Journal Cours sur les technos Mozilla à la fac d'Evry

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
11
20
oct.
2009
Cette semaine, des cours sur les technologies Mozilla sont dispensés aux étudiants de la MIAGE d'Evry (maitrise informatique). Il s'agit du projet Comete, une collaboration entre Mozilla Education et l'Université d'Evry (dans l'Essonne). Pour la première fois en France, un module d'enseignement sur des technologies issues de logiciels libres a été intégré dans un programme universitaire.

Ce module contient :

* une journée de conférence, qui a eu lieu hier, où les étudiants ont pu découvrir ce qu'étaient les logiciels libres, en quoi ils étaient bénéfiques pour l'apprentissage de l'informatique, et bien sûr, ils ont fait connaissance avec le projet Mozilla et son écosystème. Les orateurs étaient Didier Courtaud (MIAGE), Tristan Nitot et Pascal Chevrel (Mozilla Europe), Roberto Di Cosmo, Mark Surman et David Humphrey (de Mozilla, en direct du Canada via vidéo-conférence !), ainsi qu'un cadre de la DGFIP expliquant en quoi le logiciel libre a été bénéfique dans le système d'information de cet organisme d'état.
* 4 jours de cours, qui ont lieu cette semaine (cours magistraux et travaux dirigés). L'objectif de ces cours est d'apprendre à faire une extension pour Firefox, donc de connaitre XUL, XBL, XPCOM etc. Ils sont données par Fabien Kazenave (aka Kaze, l'auteur de Kompozer) et moi même.
* un projet à réaliser en groupe (et noté), sur plusieurs mois. Les sujets seront proposés par Mozilla et par des entreprises partenaires.

Les conférences et les cours sont filmés, et seront disponibles sur le web d'ici quelques temps.

C'est donc une grande première et un pas de plus vers la démocratisation des logiciels libres.

PS: désolé pour ce copier-coller d'une news de xulfr.org, je n'ai pas trop le temps d'en rédiger une autre, mais je pense que cet évènement mérite plus qu'un simple journal-lien, d'où ce copier-coller :-)
  • # O RLY?

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Pour la première fois en France, un module d'enseignement sur des technologies issues de logiciels libres a été intégré dans un programme universitaire.

    Ce qu'il faut pas lire. On avait déjà de la chance que Mozilla sauve le web à lui tout seul. Maintenant Mozilla sauve nos universités. Ouf !
    • [^] # Re: O RLY?

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      À moins que le directeur de la fac d'Evry et l'un des cofondateurs de l'AFUL ne sont pas au courant d'autres initiatives de ce genre, oui, c'est la première qu'il y a un module de ce type dans un programme universitaire.

      Tu as des exemples de ce genre, avec cours et projets notés qui comptent pour le diplôme ?
      • [^] # Re: O RLY?

        Posté par . Évalué à 6.

        Il y a des formations entièrement dédiées au Logiciel Libre comme le Master I2L de l'Université Côte d'Opale. Il propose une formation sur deux ans avec cours et projets, et on y parle même de l'environnement du Logiciel Libre :
        http://dpt-info.univ-littoral.fr/mediawiki/index.php/I2L:Acc(...)

        Il existe d'autres formations en LL, qu'il s'agisse de formations spécialisées ou bien de modules au sein de formations plus généralistes. L'April s'efforce de les lister :
        http://www.april.org/articles/se-former.html

        À moins que le directeur de la fac d'Evry et l'un des cofondateurs de l'AFUL ne sont pas au courant d'autres initiatives de ce genre (...)
        Il faut croire que cela leur a échappé ;)
        • [^] # Re: O RLY?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          peut être ai-je mal compris aussi, ou n'ont pas précisé (peut etre) qu'ils voulaient parler des cursus MIAGE.


          néanmoins, au vu du nombre de fac, si on en croit votre liste, la formation sur les logiciels libres semblent rester assez confidentielle hélas...
      • [^] # Re: O RLY?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Il n'y a qu'à demander à linuxfr : https://linuxfr.org//2008/02/23/23749.html
    • [^] # Re: O RLY?

      Posté par . Évalué à 2.

