Journal Manchot chaud lapin

Posté par .
Tags :
9
10
juin
2012

(non, ne tapez pas "man chocholapin" : Aucune entrée de manuel pour chocholapin)

Linus savait-il, en le choisissant comme mascotte de Linux, que le le manchot était un dépravé sexuel ?

Un document de George Murray Levick, datant de 100 ans, était considéré comme perdu et a été remis à jour par Douglas Russell, conservateur des oiseaux au Muséum d'Histoire Naturelle de Londres. Ce document décrit le cycle de reproduction et la vie sexuelle des manchots.

Un article (en anglais) sur le témoignage de l'explorateur britannique Levick en expédition en Terre Adélie au début du XXème siècle :
http://www.guardian.co.uk/world/2012/jun/09/sex-depravity-penguins-scott-antarctic.

Un petit résumé en français ici :
http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/06/10/les-manchots-ces-pervers_1715730_3244.html
ou là :
http://www.tele-animaux.com/actualite,info,le-museum-d-histoire-nature---:9891.html

Notre manchot se livre donc à l'homosexualité, à la pédophilie, au "gang-bang", et à la nécrophilie; et Russel ajoute :
"the penguin is the most humanlike of all birds in its appearance and its behaviour is most often interpreted in anthropomorphic terms".
Traduction automatique:
"le pingouin est le plus semblable à l'homme de tous les oiseaux dans son apparence, et son comportement est le plus souvent interprété en termes anthropomorphiques".

Désolé, dimanche gris et pluvieux… j'ai trouvé ça plus (ré)jouissant que le devoir électoral (n'oubliez pas d'aller mettre le truc dans la fente).

Ce qui m'a le plus amusé est la volonté de Levick de témoigner, mais en écrivant en grec pour que seul le gentlemen éduqué ait accès à l'information :
"Levick (…) wrote down his observations in Greek so that only an educated gentleman would understand the horrors he had witnessed".
Un "chiffrement" quand même pas très sûr…

Merci, vous pouvez reprendre une activité normale.

  • # Il le savait...

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Et Mark Shuttleworth alors, tu crois qu'il est blanc comme neige ?

    • [^] # Re: Il le savait...

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      logo nsfw ubuntu

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: Il le savait...

        Posté par . Évalué à 1.

        Ah, là c'est déjà plus orienté (si je puis dire).
        Pour compléter les travaux de Levick, on soumettra ces photos aux manchots pour voir s'ils se comportent là aussi comme les humains.

      • [^] # Re: Il le savait...

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Je me doutait bien que quelqu'un ici me répondrait ça.
        En même temps le choix est tellement vaste

        • [^] # Re: Il le savait...

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Cette image était surtout particulièrement drôle à l'époque où Ubuntu était fournie avec, par défaut, des wallpapers avec des gens tout nus (un monsieur blanc, une madame blanche et une madame black).

          Du coup, la référence était à l'époque particulièrement fine et raffinée. (Comment vas-tu ? Yau de Poêle)

        • [^] # Re: Il le savait...

          Posté par . Évalué à 7.

          "pictures" dans google image, tu vas casser internet !

    • [^] # Re: Il le savait...

      Posté par . Évalué à 3.

      ben… l'image est belle, mais on est loin des perversions des manchots.
      Ou alors tu nous caches les photos qui suivent celle-ci…

      • [^] # Re: Il le savait...

        Posté par . Évalué à 10.

        Attention holala comment OSES-TU dire que cette image est belle alors qu'on y voit des jeunes femmes en maillot de bain ? Non mais quel sexiste alors !!! Tu ne sais donc pas que dès qu'on prend une femme en photo on est sexiste à la fin ??

    • [^] # Re: Il le savait...

      Posté par . Évalué à 5.

      Cette photo me rappelle mon réveil d'anesthésie (morphine powaaaaa!)

      Il se prend pour Napoléon, son état empire.

  • # manchots

    Posté par . Évalué à 8.

    il y a plusieurs sortes de manchots.

