Des nouvelles d'Urbi, désormais utilisable pour les jeux vidéo

Posté par . Modéré par patrick_g.
Tags :
18
21
déc.
2010
Technologie
Urbi, un puissant framework jusque-là principalement reconnu dans le domaine de la robotique, est maintenant compatible avec Qt, Ogre et Bullet. Ces différents « ponts », qui rendent possible la création de jeux vidéo ainsi que la simulation, sont Open Source comme l'est devenu Urbi il y a quelque temps. Retour rapide sur cet évènement qui n'a pas laissé indifférente la communauté d'Urbi.

Journal Un nouveau design pour LinuxFr, « zenburn »

Posté par .
Tags : aucun
12
30
sept.
2010
Ce journal n'a pas grand-chose à voir avec le libre ou Linux, mais tant pis.

Adoptant de plus en plus de thèmes GTK sombres, je me suis dis : « pourquoi ne pas créer une feuille CSS pour LinuxFr » ? C'est ainsi que je me suis mis à la création d'un design sombre, mais pas trop, dans les tons marrons et verts, inspirés de zenburn.

Cette feuille de style est disponible sur la page des designs, tout en bas. (...)

Google Code propose les licences approuvées par l'OSI

Posté par . Modéré par Bruno Michel.
Tags : aucun
16
14
sept.
2010
Internet
Google Code, lancé il y a cinq ans, offre la possibilité aux développeurs de logiciels Open Source d'héberger et de gérer leurs projets gratuitement. Ce service nommé « Project Hosting » propose en effet un large espace disque, un gestionnaire de versions (Subversion ou Mercurial), un wiki et un bug tracker.

Depuis la création de ce service, Google avait le désir de n'offrir qu'un choix limité de licences. Effectivement, la firme déplore la prolifération des licences libres, qui peuvent, à cause de leur grand nombre, poser problème pour les développeurs ou les utilisateurs de logiciels Open Source. Jusque-là, Google Code proposait une dizaine de licences, mais le projet devenant de plus en plus connu et utilisé par les développeurs, certaines licences manquaient.

C'est ainsi que, depuis vendredi dernier, Google Code propose toutes les licences approuvées par l'Open Source Initiative, via une nouvelle entrée « Other Open Source » dans la liste déroulante permettant de choisir la licence du projet. Celle-ci n'étant alors pas clairement définie à la création du projet, Google encourage les développeurs à la citer dans un fichier du programme.

Ce changement autorise donc les développeurs utilisant Google Code à opter pour la licence Affero GPL. Bradley Kuhn, qui a longtemps travaillé pour la FSF et qui est maintenant au Software Freedom Law Center, avait lancé un appel en 2008 pour que les sites d'hébergement de code autorisent l'AGPL. C'est maintenant chose faite pour Google Code.