Journal L'État français retourne sa veste sur l'Open Data dans les transports

Posté par . Licence CC by-sa
Tags :
45
22
juin
2015

Le principe d'ouverture sur toutes les informations lié au transport a été voté par les députés, mais le gouvernement, sous pression de la SNCF, a fait marche arrière toute, en rendant le dispositif facultatif.

C'était pourtant une idée simple et intéressante : toutes données à vocation d'utilité publique doit être placé en Open Data. Mais non, la SNCF a vu un flux financier potentiel s’échapper ; un tel amendement ne pouvait rester en l'état !

La SNCF a déjà commencé la guerre à l'open data en empêchant http://www.raildar.fr de fonctionner.

http://www.savoirscom1.info/2015/06/le-gouvernement-pret-a-saper-lopen-data-sur-les-donnees-de-transport/

Pour une fois, que le gouvernement avait une proposition forte dans le sens de l'histoire, il fallait qu'il renonce !

  • # Encore ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    Finalement, c'est toujours la même chose. Je prend l'exemple de la ré-introduction des ours ou des loups :

    L'état, dans le bon sens :
    — « écoutez les gars, on ré-introduit l'ours et le loup, car ils vont permettre de réguler les populations d'herbivores, et ainsi maintenir l'équilibre écologique des montages (et aussi pour le symbole). »
    Les bergers, bondissent :
    — « on est pas content, on va perdre des bêtes, et on va se faire bouffer ! »
    — « Il semblerait que ça se passe bien en Roumanie pourtant. », rétorque l'état.
    — « on doit protéger nos troupeaux en pétant la gueule à ces carnivores ! » ; les paysans sont rouges.
    Finalement, l'état de répondre :
    — « Ça serait bien de penser à des manières de protéger les troupeaux avec des chiens ou d'autres moyens, mais on vous laisse utiliser des fusils quand même maintenant ».
    

    Bien entendu, je caricature beaucoup, mais à vouloir satisfaire tout le monde, les lois se retrouvent souvent bancales et fonctionnent à moitié.

    • [^] # Re: Encore ?

      Posté par . Évalué à 10.

      Parler de la compétition loups/bétail dans un sujet sur l'Open Data, fallait quand même y arriver.

      Ça, ce sont les sources. Le mouton que tu veux est dedans.

      • [^] # Re: Encore ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Parler de la compétition loups/bétail dans un sujet sur l'Open Data, fallait quand même y arriver.

        C'est la faute de Sarkozy.

        • [^] # Re: Encore ?

          Posté par . Évalué à 1.

          Quand on parle de loup, je pense plutôt à DSK.

    • [^] # Re: Encore ?

      Posté par . Évalué à 2.

      D'un autre côté, tu veux faire comment ? Tu veux imposer à tous une vision sans compromis ?

      Que deviendrais ton exemple dans ce cas ? Interdire aux agriculteurs d'être chasseur ? Ne pas réintroduire de loup ?

      Par définition, le compromis ne va satisfaire aucune des parties… mais est-ce un forcément un mal ? Hors des compromis, c'est la dictature, et l'extrémisme malheureusement.

      • [^] # Re: Encore ?

        Posté par . Évalué à 10.

        Hors des compromis, c'est la dictature, et l'extrémisme malheureusement.

        Euh non.

        Démocratie, de Demos, ca veut dire "pouvoir au peuple".
        Dictature, de "Dictare" (dicter), ca veut dire "le pouvoir à une seule personne".

        Si le "peuple" ne veut pas de compromis avec des entreprises privée, on peut difficilement parler de "dictature".

        Par contre le fait qu'une personne (ou , en généralisant, un groupe très restreint de personne) décide de priver le peuple d'information d'utilité publique sans discussion avec ledit peuple, ça, ça s'apparente à de la dictature (ie : dicter, sans autre forme de procés…)

        Ps : quand les députés ont indiqué que "une fois qu'ils ont été élus, ils n'ont aucun compte à rendre, et aucun devoir d'écouter ceux qui les ont élus", cela se positionne dans "dictature" ou "démocratie" ? :P

        • [^] # Re: Encore ?

          Posté par . Évalué à 3.

          Quand les députés ont indiqué que "une fois qu'ils ont été élus, ils n'ont aucun compte à rendre, et aucun devoir d'écouter ceux qui les ont élus", cela se positionne dans "dictature" ou "démocratie"

          En tout cas, c'est carrément l'esprit de la constitution. Nous vivons dans une démocratie représentative, les élus ne sont pas des délégués. En particulier, le mandat impératif est interdit.

        • [^] # Re: Encore ?

          Posté par . Évalué à 3.

          Si le "peuple" ne veut pas de compromis avec des entreprises privée, on peut difficilement parler de
          "dictature".

          Tout à fait. Mais l'exemple choisit est tout autre : il s'agit d'une corporation qui s'oppose à des militants. Tous font partie du peuple, et représente des parts non négligeable de ce peuple…

          Dans ces conditions, il me semble difficile, voire impossible sur du long terme, d'allier une démocratie avec une politique totalement fermée, autoritaire portée par la majorité au pouvoir. Il me semble c'est un cas de « dictature du prolétariat », où le mot dictature a un sens un peu différent de sa racine latine…

          Pour répondre à ton PS, effectivement, je trouve que notre système est loin de l'idéal républicain, et encore plus de l'idéal Anarchiste, qui verrait la consécration du mandat impératif. Pour l'heure, la mode est à la dépendance totale du pouvoir judiciaire et parlementaire au pouvoir exécutif. Comme dans toute bonne dictature qui se respecte.

          • [^] # Re: Encore ?

