Journal GM fait revenir son informatique en interne.

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
Tags :
20
20
juil.
2012

Bonjour

Je n'ai pas d'avis sur la pertinence (ou pas) de cette décision, ce qui me fait rire, c'est que la raison évoquée est celle en général donnée pour externaliser son informatique, à savoir
"ce rapatriement doit avant tout permettre à GM de tirer un meilleur parti de son IT en accélérant ses processus"
donc être plus réactif !

Un lien
http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-l-ancien-dsi-de-hp-reinternalise-l-it-de-general-motors-49758.html

  • # latence vs cout

    Posté par . Évalué à 10.

    En interne, tu peux tout demander à tes équipes. si tu externalises, tu négocies à mort toutes les fonctions courante, mais dés que tu sors du contrat, il faut un avenant : ce qui est lent et couteux au final. L'avantage dépend de la standardisation poussé ou non de son SI.

    "La première sécurité est la liberté"

    • [^] # Re: latence vs cout

      Posté par . Évalué à -3. Dernière modification le 20/07/12 à 12:55.

      Il y a des avantages à confier son informatique à une SSII :

      • les techniciens et ingénieurs de la SSII voient une grande diversité de clients, de besoins, de projets, ce qui leur confère beaucoup d'expérience.

      • le personnel de la SSII a dans certains cas moins d'avantages sociaux que l'entreprise cliente (moins de congés, moins de salaire), donc ce pourrait être moins coûteux

      • ça force le client à bien définir son besoin

      Il y a bien sûr aussi les inconvénients (cités précédemment) :

      • manque de flexibilité et de réactivité pour faire évoluer le système
      • [^] # Re: latence vs cout

        Posté par . Évalué à 10.

        les techniciens et ingénieurs de la SSII voient une grande diversité de clients, de besoins, de projets, ce qui leur confère beaucoup d'expérience.

        Tu peux expliquer la fréquence du mot "Junior", Expert avec "2 ans" d'expérience, … dans les annonces des SSII donc ?

        le personnel de la SSII a dans certains cas moins d'avantages sociaux que l'entreprise cliente (moins de congés, moins de salaire), donc ce pourrait être moins coûteux

        Parce que le prix facturé par la SSII c'est le salaire de ses employés maintenant ?
        La SSII paiera toujours le minimum, pour un max de marges en bénéfice, et les utiliser pour négocier et obtenir le contrat face aux autres.

        Bref, l'ensemble génère bien une dynamique dirigée vers le bas pour l'ensemble: Compétences, coût initial et salaires.
        MG a certains autres viennent juste de réaliser que le coût initial explose pour leurs applications critiques quand justement la compétence n'y est pas…

        • [^] # Re: latence vs cout

          Posté par . Évalué à 5.

          Tu peux expliquer la fréquence du mot "Junior", Expert avec "2 ans" d'expérience, … dans les annonces des SSII donc ?

          Je ne cherche pas à expliquer cela. Mais si les SSII embauchent à expérience 0 ou expérience 2 ans, la moyenne d'expérience de leur personnel est évidemment supérieure. ça dépend des SSII, mais celle que je connais bien a une moyenne d'âge de 30 ans, donc environ 5 ans à 8 ans d'expérience (en moyenne). En 5 ou 8 ans dans certaines SSII, tu participes à 5 ou 10 projets. Donc il y a là la diversité dont je parlais. Et je trouve que la diversité enrichit l'expérience.

          • [^] # Re: latence vs cout

            Posté par . Évalué à 4.

            l'age du personnel n'a rien à voir la dedans. J'ai vu des soit-disants experts fournis par des SSII qui venaient d'un tout autre monde dans l'ingénierie passer chez la clientèle après une formation de 5 jours dans tel ou tel application.

            C'est d'ailleurs ce qui semble se faire le plus souvent vue la quantité de branque qu'on nous fournis régulièrement et incapables de répondre à des questions de base.

      • [^] # Re: latence vs cout

        Posté par . Évalué à 3.

        Il y a une grande compétition entre SSII, c'est le prix qui fait souvent la variable d'ajustement et donc les salaires des prestataires. Il s'agit donc souvent de débutant ou ayant 2 ou 3 années d'expériences (j'ai déjà vu un ingé de 3 ans d'expérience bombardé chef de projet, …)

        Le problème de forcer la définition du besoin est qu'il n'est pas forcément le même, entre le moment de la définition du contrat et quelques mois plus tard.

