Journal Fête des pères et plafond de verre

Posté par .
Tags : aucun
1
22
juin
2010
Cher journal,

Dimanche dernier, j'ai souhaité une bonne fête à mon papa (comme beaucoup de gens ici).
Et ce matin, dans mes flux RSS, je suis tombée sur cette petite vidéo.

http://graphism.fr/jeu-video-de-femme-pour-la-fete-des-peres

(oui, je raconte des trucs juste pour éviter de ne mettre qu'un bookmark)

Bon mardi à tous (zut, on est pas troll-dredi)
  • # troll-dredi

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    C'est pas plutôt trolldi ?

    DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

  • # moi

    Posté par . Évalué à 10.

    Dimanche dernier, j'ai souhaité une bonne fête à mon papa (comme beaucoup de gens ici).
    Moi j'ai souhaité au mien, pas au tien. Mais souhaite lui de ma part quand même (au tien, pas au mien)
    • [^] # Re: moi

      Posté par . Évalué à 4.

      Bonne fête à ton papa aussi :p
    • [^] # Re: moi

      Posté par . Évalué à 1.

      s/[tm]ien/\0s/g

      Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

  • # pour alimenter le troll

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    En fait ça se passe plutôt comme cela
    http://www.youtube.com/watch?v=SEVU-YLpM8A

    :)
  • # Vous avez regardé la vidéo ?

    Posté par . Évalué à 0.

    On dirait que les gens commentent mais n'ont pas vu la vidéo ...
  • # Est-ce que c'est...

    Posté par . Évalué à 2.

    Cette vidéo?
    http://www.youtube.com/watch?v=vMDEhc_qBaQ

    THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

    • [^] # Re: Est-ce que c'est...

      Posté par . Évalué à 4.

      (Miam, un webcomic)

      Ça vaut le coup de regarder jusqu'au bout: à la fin, on a les classiques remerciements aux collaborateurs. Ils sont 6, tous de sexe masculin (d'après leur prénom). Ça résume bien l'histoire.

      Et sinon, les "jeux vidéos" y'a un "s" à "vidéos" (au tout début).

      Après, on peut discuter du fait que, après tout, rien n'oblige une femme à s'ajouter des fardeaux ménagers. Si la conception fait peser sur elles une charge plus lourde (et là, la proposition anti-sexiste d'imposer un congé aux pères, de même durée que les congés de grossesse + maternité est très judicieuse), le reste relève d'une décision individuelle.

      THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

  • # "plafond de verre"

    Posté par . Évalué à 1.

    Je n'ai bien compris le "plafond de verre", j'ai dû louper un jeu de mot je pense.
    • [^] # Re: "plafond de verre"

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    • [^] # Re: "plafond de verre"

      Posté par . Évalué à 2.

      L'expression "plafond de verre" désigne (entre autres) le fait que, à compétences égales, les femmes sont globalement moins bien payées que les hommes. Ceci étant du (ou justifié par) la situation décrite dans la vidéo: elles ont les tâches ménagères, les enfants, et le boulot à gérer, là où les hommes n'ont que le boulot. Du point de vue des employeurs, elles sont donc considérées comme moins impliquées, susceptibles de partir en congé de maternité à tout moment, de partir plus tôt pour aller chercher leurs enfants, d'arriver fatiguées pour cause de grand ménage la veille, etc.. ce qui justifierait de les payer moins, de leur opposer un "plafond de verre" (une limite invisible) dans la montée en grade et les salaires.

      C'est la même logique que celles des assureurs automobiles concernant le taux d'accident masculin supérieur: on applique une discrimination sexiste sur des bases statistiques.
      Sauf que, dans ce dernier cas, la réaction la plus courante est "Vous n'avez qu'à mieux conduire." Donc, en réponse aux féministes qui se plaignent du "plafond de verre", il suffit de répondre "Vous n'avez qu'à refiler le bébé à votre mari." Et point barre.

      THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

      • [^] # Re: "plafond de verre"

        Posté par . Évalué à 1.

        Et si tu es une célibataire sans enfant ? A qui on refuse une augmentation parce que " de toute façon, vous allez faire un gosse l'an prochain" ?

        Le plafond de verre n'est pas lié qu'au fait que les femmes assument une grande partie des taches ménagères (même si cela est en train de changer, heureusement). Il est aussi lié au fait que, chez nos chers dirigeants, l'image de la femme "mère de famille" et de l'homme qui subvient au besoin du ménage est ancrée.
        Combien de femmes dans les conseils d'administration des grosses boites françaises ? combien dans le "top-managament" de vos entreprises ? combien à des postes-clés du gouvernement ?
        • [^] # Re: "plafond de verre"

          Posté par . Évalué à 4.

          Moi ce que je remarque surtout,
          c'est que le jour d'Ada Lovelace, il faut se pencher sur la condition féminine http://linuxfr.org//~Jehane/29524.html et le jour de la fête des pères ... il ne faut pas oublier ... la condition féminine.

          Tu pourrais nous laisser fêter notre jour comme on en a envie, avec Maman qui apporte la bière devant le match comme au bon vieux temps.
          Merci.
        • [^] # Re: "plafond de verre"

          Posté par . Évalué à 5.


          Combien de femmes dans les conseils d'administration des grosses boites françaises ? combien dans le "top-managament" de vos entreprises ? combien à des postes-clés du gouvernement ?

          C'est peut-être parce qu'elles ne sont pas aussi compétentes que les hommes, y' a qu'à voir les frasques de Roseline Bachelot, Rama Yade et Ségolène Royal.

          (Dsl une perche tendue comme ca, c'est irréstible :)
          Pour me rattraper, la morale de l'histoire c'est que la discrimination qu'elle soit positive ou non c'est juste idiot.
          • [^] # Re: "plafond de verre"

            Posté par . Évalué à 4.

            Euh tu veux comparer avec Christian blanc, Frédéric Lefebvre, Christian Estrosi, Nicolas Sarkozy, Jean Sarkozy... ???
            je m'arrête là (et je mets pas d'homme de "gauche", ça serait de la triche...)

            (Dsl une perche tendue comme ça, c'est irrésistible :)

            Note : je suis un peu déçu que le commentaire ci-dessus ai reçu une note de 5 (au moment ou je poste mon message). La discrimination ordinaire envers les femmes (ou tout autre catégorie ayant un et un seul point commun) est mauvaise et à combattre. Même sur le ton de l'humour (pensez à Brice Hortefeux qui dirait "Quand y en a une ça va... C'est quand y en a plusieurs qu'il y a des problèmes").

            Bref, je suis sur que tu vaux mieux que ça :)
            • [^] # Re: "plafond de verre"

              Posté par . Évalué à 2.

              Evidemment, si tu lis que le début du message.

              Mais je suis sur que tu vaux mieux que ça :)
        • [^] # Re: "plafond de verre"

          Posté par . Évalué à 7.

          Combien de femmes dans les conseils d'administration des grosses boites françaises ? combien dans le "top-managament" de vos entreprises ? combien à des postes-clés du gouvernement ?

          Moi je m'inquiète plus de l'homogénéité sociale du parlement et autres lieux de représentation (grande majorité d'avocats, de hauts fonctionnaires, et de politiciens professionels).

          La question n'est pas de savoir si chaque individu a « droit » à l'accomplissement de tous ses désirs (position consumériste ou, ici, carriériste), mais bien la construction d'une société juste. Mettre plus de femmes aux postes de direction n'apportera rien si elles viennent des mêmes milieux que les hommes dirigeants (voir Lagarde, Parisot, etc.). Or dans une société démocratique, exercer une représentation devrait être une charge, pas une récompense ni une faveur.