            Posté par . Évalué à 0.

            idéal Anarchiste, qui verrait la consécration du mandat impératif

            Il y a forcément parmi nous quelqu'un qui n'a pas compris ce qu'était l'anarchie :-)

            • [^] # Re: Encore ?

              Posté par . Évalué à 2.

              [Edit: je pense que c'est moi qui confond anarchisme et anarchie :-) ]

          • [^] # Re: Encore ?

            Posté par . Évalué à -1.

            Pour l'heure, la mode est à la dépendance totale du pouvoir judiciaire et parlementaire au pouvoir exécutif. Comme dans toute bonne dictature qui se respecte

            Ce poncif…

            • [^] # Re: Encore ?

              Posté par . Évalué à 8.

              Pouvoir judiciaire : on observe une volonté forte de se passer du contrôle judiciaire dans les lois. Par exemple la loi sur le Renseignement ou HADOPI… Autre aspect, on peut regarder les moyens allouer à la justice par… l'exécutif, c'est édifiant.

              Pouvoir parlementaire: On observe également que les parlementaires du même parti que le gouvernement ne vont pas le contredire, même sur des sujets absolument fondamentaux. Autre aspect : c'est l'exécutif qui fixe l'orde du jour de l'Assemblée Nationale… D'ailleurs, les parlementaires ont-ils pu lire le traité TAFTA ?

              C'est un poncif, pourtant il me semble que en France on ne peut pas vraiment dire que les pouvoir judiciaire et parlementaire soient indépendant du pouvoir exécutif.

              • [^] # Re: Encore ?

                Posté par . Évalué à 1.

                Pouvoir judiciaire : on observe une volonté forte de se passer du contrôle judiciaire dans les lois. Par exemple la loi sur le Renseignement ou HADOPI

                Que l'exécutif et le législatif décide que certains actes ne nécessitent pas un contrôle judiciaire n'implique par une perte d'indépendance du pouvoir judiciaire.

                Autre aspect, on peut regarder les moyens allouer à la justice

                http://libertes.blog.lemonde.fr/2014/10/09/cepej-la-place-de-la-justice-francaise-en-europe-sameliore-un-peu/

                En augmentation et il rentre dans la moyenne européenne par rapport au % du PIB.

                par… l'exécutif, c'est édifiant.

                Heu oui l'éxécutif ayant la maîtrise/responsabilité des budgets gère l'allocation des ressources de l'Etat. Et le budget est voté par le parlement.

                Pouvoir parlementaire: On observe également que les parlementaires du même parti que le gouvernement ne vont pas le contredire, même sur des sujets absolument fondamentaux. Autre aspect : c'est l'exécutif qui fixe l'orde du jour de l'Assemblée Nationale… D'ailleurs, les parlementaires ont-ils pu lire le traité TAFTA ?

                Concernant l'état de la politique en France avec (notamment) les élus godillauds, c'est plus un problème de société (on a les politiques qu'on mérite/élit).

                Ordre du jour de l'assemblée partagé depuis 2008 : http://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/institutions/fonctionnement/parlement/assemblee-nationale-senat/comment-est-fixe-ordre-du-jour-du-parlement.html

                Pour TAFTA cela fait parti des traités négociés au niveau européen (droit octroyé par le traité de Lisbonne ratifié par le parlement). Au parlement européen de le ratifier dans le cas présent.

                Et personnellement en tant qu'électeur je suis pour plus de moyens alloués à la justice, je me désolé de l'abîme politique en France et suis contre HADOPI et contre TAFTA.

                • [^] # Re: Encore ?

                  Posté par . Évalué à 10.

                  Pour TAFTA

                  • Tous les députés européens n'y ont pas accès
                  • il y a des NDA et le document est classifié avec des contraintes fortes de sécurité (pas le droit d'apporter de téléphone si un député va le lire, …)

                  • C'est un traité qui "superseed" les lois souveraines d'un pays (sous réserve que la constitution le permette).

                  • Il est poussé par la commission parlementaire, qui est un organisme constitué de l'executif de chaque pays, et absolument pas du législatif ni d'élus.

                  Dans un monde informatique, ça s'apelle "un virus" ou une backdoor qui est utilisé pour déployer une charge ce genre de truc.

                  Pour mon petit troll :

                  • On est pas complètement une dictature (mais le gouvernement fait des efforts pour y arriver tous les jours perben2, LPM article 20, loi sur le renseignement, taxation sur tous les trucs qui plaise pas au gouvernement (j'ai appris qu'ils voulaient taxer les imprimantes 3D …) ….)

                  • On accepte que des lois nous soient imposés par des procédures anti-démocratiques (cf l'europe, où le parlement à un pouvoir tout symbolique). (Cela ne veut pas dire que les lois sont forcément pas bien, juste que les institutions consdière normale que le peuple n'ai pas vraiment sont mot à dire)

                  • Le judiciaire est semi indépendant. Les budget sont une chose, les procureurs un exemple flagrant (qui fait qu'on est d'ailleurs retoqués par l'europe sur ce point).
                    Mais si un juge décide de continuer une enquête, le seul truc que peut faijre l'état c'est de classifier des éléments avant qu'ils soient saisis et d'interdire leur déclassification (donc ne peut marcher que si c'est contre ses institutions).

                  • Le législatif… Moi j'ai pas choisi mon député (j'ai même pas voté pour lui mais pour un autre). Mais en france le système politique a été phagocyter par les parties et leur réthorique.
                    Si tu veux être élus (et pas juste te présenter), c'est un fait, il faut venir d'un partie.
                    Difficile dans ce cas de dire "on a les députés qu'on mérite".

                  • [^] # Re: Encore ?