        "La première sécurité est la liberté"

        • [^] # Re: latence vs cout

          Posté par (page perso) . Évalué à 8.

          J'ai déjà vu un stagiaire bombardé en chef de projet…

          Commentaire sous licence LPRAB - http://sam.zoy.org/lprab/

          • [^] # Re: latence vs cout

            Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 21/07/12 à 14:33.

            +1 pour son maître de stage, il y a que comme ça qu'on apprend !

            PS : J'ai vue des bureaux d'études (productique) fonctionner avec 3 employés + 5 stagiaires donc je vois de quoi tu parles…

      • [^] # Re: latence vs cout

        Posté par . Évalué à 1.

        J'ai pas lu l'article mais j'ai bien lu l'url et j'y ai vu, "l'ancien DSI de HP", pas de doute il est bien placé pour savoir de quoi il parle…
        Après dans la théorie, l'apport d'une SSII peut être un vrai +. Dans la pratique ce n'est pas toujours le cas.

        Julien_c'est_bien (y'a pas que Seb)

      • [^] # Re: latence vs cout

        Posté par . Évalué à 6.

        Ça c'est bon que si tu fais une gestion de parc info et encore…

        Je le sais bien je bosse dans une SSII, je vois combien je suis payés (à peu près au même niveau que les gars de la boite) et je vois ce que je suis facturé (environ 2 fois mon brut, un peu plus même)

        Sachant que mon commercial me fait subtilement remarquer que terminer en avance c'est pas une riche idée (sauf si c'est un forfait).

        les techniciens et ingénieurs de la SSII voient une grande diversité de clients, de besoins, de projets, ce qui leur confère beaucoup d'expérience.

        ça je confirme avec un 7 ans de bouteille, je commence à connaitre :)

        le personnel de la SSII a dans certains cas moins d'avantages sociaux que l'entreprise cliente (moins de congés, moins de salaire), donc ce pourrait être moins coûteux

        A niveau égal, la SSII coûtera plus cher, ce que tu as c'est de la flexibilité au niveau du coût des salaires, mais aucune garantie que le gars reste

        ça force le client à bien définir son besoin

        Dans certains secteurs, c'est juste impossible de bien définir le besoins 6 mois avant la date de rendu; j'ai eu des projets comme ça qui bougeaient jusqu'après la date de rendu ;)

        Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

        • [^] # Re: latence vs cout

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          A niveau égal, la SSII coûtera plus cher, ce que tu as c'est de la flexibilité au niveau du coût des salaires,
          mais aucune garantie que le gars reste

          Tu as aussi aucune garantie que la personne reste en interne. Tu as par contre plus de marge de maneuvre pour le faire rester. Donc la SSII fait perdre ça, au moins.

      • [^] # Re: latence vs cout

        Posté par . Évalué à 3.

        ça force le client à bien définir son besoin

        C'est vrai pour les projets au forfait, mais la plupart des contrats avec des SSII sont pour des régies. Et pas mal de clients prennent des consultants parce qu'ils en auront besoin "au cas où" sur de très longues durées, ou bien pour des projets sans date de fin bien définie et dont les specs changent toutes les semaines.

        • [^] # Re: latence vs cout

          Posté par . Évalué à 6.

          Les contrats en régie sont illégales, la plupart d'entre eux sont contractualisés sous forme de forfaits pour contourner le droit du travail sur cette question. Les SSII profitent bien des jeunes pour les faire travailler en régie (comprendre intérim de lux) pour des boites qui ne souhaitent pas embaucher.

          • [^] # Re: latence vs cout

            Posté par . Évalué à -2.

            tu l'as dit toi même. une SSII es tune boite de luxe, au moins, les jeunes ont des CDI et non des CDD.

            Les boites ne souhaitent pas embaucher directement, parce que c'est trop compliqué de licencier. (ou alors que le besoin est uniquement temporelle)

            • [^] # Re: latence vs cout

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Oui, dans les SSII, j'ai toujours signé des CDI, avec de longues périodes d'essais.

              Avant, c'est deux fois 3 mois (Syntec)

              Maintenant, c'est 4+3 mois (toujours SYntec)

              En 6 ou 7 mois, la mission prends fin, et la période d'essai avec, souvent, ou alors on change de boite et d'environnements avec parfois une période intercalaire. Avec un peu de chance, les nouveaux collègues sont aussi sympa que les précédents.

