Journal Intégrer des vidéos dans des fichiers PDF

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
65
11
nov.
2013
Ce journal a été promu en dépêche : Intégrer des vidéos dans des fichiers PDF.

Sommaire

B’jour Nal,

Lorsque je présente mes travaux lors d’un meeting ou d’un séminaire, j’ai parfois (souvent, en fait) besoin de présenter des vidéos. N’étant pas grand fan de LibreOffice Impress (encore moins, tu t’en doutes, de PowerPoint), plutôt adepte de Beamer, je me suis penché sur l’art et la manière d’inclure une vidéo dans un PDF. Afin que ça ne se perde pas, je te confie le résultat de cette inclinaison.

Le format PDF et les vidéos

Il existe trois façons d’intégrer une vidéo au sein d’un document PDF.

Les Movie annotations

La première méthode a été introduite dans la version 1.2 du format PDF, sous la forme du type d’annotation « Movie » (une annotation, dans le jargon PDF, désigne toutes sortes d’objets avec lesquels l’utilisateur peut interagir).

Il s’agit a priori de la méthode la plus simple. Elle consiste en une seule annotation contenant un lien vers la vidéo (il peut s’agir d’un lien vers un fichier externe ou, à partir de PDF 1.3, d’un lien vers un fichier inclus directement dans le fichier PDF) et quelques paramètres contrôlant son affichage (taille, aspect, rotation, affichage ou non de boutons de lecture/pause, etc.).

Voici un exemple d’une telle annotation :

1 0 obj <<
  /Type /Annot
  /Subtype /Movie
  /Rect [x1 y1 x2 y2]         % emplacement de la vidéo sur la page
  /Movie << /F (video.avi) >> % lien vers le fichier
  /A << /ShowControls true >> % paramètres d’affichage (ici, on demande l’affichage des boutons de contrôle)
>> endobj

Les Screen annotations

La seconde méthode repose sur les fonctionnalités multimédia introduites dans PDF 1.5, et plus particulièrement l’annotation de type « Screen ».

Cette méthode est plus complexe et nécessite au moins quatre objets distincts. D’abord, l’annotation « Screen » proprement dite :

1 0 obj <<
  /Type /Annot
  /Subtype /Screen
  /Rect [x1 y1 x2 y2] % emplacement de l’annotation
  /P nn 0 R           % référence à la page à laquelle l’annotation est rattachée
  /T (Titre du film)  % indicatif uniquement
  /A 2 0 R            % référence vers un « dictionnaire d’actions »
>> endobj

Le « dictionnaire d’actions » indique le comportement à adopter lorsque l’utilisateur interagit avec l’annotation. Voici le plus simple exemple, où l’on demande un comportement élémentaire (cliquer sur l’annotation déclenche la lecture, cliquer à nouveau met en pause) :

2 0 obj <<
  /Type /Action
  /S /Rendition
  /R 3 0 R  % référence vers un objet de type « Media Rendition »
  /AN 1 0 R % référence retour vers l’annotation « Screen »
  /OP 0     % comportement standard (cliquer pour lire/arrêter)
>> endobj

Le dictionnaire d’actions peut être plus complexe et permet notamment l’utilisation de Javascript pour coder les actions de son choix.

L’objet « MediaRendition », référencé dans le dictionnaire d’actions, indique au minimum le média à jouer, et optionnellement comment le jouer :

3 0 obj <<
  /Type /Rendition
  /S /MR
  /C 4 0 R    % référence vers un objet « Media Clip Data »
  /P  << /Type /MediaPlayParams ... >>    % options de lecture
  /SP << /Type /MediaScreenParams ... >>  % options d’affichage
>> endobj

Enfin, l’objet « Media Clip Data » représente le média à jouer proprement dit (ici, sous la forme d’un lien vers un fichier externe, mais ça pourrait être une référence vers un fichier inclus dans le PDF) :

4 0 obj <<
  /Type /MediaClip
  /S /MCD
  /D (video.avi)  % lien vers le fichier vidéo
  /CT (video/avi) % type MIME
>> endobj

Les Rich Media annotations

La troisième méthode a été introduite par Adobe Acrobat 9. C’est une méthode encore plus complexe que la précédente (raison pour laquelle je ne fournirai pas d’exemple), mais en résumé, le principe consiste à confier la lecture de la vidéo à un lecteur Flash qui sera lui-même inclus dans le fichier PDF. C’est grosso modo la transposition dans les visionneurs PDF de ce qui se fait déjà dans les navigateurs web, et comme pour les navigateurs, cela nécessite que les visionneurs PDF soient capables d’exécuter du Flash.

