Exploitez vos SGBD grâce à dbSQWare

Posté par (page perso) . Édité par Nÿco et Xavier Claude. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC by-sa
30
24
mai
2014
Base de données

Une petite précision tout d'abord sur ce qu'est un SGBD ! Voici ce que nous écrit Wikipédia à ce sujet "En informatique un système de gestion de base de données (abr. SGBD) est un logiciel système destiné à stocker et à partager des informations dans une base de données, en garantissant la qualité, la pérennité et la confidentialité des informations, tout en cachant la complexité des opérations."
Il en existe un grand nombre, plus ou moins libres et plus ou moins répandus. Dans les plus connus du monde libre, il y a notamment MySQL, PostgreSQL…

À l'heure actuelle, une grande majorité des applications voulant stocker de l'information le fait dans un SGDB. Par exemple, nombre de sites web sont développés en environnement LAMP dont le "M" vient de MySQL. Vient ensuite une autre précision à donner sur ce qu'est "l'exploitation" de ces SGBD. Cela regroupe en fait les tâches récurrentes (souvent automatisées) faites par les administrateurs de bases de données.

La première qui vient à l'esprit est celle de backup (sauvegarde). En général, quand on stocke de l'information, c'est que l'on ne veut pas la perdre ! Il est donc de bon ton d'avoir un système de backup efficace qui nous permettra de récupérer nos données perdues ou altérées en cas de problème (matériel, logiciel, erreur humaine…).

Viennent ensuite les tâches dédiées à la performance comme l'update statistics ou la réorganisation (là, on est dans le barbare pour certains, mais on tâchera d'écrire un article dessus si cela intéresse du monde).

Et enfin, il est bien de pouvoir avoir une vision globale de son parc de SGBD en terme de type, version, volumétrie… c'est ce que l'on appelle la gestion de la CMDB et du capacity planning.

Un outil a été développé dans ce sens pour regrouper toutes ces tâches (et bien d'autres), il s'agit de dbSQWare.