Journal Et pourquoi ne pas breveter les recettes de cuisine ?

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
Tags :
23
15
oct.
2013

Un journal bookmark pour signaler un intéressant article publié sur le site telos : http://www.telos-eu.com/fr/et-pourquoi-ne-pas-breveter-les-recettes-de-cuisin.html

L'auteur est François Meunier, professeur de finances à l'ENSAE, qui s'interroge sur l'utilité réelle des brevets pour favoriser l'innovation. Bien entendu un lecteur régulier de LinuxFr n'apprendra pas grand chose de nouveau mais :
1) C'est bien de voir que la conscience du problème se répand en dehors de nos cercles habituels.
2) C'est un article bien écrit dont on peut proposer la lecture au grand public.

En prime l'article pointe vers plusieurs papiers d'économistes universitaires qui permettent de prolonger la réflexion. Je recommande en particulier la lecture de "The Case against Patents" qui prône l'abolition pure et simple des brevets.

Six decades of further study has failed to find evidence that patents promote the common good. It is surely time to reassess the conclusion that it would be irresponsible to abolish the patent system.

  • # non publié

    Posté par . Évalué à 1.

    le probleme c que si on vire les brevets tout le monde va garder sa recette du coca cola au coffre…
    désolé langage sms: androïd + il est tard…

    "Gentoo" is an ancient african word, meaning "Read the F*ckin' Manual". "Gentoo" also means "I am what I am because you all are freaky n3rdz"

    • [^] # Re: non publié

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      Certes, mais ça facilitera l'émergence de nouvelles saveurs alternatives, sans que coca vienne te bourrer le mou parce que tu t'es inspiré de la façon dont ils mélangent le sucre.
      Pour moi les brevets sont un miasme qui doit disparaître, l'innovation n'a pas à être freinée sous prétexte que tu es arrivé le premier à la solution.

      • [^] # Re: non publié

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Pour moi les brevets sont un miasme qui doit disparaître,

        Tout à fait d'accord, et il faut qu'un brevet soit réellement un truc innovant.

        Ca suffit les âneries du genre brevet sur la forme de l'Ipad (rectangulaire à bouts arrondis).
        On ne peut plus rien fabriquer dans ce domaine sans payer des royalties à Apple (aux Usa) ?
        Apple a voulu "protéger" le fait d'accoler un "i" devant tout nom, il a été débouté devant une cour australienne.

        Les américains veulent "exporter" leur système des brevets.
        Cela est excellent pour les avocats, c'est certain.

        If you choose open source because you don't have to pay, but depend on it anyway, you're part of the problem.evloper) February 17, 2014

    • [^] # Re: non publié

      Posté par . Évalué à 8.

      De plus, si tout le monde connait la recette mais que vous seul savez la faire correctement, avec de la pub, et au meilleur prix, vous n'aurez pas de concurrent.

      Comme les entreprises qui font du logiciel libre finalement…

  • # Breveter les recettes de cuisine ?

    Posté par . Évalué à 6.

    Ça s'est déjà vu, il y a 2600 ans à Sybaris.

    On apprend même qu'il s'agirait du premier régime de propriété intellectuelle de l’Histoire !

  • # copyright ?

    Posté par . Évalué à -1.

    J'ai vu de la com d'une société d'inventeur issue d'un syndicat (cgt ?) qui réclamait un régime de droit d'auteur pour les inventions. Le but était d'avoir des royalties à vie !

    "La première sécurité est la liberté"

  • # Breveter une idée

    Posté par . Évalué à 2.

    Au départ on voulait qu'une entreprise étant la seule à maîtriser un savoir-faire, puisse en faire profiter les autres moyennant rémunération.

    Le problème est que maintenant on brevette l'idée d'un produit final alors que le moyen pour l'obtenir est trivial. Ce qui est en contradiction avec la définition d'un brevet (en France en tout cas).

    Sur le site de l'INPI on a bien:

    Le brevet protège une innovation technique, c’est-à-dire un produit ou un procédé qui apporte une nouvelle solution technique à un problème technique donné.
    Attention : vous ne pouvez pas protéger une idée par un brevet ! Seuls les moyens techniques mis en oeuvre pour la concrétiser le seront.

    A l'origine, les brevets étaient prévus pour des applications industrielles. Avec les brevets logiciels on atteint un nouvelle étape qui pourrait nous permettre de breveter les théorèmes ou les recettes de cuisine.
    Mais comme tout un eco-système se gave autour des brevets…

    En conclusion sur la dérive des brevets et pourquoi ils freinent l'innovation:
    Le brevet était un moyen pour aider les entreprises à faire des choses qu'elles ne savait pas faire.
    Maintenant c'est un moyen pour les empêcher de faire des choses qu'elles savent faire.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.