(Vous pensiez être débarrassé du plugin Flash de votre navigateur avec HTML5 ? Tel Saruman qui chassé d’Isengard réapparait dans la Comté, le voici qui revient dans votre visionneur PDF…)

Les deux premières méthodes (Movie et Screen annotations) font partie de la version standardisée du format PDF (PDF 1.7, aka ISO3200-1:2008), bien que la première y soit officiellement déclarée comme dépréciée en faveur de la seconde. La troisième méthode (Rich Media annotation) est documentée dans une extension de Adobe à la norme ISO3200 (PDF 1.7 Extension Level 3), mais non standardisée.

Générer un PDF avec vidéo(s) intégrée(s)

Maintenant qu’on sait ce qu’offre le format PDF, comment fait-on, concrètement, pour produire un PDF contenant des vidéos ?

Je parlerai essentiellement de LaTeX, parce que c’est ce que j’utilise et que ça fonctionne. Je dirai également deux mots de ce qui est supposé fonctionner avec DocBook. Si vous utilisez d’autres outils pour produire des PDF et qu’ils permettent l’inclusion de vidéos, manifestez-vous dans les commentaires.

LaTeX

Il existe au moins trois paquets LaTeX permettant d’inclure une vidéo, chacun supportant l’une des trois méthodes décrites ci-dessus.

Le paquet multimedia, écrit par Till Tantau (aussi auteur de beamer, les deux paquets sont d’ailleurs distribués ensemble et la documentation de multimedia est incluse dans celle de beamer, même si chaque paquet peut être utilisé de façon indépendante), génère des Movie annotations conformes au format PDF 1.2.

\usepackage{multimedia}\movie[showcontrols,poster,width=4cm,height=2cm]{}{video.avi}

À noter que multimedia n’inclut pas physiquement le fichier vidéo dans le fichier PDF (ce qui n’est possible qu’à partir de PDF 1.3). Le fichier vidéo doit donc accompagner le fichier PDF pour que le visionneur PDF ait une chance de le trouver.

Le paquet movie15, écrit par Alexander Grahn, génère des Screen annotations conformes au format PDF 1.5.

\usepackage{movie15}\includemovie[controls,poster]{4cm}{2cm}{video.avi}

Contrairement au paquet précédent, la vidéo est ici réellement incluse dans le fichier PDF. De plus, movie15 génère aussi une File Attachment annotation qui permet, dans les visionneurs PDF qui supportent ce type d’annotation, d’offrir à l’utilisateur la possibilité d’extraire facilement le fichier inclus (autrement qu’en ayant recours à des outils comme pdfannotextract ou poppler-glib-demo).

Enfin, le paquet media9, écrit par le même Alexander Grahn, génère des Rich Media annotations compatibles avec Adobe Reader 9 et suivants.

\usepackage{media9}\includemedia[%
  addresource=video.avi,
  flashvars={source=video.avi}]{}{VPlayer.swf}

(Avec tout le respect que j’ai pour Alexander Grahn, ne l’écoutez pas quand il dit que movie15 est obsolète et devrait être remplacé par media9. Vous l’aurez compris, les deux paquets ne sont pas du tout équivalents et le second ne peut pas être considéré comme une simple évolution du premier, puisqu’ils sont basés sur des méthodes d’inclusion complètement différentes — l’une standardisée, l’autre non.)

DocBook

Voici un exemple sorti tout droit du DocBook: The Definitive Guide :

<mediaobject>
  <videoobject>
    <videodata fileref="video.avi" />
  </videoobject>
  <imageobject>
    <imagedata fileref="fallback.png" />
  </imageobject>
  <textobject>
    <para>Si vous lisez ceci, quelque chose n’a pas fonctionné…</para>
  </textobject>
</mediaobject>

Avec la chaîne de production que j’utilise pour les documents DocBook (source DocBook → traitement par DocBook XSL Stylesheets → source intermédiaire XSL-FO → traitement par Apache FOP → document PDF), ben… ça marche pô. :( Le document résultant contient l’image de secours, mais aucune trace de la vidéo. Il semble s’agir d’une limitation du format intermédiaire XSL-FO, qui apparemment ne permet pas l’inclusion de vidéos — en tout cas rien n’indique que la directive fo:external-graphic puisse être utilisée pour autre chose que des images fixes.

