      Je vois une énorme différence avec la pub, c'est que tu n'as absolument pas besoin de l'imposer partout à tes visiteur/utilisateurs, et ce ne sont même pas des bandeaux publicitaires, mais des liens des url.

      Tu as juste à référencer dans un coin de ton site (la page des dons ou des ventes de tee-shirt, par exemple) les liens vers tes différentes affiliations (cf. le lien vers LinusTechTips, c'est tout propre).

      Et les gens qui ont un besoin d'utiliser l'un de ce sites n'auront qu'à penser à passer par ton lien plutôt que d'y aller directement. C'est tout ce que ça nécessite pour qu'une partie des sommes qui seront de toute façon dépensée te bénéficient à toi plutôt que d'aller dans les poches du site et de ses actionnaires.

      Exemple typique : je vais bientôt acheter une grosse config et de changer pas mal de mes périphériques. Mettons que je dépense autour de 3000 €. Quoi qu'il arrive, je vais dépenser cette somme, j'ai un besoin. Amazon.fr (qui est le site où j'ai trouvé les produits qui m'intéressent aux conditions et tarif et les plus intéressants) propose 3,5% de reversement sur les produits de type informatique, ça veut dire que sur les 3000 € en question, 105 € pourraient être reversés à un projet libre, juste en passant par son lien ou en indiquant son ID d'affilié.

  • # Pas avec Amazon

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Financer le logiciel libre avec des goodies ou des liens vers des boutiques ? Pourquoi pas, mais il ne faut pas le faire à n'importe quel prix.
    Amazon est centralisé, ne respecte ni la vie privée ni ses salariés, envoie du JavaScript privateur, vend des contenus avec DRM, et est en position dominante dans certains domaines. Utiliser Amazon pour financer le libre, c'est avancer d'un pas, tout en reculant d'un pas (financement d'un ennemi) et en se compromettant. Ça ne signifie pas que l'on doit exclure toute composante marchande ou capitaliste. Je ne vois par exemple aucun problème au financement de Libreboot (fork 100% libre de Coreboot) via l'achat de matériel à minifree.org (ancien GlugGlug).

    • [^] # Re: Pas avec Amazon

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      financement d'un ennemi

      Tout le monde ne voit pas en binaire ami/ennemi.
      Amazon n'est pas un ennemi pour beaucoup de libristes (c'est même parfois leur employeur) et Amazon a fait bien plus pour le libre que toi (quitte à y aller : comme Apple, Google et même Microsoft maintenant fait bien plus que toi).

      Le ennemis du libre sont plus ceux qui parlent binairement sur des supposés ennemis du libre alors que le libre interdit de segmenter les gens de cette manière, justement (le libre est ouvert et accepte tout le monde).

      Tiens, dans pas longtemps je vais me pointer au FOSDEM (la pub c'est vue?), je parie qu'il y aura comme l'année dernière (et les autres années) plein de présentateurs sur des machines venant d' "un ennemi du libre". Ceux qui bossent semblent être moins binaires.

      • [^] # Re: Pas avec Amazon

        Posté par . Évalué à 8.

        Amazon n'est pas un ennemi pour beaucoup de libristes (c'est même parfois leur employeur) et Amazon a fait bien plus pour le libre que toi (quitte à y aller : comme Apple, Google et même Microsoft maintenant fait bien plus que toi).

        1/ Qu'est-ce que tu en sais ?

        2/ Tu compares l'incomparable.

        3/ Concernant Microsoft, ils le font par obligation (on ne peut pas acheter le libre pour le couler, quoique Oracle le tente, mais c'est un autre débat) : le libre est un acteur avec lequel ils doivent composer, mais s'ils pouvaient le "tuer", ils ne se gèneraient pas.

        le libre interdit de segmenter les gens de cette manière,

        Source ?

        Ceux qui bossent semblent être moins binaires.

        Ils font ce qu'ils veulent, tout comm certains sont libres de considérer Amazon ou Google comme ennemis du libre.

        Maintenant quand tu relis le commentaire initial en branchant ton cerveau, tu te rends compte que dans le contexte "libre" ne signifie pas "ligiciel libre", mais que ça va plus loin (liberté d'avoir une vie privée).

