Journal [HS] l'affaire d'espionnage/escroquerie chez Renault.

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
5
20
mar.
2011

Je voudrais revenir sur cette affaire.

Rappel des faits

  1. En août 2010, une lettre anonyme envoyée par un employé de Renault accuse 3 cadres d'être corrompus, de toucher de l'argent de sociétés étrangères sur des comptes en Suisse et au Liechtenstein, contre des secrets technologiques de Renault.

  2. Début janvier, une fuite à l'AFP fait passer cette information dans le domaine public. Renault décide alors de mettre à pied immédiatement ces 3 cadres. Le discours est le même pour les 3, "vous feriez mieux d'avouer, nous avons des preuves".
    Le droit du travail est ensuite respecté par Renault, qui les convoque à un entretien préalable, et les licencie pour faute.
    Renault ne fournit aucune preuve, mais se fait fort d'en fournir plus tard. Le discours est "faites-nous confiance, nous avons des preuves multiples".

  3. Les commissions rogatoires commencent à revenir, et les cadres n'ont pas le moindre compte en Suisse.

  4. Renault commence une contrition, Pelata dit que s'il s'agit d'une erreur , Renault re-intègrera et indemnisera les 3 cadres.

  5. Le responsable de la sécurité de Renault, le seul à être en contact direct avec "la source" qui devait fournir les preuves de la culpabilité des 3 licenciés, est inculpé d'escroquerie.

  6. Un des avocats de Renault admet que 5 millions d'Euros est une base de négociation correcte pour que son client soit indemnisé.

  7. Un cadre de Renault licencié en 2009 sur la base de la même "source", sans l'ombre d'une preuve, est aussi en négociations avec Renault pour une indemnisation.

  8. Le gouvernement a demandé une enquête chez Renault, par une personnalité extérieure.

Je retiens que le service RH de Renault accepte de licencier une personne avec un dossier vide. Le boulot de ce service est justement, avant le licenciement, de vérifier si Renault sera condamné aux prud'hommes ou pas. Avec un dossier vide, c'est évident que Renault sera condamné.
La boulette va donc coûter, à la louche, 20 millions d'Euros ( 5 millions par 4 personnes) minimum. Je pense donc que ces personnes (le service RH) doivent donc être licenciées sans indemnités pour faute lourde.Je pense qu'ils connaissent la procédure...
Le PDG va jouer sur sa présidence de Nissan et la situation au Japon pour sauver sa tête.

  • # Sont-ils vraiment en tord?

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Je pense donc que ces personnes (le service RH) doivent donc être licenciées sans indemnités pour faute lourde.

    Est-ce que le service RH est vraiment en tord ou on les forcé à le faire sous la menace des même sanctions? Ceux qui sont à blamer sont le PDG et le responsable de la sécurité, mais vont-ils vraiment l'être.

    « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

    • [^] # Re: Sont-ils vraiment en tord?

      Posté par (page perso) . Évalué à -1.

      Ceux qui sont à blamer sont le PDG et le responsable de la sécurité,

      je ne vois pas en quoi le PDG est coupable de quoi que ce soit. il a été aussi trompé que les victimes, responsable oui, et d'ailleurs il assume, il a abandonné ses bonus pour cette année.

      Quant à accuser la direction de Renault d'avoir forcé les RHs, c'est une accusation sans fondement.

      • [^] # Re: Sont-ils vraiment en tord?

        Posté par . Évalué à 9.

        Carlos Goshn est quand même allé affirmer à la TV que Renault avait des preuves de la culpabilité des 3 cadres, alors que jamais la 'source" n'en a donné le quart de la moité d'une...
        Bref, Renault (enfin, ses dirigeants) s'est emballé et a viré plusieurs gars, sur la foi... d'un dossier vide !

      • [^] # Re: Sont-ils vraiment en tord?

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Quant à accuser la direction de Renault d'avoir forcé les RHs, c'est une accusation sans fondement.

        C'est pour rester dans le contexte. Je n'ai rien à me reprocher, du moins autant que le patron de Renault, j'ai été victime d'une mauvaise source d'information.

        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

    • [^] # Re: Sont-ils vraiment en tord?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      s/tord/tort

      Le tort tue.

      If you choose open source because you don't have to pay, but depend on it anyway, you're part of the problem.evloper) February 17, 2014

  • # 5 millions !

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    5 millions d'euros par tête...
    Admettons qu'ils gagnent un énorme salaire. Par exemple 250.000 € annuel. Les 5 millions équivalents à 10 ans de salaire. En partie pour "préjudice moral".

    • [^] # Re: 5 millions !

      Posté par . Évalué à 6.

      Je pense que vous vouliez plutôt dire : 20 ans de salaire.

      • [^] # Re: 5 millions !