Lire un PDF avec vidéo(s) intégrée(s)

Maintenant qu’on sait produire un PDF contenant des vidéos, où peut-on le lire et avec quoi ? La réponse n’est malheureusement pas « sur n’importe quelle machine avec n’importe quel visionneur PDF. »

Adobe Reader (oui, je sais)

Adobe Reader sur Windows supporte les Screen annotations et, à condition d’avoir le plugin Flash installé, les Rich Media annotations. Les Movie annotations ne sont apparemment plus supportées.

Adobe Reader sous Mac OS X supporte les deux annotations standardisées, bien que la vidéo que j’ai testée s’est avérée illisible car dans un format « non-reconnu par QuickTime ». Du MPEG-4 Part 2 dans un conteneur AVI, ça ne me paraît pourtant pas très exotique comme format, mais bon… Quoi qu’il en soit, le problème n’est pas imputable au visionneur PDF lui-même, qui ne fait que se reposer sur les décodeurs vidéos de la plate-forme. Et les spécifications du format PDF ne disent rien du tout sur les formats vidéos supportés, chaque implémentation supportant ce qu’elle veut.

(À noter qu’avec la méthode des Screen annotations, il devrait être possible d’inclure plusieurs versions d’une même vidéo dans des formats différents et laisser le visionneur choisir celle qu’il peut lire, mais le paquet movie15 ne permet pas cela.)

Adobe Reader sous Mac OS X devrait en principe supporter les Rich Media annotations, mais la version que j’ai testée plante irrémédiablement dès qu’on ouvre une page contenant une telle annotation.

Adobe Reader sous GNU/Linux ressemble à une plaisanterie (je ne parlerai même pas du fait que nous n’ayons droit qu’à une version 9.1 et quelques en 32 bits…). La lecture des Movie et Screen annotations nécessite de télécharger un « player multimédia » qui n’est pas inclus d’office. Pourquoi pas, mais là où ça devient amusant, c’est lorsque Reader tente effectivement de télécharger ledit player à cette adresse, et que le serveur de Adobe répond par un 403 Forbidden « Sorry, browsing is not allowed in this directory ». Traduction : « Utilisateurs de GNU/Linux, allez vous faire mettre. Cordialement, Adobe. »

Les Rich media annotations ne sont pas davantage supportées, mais ça c’était attendu, le support de Flash dans les versions GNU/Linux de Reader ayant été explicitement laissé de côté (non pas que je le regrette). Mais chez Adobe, même le non-support est source de bug : l’ouverture d’une page contenant une Rich Media annotation fait planter le lecteur avec une « erreur d’analyse des données 3D ».

Les visionneurs libres

Le vénérable xpdf (3.3), il fallait probablement s’y attendre, ne supporte aucune des trois formes d’inclusion vidéo.

La bibliothèque poppler, dans sa version 0.24.2, reconnaît correctement les Movie annotations et les Screen annotations, soit les deux formes standardisées. Les Rich Media annotations ne sont pas supportées.

Mais le support par poppler ne suffit pas, il appartient ensuite aux visionneurs basés sur poppler de savoir quoi faire des annotations que leur renvoie la bibliothèque. À ce niveau, les fortunes sont variables :

  • Okular 0.4.13, le visionneur de KDE, lit les Movies annotations mais pas les Screen annotations. En revanche, il reconnait les File attachment annotations générées par movie15, ce qui fournit au moins une solution de repli (à défaut de pouvoir lire la vidéo, l’utilisateur se voit offrir la possibilité d’enregistrer le fichier vidéo vers son disque dur, où il peut ensuite le lire avec le lecteur de son choix).

  • Evince 3.4.0, le visionneur de Gnome, reconnait les Screen annotations. Il ne permet pas de les lire directement dans le PDF, mais lance un VLC externe pour cela (je n’ai pas regardé si on pouvait remplacer VLC par un autre lecteur). Il ne reconnait pas les Movie annotations.

  • Epdfview 0.1.8 ne reconnait rien du tout.