        • [^] # Re: Pas avec Amazon

          Posté par (page perso) . Évalué à -6. Dernière modification le 30/01/16 à 12:21.

          le libre interdit de segmenter les gens de cette manière,

          Source ?

          Tu plaisantes?
          Les 4 libertés du libre sont claires à ce sujet.

          Dur le libre, il faut accepter les "ennemis".
          Connais-tu ce qu'est le libre? A te lire, la réponse est négative, et pire tu sembles ne pas aimer l'idée du libre (il interdit trop d'interdictions pour toi).

          Le libre est ouvert à tous, lui, C'est dans sa définition.

          • [^] # Re: Pas avec Amazon

            Posté par . Évalué à 7.

            Je ne vois pas en quoi le libre interdit à qui que ce soit de refuser un partenariat avec Amazon. Les licences libres s'appliquent au logiciel, pas aux choix de partenariats économiques et politiques.

            Tu pourrais peut-être arrêter de brandir le "respect du libre" comme argument à chaque fois que tu veux défendre une position idéologique personnelle… On n'a pas besoin d'un commissaire politique dans le coin.

          • [^] # Re: Pas avec Amazon

            Posté par . Évalué à 2.

            Tu plaisantes?
            Les 4 libertés du libre sont claires à ce sujet.

            Explique-moi en quoi les 4 libertés du libre m'interdisent de "segmenter" les gens entre pro-libre, ceux qui y sont indifférents, ou d'y voir des ennemis ?

            Dur le libre, il faut accepter les "ennemis".

            Ca veut dire quoi cette phrase ?

            Connais-tu ce qu'est le libre?

            Bin miex que ce que tu ne crois.

            A te lire, la réponse est négative, et pire tu sembles ne pas aimer l'idée du libre

            Pourquoi ? Cite-moi le passage qui te fais croire ça ?

            (il interdit trop d'interdictions pour toi).

            Ca ne veut rien dire ça. Expliques.

      • [^] # Re: Pas avec Amazon

        Posté par . Évalué à 5.

        Amazon n'est pas un ennemi pour beaucoup de libristes (c'est même parfois leur employeur) et Amazon a fait bien plus pour le libre que toi (quitte à y aller : comme Apple, Google et même Microsoft maintenant fait bien plus que toi).

        Ils font encore bien plus contre.

      • [^] # Re: Pas avec Amazon

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Tout le monde ne voit pas en binaire ami/ennemi.

        J'ai volontairement simplifié l'expression de ma pensé. Amazon fait des choses pour le libre, mais fait aussi beaucoup de choses contre (logiciels privateurs, DRM, atteinte disproportionnée à la vie privée, etc). J'aurais effectivement du préciser avec quelque chose comme "Amazon fait de bonnes choses pour le libre, mais au vu des mauvaises choses qu'il fait, je serais heureux qu'il meure".

        Amazon n'est pas un ennemi pour beaucoup de libristes (c'est même parfois leur employeur)

        Je ne suis pas contre travailler pour Amazon si c'est pour faire ou contribuer à au moins un projet libre et à aucun projet propriétaire. Même si ma définition d'un monde meilleur est différente de celle d'Amazon, je n'ai contre faire un bout de chemin avec lui si ça n'implique de se compromettre (par exemple en faisant du logiciel propriétaire) ou en incitant les autres à contribuer à Amazon (des liens d'affiliations sont clairement un moyen d'inciter à contribuer à cette entreprise et ses pratiques).

        Amazon a fait bien plus pour le libre que toi (quitte à y aller : comme Apple, Google et même Microsoft maintenant fait bien plus que toi).

        Amazon est une entreprise avec plein de salariés. Je suis un étudiant de 21 ans. On ne peut pas me reprocher d'avoir fait moins qu'Amazon, je suis un seul homme et je ne sais pas comment me cloner.
        Il ne s'agit pas uniquement de la quantité de contribution au libre, mais aussi de "ne pas le desservir". Le libre est un mouvement pour une vision d'un monde supposé meilleur par ses promoteurs, il faut donc compter les contributions positives et négatives.

        le libre est ouvert et accepte tout le monde

        Tout dépend de comment on interprète. Les œuvres sous copyleft ne peuvent par exemple pas être dérivés en une ou des versions propriétaires. C'est particulièrement prononcé avec le copyleft fort (licence GPL, licence AGPL, etc) qui est utilisé pour de nombreux logiciels libres (Linux, GCC, Movim, etc).