          Donc, pardon, mais pour moi la question de savoir si les femmes peuvent accéder au mandarinat du CAC 40 a autant d'intérêt que de savoir si elles peuvent devenir prêtres : un intérêt marginal, une de ces petites questions « sociétales » à la mode dont on nous abreuve pour éviter de trop voir les problèmes criants.

          (plus spécifiquement, il ne faut pas s'attendre à ce que l'imagerie de la vidéo, avec des cadres dynamiques en costard / tailleur courant après leur carrière en parlant dans un téléphone portable, parle beaucoup au public de Linuxfr ;-))
        • [^] # Re: "plafond de verre"

          Posté par . Évalué à 2.

          Et si tu es une célibataire sans enfant ? A qui on refuse une augmentation parce que " de toute façon, vous allez faire un gosse l'an prochain" ?

          Et si on te l'accepte et que tu fais justement un gosse l'an prochain?

          Autant sur l'augmentation je manque un peu d'exemples concrets, autant sur le passage de CDD en CDI j'en connais "quelques-unes" qui ont sciemment attendu de passer en CDI pour mettre en route leur numéro 1. Comme dirait l'autre, c'est de bonne guerre, mais faut pas s'attendre dans ces conditions à ce que le patron/DRH moyen soit aussi peu méfiant qu'avec un homme.

          Par contre clairement, le jour où nous - les hommes - auront autant de probabilités que les femmes de partir en congé [mp]aternité, cette différence se gommera. Ou en tous cas l'excuse généralement avancée ne tiendra plus.
          • [^] # Re: "plafond de verre"

            Posté par . Évalué à 3.

            Même célibataire, une femme ne fait pas un enfant toute seule, en général.
            C'est étonnant qu'elle soit quasi-systématiquement la seule à s'en occuper *(une fois celui-ci né, pour la grossesse ça va être difficile d'obtenir l'égalité). Là encore, ce sont des préjugés, des comportements différenciés alors qu'ils n'ont pas forcément raison de l'être, qui induisent une différence, à laquelle la discrimination salariale est une réponse logique.

            *Ben oui, pourquoi on ne voit jamais une femme célibataire décider de garder l'enfant qu'elle porte en s'étant mis d'accord avec le père pour que celui-ci s'occupe totalement de leur enfant dès que possible? La nature dicte des obligations pendant la grossesse et l'allaitement, pas pendant 20 ans.

            En forçant le trait, on pourrait dire que la tendance des juges à attribuer quasi systématiquement, en cas de divorce, la garde des enfants à la mère et le versement d'une pension au père, suffirait à justifier le plafond de verre: ben oui, toutes les femmes employées risquent de se retrouver toutes seules avec des mômes à s'occuper, tandis que ces messieurs auront besoin d'un peu plus d'argent pour le leur donner.

            Plus généralement, les entreprises sont au bout d'une chaîne de causes et de conséquences. Elles se retrouvent devant le fait établi: les femmes risquent d'être moins disponibles à cause des enfants, des tâches ménagères, etc.. Les pénaliser en les forçant à respecter l'égalité n'est pas judicieux. C'est en amont qu'il faudrait agir.

            Comme je l'ai déjà dit ici, la première chose à faire serait d'interdire la discrimination proposée aux gamins dès leur plus jeune âge, en condamnant lourdement les magasins qui différencient les jeux filles (poupées, cuisine, maquillage, exemple bien gratiné ici: http://www.jeux-fille.fr/ ) des jeux garçon (voitures, armes, costumes de super-héros, boîte de chimie/physique/mécanique).

            Tant que notre société tolèrera cette discrimination sexiste qui s'inscrit dans l'inconscient malléable de la jeunesse, on pourra faire tous les quotas, tous les "jours de la femme", qu'on veut, la discrimination persistera. Au pire, on fera payer aux individus et aux acteurs économiques les conséquences d'une mentalité sur laquelle ils n'ont pas forcément prise.

            THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.