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Quelques nuances/trolls en retour :o

                    • La négociation d'un traité par l'exécutif est normal
                    • Le législatif intervient pour permettre sa ratification (non -> continue à négocier)
                    • Pour la confidentialité des négociations, j'ai tendance à trouver ça plus sain
                    • Si les députés y ont accès cela veut dire que le législatif connaît la teneur du traité (et donc peut en négocier certains points avec l'exécutif)
                    • C'est UN traité avec les contraintes/limites prévues par la constitution

                    • Les taxes comme une forme de dictature, pas mal. Instauré par une loi et donc voté par le législatif au passage.

                    • Concernant les imprimantes 3D, dans une société aussi codifié comme la France, c'est un élément disruptif qui est voué à être contrôlé (résistance au changement)

                    • Pour le budget du judiciaire ça serait intéressant d'indiquer qui devrait le gérer en dehors du couple exécutif/législatif?

                    • Comme tu dis si le seul truc que peut faire l’État contre un juge c'est classifier un document. Dans le cas d'une demande de déclassification, l'avis de la commission saisie est publié au J.O. donc public et du coup médiatique (d'où aussi l'importance d'une presse indépendante de qualité).

                    • Concernant le conflit entre la manifestation de la vérité et la sécurité nationale, c'est à débattre

                    • Pour ton député, c'est principe d'une élection à scrutin majoritaire…

                    • Ce n'est pas tant un phagocytage des partis que le mode de scrutin non proportionnel mis en place sous la cinquième république après l'échec de la proportionnelle sous la quatrième (https://fr.wikipedia.org/wiki/Quatri%C3%A8me_R%C3%A9publique#Chronologie_des_gouvernements_de_la_Quatri.C3.A8me_R.C3.A9publique)

                    • [^] # Re: Encore ?

                      Posté par . Évalué à 10.

                      La négociation d'un traité par l'exécutif est normal

                      Pour toi peut être. Pas pour moi.cf mon point juste en dessous.

                      Le législatif intervient pour permettre sa ratification (non -> continue à négocier)

                      Donc les représentants ne sont qu'une simple chambre d'enregistrement ?
                      On progresse dans "le pouvoir au peuple" …

                      Pour la confidentialité des négociations, j'ai tendance à trouver ça plus sain

                      Oui c'est bien connu, il est toujours plus sain de cacher aux gens les lois qui leur seront appliqué d'un coup et sans pouvoir en discuter
                      Ils risquerait de vouloir avoir une opinion sur quel futur ils aimeraient.

                      Par exemple sur TAFTA, j'aimerais bien que l'europe interdise les pesticides qu'elle souhaitait interdire.
                      A mais oui, on peut pas car la négo du traité l'interdit (car a terme ils devront etre autorisé par le traité, et le traité ne peut pas revenir sur des lois qui seraient déjà votés concernant ces points).
                      C'est clair que c'est plus sain pour le peuple d'être pollué et intoxiqué, et surtout qu'on ose même pas le dire

                      Si les députés y ont accès cela veut dire que le législatif connaît la teneur du traité (et donc peut en négocier certains points avec l'exécutif)

                      Ben ca tombe bien, seul certains y ont accés. Donc non le législatif ne peut pas négocier.

                      Et puis pourquoi le législatif "négocierait" une loi avec l'executif?
                      Le role du législatif c'est de discuter entre lui-même (représentant du peuple dans notre "démocratie") et de décider des conditions d'application. Pas de quémander que son avis soit hypothétiquement peut-être entendu.
                      On est pas au souk.

                      Les taxes comme une forme de dictature, pas mal. Instauré par une loi et donc voté par le législatif au passage.

                      Pas "les taxes" en général.
                      Par contre leur usage irresponsable, incohérent, et comme usage de réprehensif envers certaines catégories, ou pour favoriser uniquement certaines catégories, oui.

                      Pour le budget du judiciaire ça serait intéressant d'indiquer qui devrait le gérer en dehors du couple exécutif/législatif?

                      Vaste question. Mais comme celui qui control le budget est le législatif, qui lui n'est soumis à aucun controle, et que j'ai déjà disgressé sur le coté "totalement intègre et représentatif, nous voulant faire que leur devoir" du pôle "législatif" , je crains que la réponse soit plus "entre la théorie et la pratique…"

                      Comme tu dis si le seul truc que peut faire l’État contre un juge c'est classifier un document. Dans le cas d'une demande de déclassification, l'avis de la commission saisie est publié au J.O. donc public et du coup médiatique (d'où aussi l'importance d'une presse indépendante de qualité)

                      public <=/=> médiatique. mediatique => public, mais l'inverse n'est pas forcément vrai.
                      Si la conclusion de la demande de déclassification est "non", ben tu sauras juste que c'est "non" , a la rigueur, dans sa grande bontée, le gouvernement te diras "pour des raisons lié à la sécurité nationale", ce qui ne t'avanceras pas plus (ni aucun journal).
                      la beauté des documents "classifiés" c'est que tu ne sais pas , ni ce qu'ils contiennent, ni même si ils existent réellement.
                      Tu fais une demande de renseignement, et tu as une réponse style "Suite à votre demande, nous somme dans le regret de vous informer que nous ne pouvons pas vous fournir d'informations."
                      Donc tu ne peux pas en tirer de conclusions.

                      Concernant le conflit entre la manifestation de la vérité et la sécurité nationale, c'est à débattre

                      Je crains qu'il n'y ait pas besoin d'en débattre…

                      Pour ton député, c'est principe d'une élection à scrutin majoritaire…

                      Qui n'est en aucun cas un gage de démocratie. Donc il faut arrêter d'expliquer que si l'élu ne travailles pas comme il le devrait, c'est de ta faute, toi électeur, et absolument jamais de l'élu qui ne suit pas l'engagement moral de son élection (nonobstant ses promesses).