              A+

            • [^] # Re: latence vs cout

              Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 21/07/12 à 14:43.

              Les boites ne souhaitent pas embaucher directement, parce que c'est trop compliqué de licencier.

              Non c'est pas trop compliqué, c'est juste mal.

              Une boîte peux savoir qu'elle aura besoin de tant de main d'œuvre durant une période donnée mais qu'ensuite elle tournera avec moins de monde. Dans ce cas l'intérim ou la SSII a un sens.

              Il vaut mieux embaucher tout le monde en interne et les virer quand on a plus besoin d'eux ou bien faire appel à des personnels d'une SSII qui si je ne m'abuse sont de toute manière en CDI et pourront éventuellement profiter d'une période d'inter-contrat ?

              EDIT : je viens juste de voir le période temporelle entre parenthèses dans ton message…

  • # avis?

    Posté par . Évalué à -10.

    Je n'ai pas d'avis sur la pertinence (ou pas) de cette décision,

    Tu travailles dans le domaine ou non? Sinon tu le verrais.

    ce qui me fait rire…

    Ben il n'y a rien de vraiment drôle, il s'agissait de salades de commerciaux ou de patrons/managers idiots ou ayant coopté.

    • [^] # Re: avis?

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Tu travailles dans le domaine ou non? Sinon tu le verrais.

      Oui, mais pour donner un avis un minimum pertinent, il faudrait (au moins) que je connaisse très bien GM, son informatique, ses process…
      Ce n'est pas le cas.

      If you choose open source because you don't have to pay, but depend on it anyway, you're part of the problem.evloper) February 17, 2014

  • # avantage

    Posté par . Évalué à 3.

    L'avantage d'un aller/retour comme ça, c'est que ça a permis de faire du ménage dans le personnel, de renouveler les profils. réembaucher des profils plus adaptés, et surtout moins nombreux.

    • [^] # Re: avantage

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      [mode="monde de merde"]
      Ou alors ca aura permis de dégager les vieux croûtons qui coutaient cher par des jeunes moins chers et plus flexibles car moins expérimentés du monde du travail.

      "La DRH veut son appli pour le 2 au lieu du 25 ? Pas de problèmes, je vais éclater mes soirs et mes week-ends, mais c'est sûr que comme ca je serai bien vu par les chefs qui connaissent même pas mon nom !"

      [/mode]

      • [^] # Re: avantage

        Posté par (page perso) . Évalué à -5.

        Tu en veux au dirigeant d'exploiter l'immaturité du salarié qui cherche à se faire bien voir coûte que coûte ? J'estime que c'est plutôt la faute du salarié qui décide de lui même de faire du travail en plus alors qu'il est parfaitement en mesure (au bout de 3 mois de présence dans l'entreprise s'il ouvre les yeux) de se rendre compte que c'est inutile.

        • [^] # Re: avantage

          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

          C'est bien ca le problème, c'est le de lui-même qui n'existe pas dans le monde que j'ai décrit.
          Attention ! Je ne fais pas de généralités sur le monde du travail mais ce cas de figure arrive bien trop souvent aux jeunes qui entrent dans la vie active (je le sais, je l'ai fait).

          Il y a des cas bien concrets que j'ai vu et même vécu où l'on fait trimer un jeune en lui faisant miroiter augmentation, promotion, en lui faisant croire que les heures supplémentaires non payées ne sont que temporaires, "le temps que ce projet de merde se termine", voire même de la faute à l'employé "on l'avait chiffré à 2 jours, pourquoi tu y es encore depuis plus d'une semaine ?", sont légions dans ce métier. Et la carotte n'arrive bien souvent pas.
          Bien sûr que le salarié décide de lui-même de faire ca, par contre il est largement manipulé pour lui faire croire que c'est lui qui a décidé tout seul. Mais, dans les cas que je décris, pas dans tous les cas (encore une fois je précise), il n'a pas toutes les données pour mesurer correctement le travail qu'il fait…

          • [^] # Re: avantage

            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

            Je sais que ce cas arrive bien souvent aux nouveaux arrivants dans la vie active, je l'ai observé moi même et suis entré en conflit avec ces gens-là à de multiples reprises (car je méprise le léchage de bottes).
            Je trouve que c'est un manque de maturité (voire d'intelligence) de penser que le chef-qui-ne-connaît-pas-ton-nom (ce qui arrive bien souvent) va propulser ta carrière parce que tu lui montres que tu restes au travail jusqu'à 19h30.