  • L’excellentissime QPdfPresenterConsole 2.5.13, spécialisé dans l’affichage de présentations, reconnait les Screen annotations. Il repose sur libvlc pour les lire, et la vidéo jouée s’affiche à son emplacement prévu sur la page, et non dans une fenêtre externe comme avec Evince. Incidemment, le seul défaut de QPdfPresenterConsole est d’être assez peu connu.

MuPDF 1.2, un visionneur PDF non-basé sur poppler, ne reconnait aucune annotation — bien que la bibliothèque sous-jacente, développée expressément pour ce logiciel, semble capable de le faire.

Pour récapituler :

Visionneur Movie (PDF 1.2) Screen (PDF 1.5) Rich Media (PDF 1.7 ext.lev.3)
Adobe Reader (Windows) non oui oui (avec plugin Flash)
Adobe Reader (Mac OS) oui oui peut-être, quand ça plante pas
Adobe Reader (GNU) non non non
Xpdf non non non
Okular oui non non
Evince non oui (externe) non
Epdfview non non non
QPdfPresenterConsole non oui non
MuPDF non non non

Bilan provisoire

Au vu de ces constatations, j’ai pour l’instant choisi le paquet movie15. La sortie qu’il produit est standard et semble être la plus largement supportée, même si le problème du format de la vidéo (trouver un format visionnable partout) reste posé.

Si vous souhaitez tester la lecture de vidéo avec d’autres visionneurs, d’autres versions, sur d’autres plate-formes, je fournis une archive contenant trois fichiers PDF générés avec chacun des trois paquets LaTeX sus-mentionnés et utilisant donc les trois formes possibles d’inclusion. L’archive contient aussi le document DocBook, pour ceux qui voudraient tester une autre chaîne de production que celle passant par XSL-FO.

  • # Evince et QPdfPresenterConsole

    Posté par . Évalué à 3.

    Merci pour ce bilan sur les façon d'inclure une vidéo dans un PDF !

    Pour info, evince sous Ubuntu 13.10 permet d'enregistrer la vidéo "Screen annotations" sur le disque à l'aide d'un clic droit (ce qui n'était pas précisé dans l'article), et chez moi il lance totem (le lecteur vidéo gnome/Ubuntu) lors d'un clic sur l'image de la vidéo.

    De plus j'ai longtemps cherché un logiciel tel que QPdfPresenterConsole, donc merci pour le lien !! C'était pour moi le dernier avantage de libreoffice sur beamer. (Sous reserve que QPdfPresenterConsole permette d'écrire des notes visible uniquement pour l'orateur sur/sous les différentes slide).

    Malheureusement, il n'est pas packagé dans les dépôts de ma distribution, et le deb de source forge ne s'installe pas chez moi

    dpkg: des problèmes de dépendances empêchent la configuration de qpdfpresenterconsole :
    qpdfpresenterconsole dépend de libpoppler-qt4-3 (>= 0.16) ; cependant :
    Le paquet libpoppler-qt4-3 n'est pas installé.

  • # Déménagement

    Posté par . Évalué à 4.

    Il semble que le développement de QPdfPresenterConsole continue sur Gitorious et non plus sur SourceForge.

    • [^] # Re: Déménagement

      Posté par . Évalué à 3.

      Sauf qu'il n'y a plus rien depuis 2012 que ce soit sur sourceforge ou gitorious.

      • [^] # Re: Déménagement

        Posté par . Évalué à 7.

        Il n'y a pas d'activité sur le git parce que le code actuel fonctionne assez bien pour mes besoins et ceux de mes collègues. Quant au développement, il a toujours été sur Gitorious, la page SourceForge ne sert qu'à la distribution.

  • # Mac OS

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Apple utiliser le conteneur MP4 comme format standard, il ne reconnait pas les AVI de base.

    Je te conseille de sortir un .mp4 de ta vidéo MPEG4, elle sera reconnue sur toutes les plateformes !
    Et c'est plutôt pervers de mettre du MPEG4 dans du AVI, sachant que le conteneur officiel du MPEG4 est le … MP4 …

    Et avec "Aperçu", quelles sont les balises reconnues ?

    • [^] # Re: Mac OS

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Apple utiliser le conteneur MP4 comme format standard, il ne reconnait pas les AVI de base.

      Pourtant du MJPEG dans du AVI ne lui pose aucun problème. Ce format me conviendrait d’ailleurs très bien (c’est le format généré en sortie par ImageJ, l’outil que j’utilise pour créer mes vidéos), s’il n’y avait le fait que celui-là c’est Windows qui ne le lit pas. >_<

      Je te conseille de sortir un .mp4 de ta vidéo MPEG4, elle sera reconnue sur toutes les plateformes !

