Nouveau système de paiement securisé: l'e-carte bleue

Posté par . Modéré par Benoît Sibaud.
Tags : aucun
0
20
avr.
2002
Internet
Commencez par lire le communiqué de presse (1er lien), puis la
réaction des journalistes (3eme lien et suivant), au moins en
diagonal.

Si vous n'avez pas lu, il s'agit d'une nouvelle méthode de paiement
securisé.

C'est un produit qui est supposé rassurer le e-acheteur. Pour le
marchand, qui a dejà un contrat avec une banque, un abonnement et est
taxé à chaque transaction, Pour lui, donc, rien de changé puisque le
système est transparent.

En revanche, c'est au tour du client de s'abonner et de payer une taxe
à chaque transaction...

Conclusion, le client est taxé 2 fois. Par le marchand qui répercute
sa propre taxe et par sa banque via l'e-carte bleue.

Le grand gagnant: la banque.
Le grand perdant: le client et, au final, le marchand.

Au niveau du logiciel libre et standards: c'est simple windows et
internet explorer v4+ et macromedia flash v4+. Le mac, c'est du bluff,
je ne parle même pas des OS libres... (Cela n'a derangé aucun
journaliste)

Au niveau support, boîte vocale pour le coté technique (appuyer sur 1
si... appuyer sur 2 si... ). Coté commercial la boîte vocale me prie
de bien vouloir contacter mon établissement financier...

Au niveau technique, il semble que cela n'apporte rien, si ce n'est
que mon N° de carte bleue ne se retrouve plus chez un marchand en qui
je n'ai pas confiance... Vous, vous feriez une transaction avec
quelqu'un en qui vous n'avez pas confiance ? moi, non, meme si mon N°
de carte ne se retrouve pas chez lui, je souhaite tout de même avoir
le produit que j'ai acheté.

Bref, faire payer des clients pour qu'ils soient rassurés alors que le
problème de fond n'a pas changé d'un yota : la possibilité d'utiliser
frauduleusement un N° de carte (généré ou pas) pour faire une
transaction bancaire. Et, tout ceci en closed source, et sans aucune
valeur ajoutée.

La loi oblige les banques à rembourser les depenses frauduleuses
effectuées avec votre numero de carte. Qu'on se le dise.

Bref, si la plupart des journalistes ont bien signalés que c'était un
produit bidon (en langue de bois), aucun n'a fait allusion au problème
du logiciel libre. Pourtant, imaginez qu'une solution proprio sorte et
soit en situation de monopole sur le marché. Linux sur le desktop,
vous y croiriez encore à terme ?

J'espère que l'information va être largement diffusée et qu'elle sera
plus forte que les commerciaux : « C'est pour eviter le piratage de
votre carte » (le commercial de mon établissement financier)

PS: daCode limite à 5 liens. Google est votre ami : jdn et vnunet ont en aussi parlé.

Les predictions pour linux en 2003.

Posté par . Modéré par trollhunter.
Tags :
0
28
déc.
2001
Linux
Vous avez bien lu... pour 2003! L'auteur part de l'information qu'à cette date microsoft ralentira ( comprendre arretera ) le support, patches et bugfixe en 2003 sur les pre-XP, par consequent les utilisateurs et entreprises verront, plus que jamais, linux comme une alternative.
Au sommaire:
- Linux, les utilisateurs et le marché
- Linux et le desktop
- Linux, le jeux et autre
- Linux, pub et promotion
...

WebSphere Studio Application Developer 1.0 pour Linux

Posté par . Modéré par trollhunter.
Tags :
0
28
déc.
2001
Java
WebSphere Studio Application Developer 1.0 pour Linux supporte le standard J2EE, vous donne un environnement de developpement avec des assistants, des debugers, du travail collaboratif et tout le toutim...
Cela integre SOAP, WSDL, DTD, XML, XSL, JSP, Servlet & companie. Amusez vous bien.

Merci IBM. Encore un effort, le libre, c'est pour quand ?