        Tiens, dans pas longtemps je vais me pointer au FOSDEM (la pub c'est vue?), je parie qu'il y aura comme l'année dernière (et les autres années) plein de présentateurs sur des machines venant d' "un ennemi du libre".

        "FOSDEM is a two-day event organised by volunteers to promote the widespread use of free and open source software." https://fosdem.org/2016/about/
        Je pense que le libre est important et nécessaire, tandis que l'open-source ne me semble intéressant que pour les développeurs et pas nécessaire. On peut contribuer au libre sans pour autant adhérer complètement à la philosophie qu'il y a derrière. Pour rappel, l'open-source est un fork du libre sans les idées de libertés (contrôle sur sa vie, donc ses outils, etc) qui ont été la raison de sa conceptualisation et promotion par Richard Stallman (qui d'ailleurs déteste quand des gens font l'erreur de croire qu'il promeut ou aurait créé l'open-source). https://www.gnu.org/philosophy/open-source-misses-the-point.fr.html

    • [^] # Re: Pas avec Amazon

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Le lien sur la partie javascript privateur non libre est des plus intéressant sur la position de Stallman vis-à-vis du web.
      Oui, déjà, je remplace "privateur" par "non libre". Sémantiquement, la différence est importante car je rejette cette dualité ami/ennemi pour reprendre tes termes.

      Ensuite, et c'est surtout là l'objet de ce commentaire, c'est l'argumentaire de Stallman, qui s'attaque à ceux utilisant le javascript d'une manière non approuvée par RMS alors que :
      - les sites utilisant du javascript ne le font pas que parce que c'est fun. S'il a été créé, c'était pour répondre à un besoin. Les gens veulent du dynamique ;
      - le code sans espace avec des noms de fonction à 1 caractère n'est pas un code source et sans commentaires (toujours dixit RMS). J'ai l'impression qu'il faut nécessairement, pour qu'un code soit un code "source" des noms de variables et de fonctions parlant et qu'il soit commenté. Et pourquoi pas documenté aussi ? En gros, il se plaint de la minimification des sources (que l'on retrouve aussi au niveau du CSS par exemple), afin de diminuer la taille du fichier, et donc les temps de transfert (et ainsi diminuer le besoin de débit, ou à débit égal, augmenter le nombre de requête). Bref, à le croire, le but premier de la minimification est l'obfuscation et donc derrière l'utilisation de code minimifié il y a une volonté "malsaine". En tout cas, j'ai presque envie de dire que selon la définition de RMS, beaucoup de projets libres ne sont pas distribués sous forme de code source. Par exemple, libdrm est tout simplement imbitable. Aucune doc, pas de commentaire. Le seul moyen de comprendre la bibliothèque est d'en lire le code source ET le code noyau (car il y a beaucoup d'appel système non documenté).
      - impossibilité d'utiliser une version modifiée d'un script javascript(avec comparaison avec la tivoïsation). Ben là, le problème est intrinsèque au fonctionnement du web, et pas aux acteurs du web. Erreur de cible. Et en général, quand un script est modifiable, c'est au jour d'aujourd'hui, une faille XSS !
      - enfin, le problème réel n'est pas tant que des entreprises écrivent du code javascript qui soit 'privateur', mais que ce code soit utilisé par d'autres sites, et notamment ceux avec un esprit "libre". Il faudrait que je remette la main dessus, mais l'autre jour je lisais un article à charge contre les GAFA sur un blog libriste. J'ai aimé l'inclusion de Google Analytics pour les stats et des "J'aime" Facebook.

      • [^] # Re: Pas avec Amazon

        Posté par . Évalué à 10.

        le code sans espace avec des noms de fonction à 1 caractère n'est pas un code source et sans commentaires (toujours dixit RMS). J'ai l'impression qu'il faut nécessairement, pour qu'un code soit un code "source" des noms de variables et de fonctions parlant et qu'il soit commenté.

        Le code source, selon la licence GPL, est la forme préférée pour faire des modifications. Or une version minifiée et obscurcie du code n'est pas la forme préférée pour faire des modifications.

        • [^] # Re: Pas avec Amazon

          Posté par (page perso) . Évalué à 1. Dernière modification le 30/01/16 à 14:54.