      Je ne vois pas où tu lis que Mozilla prétend sauver les universités françaises. Il s'agit selon moi d'une belle occasion de sensibiliser des étudiants à des problématiques liées au logiciel libre, et de leur faire aborder un cas concret lié aux technologies développées par Mozilla. Je sais que Mozilla a mauvaise réputation auprès de certains utilisateurs de ce site, mais tout de même…

      En ce qui me concerne, j'aurais adoré avoir un cours de ce type lorsque je me trouvais sur les bancs de la fac. Mais bon à l'époque le projet Mozilla était tout juste sur le point d'être annoncé ; ceci dit le logiciel libre n'est pas né avec eux, et j'ai eu ma part de sensibilisation à ces logiciels et leurs qualités grâce à des enseignants qui nous ont orienté vers eux comme supports pratiques de leurs cours.

      Quoiqu'il en soit, bravo à Mozilla (je suppose même que c'est une initiative de Mozilla Europe) et à l'Université d'Évry pour cette démarche, qui je pense pourrait inspirer inspirer dans l'avenir d'autre projets libres ou d'autres équipes pédagogiques.
      • [^] # Re: O RLY?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Je ne connais pas toute la génèse de ce projet educatif, mais je crois que l'initiative est en grande partie de Didier Courtaud, professeur dans cette université (et travaillant au CEA), qui avait déjà fait découvrir à ses élèves l'année passé le XUL, et qui a voulu passer cette année la vitesse supérieure. Il avait alors contacté Mozilla Europe.

        De son coté, Mozilla a un projet assez récent, Mozilla Education, qui consiste à introduire les technos Mozilla et le libre dans les universités. Il y a ainsi déjà eu des cours à l'université Seneca au canada, et d'autres à Madrid l'été dernier. Et la demande de Didier est une occasion donc de le faire en France.
  • # perplexe

    Posté par . Évalué à 2.

    je reste assez perplexe devant ce genre d'initiative. D'un côté c'est bien de faire connaître le libre aux étudiants en informatique, d'un autre côté c'est orienté une formation vers une entreprise et ses technologies.
    Il aurait fallu coder un plugin pour IE avec visual studio et compagnie, tout le monde aurait crier au scandale.
    Mes études ne m'ont pas orienté vers des technologies affilié à des entreprises, j'ai appris à développer c'est tout. Aujourd'hui je me sens indépendant et ouvert à tout.
    L'arrivée des entreprise dans les universités va changer pas mal de choses, à suivre...
    • [^] # Re: perplexe

      Posté par . Évalué à 3.

      je reste assez perplexe devant ce genre d'initiative. D'un côté c'est bien de faire connaître le libre aux étudiants en informatique, d'un autre côté c'est orienté une formation vers une entreprise et ses technologies.

      En meme temps c'est juste un module, pas la totalite de l'enseignement. Dans mon ecole d'inge (il y a 5-6 ans), c'etait quasi du 100% linux (dual boot sous NT4, donc forcement...) et les admins & profs etaient plutot a fond dessus. Les tps, c'etait presque toujours du 100% ligne de commande. Ca n'a empeche personne d'aller faire du dev sous windows apres, sans trop de problemes.

      Il aurait fallu coder un plugin pour IE avec visual studio et compagnie, tout le monde aurait crier au scandale.

      Euh oui, mais surtout parce que c'est tellement confidentiel comme techno que ca sera difficilement utilisable dans le monde pro. T'as des modules de dev sous Windows en win32 (ou C#/WPF/Silverlight) et personne ne crie au scandale.

      Apres que certains qui se felicitent de l'organisation de ces cours critiquent les cours sur technos MS, c'est de l'hypocrisie (on est habitue), mais ca n'a rien a voir avec le principe du cours en lui-meme.

      L'arrivée des entreprise dans les universités va changer pas mal de choses, à suivre...

      Faudra penser a se reveiller un jour. Les entreprises sont en partenariat avec les universites depuis des dizaines d'annees, pour du financement, des projets de recherche fondamentale ou appliquee, etc.