    L'article AFP/Le monde parle de manchots empereur. D'après wikipedia (que ferait-on sans ça), il y a bien des manchots empereur en terre Adélie, mais d'après l'article du Guardian, les observations portaient sur les manchots Adélie.

    bon, de toute façon, Tux est un manchot pygmée.

  • # Oui

    Posté par . Évalué à 10. Dernière modification le 10/06/12 à 14:37.

    Oui, Linus savait, et c'était même dans le cahier des charges.

    Re: Linux Logo prototype.
    Linus Torvalds (torvalds@cs.helsinki.fi)
    Thu, 9 May 1996 17:48:56 +0300 (EET DST)

    […]
    Now, when you think about penguins, first take a deep calming breath, and
    then think “cuddly”. Take another breath, and think “cute”. Go back to
    “cuddly” for a while (and go on breathing), then think “contented”.

    With me so far? Good..

    Now, with penguins, (cuddly such), “contented” means it has either just gotten laid,
    or it's stuffed on herring. Take it from me, I'm an expert on
    penguins, those are really the only two options.
    […]

    The History of Tux Penguin

  • # Ça me choque de tout mettre au même niveau...

    Posté par (page perso) . Évalué à -5.

    Notre manchot se livre donc à l'homosexualité, à la pédophilie, au "gang-bang", et à la nécrophilie;

    Hum, c'est sympa de mettre l'homosexualité au même niveau que les autres types de relation… surtout quand on les qualifie de «dépravé». J'espère que ce n'était pas l'intention.

    Quant à l'utilisation du grec pour écrire, ce n'était probablement pas du chiffrement mais peut-être la norme à l'époque pour ce type d'article. Faudrait pas oublier que le latin et le grec ont eu longtemps le statut de langues scientifiques et étaient très présents dans les écrits même au 20e siècle.

    • [^] # Re: Ça me choque de tout mettre au même niveau...

      Posté par . Évalué à 4.

      Hum, c'est sympa de mettre l'homosexualité au même niveau que les autres types de relation…

      Je me permets de faire remarquer que le gang-bang est aussi une pratique autorisée et légale (indépendamment du degré de "dépravation" qu'on lui attribue, et en supposant qu'il est pratiqué entre gens consentants, bien évidemment) !
      À la différence, comme tu cherches à le souligner, de la pédophilie et de la nécrophilie…

    • [^] # Re: Ça me choque de tout mettre au même niveau...

      Posté par . Évalué à 6.

      Hum, c'est sympa de mettre l'homosexualité au même niveau que les autres types de relation… surtout quand on les qualifie de «dépravé». J'espère que ce n'était pas l'intention.

      Même sans être homophobe, c'est à mon avis bel et bien le cas : l'homosexualité est une préférence sexuelle comme une autre, même si le terme « dépravé » est de trop (chacun fait ce qu'il veut tant que ça reste un consentement mutuel).

      Personnellement, je n'ai d'ailleurs jamais compris pourquoi on classe la pédophilie ou la nécrophilie comme maladies mentales mais pas l'homosexualité. À part bien sûr la notion de consentement, j'ai du mal à voir la différence du point de vu du prétendu « déviant ». Personne ne choisit ses préférences sexuelles.

      (je sens que je vais me faire bien moinsser…)

      Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

      • [^] # Re: Ça me choque de tout mettre au même niveau...

        Posté par . Évalué à 5.

        Personnellement, je n'ai d'ailleurs jamais compris pourquoi on classe la pédophilie ou la nécrophilie comme maladies mentales mais pas l'homosexualité.

        Parce que dire que l'homosexualité est une maladie mentale, reviendrait à sous-entendre qu'il faut soigner les homosexuels, et les rendre sains (comprendre : hétérosexuels) ?

        • [^] # Re: Ça me choque de tout mettre au même niveau...

          Posté par . Évalué à 7.

