Journal Comprendre les médias numériques

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
41
24
sept.
2010
La fondation Xiph.org (à l'origine des formats Vorbis, Theora ou FLAC) vient de mettre en ligne une vidéo fort intéressante pour expliquer techniquement ce qu'est un média numérique. Cette vidéo est la première d'un cycle complet qui ambitionne de faire comprendre en profondeur le sujet (spread techie-level knowledge about digital media).

Le sujet est présenté par le développeur Chris (Monty) Montgomery et il explique, avec pas mal d'humour, quels sont les fondements techniques d'un son ou d'une image numérique.
La page sur la série en cours est ici => http://www.xiph.org/video/
On peut télécharger la première vidéo ici (avec des sous-titres français...oui monsieur !) => http://www.xiph.org/video/vid1.shtml
Enfin, pour les réfractaires à l'image, une transcription intégrale est disponible ici (mais je conseille de regarder la vidéo qui est vraiment bien faite) => http://wiki.xiph.org/A_Digital_Media_Primer_For_Geeks_%28epi(...)

Tout ça a été réalisé uniquement avec des logiciels libres (Linux, Fedora, Cinelerra, The Gimp, Audacity, Postfish, Gstreamer) et a été produit par Xiph.org et Red Hat.

Franchement c'est un truc à voir et moi j'ai appris pas mal de choses. La présentation est très pédagogique (la modification de la qualité du son de la voix du commentateur pour démontrer les différents formats d'encodage) et j'ai enfin à peu près compris l'utilité des fréquences d'échantillonnages très élevées (96 KHz ou 192 KHz) pour les enregistrement musicaux hifi nouvelle génération.
On se rend aussi compte avec horreur de tout l'héritage technique qu'on se traîne encore dans le domaine de la vidéo image numérique: Quel bordel dans ces formats !

Bien entendu Monty annonce au début de la vidéo que c'est juste une introduction générale sur le sujet et on peut s'attendre à ce que les numéros suivants soient plus ardus...mais on ne peut que saluer cette initiative et féliciter la fondation Xiph.org pour cet effort pédagogique.
  • # Superbe, excellent

    Posté par . Évalué à 3.

    non seulement didactique, mais aussi simple à comprendre.

    c'est un pote à toi patrick ?
    :p
    • [^] # Re: Superbe, excellent

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Sauf que lui il ne fait pas semblant, il s'y connaît vraiment !
    • [^] # Re: Superbe, excellent

      Posté par . Évalué à 3.

      Magnifique maîtrise du tableau blanc, entre autre.

      The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

      • [^] # Re: Superbe, excellent

        Posté par . Évalué à 2.

        Effectivement les schémas sont vraiment bons, un gros plus pour la compréhension !
    • [^] # Re: Superbe, excellent

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Didactique certainement, par contre je n'ai quasiment rien compris, mais je vais me le reregarder jusqu'à ce que ça vienne.

      Il existe deux catégories de gens : ceux qui divisent les gens en deux catégories et les autres.

      • [^] # Re: Superbe, excellent

        Posté par . Évalué à 4.

        Dans la transcription en texte de la vidéo il y a des liens vers des ressources. Je pense que ça vaut le coup d’aller voir les sources au fur et à mesure de l’avancement dans la vidéo, parce qu’il va vite… très vite. On n’a pas le temps d’assimiler le concept dont il parle qu’il passe à autre chose, au mieux, ou réutilise ce concept par la suite, au pire.
  • # À propos du sur-échantillonage

    Posté par . Évalué à 2.

    « j'ai enfin à peu près compris l'utilité des fréquences d'échantillonnages très élevées (96 KHz ou 192 KHz) pour les enregistrement musicaux hifi nouvelle génération. »

    Mouai, moi pas. Passer à quelque chose de supérieur à 50 KHz n’apporte aucune qualité supplémentaire pour le fichier final. C’est uniquement d’un point de vue du coût : il est plus facile de faire une conversion analogique-numérique d’un signal audio avec un sur-échantillonnage pour économiser sur le filtre passe-bas.

    L’acquisition numérique peut se faire à échantillonnage élevé (donc filtre passe-bas analogique à faible coût), et on peut ensuite ré-échantillonner le signal, avec un filtre passe-bas numérique (donc gratuit!) pour finir à ~ 50 KHz pour l’utilisateur final. Et il y a de bonne chance que ce soit déjà la technique utilisée à l’heure actuelle (si quelqu’un avait des références sur les systèmes d’enregistrement pro. et leur fréquence d’échantillonnage?).
    • [^] # Re: À propos du sur-échantillonage

      Posté par . Évalué à 5.

      Ce n'est pas qu'un problème de cout. C'est aussi un problème dû au déformation du signal.

      Un filtre passe-bas à 20 khz, impose déjà une perte de 3 dB à cette fréquence, la perte commence donc à ~18khz. De plus, les passe bas d'ordre élevé ont des gains variables autour de la fréquence de coupure et une phase qui se modifie fortement (et donc déforme le signal, on peut voir cela comme un retard variable sur le signal selon sa fréquence, pas très "hifi" comme comportement)

      "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Re: À propos du sur-échantillonage

        Posté par . Évalué à 5.

        Il faut déjà le trouver le gars qui entend à 18 KHz et qui arrive de surcroît à détecter une modification du son, que ce soit en amplitude ou en phase, aux fréquences supérieures. Bien sûr que le filtre idéal n’existe pas en analogique, mais il y a quelques kHz de battement pour laisser la possibilité au filtre d’atténuer suffisamment le signal. Je croyais que la fréquence du CD avait été choisie avec cette contrainte (ie. il existe un filtre analogique suffisamment performant pour l’échantillonneur).

        Ceci dit, ça ne résoud pas la question du pourquoi > 50 KHz pour le public, que je ne remets pas du tout en cause lors de l’enregistrement, bien au contraire, hors argument « c’est moi qui ai la plus grosse » bien sûr…
        • [^] # Re: À propos du sur-échantillonage

          Posté par . Évalué à 2.

          Pour ce qui est des 18kHz je suis d'accord avec toi dans la plupart des cas seules des oreilles "jeunes" entendront ces fréquences.

          Par contre pour en avoir déjà débattu sur des forums hifi certains te répondront que l'ajout d'un super-tweeter par exemple influera sur les fréquences plus basses et va participer au réalisme de l'écoute car même si ces fréquences ne sont pas entendues elles sont ressenties.

          Je n'ai pas d'avis pour ma part concernant le super-tweeter, n'ayant jamais fais d'écoutes de ce genre de matériel.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.