                      • [^] # Re: Encore ?

                        Posté par . Évalué à 1.

                        Pour toi peut être. Pas pour moi

                        L'exécutif à la charge de diriger, pouvoir qui lui est conféré par le législatif par un vote de confiance qui lui garde son mot à dire sur le résultat des négociations

                        Donc les représentants ne sont qu'une simple chambre d'enregistrement ?

                        On parle d'un traité dans le cas présent, pas d'une loi qui elle peut être amendée.

                        Oui c'est bien connu, il est toujours plus sain de cacher aux gens les lois qui leur seront appliqué d'un coup et sans pouvoir en discuter
                        Ils risquerait de vouloir avoir une opinion sur quel futur ils aimeraient.

                        Un traité ici, encore une fois. Et encore une fois dont le contenu final est soumis à l'approbation du législatif.

                        Et puis pourquoi le législatif "négocierait" une loi avec l'executif?
                        Le role du législatif c'est de discuter entre lui-même (représentant du peuple dans notre "démocratie") et de décider des conditions d'application. Pas de quémander que son avis soit hypothétiquement peut-être entendu.

                        Pour ma part j'espère bien que le législatif et l'exécutif puissent discuter entre eux, ça permet notamment la rédaction/proposition de loi équilibrée
                        Et l'avis du législatif est entendu puisqu'il vote la loi…

                        On est pas au souk.

                        C'est vrai, ça c'est les séances de l'assemblée nationale

                        Vaste question. Mais comme celui qui control le budget est le législatif, qui lui n'est soumis à aucun controle, et que j'ai déjà disgressé sur le coté "totalement intègre et représentatif, nous voulant faire que leur devoir" du pôle "législatif" , je crains que la réponse soit plus "entre la théorie et la pratique…"

                        Et la théorie?

                        public <=/=> médiatique. mediatique => public, mais l'inverse n'est pas forcément vrai.

                        Vrai.
                        Sauf que dans le cas présent on se positionne dans un contexte judiciaire dont l'objet est normalement suffisamment attrayant pour les médias.
                        Au passage l'autorité statuant sur la déclassification est indépendante, ce n'est pas l'exécutif.

                        Je crains qu'il n'y ait pas besoin d'en débattre…

                        Ah. Pourtant le sujet sur la vérité et ces conséquences "La vérité est-elle bonne à dire?" est pas mal je trouve!

                        Qui n'est en aucun cas un gage de démocratie. Donc il faut arrêter d'expliquer que si l'élu ne travailles pas comme il le devrait, c'est de ta faute, toi électeur, et absolument jamais de l'élu qui ne suit pas l'engagement moral de son élection (nonobstant ses promesses).

                        L'élu est en faute pour être incompétent.
                        L'électeur (celui ayant voté pour lui) est en faute pour avoir élu un incompétent.

                        • [^] # Re: Encore ?

                          Posté par . Évalué à 4.

                          On parle d'un traité dans le cas présent, pas d'une loi qui elle peut être amendée.

                          On parle d'un texte qui sera imposé aux populations.
                          Qu'on s'amuse à l'appeler traité, loi, ou torchon sur un bout de table, le nom ne devrait pas influer sur qui peut décider quoi.
                          La portée du contenu peut influer sur le nombre d'acteur et les procédures à suivre.

                          Mais considéré que les représentant du peuple ne sont pas compétents pour traiter et négocier un texte qui s'imposera au peuple est une dérive amha dangereuse.

                          Un traité ici, encore une fois.

                          Tu n'a toujours pas expliquer en quoi c'était plus sain de cacher les choses et des les imposer.
                          Dois-je rappeller le principe de Kerchkoffs ?

                          Et encore une fois dont le contenu final est soumis à l'approbation du législatif.

                          Ce qui est faux. Car tu soumet l'ensemble du traité à l'approbation.

                          Lorsqu'on vote une loi, on est censé voter article par article, on dépose une tonne d'amendement (le fameux process de "négociation" qui est retiré du législateur pour un traité).
                          Lorsqu'on te dit de voter "un traité", ben tu es obligé de te dire "il y a une tonne de trucs pas bien, il y a des trucs bien. Est ce que j'accepte les trucs pas bien pour avoir les trucs bien, mais sans possibilité d'influer sur la balance" ?

                          Et comme tu as envie d'être ré-élu et que pour ca il faut faire plaisir aux petits copains , pouf tu votes même si il est demandé d'accepter de continuer d'intoxiquer l'ensemble de l'europe pour que les US puissent écouler leurs stocks.

                          Et l'intérêt du peuple ?
                          -> pas pris encompte lors de la négociation vu que c'est pas les représentant du peuple qui ont négocié, et que le peuple n'a pu donner son avis car cela lui était caché.
                          −> ne peut pas pris en compte (car pas de marge de manoeuvre, pas de délai de publicité et de réflexion suffisant) lors de la "ratification" .

                          Désolé, mais moi j'appelle pas ça de la "Demos-cratie" cette façon de faire.

                          Au passage l'autorité statuant sur la déclassification est indépendante, ce n'est pas l'exécutif.
                          AHAHAHA
                          hum pardon.
                          Reprenons : l'autorité ne fait pas autorité mais consultatif seulement, seul le ministre statue. Ensuite elle est constitué de 5 membres… nommés par le PR (non renouvellables), et ,a l'exception de 2, sont pris dans des administrations (et où donc l'état peut faciliter la future progression).

                          Non y a pas a dire, ils ont carte blanche pour déclassifier des documents.

                          Ah. Pourtant le sujet sur la vérité et ces conséquences "La vérité est-elle bonne à dire?" est pas mal je trouve!