          Le monde médical parle souvent d'anomalie quand il s'agit d'une différence qui n'a pas besoin d'être soignée. Par exemple pour rester dans le délire hétéro/homo, l'hétérochromie (yeux vairons) est considérée comme une anomalie.

          Alors dire à un homosexuel qu'il a une sorte d'anomalie sexuelle (dans le sens où il n'adopte pas le comportement de la majorité) n'est certe pas très élégant, mais est-ce que ça l'est plus que de dire à un hétérochrome qu'il a une anomalie génétique ? Je vous laisse juge.

          Une chose est sûre, il faut je pense sortir de la vérité médicale/sociale/sexuelle et se poser la question de l'image qu'on veut donner de la chose. Dans un monde où l'homosexualité n'est pas très bien acceptée, il convient surement de prendre plus de pincettes qu'avec d'autres cas qu'on pourrait appeler maladies/anomalies/etc…

          Le jour où on pourra dire de quelqu'un qu'il est gay comme on peut dire de quelqu'un qu'il a les yeux bleus (qui est une anomalie d'après ce que j'a lu quelque part), on pourra prendre moins de pincettes et en rire plus facilement.

          Note: ce n'est pas parce que j'ai comparé l'homosexualités à des anomalies génétiques que j'entends qu'il y'a un gène de l'homosexualité.

        • [^] # Re: Ça me choque de tout mettre au même niveau...

          Posté par . Évalué à 1.

          Donc ça serait plutôt la société et la morale qui définissent certaines attirances sexuelles en tant que maladies mentales, en fonction de ce que donnerait son comportement si on libérait ses pulsions.

          Le problème est que tout le monde a des fantasmes et des attirances, qui varient en fonction du caractère, du vécu ou de l'état d'esprit, et s'il y a bien des stéréotypes ça reste quand même très varié et très personnel : en étant totalement franc, qui peut s'affirmer totalement sain ? Tout le monde peut à un moment donné être qualifié de malade, sans même avoir jamais transgressé la morale.

          De plus, parler de maladie revient à parler de soins, et là on peut se demander s'il est possible de « soigner » une attirance : peut-on focaliser l'attention du patient sur autre chose ?

          Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

      • [^] # Re: Ça me choque de tout mettre au même niveau...

        Posté par . Évalué à 1.

        Et à mon sens c'est bien cette notion de consentement qui fait toute la différence. Par exemple un homme (ou une femme, soyons contre le sexisme) qui viole tout ce qui bouge est-il mentalement malade ? Je pense que oui, et il a un problème avec la notion de consentement. De même pour la pédophilie, le consentement de l'enfant, même s'il peut être présent dans les faits, n'a (pour moi en tout cas) aucune valeur. Le pédophile agit aussi sans le consentement de l'enfant (ou l'enfant qui l'exprime n'est pas capable de discernement). Quant à l'atteinte à la dignité d'un cadavre, il faut être doté de certains dons pour recueillir le consentement de l'autre personne.

        Alors oui, pour moi nier la notion de consentement est bien constitutif d'une maladie mentale, ou du moins d'un refus des règles les plus élémentaires de la vie en société.

        • [^] # Re: Ça me choque de tout mettre au même niveau...

          Posté par . Évalué à 2.

          Le pédophile agit aussi sans le consentement de l'enfant (ou l'enfant qui l'exprime n'est pas capable de discernement)

          Et c'est là où tu as tort. Comme beaucoup de monde, tu confonds l'attirance et l'acte : un pédophile (ou un nécrophile, ou autre) n'a pas forcément touché un enfant (ou autre). La rigueur voudrait qu'on parle dans le cas que tu présentes de « pedosexuel ». Je ne sais pas si on peut étendre à « necrosexuel », « zoosexuel », etc mais ça me paraît plus précis.

          Et c'est bien là où je m'interroge : si l'on se contente d'être attiré par quelque chose de pas commun, en quoi serait-on plus malade qu'un homme attiré par un autre homme ?

          Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

          • [^] # Re: Ça me choque de tout mettre au même niveau...

            Posté par . Évalué à 2.

            Alors je vais distinguer les deux points :

            • Le passage à l'acte, alors là je reprends exactement le même raisonnement que précédemment, et le passage à l'acte pédophile et nécrophile correspond bien à une perversion sexuelle, la notion de défaut de consentement y est associée. L'homosexualité n'a rien à voir avec cela.
            • L'attirance, alors là je suis beaucoup plus pragmatique : je me fous totalement des pensés des gens. Il serait (et il est, malheureusement au présent pour certains dirigeants) liberticide de chercher à contrôler et classifier les pensées des gens. La seule exception que je vois sur ce point (même si cette exception est à prendre avec précautions vu les dérives qu'elle peut entraîner) est dans l'optique de prévention du premier point. Comme l'homosexualité ne rentre dans ce premier point, elle ne rentre dans le second.
            • [^] # Re: Ça me choque de tout mettre au même niveau...

              Posté par . Évalué à 1.

              Le passage à l'acte, alors là je reprends exactement le même raisonnement que précédemment, et le passage à l'acte pédophile et nécrophile correspond bien à une perversion sexuelle, la notion de défaut de consentement y est associée. L'homosexualité n'a rien à voir avec cela.

              Donc en résumant, être malade, c'est ne pas tenir compte du consentement. Cela signifie qu'un violeur est un malade mental ? Je ne suis pas sûr que ça soit considéré comme tel (en tout cas sur Wikipédia je ne le comprends pas comme ça).

              L'attirance, alors là je suis beaucoup plus pragmatique : je me fous totalement des pensés des gens. Il serait (et il est, malheureusement au présent pour certains dirigeants) liberticide de chercher à contrôler et classifier les pensées des gens. La seule exception que je vois sur ce point (même si cette exception est à prendre avec précautions vu les dérives qu'elle peut entraîner) est dans l'optique de prévention du premier point. Comme l'homosexualité ne rentre dans ce premier point, elle ne rentre dans le second.

              Je suis d'accord. Mais comment définir une maladie si l'on reste dans le domaine du fantasme ?

              Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

              • [^] # Re: Ça me choque de tout mettre au même niveau...

                Posté par . Évalué à 3.

                Mais comment définir une maladie si l'on reste dans le domaine du fantasme ?

                Le terme de pulsion ne prendrait-il pas tout son sens ? Quelque chose d'imprévisible, de non-désiré, difficilement contrôlable parfois…
                Et justement, tant que la pulsion reste à l'état de pulsion (contrôlé par son "auteur", et donc sans passage à l'acte), ça va. C'est quand la pulsion prend le pas que les choses se gâtent…

                Nous sommes donc potentiellement tous concernés : la différence se fait sur notre capacité à nous contrôler.

              • [^] # Re: Ça me choque de tout mettre au même niveau...

                Posté par . Évalué à 2.

                en résumant, être malade, c'est ne pas tenir compte du consentement.

                Tu me contrapose. Je disais que ne pas tenir compte du consentement est une forme de maladie.

                Cela signifie qu'un violeur est un malade mental ?

                Ça ne me choque pas. Après ce n'est pas pour cela qu'on doit le juger pénalement irresponsable, c'est une autre histoire.

        • [^] # Re: Ça me choque de tout mettre au même niveau...

          Posté par . Évalué à 1.

          Quant à l'atteinte à la dignité d'un cadavre, il faut être doté de certains dons pour recueillir le consentement de l'autre personne.

          Ou simplement lui avoir demandé l'autorisation avant qu'il meure. S'il a autorisé explicitement la chose dans son testament, alors où est le problème ?

          LinuxFr, parfois c'est bien de la MERDE : http://linuxfr.org/news/cpp17-exprime-la-virgule-flottante-en-hexadecimal-et-offre-des-cadeaux-aux-lecteurs-de-linuxfr-org#comment-1686201

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.