      Effectivement, le même codec (MPEG4 Part 2) dans du MP4, ça marche sous GNU/Linux, Mac OS X, et Windows. Bon, avec une taille d’échantillon de n=1 pour chaque cas, donc je m’attends quand même à tomber un jour sur une machine sur laquelle ça ne passera pas, mais pour l’instant, je vais retenir ça. Merci pour l’info. :)

      Et c'est plutôt pervers de mettre du MPEG4 dans du AVI, sachant que le conteneur officiel du MPEG4 est le … MP4 …

      Bah vu que QuickTime supporte à la fois le conteneur AVI avec un autre codec (puisqu’il est capable de lire du AVI contenant du MJPEG) et le codec MPEG4 Part 2 dans un autre conteneur (puisqu’il lit du MP4 contenant du MPEG4 Part 2), je ne trouve pas déraisonnable de croire qu’il aurait pu lire du MPEG4 Part 2 dans un conteneur AVI… d’autant que VLC, MPlayer (sous GNU/Linux) et Windows Media Player y arrivent.

      Quel intérêt d’avoir des formats de conteneur distincts des formats d’encodage si un format d’encodage ne fonctionne que dans son conteneur « officiel » ?

      Et avec "Aperçu", quelles sont les balises reconnues ?

      Aucune.

  • # png ?

    Posté par . Évalué à 1.

    Est-ce qu'il est possible d'inclure du png dans les pdf ?

    J'ai vu uniquement du jpg ou du non compressé (tiff ?) Pour les copies d'écran, c'est assez ignoble. On a le choix dans une qualité pas top ou un fichier très lourd.

    "La première sécurité est la liberté"

    • [^] # Re: png ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 7. Dernière modification le 12/11/13 à 10:43.

      oui, le pdf permet d'inclure des png ; il supporte la même méthode de compression et donc la taille résultante est comparable.
      maintenant ça dépend sûrement de l'outil que tu utilises pour faire des pdf…

      • [^] # Re: png ?

        Posté par . Évalué à 3.

        y'a moyen d'ajouter le png après coup ? Ou avoir un outil qui transforme les tiff contenu dans un pdf en png. Cela existe ?

        "La première sécurité est la liberté"

        • [^] # Re: png ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          comment ça après coup ? ajouter un png dans un pdf existant ? sûrement.
          transformer les images tiff ou jpeg d'un pdf en png, ça doit se coder facilement, mais quel serait l'intérêt ?

          • [^] # Re: png ?

            Posté par . Évalué à 3.

            L'intéret est de continuer à utiliser la même chaine de production de pdf, et d'avoir une taille de fichier plus petite.

            "La première sécurité est la liberté"

  • # Impression

    Posté par . Évalué à 10.

    Sinon ça marche comment à l'impression ? Cela imprime la même page plusieurs fois mais avec une image différente pour la vidéo comme ça on peut en faire un folioscope ?

    ~~~~> []

    • [^] # Re: Impression

      Posté par . Évalué à 6.

      Pour le son c'est tendu.

    • [^] # Re: Impression

      Posté par . Évalué à 4.

      C'est grave …. Personnellement ça me choque d'intégrer un truc animé dans un format prévu pour l'impression.

      Après, je suis conscient que pour des présentations, les vidéos c'est bien, mais dans ce cas, est-il judicieux de se baser sur le même format? A mon avis le risque, c'est d'avoir un format trop complexe qui fait tout mais le fait mal, et des problèmes pour ensuite développer les utilitaires permettant d'afficher le format.

      N'aurait-il pas mieux vallu un format dédié pour ce genre d'utilisation ?

      • [^] # Re: Impression

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        C'est grave …. Personnellement ça me choque d'intégrer un truc animé dans un format prévu pour l'impression.

        À mon avis ce n’est pas l’intégration de vidéo le pire, c’est plutôt l’intégration de code Javascript ou, pire encore (depuis Adobe Reader 9) de code Flash. Un lecteur PDF devient quasiment aussi complexe qu’un navigateur web. Et d’ailleurs, les documents PDF malicieux sont devenus un vecteur majeur d’attaque, exploitant les failles desdits lecteurs.