      Il y a meme des labos qui bossent directement avec des entreprises pour perfectionner une techno a mettre en prod a court terme. Exemple recent: impression sur remorque poids lourd en "direct", ie ca imprime direct sur la remorque avec un robot sans avoir besoin de demonter les panneaux, tu ramene ta remorque attache au camion, tu laisse le robot imprimer et tu reparts une fois fini.

      Je sais pas d'ou vient l'image de l'universite fermee au monde, mais c'est serieusement faux. C'est pas encore terrible en France (en partie a cause de la frilosite des entreprises... et de certains fonctionnaires), mais il faut ne jamais y avoir mis les pieds pour raconter ca.
    • [^] # Re: perplexe

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      >d'un autre côté c'est orienté une formation vers une entreprise et ses technologies.

      Mozilla est à la base une fondation, pas une entreprise. Ne pas confondre Mozilla Fondation et Mozilla Corp. Ce n'est pas Mozilla Corp qui est à l'initiative de Mozilla Education. De plus, Mozilla Corp appartient à 100% à la fondation Mozilla. Pas d'actionnaires, pas de stock options, rien. En d'autres termes, la MoCo est tenue par les c***lles par la MoFo.

      Et pour finir sur cette question, ce n'est même pas Mozilla Fondation qui organise ça, mais quelques contributeurs et quelques bonnes volontés à la fac d'Evry, sous la bannière Mozilla Europe (association loi 1901, je le rappel) dans le cadre du projet Mozilla Education.

      De toute façon, la plupart des technos utilisées dans Mozilla, pour réaliser une extension en particulier, sont des standards : XML, DOM, Javascript, SVG, XBL (2), (x)HTML, CSS et j'en passe. Le XUL n'est qu'une petite partie, et on n'enseigne pas que le XUL (qui en définitive, n'est qu'un langage reposant principalement sur des XBL et des propriétés CSS3 pour le modèle de boite). Bref, je ne vois pas pourquoi il faudrait se plaindre de l'enseignement de technologies OUVERTES et STANDARDS, qui fonctionnent pour la plupart avec d'autres navigateurs (XBL2, c'est pour bientôt, et il y a même le modèle de boite XUL en css dans webkit). Le fait d'utiliser la plateforme Mozilla n'est qu'un cas concret d'utilisation de ce qu'on leur apprend.

      Et puis, c'est quand même du logiciel LIBRE !!

      >j'ai appris à développer c'est tout.

      oui mais tu as bien appris avec des outils, avec des logiciels. tu n'a pas fait que de la théorie transcendantale. À un moment ou à un autre, faut bien aussi mettre en pratique les connaissances avec des langages, des frameworks, des outils et cie.

      Maintenant, je lis ici des commentaires négatifs, et j'avoue que je ne comprend pas trop. Rien n'est quasiment fait dans les fac pour faire connaitre le logiciel libre, pour faire utiliser du logiciel libre, pour coder avec du logiciel libre (quelques facs seulement en france qui proposent des cours à base de logiciels libres, je trouve ça léger personnellement). Et là, il y a 4-5 gars qui se bougent le cul, qui sacrifient des heures de loisirs pour préparer des cours, des conférences, pour faire connaitre le logiciel libre (je rappelle que plus de la moitié des confs du lundi, c'était sur le logiciel libre en général, pas Mozilla) etc, et c'est tout juste si on leur tape pas dessus. Sérieux, c'est hallucinant.

      Ça ne vous plait pas que des CONTRIBUTEURS de Mozilla essayent d'aller de l'avant ? Alors faites en autant ou même, faites mieux ! Tout le monde ici à Mozilla Europe en serait heureux ! Contactez les associations qui s'occupent de logiciels libres (postgresql fr, python fr, l'AFUL, l'AFUP, l'APRIL ou je ne sais quoi d'autres, ce qui vous plaira), et organisez des cours, contactez les facs, proposez un module d'enseignement. Bref, BOU-GEZ VOUS !