                          La réponse est oui.
                          On parle d'une population entière qui doit décider de son évolution. Pas d'une personne chère a qui tu voudrais éviter des émotions trop violentes.

                          Si tu considère que mentir à une population est quelque chose de bon, cela veut dire que tu considères que
                          1°) elle n'est pas capable de prendre les décisions qui s'imposent à la situation véritable
                          2°) Tu (ou les personnes cachant l'information) savent mieux que la population ce qu'il faut faire, pour atteindre leur but ou pour le bien commun, peut importe.

                          Bref, dans tous les cas, tu retire le "pouvoir" du peuple.
                          Tu ne peux donc pas être en démocratie.

                          L'électeur (celui ayant voté pour lui) est en faute pour avoir élu un incompétent.

                          Je ne considère pas quelqu'un en faute ni en responsabilité quand
                          - il n'a aucun moyen de coercition sur la personne
                          - il n'a pas le choix : tous les gens qui lui sont présentés sont incompétents.
                          (pas forcément tous exactement au même domaines etc…, mais une élection n'a jamais élu les gens sur leurs compétences, mais sur leurs capacité à convaincre).

                          • [^] # Re: Encore ?

                            Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 26/06/15 à 11:06.

                            Bon, je crois qu'on peut arrêter là et acter notre désaccord sur le rôle et les mandats des pouvoirs au sein du système politique actuel.

                            Heureusement que dans tout ça l'électeur n'a pas sa part de responsabilité :)

              • [^] # Re: Encore ?

                Posté par . Évalué à 1.

                J'oubliais

                C'est un poncif, pourtant il me semble que en France on ne peut pas vraiment dire que les pouvoir judiciaire et parlementaire soient indépendant du pouvoir exécutif

                Le pouvoir judiciaire n'est pas indépendant en France car le parquet peut être soumis à l'influence de la chancellerie. Pour l'indépendance du juge c'est dans la constitution.

                Entre exécutif et législatif c'est une influence bidirectionnelle normale dans un cadre parlementaire.

        • [^] # Re: Encore ?

          Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 23/06/15 à 13:12.

          Démocratie, de Demos, ca veut dire "pouvoir au peuple".

          Et qu’est-ce qui se passe quand tu mets 45 millions de personnes ensemble ?
          Ben ils sont pas d’accord.
          Alors qu’est-ce qu’ils font ?

          Ils se foutent sur la gueule

          … ou ils font des compromis.

          Il serait bien même possible que l’incapacité du peuple à faire vivre une démocratie aurait pour conséquence inévitable l’établissement d’une dictature, car la délégation d’une telle tâche, de négociations en compromis, représente une source de pouvoir illégitime et inévitable. Mais là pfiou, point trop n’en faut.

          • [^] # Re: Encore ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            « Compromis, chose due ».

            • [^] # Re: Encore ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 0.

              Il manque une espace dans l'expression (je vous laisse trouver où).

              Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

          • [^] # Re: Encore ?

            Posté par . Évalué à 1.

            ils font des compromis.

            Non, ils font des choix. Et en république, ça se passe par le vote : la majorité plus un décide.

            • [^] # Re: Encore ?

              Posté par . Évalué à 10. Dernière modification le 24/06/15 à 00:16.

              Non. On élit une assemblée relativement représentative (représentatif ≠ bien échantilloné), qui délibère après débat.

              Élire un mec qui décide de tout (et là effectivement c’est la majorité+1), c’est pas une démocratie, c’est une monarchie (même si le mandat est borné dans le temps, même si la charge n’est pas transmise par héritage).

              En France, même si les institutions prennent le nom de “gouvernement”, “d’assemblée”, etc. Nous sommes le plus factuellement du monde en monarchie élective. On élit un mec. Il décide de tout (ou nomme ceux à qui il délègue du pouvoir, c’est du pareil au même, cf. la servitude volontaire). Ce que nous nommons usuellement Assemblée Nationale et Sénat sont des conseils, car le Président a la capacité de passer outre (relativement à ce qui se fait chez nos voisins) sans réel contre-pouvoir effectif (pas théorique, mais réellement mis en application lors du fonctionnement observé et constaté du régime).

              https://fr.wikipedia.org/wiki/Article_49_de_la_Constitution_de_la_Cinqui%C3%A8me_R%C3%A9publique_fran%C3%A7aise

              La prise en compte de toutes les opinions, le débat, la négociation, le compromis, etc. sont des étapes absolument essentielles de la politique en général, et donc particulièrement la démocratie. C’est un des gros point fort de la représentative (parlementaire de toute évidence). C’est ainsi qu’on peut à minima, chercher le plus petit commun dénominateur (car la finalité première de la politique c’est de créer une communauté) et veiller au respect des droits humains élémentaires de la totalité de la population. Idéalement on se donnera ce faisant les moyens de construire un intérêt général. Au pire on procédera à un arbitrage, qu’on cherchera équilibré c’est-à-dire juste envers chaque parti en conflit : dit de manière plus simple, les politiciens ménagent la chèvre et le choux. Pas parce que ce sont des vilain-méchant-pas-beau-qui-veulent-que-tout-le-monde-vote-pour-eux-aux-prochaines-élections mais parce que c’est leur boulot. Un arbitrage appelle nécessairement des compromis de part et d’autres.

              Le vote n’est que le processus de délibération final, un moyen pragmatique de trancher, sans quoi jamais nous ne pourrions prendre de résolutions collectives. S’il fallait le considérer seul et l’exclusif ressort de la démocratie, il ne serait qu’un moyen de faire régner la loi du plus fort : la majorité décide parce qu’elle a le nombre pour elle. Je ne parierai pas un kopeck sur la stabilité d’un tel régime, car une minorité suffirait à le renverser, à moins d’user de moyens d’oppressions plus conséquent, que ce soit la police ou tout autre ersatz armé, alors véritable détentrice du pouvoir au détriment de la majorité.

