Journal Le Figaro montre ce qu'est la liberté de la presse.

Posté par .
Tags :
32
14
juil.
2012

Cher journal,

Pour ceux qui douteraient encore de la dépendance de la presse à l'égard du pouvoir - politique en l'occurrence mais les mêmes mécanismes existent par le biais du subventionnement publicitaire à l'égard des pouvoirs économiques -, voici un extrait d'un article du Monde de ce week-end qui parle du changement de directeur des rédactions au Figaro : M. Mougeotte, trop pro-sarkozyste, est viré pour laisser la place à quelqu'un qui aura le goût de moins cracher sur la gauche au pouvoir. Pour ne pas ruiner les relations amicales entre l'Etat et Dassault.

Et quand la droite reviendra au pouvoir, faudra-t-il remettre un Mougeotte pour faire des panégyriques à la gloire de l'UMP ?

Les proches de Serge Dassault font passer le message qu’en cas de victoire de François Hollande les jours de M. Mougeotte seront comptés. Le groupe aéronautique, très dépendant des commandes de l’Etat, en particulier pour son avion Rafale, ne peut se permettre une confrontation avec le nouveau pouvoir. «Dassault est un groupe industriel avant d’être un groupe de presse», rappelle un proche de M. Dassault.

Le lien vers un article semblable

Sans la liberté de lécher, il n'est point de commandes flatteuses. (Beau Marché)

  • # Pas efficace

    Posté par . Évalué à 10.

    Ça me semble normal de virer quelqu'un qui n'a pas été capable de faire réélire Nicolas Sarkozy. C'est plus un problème de compétence que de proximité du pouvoir !

    Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

  • # POV

    Posté par . Évalué à 10.

    Deux remarques par rapport à ce journal:

    • Serge Dassault n'est pas franchement réputé pour être une lumière. Si il pense vraiment que viré M. Mougeotte du Figaro va avoir un quelconque effet sur ses rapports avec l'Etat, soit il est extrêmement naïf, soit il prend vraiment les socialistes pour des imbéciles (à titre personnel, je pense les 2 valables).

    • cela fait déjà un moment que la société des journalistes du Figaro est "dérangée" (doux euphémisme) par les positions plus que partisane de son directeur de rédaction. Loin de moi l'idée de les défendre, mais il semblerait que même les journalistes du Figaro sont capable de faire la différence entre convictions politiques et propagande.

  • # Adieu l'artiste...

    Posté par . Évalué à -10.

    Tu étais le roi du cirage de talonnettes, toujours prêt à en remettre une couche pour faire briller le NABOT. Aujourd'hui, victime de la terrible dictature hollandiste, tu pars reposer ce qu'il te reste de neurones dans un trou provincial qui siéra à ton faciès de rongeur….
    N'aie crainte, tu retrouveras bientôt tes collègues Pujadas, Calvi, et tant d'autres héros du journalisme de confort des années 2007-2012
    Ze chaud meuste go honne !

  • # Mouais

    Posté par . Évalué à 10.

    La dépendance de la presse à l'égard d'un pouvoir est un problème compliqué, mais là ce n'est pas juste parce que M.Mougeotte est un journaliste de droite. Il faut quand même rappeler que même la société des journalistes du Figaro ont critiqué sa gestion de la politique :

    La SDJ explique qu'"en cette période électorale, ils demandent au directeur de la rédaction de veiller à ce que les articles mais aussi les titres et les manchettes, rendent compte de manière complète et pluraliste de l'actualité - de manière «honnête» pour reprendre une expression d'Etienne Mougeotte -, sans occulter tel ou tel sujet au motif qu'il pourrait embarrasser l'actuelle majorité".

    Et ce problème existait depuis au moins septembre :

    On n'est pas là pour emmerder la droite, c'est comme ça. Si ce que vous voulez, c'est qu'on aille gratter sur ces affaires, c'est non. (…) Pour être bien au Figaro, il faut épouser les idées du Figaro"

    Propos tenu sur le traitement de l'affaire Karachi.

    On peut aussi signaler que, comme d'autre, il n'était pas que journaliste mais aussi conseiller de M. Sarkozy pour préparer 2012.

    Bref, sans demander une neutralité parfaite (le figaro est de droite et l'assume et c'est très bien) il n'avait pas vraiment le profil d'un directeur de rédaction ayant un minimum d'étique et de déontologie pour un grand quotidien comme le figaro.

    • [^] # Re: Mouais

      Posté par . Évalué à 9.

      étique : adj., d’une maigreur extrême

      Je n’avais pas l’impression que Mougeotte avait besoin de maigrir…

      →o

      • [^] # Re: Mouais

        Posté par . Évalué à 2.

        Oups /o\

        /étique/éthique et aussi s/ont critiqué/a critiqué

    • [^] # Re: Mouais

      Posté par . Évalué à 2.

      il n'était pas que journaliste mais aussi conseiller de M. Sarkozy pour préparer 2012.

      Le pauvre, il n'est pas prêt de retrouver du boulot…

      Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

  • # Remplacé par Alexis Brézet

    Posté par . Évalué à 4.