        N'aurait-il pas mieux vallu un format dédié pour ce genre d'utilisation ?

        Pourquoi pas, mais en attendant que quelqu’un s’y colle (toi ?), je préfèrerai toujours utiliser un PDF qu’un PowerPoint ou un Impress — d’expérience, l’intégration de vidéo dans un PowerPoint fonctionne encore plus mal que dans un PDF.

        • [^] # Re: Impression

          Posté par . Évalué à 1.

          Pourquoi pas, mais en attendant que quelqu’un s’y colle (toi ?)

          Pourquoi pas, si je n'étais pas sur deux autres projets par ailleurs.

          J'ai une petite idée de coment ça pourrait se faire(par contre ça prendrait beaucoup de temps …).

          • [^] # Re: Impression

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            J'ai une petite idée de coment ça pourrait se faire(par contre ça prendrait beaucoup de temps …).

            Je copie-colle ce que je viens d’écrire dans un autre commentaire : « je préfère utiliser un format standard qui existe maintenant qu’un hypothétique format spécialisé qui reste à inventer et qui sera éventuellement standardisé dans quinze ans ».

            • [^] # Re: Impression

              Posté par . Évalué à 2.

              Pour en revenir au début, ce n'est pas tant ton utilisation de ce format qui me gène, mais le fait qu'Adobe ait développé un format "fourre-tout", un peu comme les documents Word ou Excel ou on met n'importe quoi.

              Ils avaient la possibilité de faire autrement.

              • [^] # Re: Impression

                Posté par . Évalué à 3.

                Sinon, pour répondre à ta question, ce format existe déjà : c'est le HTML. Pas besoin d'un lecteur spécifiue, les navigateurs sont intégrés dans les OS de nos jours. Il faudrait juste un éditeur spécifiquement adapté à la génération de présentation et ça existe peut-être déjà).

                • [^] # Re: Impression

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Sinon, pour répondre à ta question, ce format existe déjà : c'est le HTML. Pas besoin d'un lecteur spécifiue, les navigateurs sont intégrés dans les OS de nos jours.

                  Et on a la garantie que le rendu sera identique d’un navigateur à l’autre. Ou pas.

                  Par ailleurs, quel navigateur offre des fonctionnalités proche d’un « Pdf Presenter » ? Peut-on écrire une page HTML de telle sorte qu’une partie de la page soit affichée sur un écran et une autre partie sur un autre écran ? De façon portable, bien sûr ?

                  • [^] # Re: Impression

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Je serais tenté de dire qu'avec le pdf "riche" :

                    Et on a la garantie que le rendu sera identique d’un lecteur pdf à l’autre. Ou pas.

                    Tu marques sans doute un point pour le pdf présenter mais d'après ce que j'ai compris c'est un peu un usage détourné du pdf via les annotations. Je ne vois pas trop ce qui empêche d'avoir un autre document avec ses notes sur une autre fenêtre.

                    • [^] # Re: Impression

                      Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 13/11/13 à 14:25.

                      Et on a la garantie que le rendu sera identique d’un lecteur pdf à l’autre. Ou pas.

                      Je te l’accorde, avec HTML et PDF on a en théorie les mêmes garanties — après tout dans les deux cas on a une norme décrivant comment rendre le document. Sauf qu’en pratique, l’expérience est plutôt en faveur du PDF. Je n’ai jamais vu d’écarts de rendu d’un visionneur à l’autre comme ceux qu’on peut voir pour une page HTML d’un navigateur à l’autre.

                      Je ne vois pas trop ce qui empêche d'avoir un autre document avec ses notes sur une autre fenêtre.

                      Rien, en effet. Tout comme rien ne m’empêche, après tout, de faire mes présentations au format PNG avec une visionneuse d’images sur un écran, et mes notes au format texte dans un xmessage sur un autre écran. Je n’ai qu’à bidouiller quelque chose pour que l’affichage des deux soit synchronisé (passer à l’image suivante fait défiler le texte dans xmessage).

                  • [^] # Re: Impression

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Par ailleurs, quel navigateur offre des fonctionnalités proche d’un « Pdf Presenter » ? Peut-on écrire une page HTML de telle sorte qu’une partie de la page soit affichée sur un écran et une autre partie sur un autre écran ? De façon portable, bien sûr ?