          J'hésite à pertinenter ou non ta remarque.

          Ce n'est pas que je ne la trouve pas judicieuse. Au contraire, elle est tout à fait vraie. Comme en plus l'article de base est de Stallman, se baser sur la définition donnée dans la GPL est tout ce qu'il y a de plus pertinent. Et on discuterait d'un logiciel que je te pertinenterais sans hésiter.

          L'aspect qui me gêne par rapport à cela, c'est le contexte dans lequel on se situe (l'utilisation de javascript pour les pages Web). On peut parler de licence pour les logiciels "serveurs" (au sens large, Apache, Wordpress, etc…), on peut parler de licence pour le contenu des pages Web (les Creative Commons, etc…). Par contre, une licence pour une page Web… j'avoue que je n'en ai jamais vu. La problématique qui se pose est alors de savoir si c'est pertinent d'une part, mais aussi éventuellement de quel domaine cela dépend-t-il (logiciel ? données ?). Et là ce n'est pas aussi simple…

          Juste pour illustrer que ce n'est pas si simple, un exemple rapide : la mise en place d'un site en utilisant un CMS. La forme globale du site va dépendre de template du CMS, de plugins, de thèmes, etc…

          Le contenu du site sera celui que j'édite. Pour peu que le contenu soit un peu dynamique, je vais rajouter mon petit script javascript pour traiter cet aspect qui fera partie du contenu et non du code source du site.

          Bref, dans ce genre de situation, les notions sont parfois floues. Et je ne suis pas juriste pour pouvoir trancher l'affaire :)

          [edit]
          Après réflexion, je te pertinente ;)
          [/edit]

      • [^] # Re: Pas avec Amazon

        Posté par . Évalué à 6.

        Ca fait un bail que rms est a la ramasse d'un point de vue technologique, donc c'est pas etonnant que son avis sur ce genre de questions soit aussi ridicule et deconnecte de la realite.

        Dans le cas du web, c'est un mec qui browse le web en envoyant un email a un daemon qui lui email ensuite la page en retour. A partir de la, il lit le html directement, puis fait du lynx et ensuite du vrai browser, en fonction du html qu'il a recu.
        Cf https://stallman.org/stallman-computing.html

        Et ca t'etonnes qu'il ponde ce genre d'articles apres?

        Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

        • [^] # Re: Pas avec Amazon

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Dans le cas du web, c'est un mec qui browse le web en envoyant un email a un daemon qui lui email ensuite la page en retour. A partir de la, il lit le html directement, puis fait du lynx et ensuite du vrai browser, en fonction du html qu'il a recu.

          Pas toujours.

          I generally do not connect to web sites from my own machine, aside from a few sites I have some special relationship with. I usually fetch web pages from other sites by sending mail to a program (see git://git.gnu.org/womb/hacks.git) that fetches them, much like wget, and then mails them back to me. Then I look at them using a web browser, unless it is easy to see the text in the HTML page directly. I usually try lynx first, then a graphical browser if the page needs it (using konqueror, which won't fetch from other sites in such a situation).

          I occasionally also browse unrelated sites using IceCat via Tor. Except for rare cases, I do not identify myself to them. I think that is enough to prevent my browsing from being connected with me.


          Ca fait un bail que rms est a la ramasse d'un point de vue technologique, donc c'est pas etonnant que son avis sur ce genre de questions soit aussi ridicule et deconnecte de la realite.

          Stallman n'est pas contre le JavaScript, uniquement contre le JavaScript non libre. J'utilise NoScript en l'ayant configuré pour bloquer tout le JavaScript par défaut et rares sont les sites web non visitables sans activer une ou des sources de JavaScript (lefigaro.fr et nouvelobs.com sont les seuls sites web d'infos qui me viennent en tête), pour les rares dont c'est le cas je ne les lis pas (hormis de très rares exceptions), il y a de toute façon plein d'autres sources d'informations et de lieux numériques de débats.

          • [^] # Re: Pas avec Amazon

            Posté par . Évalué à 1.

            Pas toujours.

            Tu pinailles.

            Stallman n'est pas contre le JavaScript,

            encore heureux!

            uniquement contre le JavaScript non libre.