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Sur linuxfr, les erreurs de calcul ne passent pas mieux que les fautes d'orthographe :-)

        Effectivement c'est bien 20 ans de salaire. Et je suppose que c'est même 40 à 80 ans en fonction de leur vrai salaire. Ca me semble démesuré. A moins que le préjudice moral soit énorme, mais pas plus que n'importe quel licenciement merdique... qui n'est indemnisé qu'à hauteur de 6 mois je crois.
        En tous cas chapeau s'ils arrivent à tirer quelques millions, car je considère que la connerie est un style de vie luxueux qui doit être taxé. Avis perso, hein.

        • [^] # Re: 5 millions !

          Posté par . Évalué à 10.

          Euh ouais quand meme... Ils ont ete promenes en public comme etant des traitres et espions, ils se sont fait mettre un proces sur le dos avec tout le stress et l'humiliation que ca comporte, n'importe qui cherchant leur nom sur le net tombera sur ca a coup sur, ... le tort est bien plus eleve et ca merite largement plus que les indemnites d'un licenciement economique.

    • [^] # Re: 5 millions !

      Posté par . Évalué à -1.

      D'un autre cote, s'ils demandent 100 000 euros, ils vont en avoir 10, donc autant gonfler la note, hein...

      If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

    • [^] # Re: 5 millions !

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Le salaire de la personne ne compte pas beaucoup, il s'agit de préjudice moral.

      Un collègue me disait qu'aux US, dans un cas similaire, les avocats des licenciés demanderaient des centaines de millions de dollars.

      If you choose open source because you don't have to pay, but depend on it anyway, you're part of the problem.evloper) February 17, 2014

    • [^] # Re: 5 millions !

      Posté par . Évalué à 5.

      En même temps, si tu es licencié pour ce genre de faute, tu vas avoir du mal à retrouver un travail derrière, même si tu es innocent…

      Donc je les comprends. Et à leur place, je refuserai d'être réintégré dans une telle boîte.

      Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

      • [^] # Re: 5 millions !

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Je parie qu'ils auront pas de mal à retrouver du boulot. Cette affaire fait un tel boucan que je serais fier si j'étais en position d'embaucher un de ces mecs là qui est une grosse pointure, qqn de compétent et donc la probité n'est pas/plus à prouver.

        Je suis sûr qu'un concurrent de Renault pourrait même en jouer subtilement du pt de vue comm.

  • # Résumé sur le principal suspect.

    Posté par . Évalué à 7.

    La personne qui est à la tête de la dénonciation, Dominique Gevrey, est un ancien de la DPSD (Direction de la protection et de la sécurité de la défense). Chargé de différentes affaires, comme le démantellement d'un réseau de prostitution au sein de l'entreprise, il aurait identifié la source de l'affaire. La source, payée 250 000 € par Renault, lui aurait donné les informations bancaires des « espions » et complices. Il devait ensuite donner à la source 924 000 €, toujours payés par Renault, pour le travail fourni.

    Gervey a été arrêté en partance pour la Guinée où il a prétendu se rendre en voyage d'agréement alors que ses congés ont été refusés par Renault. Il prévoyait aussi de se rendre en Côte-d'Ivoire pour conseiller Ouattara, ce qui a été démenti par les proches de Ouattara.

    Gervey déclare avoir agit sur ordre.

    (compilation de différentes sources d'information : Libération, le Monde, Le Parisien…)

    The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

  • # de la justesse des formulations

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Peux-tu citer tes sources ?

    Selon http://www.lepost.fr/article/2011/03/16/2436510_affaire-renault-qui-va-payer-les-indemnites-des-3-cadres-licencies-a-tort.html ...

    Un des avocats de Renault admet que 5 millions d'Euros est une base de négociation correcte pour que son client soit indemnisé.

    ... est à reformuler en :

    « L'avocat d'un des cadres évoque une somme "acceptable" de 5 millions d'euros pour son indemnisation ».

    Renault propose de partir sur une base de négociation à 2 millions, et aurait prévu de débloquer maximum 12 millions.

    Ta manière d'écrire laisse entendre que c'est Renault qui attend une indemnisation (« un avocat de Renault admet [...] pour que son client soit indemnisé »).

    J'ai dû faire des recherches pour savoir si c'est ton point "6" ou ta conclusion qui est erroné(e).

    Ok, ce n'est "que" un journal, mais un peu d'effort serait appréciable.

    https://www.domotego.com/ | https://www.maccagnoni.eu/ | https://www.smm-informatique.fr/

  • # Certainement pas faute *lourde*

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    La faute lourde est une faute d'une exceptionnelle gravité, commise dans le but de nuire à l'employeur. De la part des RH, il n'y a probablement pas de but de nuire, donc il ne s'agit pas d'une faute lourde.

    (Le responsable de la sécurité, s'il est avéré qu'il a escroqué l'entreprise, aura commis une faute lourde.)

    Le service RH a licencié des personnnes pour faute, sans preuve, mais si l'ordre lui en a été donné par la hiérarchie, je suis pas si sûr que les membres de ce service puissent être inquiétés sur la base de la faute. Reste qu'il est très surprenant qu'un grand groupe comme Renault puisse se lancer dans une procédure de licenciement aussi évidemment douteuse, mais ce ne serait ni la première ni la dernière fois qu'un grand groupe français perdrait aux prud'hommes.