                    Reveal.js le permet (une fenêtre pour la présentation, une pour les notes). Par contre, comme je l'ai déjà écrit, il ne gère pas encore la taille de présentation et, en fonction des tailles d'écran, on peut avoir du contenu qui déborde de l'écran. Mais HTML/CSS/JS permet de contourner ce problème, Yakafokon.

                    « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                  • [^] # Re: Impression

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Et on a la garantie que le rendu sera identique d’un navigateur à l’autre. Ou pas.

                    Bah, on a ce genre de problème (mais dans une moindre mesure, je te l'accorde) avec les PDF qui ne sont lisible qu'avec le reader d'Adobe (ça m'est déjà arrivé …).

                    • [^] # Re: Impression

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      Bah, on a ce genre de problème (mais dans une moindre mesure, je te l'accorde) avec les PDF qui ne sont lisible qu'avec le reader d'Adobe (ça m'est déjà arrivé …).

                      Je sais, ça m’est arrivé aussi. Mais c’est causé par l’utilisation de fonctionnalités à la fois avancées et non-standards des dernières versions du format (introduites après la normalisation de PDF 1.7).

                      Pour HTML, rien que le rendu d’éléments simples et complètement standardisés est déjà variable d’un navigateur à l’autre. Même LinuxFR.org s’affiche différemment entre Firefox et un navigateur basé sur WebKit.

                      • [^] # Re: Impression

                        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                        À coup de -webkit ou -moz tu peux vite avoir des différences. Mais en général ce qui change, c'est la police d'écriture (et le lissage).

                        • [^] # Re: Impression

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          Mais en général ce qui change, c'est la police d'écriture.

                          Tu sembles dire ça comme si ce n’était qu'un détail mineur. Mais une différence de police suffit amplement à flinguer une mise en page. Ça suffit par exemple pour que le texte « Proposer un contenu » (en haut à gauche, sous le logo) s’affiche sur deux lignes au lieu d’une seule, avec la seconde ligne qui déborde du cadre.

                          Certes, sur une page web, ce n’est pas forcément très important (d’ailleurs je m’en fiche). Mais sur l’espace limitée d’une diapositive, ça l’est.

                          • [^] # Re: Impression

                            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                            C'est un détail mineur. Contrairement à un PDF, une mise en page web ne doit pas reposer sur l'implémentation de l'affichage de texte d'un navigateur. La mise en page parfaite au pixel près est très difficile à obtenir.

                            Pour une diapositive, il est recommandé d'avoir un message clair et court à lire. Sinon les gens lisent la diapositive au lieu de t'écouter. Du coup, il doit normalement rester beaucoup de place pour faire rentrer les quelques pixels de différence du texte.

                            Mais pour une mise en page très précise pour l'impression, le web n'est pas comparable à du PDF.

                            • [^] # Re: Impression

                              Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 16/11/13 à 01:48.

                              Pour une diapositive, il est recommandé d'avoir un message clair et court à lire. Sinon les gens lisent la diapositive au lieu de t'écouter. Du coup, il doit normalement rester beaucoup de place pour faire rentrer les quelques pixels de différence du texte.

                              C’est beaucoup plus que « quelques pixels », ça peut faire une ligne entière de différence, comme ici-même sur LinuxFR.org

                              Proposer un contenu

                              ou

                              Proposer un
                              contenu

                              Sur une diapositive, ça peut faire la différence par exemple entre un titre de diapo qui s’affiche sur une ligne sur le poste où tu prépares la présentation, et sur deux lignes sur le poste où tu la présentes, ce qui décale tout le reste de la diapo vers le bas.¹

                              C’est sûr que si tu ne mets qu’un slogan d’une ligne par diapo comme dans la présentation de reveal.js cité plus haut, ça ne posera guère de problèmes (et encore… sur un écran à 1920×1080, ça passe, mais sur un écran à 1024×768, il n’y a plus beaucoup de marge). Mais sur une diapo avec du vrai contenu (qui n’est pas nécessairement un gros pavé de texte comme tu le sous-entends), c’est très gênant et en aucun cas « mineur ».


                              ¹ Oh ben ça alors, c’est le même genre de problèmes qu’on rencontrait avec une présentation préparée avec PowerPoint sous Windows et affichée avec PowerPoint sous Mac OS ou inversement… Où est le progrès ?

                          • [^] # Re: Impression

                            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                            Le problème de la police peut être résolu avec un navigateur récent et @font-face

                            « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.