            C'est ce genre de trucs qui me fait dire qu'il est complètement a la ramasse, et positionne son curseur de façon complètement arbitraire et radicale.
            Le javascript utilise par facebook.com n'est pas libre. Il serait libre, que ca me ferait une belle jambe, parce que sans facebook.com je vais pas en faire grand chose.

            Une autre façon de voir le problème: ca ne le derange pas que le code qui tourne sur les serveurs de facebook.com ne soit pas libre, parce que ca fait partie du service.
            Mais ca le derange que le js des pages html ne le soit pas, alors que ca fait partie du meme service.
            Ca le derange pas non plus d'utiliser un distributeur de billet non libres, et la difference conceptuelle entre le js de facebook et le code du dab est vraiment tres tres tres maigre.

            C'est complètement incoherent comme position, et parfaitement en ligne avec sa philosophie de "je prends un attitude de nazi sur plein de sujets, genre les telephones et les bagnoles, mais comme j'en ai quand meme besoin, je me contente d'utiliser ceux des autres comme ca je peux prétendre être pur moi meme". C'est de l'hypocrisie de haut vol.

            Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

            • [^] # Re: Pas avec Amazon

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Le javascript utilise par facebook.com n'est pas libre. Il serait libre, que ca me ferait une belle jambe, parce que sans facebook.com je vais pas en faire grand chose.

              Toi peut être pas, mais ça pourrait réduire le travail pour faire un service similaire.

              ca ne le derange pas que le code qui tourne sur les serveurs de facebook.com ne soit pas libre, parce que ca fait partie du service.

              Vraiment ? https://www.gnu.org/philosophy/who-does-that-server-really-serve.fr.html

              Ca le derange pas non plus d'utiliser un distributeur de billet non libres, et la difference conceptuelle entre le js de facebook et le code du dab est vraiment tres tres tres maigre.

              Ça ne le dérange pas d'utiliser du matériel non libre, donc je ne vois pas pourquoi il ferait exception avec les distributeurs automatiques de billets.
              Pour ce qui est du code, il n'est pas exécuté sur une de ses machines. Ça élimine plein de problèmes : la sécurité (le navigateur web peut avoir des failles), le partage (il n'y a pas d'intérêt à se créer son propre DAB), etc. Le DAB, matériel et logiciels compris, peut être considéré comme un circuit.
              https://www.gnu.org/philosophy/free-hardware-designs.fr.html

              C'est complètement incoherent comme position, et parfaitement en ligne avec sa philosophie de "je prends un attitude de nazi sur plein de sujets, genre les telephones et les bagnoles, mais comme j'en ai quand meme besoin, je me contente d'utiliser ceux des autres comme ca je peux prétendre être pur moi meme".

              Les nazis ont fait de mauvaises choses à d'autres et de force. Que tu ne sois pas d'accord avec des idées pacifiques de quelqu'un qu'il n'oblige personne à suivre, c'est une chose, que tu compares cette personne à un nazi, c'est autre chose.

              • [^] # Re: Pas avec Amazon

                Posté par . Évalué à 2.

                Toi peut être pas, mais ça pourrait réduire le travail pour faire un service similaire.

                et donc une version de fb qui serait html fee serait ok? Ca changerait quoi fondamentalement d'avoir un fb statique?
                Son point central, c'est "tant que ca tourne pas sur mon matos, c'est bon", dans un monde ou l'informatique se distibue de plus en plus, est ce que c'est pertinent?

                Quid d'un jeu qui tourne en remote sur un serveur et dont la sortie est streamee en video? C'est ok si le clienkt de streaming est libre?

                Ça élimine plein de problèmes : la sécurité

                Ben voyons, ca garantit aussi que le dab ne garde pas en memoire le numero de carte et le code pin?
                Meme sans parler de malveillance, le dab va parler a un serveur a un moment, qu'est ce qui te garantit que c'est securise?

                le partage (il n'y a pas d'intérêt à se créer son propre DAB)

                Je pourrais dire la meme chose des pilotes d'imprimantes.
                "Tout doit etre absolument libre de a a z, parce que les possibilites de creation sont illimites. Sauf sur des trucs arbitraires, parce que j'ai decide qu'on pouvait pas les ameliorer", c'est en gros ce que dit rms.
                Ce qui se passe surtout, c'est qu'il a emit ses idees ya 20 ans, il a pas vu le changement arrive, et il refuse de revenir dessus. Ce qui est ballot pour un leader visionnaire d'une industrie qui se reinvente tous les 5 ans.