              Remarque que c’est bien cette vision qui est présentée par l’ensemble du monde médiatico-sondagier, qui montrent les positionnements politiques toujours comme de pures opinions individuelles, jamais comme le produit d’une construction sociale (ce qu’est le débat entre autres). Lorsque l’extrême-droite parle de démocratie, de référendum, elle hérite le plus directement du monde de cette vision politique-ci. C’est ce que j’appellerais le populisme, si tant est que le mot puisse encore servir. Ma remarque sur l’instabilité intrinsèque d’un tel régime vaut pour tous : ici nul procès d’intention, un tel régime conduit nécessairement vers un État policier (sauf à le voir dégénérer en guerre civile). Preuve en est que l’extrême-droite n’est pas nécessaire à l’aboutissement d’un tel état de fait (cf. loi sur le renseignement), quand bien même elle en serait le dépositaire le plus naturel à plus ou moins long terme.

    • [^] # Re: Encore ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      C'est pas les chiens errants qui tuent le bétail?

      • [^] # Re: Encore ?

        Posté par . Évalué à 10.

        Oui mais non. Si c'est un loup, les assurances marchent. Si c'est un chien errant, non. Donc c'est un loup.

        Et plus sérieusement, parmi les loups, ce sont surtout les jeunes loup qui font du dégâts par ce qu'ils ne chassent pas encore bien, et qu'ils ont tendance à blesser plusieurs bêtes au lieu d'en tuer une seule.

        bépo powered

        • [^] # Re: Encore ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          Et plus sérieusement, parmi les loups, ce sont surtout les jeunes loup qui font du dégâts par ce qu'ils ne chassent pas encore bien, et qu'ils ont tendance à blesser plusieurs bêtes au lieu d'en tuer une seule.

          Il faudrait améliorer la qualité de leur formation… mais après on va encore dire qu'on s'intéresse plus aux criminels qu'aux victimes.

    • [^] # Re: Encore ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Je prend l'exemple de la ré-introduction des ours ou des loups

      Mauvais exemple.
      Je parlerai de l'ours dans les Pyrénées qui est un sujet que je connais un peu.
      Le problème est que la réintroduction a été présenté dans le cadre du sauvetage de l'activité en montagne.
      D'un côté tu as des mines, des usines de papier qui ferment, une agriculture trop rude pour trouver sa rentabilité aujourd'hui. Dépopulation, fermeture des écoles, poste, commerces, avec finalement des stations de ski (et encore, les plus petites ont du mal) et des résidences secondaires. D'un autre côté tu as un ministre, secrétaire d'État, whatelse qui vient expliquer que l'ours c'est l'avenir.

      Ça fait un peu penser au coup du pain et de la brioche. En tout cas, c'est comme ça que ça a été vécu. Vous voulez des gens et de l'activité. Vous aurez des ours …

      • [^] # Re: Encore ?

        Posté par . Évalué à 6.

        Je parlerai de l'ours dans les Pyrénées qui est un sujet que je connais un peu.

        Je pense que les éleveurs en montagne ne souhaitent pas de loup et d’ours car ça les obligerait à surveiller leur troupeau…

        Vu que l’ours et le loup ont été décimé il y a plusieurs dizaines d’années les bergers se sont habitués à laisser paître leur bétail sans avoir trop à s’en occuper… On amène les bêtes dans la prairie et on peut redescendre dans la vallée faire autre chose pendant qu’ils broutent.

        Après il faut bien voir que si l’Homme a finit par exterminer les loups (et les ours) c’est bien qu’ils étaient en concurrence directe avec eux et qu’à l’époque à laquelle on se déplaçait exclusivement à pieds, voir à cheval, cela devait être un peu chiant de risquer de se faire bouffer à chaque fois qu’on traversait une forêt…

        • [^] # Re: Encore ?

          Posté par . Évalué à -2.

          cela devait être un peu chiant de risquer de se faire bouffer à chaque fois qu’on traversait une forêt…

          Libérer les prisons, ils sont trop nombreux dans les cellules.
          C’est peut être une solution d’avenir pour protéger les troupeaux… se faire bouffer.

          Merci aux personnes qui mon aidé a trouvé des solutions pour essayer d’écrire sans faute d’orthographe.

        • [^] # Re: Encore ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Après il faut bien voir que si l’Homme a finit par exterminer les loups (et les ours) c’est bien qu’ils étaient en concurrence directe avec eux et qu’à l’époque à laquelle on se déplaçait exclusivement à pieds, voir à cheval, cela devait être un peu chiant de risquer de se faire bouffer à chaque fois qu’on traversait une forêt…

          Au XIXe siècle, l'extermination des loups a surtout été poussé car on pensait qu'ils étaient le vecteur principale de la rage. L'Église et les mythes ne donnaient pas une bonne image des loups de toute façon.

          Pour ce qui est de se faire bouffer, c'est un peu comme les requins : ça n'arrive, en fait, pour ainsi dire jamais. Par contre, l'homme tue les loups beaucoup plus facilement.
          D'ailleurs, essayer de trouver les loups en forêt, c'est bien chiant : ils ont peur, et se barrent dès qu'ils te sentent, et ce plusieurs centaines de mètres avant que tu ne puisses les voir : ils savent bien que l'homme n'est pas un gentil.

          Pour les moutons, c'est sûr que c'est plus simple que de chasser. Mais mis à part exterminer une espèce qui nous fait chier, on serait plus humain si on arrivait à vivre avec cette espèce en la respectant (à moins qu'être humain signifie être une bête sanguinaire).