    Ancien directeur de la rédaction de Valeurs actuelles

    Valeurs actuelles, le journal de Dassault qui a le plus franchement poussé la vision sécuritaire de Patrick Buisson. Ce n'est pas le signe d'un appaisement envers le PS. Le nouveau directeur de la rédaction semble être quelqu'un de plus convaincu, plutôt qu'un fataliste qui devait dire «On n'est pas là pour emmerder la droite, c'est comme ça» en réponse aux critiques de ses journalistes.

  • # C'est ce que l'on appelle pudiquement autocensure

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Si la presse n'était pas au mains des marchands d'armes, elle dénoncerait sans aucun doute le défilé militaire d'hier qui nous mets au même rang que la Corée du Nord.

    On va pas dénoncer cette mascarade qui permets de temps en temps de vendre mort et destruction a des "copains" aux mains pleines de sang invité dans la tribune d'honneur…

    • [^] # Re: C'est ce que l'on appelle pudiquement autocensure

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Tu veux dire que la Corée du Nord n'est pas plus inquiétante qu'un défilé militaire ?

      ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

      • [^] # Re: C'est ce que l'on appelle pudiquement autocensure

        Posté par . Évalué à 0.

        Disons qu'elle serait moins inquiétante sans les armes que la France (et d'autres) lui vendent.

        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

        • [^] # Re: C'est ce que l'on appelle pudiquement autocensure

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Là je veux bien être d'accord :)

          ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

        • [^] # Re: C'est ce que l'on appelle pudiquement autocensure

          Posté par . Évalué à 4.

          la France vend des armes à la Corée du Nord ? Fascinante cette information, une source pour étayer ton propos ? J'en étais encore à la résolution 1874 largement poussée par la France.

          • [^] # Re: C'est ce que l'on appelle pudiquement autocensure

            Posté par . Évalué à -5.

            Non, pas de preuve. Mais disons que lorsqu'on fait partie des plus gros vendeurs d'armes au monde, il y a de fortes présomptions qu'on en vend à la plupart des dictatures ou juste à la plupart des pays du monde. Peu importe ce que l'on pousse en public, ça n'empêche pas de le faire en privé.

            Il n'y a qu'à voir qu'Amesys a vendu à la Libye un système d'espionnage des télécommunications présenté aux divers salons de marchands d'armes, le tout avec la bénédiction des plus hautes instances puisqu'une telle vente nécessite la signature du premier ministre. Et en public, Sarkozy se pavane comme le sauveur de la Libye.

            Alors oui, j'extrapole, mais on ne devient pas le troisième vendeur d'armes du monde en faisant des sentiments et en respectant les traités à la lettre.

            Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

            • [^] # Re: C'est ce que l'on appelle pudiquement autocensure

              Posté par . Évalué à 7.

              Donc en bref tu affirmes n'importe quoi pour conforter ton propos, inclure un fait dans un paragraphe (Amesys) ne rend pas factuel de manière collatéral une affirmation infondée.

              Exemple : Eh la France inocule le cancer du sida aux enfants du Nigeria afin que les labos Boirons puissent les soigner grâce aux formules de Ricka Zaraï ! Souvenez-vous de l'affaire du sang contaminé…

              • [^] # Re: C'est ce que l'on appelle pudiquement autocensure

                Posté par . Évalué à -3. Dernière modification le 17/07/12 à 11:54.

                Donc en bref tu affirmes n'importe quoi pour conforter ton propos, inclure un fait dans un paragraphe (Amesys) ne rend pas factuel de manière collatéral une affirmation infondée.

                Je n'affirme pas « n'importe quoi », ce sont des faits vérifiés.

                La France a vendu via Amesys un système de contrôle de la population à dictateur. C'est un fait.
                Nicolas Sarkozy s'est vanté d'avoir sauvé un pays de ce dictateur, il a été ovationné par la population locale, c'est un autre fait.

                Mon propos est de dire que les prises de positions publiques et les actions dans l'ombres peuvent se produire même en étant complètement opposées.

                Troisième fait : la France est le troisième plus gros vendeur d'armes du monde. Ces trois faits me laissent ensemble de quoi supposer mon idée initiale largement plausible.

                Exemple : Eh la France inocule le cancer du sida aux enfants du Nigeria afin que les labos Boirons puissent les soigner grâce aux formules de Ricka Zaraï ! Souvenez-vous de l'affaire du sang contaminé…

                Voilà, c'est comme ça qu'on affirme n'importe quoi pour conforter un propos : pas de fait, pas d'arguments, un exemple bidon et caricatural en espérant me faire réagir par l'émotion.

                Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

  • # C'est fou

    Posté par . Évalué à 7.

    On a tellement pris l'habitude de voir des journalistes virés sous la pression de Sarkozy, qu'on en arrive à être persuadé que Hollande fait la même chose. Je suis pas sûr que Serge Dassault, sénateur UMP et grand ami de Nicolas Sarkozy, ait pris ses ordres à l’Élysée…

    On dit la même chose pour Zemmour débarqué de RTL, pour Ménard chez i-Télé… personne ne s'est dit que c'était peut être juste parce qu'il y aurait moyen de les remplacer par des gens capable de "vendre" un peu plus. Éventuellement, on peut imaginer qu'ils allaient faire tâche maintenant qu'il n'y a plus le gouvernement très droitier qui va bien pour faire écho à leur discours. Je suis pas sûr qu'on y perde, pour le coup…

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.