      À moins que vous préfériez que ce soit Microsoft et consort qui occupent le terrain dans les facs ? Plus il y aura des cours sur des logiciels libres, mieux ce sera pour tout le monde, non ? Alors faites comme nous ! :-)
      • [^] # Re: perplexe

        Posté par . Évalué à 1.

        tant qu'à enculer les mouches je trouve que tu te contredis largement, et ce dès la première ligne :

        Mozilla est à la base une fondation, pas une entreprise. Ne pas confondre Mozilla Fondation et Mozilla Corp.

        ouais alors euh que la fondation Mozilla et ses différents rejetons soient à la base une fondation et diverses assos et etc... ok. mais Mozilla tout court, nan, c'est pas le cas, Mozilla est depuis longtemps un terme vague qui désigne plusieurs choses à la fois, dont aussi et accessoirement une mascotte. ce "à la base" est uniquement ton interprétation.

        un poil plus loin,

        la plupart des technos utilisées dans Mozilla, pour réaliser une extension en particulier(...)la plateforme Mozilla

        hop, Mozilla-tout-court est joyeusement devenu Mozilla-la-plateforme \o/
      • [^] # Re: perplexe

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        pour faire utiliser du logiciel libre, pour coder avec du logiciel libre (quelques facs seulement en france qui proposent des cours à base de logiciels libres, je trouve ça léger personnellement

        Euh, coder sous Linux qu'avec des outils libres et des compilos libres c'est pas utiliser les logiciels libre ? Presques toutes les facs le font non ?
    • [^] # Re: perplexe

      Posté par . Évalué à 3.

      je reste assez perplexe devant ce genre d'initiative. D'un côté c'est bien de faire connaître le libre aux étudiants en informatique, d'un autre côté c'est orienté une formation vers une entreprise et ses technologies.
      Je te rejoins, en soulevant une autre question: et les autres formations, elles parlent aussi du libre ou pas?

      C'est un peu dommage que l'arrivée du libre se fasse de façon "événementielle", dans le sens où le logiciel propriétaire reste considéré comme étant "par défaut".
      Autrement dit, logiciels libres et propriétaires ne semblent pas être placés sur un pied d'égalité. Et le traitement "exceptionnel" réservé au libre risque de faire durer cette situation.

      On ne pourrait pas avoir moins de bruit et plus de diffusion autour du libre? Finalement, proposer un peu de logiciel libre dans toutes les formations informatiques, et ne pas faire du foin autour, ça ne tendrait pas plus facilement à le faire accepter comme une solution viable et raisonnable, plutôt que d'avoir des ilôts "touristiques" de logiciels libres dans un océan de propriétaire?

      THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

      • [^] # Re: perplexe

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        le problème, c'est que pour toutes les formations informatiques fassent un peu de libre, il faudrait déjà qu'elles aient connaissances du libre, et les compétences.

        Il est probable que bon nombre de prof en informatique connaissent plus ou moins le libre, mais ils n'ont pas forcément l'envie, les compétences ou même les moyens (pas assez de temps dans les plannings, refus de la direction de la fac d'accorder du temps etc) de diffuser des connaissances en libre.

        Et pour qu'ils aient l'envie, les compétences ou les moyens, c'est pas en se croisant les doigts en attendant que ça leur vienne tout seul ou en allant leur chuchoter à l'oreille "hey, tu connais le libre ?". Du coup, c'est pas comme ça que toutes les facs vont se mettre à enseigner les technos et logiciels du libre.

        Pour ça, je ne vois pas d'autre chose que de faire du foin(1) autour des quelques formations sur le libre. En parler, c'est déjà diffuser le fait que le libre existe, et que certains étudiants sont au courant, et qu'ils savent qu'ils ont un autre CHOIX que celui de rester enfermer avec des technos/softs proprios. En parler, c'est aussi mettre en quelque sorte en concurrence les facs : "regardez, moi, j'enseigne aussi les technos de libres à mes étudiants, et ils en sont très contents, c'est un bagage de plus dans leur diplôme et pour trouver du boulot". Ce qui peut etre un bon point pour choisir une fac d'ailleurs. Ce genre de communication, ça peut peut-être faire lever le sourcil à des directeurs/profs de facs qui jusqu'à maintenant (peut être) ne faisaient pas plus que ça attention aux mots "logiciels libres" qu'ils entendaient ici ou là.