          • [^] # Re: Encore ?

            Posté par . Évalué à 4.

            à moins qu'être humain signifie être une bête sanguinaire

            Probablement la plus sanguinaire de toutes les espèces sur Terre… Il y a très peu d’espèces qui s’entre-tue… ou du moins dans une telle proportion…

          • [^] # Re: Encore ?

            Posté par . Évalué à 2.

            Pour ce qui est de se faire bouffer, c'est un peu comme les requins : ça n'arrive, en fait, pour ainsi dire jamais.

            Bah… euh… pourtant des cons de surfeurs qui se font bouffer par des requins on en en entend parler assez souvent quand même…

            Par contre, l'homme tue les loups beaucoup plus facilement.

            Au moyen-âge, avec pour seules armes que des arcs, des couteaux ou des épées je pense qu’il fallait quand même que les Hommes soient plusieurs pour s’attaquer à un loup… parce que les loups eux ont le bon réflexe de se regrouper en meute…

            Et quand bien même, à un contre un, entre un loup et un Homme l’avantage de ce dernier, à cette époque, ne me semble pas si évident…

            • [^] # Re: Encore ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 7.

              Bah… euh… pourtant des cons de surfeurs qui se font bouffer par des requins on en en entend parler assez souvent quand même…

              Y a pas photo sur qui mange qui :

              • « la moyenne d'attaques de requins dans le monde est de l'ordre de 35 par an, et que le nombre de personnes qui en sont directement décédées est inférieur à quatre par an. » (source)
              • « La pêche de requins est 800 000 t/an en 2008 » (source)
              • [^] # Re: Encore ?

                Posté par . Évalué à 2.

                Alors premièrement, merci d’enfoncer une porte ouverte… J’espère que tu ne t’es pas fait mal !

                Deuxièmement :

                attaques de requins dans le monde est de l'ordre de 35 par an, et que le nombre de personnes qui en sont directement décédées est inférieur à quatre par an

                C’est sûr qu’une personne qui n’a pas décédé d’une attaque de requin mais a perdu un bras ou une jambe on s’en fout, elle est vivante, de quoi se plaint-elle ?

                Moi ce qui me me fait réfléchir c’est qu’à la Réunion les abattoirs, par considération économique, balancent les carcasses dans la mer pas loin des côtes… (flemme de retrouver la source…) alors forcément on peut concevoir qu’un requin, qui n’est qu’un simple poisson, ait du mal à faire la différence entre une carcasse de mouton et un baigneur…

                Je ne sais pas si en Australie (là où ya pas mal de problème du même type…) c’est le cas, mais ça ne m’éttonerait qu’à moitié…

                Sûr que les Hommes sont en haut de la « chaîne alimentaire » il n’empêche que d’autres espèces, à commencer par les moustiques et les criquets, nous la mettent bien profond quand même…

                • [^] # Re: Encore ?

                  Posté par . Évalué à 4.

                  Pour troller sur les requins :
                  Il y a combien d'attaques de chiens par an ? (d'après le figaro, près de 500 000 déclarés en france http://www.lefigaro.fr/assurance/2012/06/06/05005-20120606ARTFIG00424-morsures-de-chiens-le-flou-des-statistiques.php , et 60 000 nécessitant un suivi).
                  Est ce qu'on tue tous les chiens pour autant?

                  Si un touriste/autochotone trop con veut essayer de faire un selfi dans la savanne avec un lion, est ce qu'on va accuser le lion et tous les exterminer ?
                  Est ce qu'on extermine les éléphants, qui sont les plus grands tueurs de la savanne ?
                  Si un touriste/autochtone trop con veut faire le dome des écrins en savatte, et t-shirt , tombe dans une crevasse et meurt, est ce qu'on applani les montagnes ?

                  Alors pourquoi quand c'est un requin, on estime qu'il faut tous les tuer ?
                  1°) De nombreux plongeurs se retrouvent face à des requins et ne se font pas croquer
                  (d'ailleurs les requins croque ce qu'il y a la surface, car ils ne voient qu'une ombre et sont un peu curieux et très profiteur).
                  2°) comme tu l'indiques, il y a de nombreux problèmes (pas qu'en réunion) avec les requins où on apprend que les pécheurs jetaient leurs restes pas loin. L'effet d'aubaine les attires.
                  3°) Ou alors que les surfeurs allaient faire leur surf à coté des lieux de reproduction de certains requins

                  • [^] # Re: Encore ?

                    Posté par . Évalué à 2.

                    De nombreux plongeurs se retrouvent face à des requins et ne se font pas croquer
                    (d'ailleurs les requins croque ce qu'il y a la surface, car ils ne voient qu'une ombre et sont un peu curieux et très profiteur).

                    À la télé j’ai vu un biologiste expliquer qu’il était fort possible que le surfeur, lorsqu’il nage pour rejoindre les vagues, avec ces deux bras sur le côté de sa planche donc, ait une silhouette qui se rapproche fortement de celle d’un phoque… d’où les attaques plus fréquente sur cette population que sur celle des plongeurs.

                    Parfois aussi les surfeurs vont dans des zones interdites pour cause de présence de requins, là c’est clair qu’ils le cherchent un peu aussi…

                    Si un touriste/autochtone trop con veut faire le dome des écrins en savatte, et t-shirt

                    J’ai fait un peu de rando en été dans le parc des Écrins quand j’étais plus jeune, j’en ai vu en tongs…

                    • [^] # Re: Encore ?

                      Posté par . Évalué à 2.