            • [^] # Re: avantage

              Posté par . Évalué à 4.

              Faudrait arrêter de et prendre son cas pour une généralité (et accessoirement péter plus haut que son cul ). Avec ça, on démontre jamais rien.
              Il arrive que le le léchage de bottes "paye". La plupart du temps non. Et parfois c'est juste pour pas se faire jeter et survivre.
              On fait ce qu'on peut, et forcement quand on est jeune, on a moins de maturité que plus tard dans la vie, c'est tellement évident… Tu connais pas l'histoire des gens, leur urgence financière, etc.
              La seule chose mesurable, c'est constater les abus, voir comment fonctionne un système social, etc. Pas faire de la morale à la con.

              • [^] # Re: avantage

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                Je ne cherche pas à démontrer quoi que ce soit, j'exprime une opinion.

                "Juste pour pas se faire jeter et survivre" ? Parmi tous les cadres en informatique que j'ai connus il ne devait pas y en avoir beaucoup qui étaient dans l'urgence financière. 90% de ceux qui démarraient leur carrière avaient recours au léchage de bottes. J'accuse ces personnes là d'immaturité et je considère que c'est de leur responsabilité de gérer leur temps de travail. C'est tout le sens de mon propos, il n'y a pas de morale "à la con".

                On est des privilégiés, tous ceux qui travaillent dans l'informatique avec un diplôme du supérieur. C'est une insulte pour tous ceux qui font un métier difficile et peu valorisant de prétendre qu'on est des exploités. Il y a sûrement des abus dans nos métiers, mais une bonne partie d'entre eux se déroulent avec le consentement implicite des soi-disant victimes. C'est hypocrite d'expliquer que ce sont des victimes dans ces circonstances. Si les SSII existent et fonctionnent de cette manière, c'est parce qu'il y a des gens y compris en fond d'organigramme qui se satisfont de ce fonctionnement.

            • [^] # Re: avantage

              Posté par . Évalué à 5.

              tu restes au travail jusqu'à 19h30

              Là c'est clair que dans la majorité des cas il l'ignorera et ça n'aura aucune influence sur ta carrière, sur une éventuelle promotion. Par contre, arrive à 9h30 au lieu de 8h00 le matin et tu vas voir que pour le coup là ça peut jouer assez directement sur ton emploi…

              C'est de ce rapport de force inégal dont on parle là.

  • # Retour à l'équilibre du système

    Posté par . Évalué à 9.

    C'est du simple bon sens, la complexité des SI augmentant, les surcoûts liés à l'externalisation (et/ou à la délocalisation) explosent car l'information non officielle ne circule plus, et c'est bien connu : "C'est dans la salle café que les sujets avancent le plus vite" ou même "C'est la perruque qui fait avancer le métier".

    A noter également l'effet pervers de l'info-rente :
    par exemple un infogérant qui applique tous les jours le même correctif connu (et qui facture son ticket standard) n'a aucun intérêt à proposer un correctif pour éviter que le problème ne se reproduise.

    L'infogérant externe est un "éleveur" d'incident, l'interne est un "chasseur/tueur" d'incident.

    D'autre part, une fois qu'on a tout externalisé, et qu'on peut comptabiliser les factures réelles (pas le budget magique présenté
    avant le projet) et mesurer les impacts et les risques, il ne reste pas grand chose de nouveau à faire pour un décideur pressé pour imposer sa marque (à part le clown computing et le quantum trading).

    • [^] # Re: Retour à l'équilibre du système

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      L'infogérant externe est un "éleveur" d'incident, l'interne est un "chasseur/tueur" d'incident.

      J'ai quand même déjà entendu de la part du service interne des réflexions du genre « s'il n'y a jamais de bug, on ne voit pas à quoi on sert et on perd du budget/des effectifs »

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

  • # Vengeance

    Posté par . Évalué à 5.

    Semble-t-il que General Motors avait externalisé son informatique chez HP.
    Semble-t-il que la décision vient du nouveau directeur informatique de General Motors, Randy Mott, qui avait été viré de son poste de directeur informatique de HP peu de temps avant.

    Source: http://www.theregister.co.uk/2012/07/16/gm_reverses_outsourcing/

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.