Journal Comment Internet a transformé la société

Posté par . Licence CC by-sa
16
21
mar.
2012

Bonjour,
l'émission de France Inter « La Tête au carré » était aujourd'hui intitulée « Comment Internet a transformé la société ». Les questions étaient posées par des jeunes et les deux invités étaient Bernard Stiegler, philosophe et directeur de l'Institut de Recherche et d'Innovation, et Serge Soudoplatoff, chercheur et entrepreneur, spécialiste d'Internet. Ça a été l'occasion d'entendre parlé de neutralité du net et de décentralisation par d'autres personnes que celles qu'on entends habituellement sur le sujet (Jérémie Zimmermann ou Benjamin Bayart).

Possibilité de réécouter l'émission ici. Ça dure un peu moins d'une heure.

  • # Télécharger l'émission

    Posté par . Évalué à 8.

    Pour éviter de passer par le lecteur flash, d'ailleurs pour retrouver d'autres émissions il faut passer le flux RSS

    lien téléchargement

  • # Un texte à lire sur le sujet.

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

  • # mouais...

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Je l'ai écoutée en partie, et honnêtement, une des premières choses qui m'est venue à l'esprit c'est qu'ils avaient un peu 10 ans de retard, et étaient un peu à côté de la plaque sur certain sujets. La deuxième réflexion, c'est qu'ils ont fait une sacrée pub à Twitter, merci pour eux.

    Pourquoi 10 ans de retard, car c'est à peu près depuis ce temps qu'internet s'est vraiment démocratisé (et oui, ça fait déjà si longtemps), et que depuis, internet à engendré d'autres révolutions pour lesquelles nous sommes vraiment dedans là (notamment, une "révolution" industrielle, avec le matériel libre et le diy, qui n'en seraient pas là sans internet).

    Un peu à côté de la plaque, en fait, c'est surtout une phrase à un moment qui m'as fait tiquer, quand le monsieur dit qu'internet est "neutre", qu'il n'y a pas d'interventions de bas niveau… (visiblement, le monsieur n'a jamais entendu parler de QoS, de Deep packet Inspection et autres joyeusetés, ça fait quand même quelques temps que le net n'est plus très "neutre")

    • [^] # Re: mouais...

      Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 21/03/12 à 23:57.

      La manière dont internet c'est démocratisé et la manière dont il révolutionne la société sont deux sujets distincts

      Ce n'est pas parce que tout à chacun possède une connexion que la masse ou les dirigeants ont compris l'utilité d'un tel outils, mais le pouvoir aquière une certaine verticalité grâce au numérique, c'est en cela que c'est une révolution.

      Il est de l'usage dont il pourrait être fait du numérique, étayé par des exemples venus d'outre-Atlantique. La manière dont on pourrait exercer son droit de citoyenneté ou rendre l'éducation plus efficace et accessible (voir academicearth.org qui centralise les cours des plus grandes universités et qui n'a pas d'équivalent chez nous). Il s'agit de devenir acteur par la création de contenu et de services, des occasions manqués de création d'emplois si le gouvernement n'appuie pas au mieux les initiatives françaises, bref de ne pas résumer le numérique à la consommation, au mp3, à la TV par adsl et au web, mais de faire prendre conscience du champ des possibilités qu'offre encore celui-ci et de l'investir.

      Le Do It Yourself c'est plus lié à l'économie, à l'écologie voir au hack, je ne pense pas que ça soit en lien direct avec internet.

      Le matériel libre si c'est bien une révolution c'est loin d'être commun, donc c'est une révolution en cours il me semble, alors les intervenant n'ont pas ces 10 ans de retard.

      Quand à la priorisation du traffic, le QoS, de la gestion de ressources donc, ce n'est pas à ranger du coté du DPI qui est plus invasif et sert à la protection des oeuvre de l'esprit.
      Je ne nie pas son existence, mais je n'irais pas juqu'à dire que le DPI est une généralité.

      Après la neutralité c'est un terme vague, à partir du moment ou la connexion internet devient un marché, on se doute qu'il existe des acteurs dont les intérêts commerciaux vont parfois à l'encontre de ceux des clients, mais il est bête, simple et normalisé.

      Dans l'ensemble j'ai apprécié ce podcast et j'aimerais bien en entendre plus d'aussi bonne qualité.

      • [^] # Re: mouais...

        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

        Quand à la priorisation du traffic, le QoS, de la gestion de ressources donc, ce n'est pas à ranger du coté du DPI qui est plus invasif et sert à la protection des oeuvre de l'esprit.
        Je ne nie pas son existence, mais je n'irais pas juqu'à dire que le DPI est une généralité.

        mouais, pas convaincu sur ce coups…. Y'a qu'à voir le nombre de sites de téléchargement qui sont bridés par différents opérateurs en terme de débit (feu megaupload par exemple, qui fonctionnais très bien quand je transitais par un proxy, mais qui se traînais lamentablement dès que j'essayais en direct).
        Donc oui, c'est "moins pire" que le PDI, mais ça fait quand même une sacrée entaille à la neutralité…

        En ce qui concerne la qualité du podcast, après je dis pas, d'une manière générale cette émission est plutôt bien faite :) (Je recommande le podcast sur E. Bernays s'il est toujours disponible).

  • # et ...

    Posté par . Évalué à 3.

    Plus d'actualité, comment la société est en train de transformer internet.

    • [^] # Re: et ...

      Posté par . Évalué à 3.

      ca c'est l'episode d'aujourd'hui ;)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.