                      , j’en ai vu en tongs…

                      Oui , ca peut faire peur… Car là je parlais d'une course de haute montagne sur un glacier en plus .
                      Tous les été, il y a des touristes que l'on(enfin pas moi) redescend en hélico ou avec le PGHM car absolument pas équipé pour faire ce qu'ils voulaient (le mont blanc , un glacier , etc…).

                      Pour les requins :
                      1°) ils sont profiteurs, ils n'hésitent pas à manger à une charogne
                      2°) comme tu le dis, ils aiment bien les phoques, et une forme allongés avec qq excroissance ca ressemble à un phoque
                      3°) ils sont chez eux. Il ne faut pas s'attendre à ce qu'ils demandent la permission avant de faire qqch.
                      4°) il y a eu pendant plusieurs années des gens qui ont fait du shark feeding pour attirer le touriste. Le problème de cette politique, c'est que
                      *: elle attire des requins plus proches des cotes
                      *: elle habitue le requin à l'homme (il n'a plus d'apréhension)
                      *: elle associe "homme" à "nourriture".
                      5°) Malgré tous les massacres, on connait pas très bien leur mode de vie, pourquoi ils choissisent tel ou tel coin. Par conséquent, comme on ne connait pas bien, on sait pas bien le gérer …

    • [^] # Re: Encore ?

      Posté par . Évalué à 10.

      à vouloir satisfaire tout le monde, les lois se retrouvent souvent bancales et fonctionnent à moitié.

      Shadoks

  • # oui et non

    Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 22/06/15 à 20:17.

    Il semblerait que ce soit la gratuité des donnés pour les gros acteurs de l'internet. En gros faire payer Google et co. et pas la start up local. Enfin pour la majorité des donnés, il y en a qui seront visiblement payante à tout les coups.
    http://business.lesechos.fr/directions-numeriques/la-sncf-s-oppose-aux-deputes-sur-la-gratuite-des-donnees-111968.php

    Quand à la guerre avec à Open Data, comment expliquer qu'il mette déjà des donnés à disposition ( https://data.sncf.com/ )

    Note : Je suis actuellement en presta dans un tout autre domaine chez eux

    • [^] # Re: oui et non

      Posté par (page perso) . Évalué à 10. Dernière modification le 22/06/15 à 21:52.

      En gros faire payer Google et co. et pas la start up local.

      vivement une licence qui dit que les 4 libertés sont uniquement pour les start up sinon on peut faire payer, je suis sûr que plein de monde va adorer pour pas que les gros méchants aient les libertés (avec moultes argumentations que c'est dans l'esprit du libre comme on a déjà eu pour les CC -NC).

      Après les -NC (Non Commercial), voila les -NB (Non Big)

      comment expliquer qu'il mette déjà des donnés à disposition ( https://data.sncf.com/ )

      Si j'ai bien suivi les critiques, ils mettent à disposition que les données "non bankable" pour faire croire qu'ils sont dans le mouvement.
      Est-ce que les horaires réels (incluant les retards) des TER et TGV sont disponibles en temps réel maintenant?

      • [^] # Re: oui et non

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Est-ce que les horaires réels (incluant les retards) des TER et TGV sont disponibles en temps réel maintenant?
        

        Ça arrive avec l'appli de l'UFC, patience… :o)

    • [^] # Re: oui et non

      Posté par . Évalué à 4.

      L'amendement rend l'open data facultative si il y a une "convention". Donc, les obligations disparaissent avec les bons mots magiques.

      "La première sécurité est la liberté"

  • # un autre article

    Posté par . Évalué à 5.

  • # Raildar

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Ce que faisait Raildar (ce que je trouve formidable d'un point de vue utilisateur) pour récupérer les données de la SNCF, est-ce légal/permis par les conditions des sites de la SNCF? Si c'est non, on ne peut pas parler de guerre contre l'open data.

    • [^] # Re: Raildar

      Posté par . Évalué à 3.

      Si, car c'était ouvert, et ils ont mis des barrières physiques. Ce n'était sans doute pas officiellement ouvert, mais maintenant ils vont à rebours de l'histoire.

      "La première sécurité est la liberté"

    • [^] # Re: Raildar

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Ce que faisait Raildar pour récupérer les données de la SNCF, est-ce légal/permis par les conditions des sites de la SNCF?

      Et surtout, est-ce que ce n'était pas trop bourrin ? Parce que « tout récupérer » « tout le temps », c'est pas forcément apprécié sur une plate-forme pas dimensionnée pour ça.

  • # Evolution à la SNCF depuis dix ans

    Posté par . Évalué à 1.

    Il y a une dizaine d'année, j'avais remarqué en cherchant à faire Nantes-Perpignan que la SNCF optimisait les trajets utilisant des trains au départ ou à destination de Paris :

    À l'époque, Nantes-Perpignan le soir donnait Nantes-Paris-Perpignan avec le Paris-Perpignan en train de nuit. En ajoutant une correspondance obligatoire à St Pierre des Corps (Tours), il donnait Nantes-St Pierre-Orléans-Perpignan avec les deux premiers trains à destination de Paris et le dernier dans le même train de nuit. En choisissant une correspondance à Vierzon, on avait Nantes-St Pierre-Vierzon-Perpignan donc seul le second train changeait (un TER) et le billet coûtait 15€ de moins pour la même heure de départ et la même heure d'arrivée.

    D'autres sites ont commencé à utiliser les horaires des trains pour proposer de meilleurs itinéraires (la DB puis Capitaine Train) et la SNCF a finalement amélioré son site qui propose maintenant aussi la troisième solution. Mais du coup, les trajets proposés utilisent aussi des TER (subventionnés par les régions) lorsqu'un train au départ ou à destination de Paris serait plus intéressant pour la SNCF.

    Cette signature est publiée sous licence WTFPL

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.