        Tu proposes de moins de faire du bruit ? Alors que, si je prend l'exemple des étudiants de la MIAGE d'Evry, probablement peu ont entendu parler ce qu'était vraiment un logiciel libre avant qu'on fasse notre "bruit" (ça ne veut pas dire qu'ils n'en utilisent pas), et qu'aucun (après sondage) ne contribue à un logiciel libre. Alors qu'ils sont en maitrise en informatique. Ils apprennent à développer, avec déjà au moins deux ans d'études en info derrière eux ! faire moins de bruit ? quand je constate ce genre de chose, je me dis, que du bruit, il n'y en a pas du tout ! Et la fac d'Evry n'est pas un cas isolé, loin de là (la liste de l'APRIL serait bien plus grosse sinon, cf lien plus haut).

        C'est d'autant plus dramatique que chaque année, il y a des nouveaux élèves qui débarquent, qui connaissent donc peu l'informatique, et encore moins donc les logiciels libres. Alors que cela va être eux plus tard, les créateurs de technologies et de logiciels !

        Je ne suis donc pas d'accord qu'il faille faire moins de bruit. On en fait vraiment vraiment très très peu, par rapport à tout les commerciaux de Microsoft, Oracle et cie qui défilent dans les facs et grandes écoles. Si on ne fait pas autant de bruit qu'eux, on ne sera pas entendu et donc pas du tout écouté.

        Tu parles d'ilot du libre, mais tu vois, pour moi, les RMLL c'est un ilot. Je préfère, et de loin, un "foin" dans une fac comme tu dis, qu'un évènement comme les RMLL ou JDLL (même si ils sont très utiles, j'y reviens), qui, finalement, se résument la plupart du temps à un rassemblement entre convaincu. Ceux qui y vont et qui ne sont pas "acteurs", ont déjà en général entendu parler du libre, on leur a déjà certainement expliquer les grands points, pour la majorité, ils y vont parce qu'on leur a au moins attisé leur curiosité. Avec des évènements comme cette formation, on va au devant des gens, on explique l'existence du libre et ses avantages à des gens qui n'en ont pas entendu parlé et qui iront peut-être après aux RMLL, JDLL et cie pour en savoir plus, d'où quand même l'utilité des RMLL et JDLL .

        C'est en faisant du bruit, du foin, qu'on incitera les gens à s'intéresser à ce qu'est le libre, pourquoi c'est bien, etc.. aller dispenser des cours dans des facs est un moyen d'en faire, et c'est un pont (qui manque à mon avis) pour les faire aller après dans d'autres évènements comme les RMLL qui restent indispensable donc, pour faire connaitre d'autres projets qu'ils auraient déjà vu. Et si ce foin peut amener à faire intégrer des formations sur le libre et ses technos dans le cursus, cela veut dire que tout ces élèves sauront au moins l'existence du libre, à la fin de leur diplôme. Et pas seulement les quelques geeks que comptent la plupart de ces formations.

        (1) entre nous, le terme foin est je pense largement exagéré, en ce qui concerne cette formation à la fac d'Evry en tout cas. Il y eu tout au plus eu 3 billets là dessus (ce journal (même pas une dépêche), un sur xulfr.org, et un sur le blog de la communauté moz europe) et quelques mots ici et là. On ne peut pas dire qu'on a fait un ramdam endiablé de cet évènement. Peut être même on en a pas fait assez.
        • [^] # Re: perplexe

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          merci LaurentJ pour ton implication, c'est important de faire ces petits événements qui sont le lot commun de chacun qui passe à l'étape prosélyte ;-)

          <mode mauvaise foi inside>
          mais euh, tu as aussi fait une install' party et permis d'utiliser mozilla et l'environnement de développement sur un système libre (un liveCD devrait le permettre, remis à chacun il pourra continuer chez lui) ?

          Tu as l'air de sous-entendre que tu as présenté le libre, as-tu mis tes slides en libre à disposition (cela n'apparaît pas dans ton journal) ?

          Quel est le résultat du sondage de ta formation auprès de ces étudiants et qu'ont-ils retenu du libre (les corrigés seront-ils en ligne histoire d'être dispo pour l'année d'après, ce serait bien pratique pour les prochains).

          toute cette partie est, bien-sûr, très pôtache ;-)
          </ mode>

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.