    • [^] # Re: Certainement pas faute *lourde*

      Posté par . Évalué à 2.

      Je pense aussi.

      Malheureusement tout est question d'argent à ce niveau de la hiérarchie : entre la somme que pourrait coûter la fuite d'un secret de fabrication et celle d'un licenciement abusif, ça a été tranché très rapidement. Revers de la médaille à juste titre, Renault va devoir raquer !

  • # autre 1 2 3

    Posté par . Évalué à 3.

    1) Le service sécurité surveille

    2) Le service sécurité demande plus de brouzoufs pour approfondir l'enquête autour "d'éléments troublants".

    3) La hierarchie de celui ci donne son accord

    4) Le service sécurité donne des résultats. Au lieu que ceux ci soient "ben en fait on pas grand chose", après tout ce sont des résultats aussi. Il semble mentir et exagérer sur ces résultats.

    5) Des licenciements sont décidés.

    6) Les services Français, dans le coup, mettent leur nez plus avant dans l'affaire. Leurs conclusions divergent des conclusions du service interne.

    7) c'est n'importe quoi.

    Bon, alors, de quoi accuse t on exactement l'équipe de Goshn ?? D'avoir fait confiance à ses équipes de sécurité ?? Ben c'est quant même le minimum, non ?? Il n'y a vraiment rien justifiant un départ des dirigeants. Pas contre l'équipe de sécurité, elle est pas passée à l'échelle, elle (...)

    C'est d'autant plus indécent, tout ça, lorsqu'on imagine, ou savoir un peu, les conditions de travail de ceux qui font la valeur de l'entreprise : pression de cinglés sur les ingénieurs et concepteurs (le tristement célèbre centre r&d), conditions de travail d'esclaves des ouvriers (où les femmes et homme à la chaine subissent des conditions bien loin de leur homologues allemands). Après, ils se demandent d'ou vient le climat de suspicion ? A politique sociale désastreuse, on s'étonne de la non-envie de s'impliquer ?

    ça existe la rh chez renault ? vue de l'extérieure elle ne semble pas bien joué son rôle, en tout cas. Que les victimes de l'affaire demandent le maximum, c'est de bonne guerre. Est ce que ça vaut vraiment 5M par tête ? Hum ...

    • [^] # Re: autre 1 2 3

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Il n'y a vraiment rien justifiant un départ des dirigeants

      Faire confiance ne veut pas dire faire confiance aveuglément. Il n'y a jamais eu de preuve et il les suis sans problème, ce n'est pas vraiment top.

      PS : fais réviser ta touche ?

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

    • [^] # Re: autre 1 2 3

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Bon, alors, de quoi accuse t on exactement l'équipe de Goshn ??

      Il a dit qu'il avait la certitude sûr de chez sûr qu'ils étaient coupables "sinon ils auraient pas licencié". Il a dit que lui avait la certitude, pas que les équipe sécurité l'avait, donc il a mis sa personne en jeu.

      Désolé, mais un mec qui se trompe autant sur ce dont il est sûr, il ne m'inspire pas du tout confiance --> Licenciement pour rupture de confiance. (faut pas déconner, ils n'ont pas été mis à pied en attendant la fin de l’enquête, non, ils ont été licencié, c'est grave, il fallait avoir des arguments sûrs)

      Il n'y a vraiment rien justifiant un départ des dirigeants.

      Le fait qu'il a dit qu'il était lui-même persuadé de leur culpabilité, lui, est de mon point de vue suffisant pour casser la confiance que j'aurai en tant qu'actionnaire (mais je ne suis pas actionnaire :) ). Après, si les actionnaires ont toujours confiance, ben libre à lui de rester, chacun son truc.

    • [^] # Re: autre 1 2 3

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Modo parano activé:

      1) Un cadre envoie une lettre anonyme le mettant en cause avec 2 de ses collègues (mais c'est du pipeau) au service de sécurité de Renault.

      ...

      9) Il touche un gros paquet de pognon et est réintégré

      Je crois que je vais faire ça.

      • [^] # Re: autre 1 2 3

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Sauf que la source avait demandée à être rémunérée. Elle ne devait pas être anonyme pour tout le monde.

        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

        • [^] # Re: autre 1 2 3

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Ca fait coup double. Si la rémunération se fait au nom de John Smith, dont la domiciliation bancaire est aux Bahamas.

  • # Visite de ministre

    Posté par . Évalué à 4.

    Il faut savoir que le lendemain de la mise à pied des 3 salariés, il y avait une visite du ministre (de l'industrie) à propos de la voiture électrique de Renault. Son guide devait être le directeur du programme, qui était un des accusés. La direction n'a pas voulu prendre le risque de faire faire une visite à un ministre par une personne qui était sans un doute un espion. Cela explique la précipitation.

    "La première sécurité est la liberté"

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.