                Le DAB, matériel et logiciels compris, peut être considéré comme un circuit.

                C'est precisement ma critique. Stallman prend une approche extremiste, jusqu'au boutiste, et va te mettre des exceptions 100% arbitraire sur des choses qui ne sont pas fondamentalemenr differentes.
                Le dab, c'est du saas de la prehistoire, du hardware qui ne t'appartient pas et qui te rend un service logiciel. Decreter que salesforce ou facebook c'est de la merde, et a cote dire "les dab, les bornes de checkin etc., c'est bon", c'est incoherent et hypocrite de la part de quelqu'un d'aussi extremiste que stallman.

                Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

    • [^] # Re: Pas avec Amazon

      Posté par . Évalué à 1.

      Je viens d'aller voir ton lien vers minifree.org et je crois que j'hallucine… Je rêve où le site vend à 498 € un portable qu'on peut acheter à 159 € ailleurs ? Tu vas me dire qu'il a viré Windows et installé Linux sans aucun pilote ou blob propriétaire, et que ça justifie 339 € de main d'œuvre ?

      Et ça ne te choque pas qu'il facture 270 € de plus pour rajouter 4Go de mémoire et un SSD 240 Go en plus (alors qu'on trouve des SSD 240 Go de marque à 60 € et que la barrette de mémoire Corsair Value Select SO-DIMM 4 Go DDR3 1066 MHz est à 31 € ? Le mec te vend tout 3 fois plus cher et tu trouves ça normal parce qu'il fout du linux dessus ? Sérieusement, j'ai raté quelque chose ou c'est bien ça ?

      Je veux bien croire qu'Amazon et le libre ça fasse deux, mais en l'occurrence, sur la config à ~3000 €, ils sont ~10% moins chers pour exactement les mêmes références que par exemple LDLC et autres, etc. Bref, je suis désolé, mais pour le coup, je ne vais pas cramer 300 € dans le vent pour éviter Amazon, d'autant que je n'ai rien trouvé qui me convienne (pas même de loin) chez les concurrents qui font du « libre ».

      Et le fait est que sur ces ~3000 €, il y aurait moyen d'en redistribuer ~100 € à un affilié plutôt que de les laisser à Amazon. C'est à dire que pour m'acheter une config et faire un don au libre de 100 €, ça me coûterait 3000 € avec les affiliations, ou 3100 € sans. Je te laisse deviner ce qu'il est le plus intelligent de faire. :-)

      Après, si en même temps que tu m'expliques ton enflage à 3 fois prix tu es aussi en train de m'expliquer que le libre est trop pur pour accepter ces ~100€ parce qu'ils auraient transités par un achat Amazon, je vais te répondre que ça n'est pas pas grave, j'ai un ami qui vit du streaming et qui est bien content que je lui ai demandé de retrouver son ID pour qu'il puisse en profiter.

      • [^] # Re: Pas avec Amazon

        Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 02/02/16 à 13:22.

        Je viens d'aller voir ton lien vers minifree.org et je crois que j'hallucine… Je rêve où le site vend à 498 € un portable qu'on peut acheter à 159 € ailleurs ? Tu vas me dire qu'il a viré Windows et installé Linux sans aucun pilote ou blob propriétaire, et que ça justifie 339 € de main d'œuvre ?

        Le gros de la différence de prix se situe sur la mise en place de libreboot à mon avis :
        http://minifree.org/product/libreboot-installation-service/
        Perso je n’ai aucun problème à payer ce prix pour une manipulation dont je suis incapable. D’ailleurs je compte leur acheter bientôt un X200, et je sais que ça me fera plaisir de leur donner mon argent plutôt qu’à Amazon.
        Je ne vois aucune contradiction à payer plus cher pour du libre que pour du proprio. Ça me paraît même logique que le produit de meilleure qualité (selon mes critères) soit plus cher.

        Après, si tu me proposes de me faire une installation de libreboot sur un X200 pour moins cher que ne le fait minifree, je suis ouvert à toute proposition ;)

        EDIT : Au cas où tu sois intéressé par mon offre, voici la méthode pour installer libreboot sur un X200 :
        https://libreboot.org/docs/install/x200_external.html

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.